La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FÉVRIER 2012 LE CENTRE-VILLE DE SHERBROOKE PROBLÉMATIQUE | DIAGNOSTIC.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FÉVRIER 2012 LE CENTRE-VILLE DE SHERBROOKE PROBLÉMATIQUE | DIAGNOSTIC."— Transcription de la présentation:

1 FÉVRIER 2012 LE CENTRE-VILLE DE SHERBROOKE PROBLÉMATIQUE | DIAGNOSTIC

2 Mandat / Secteur à létude 1. Permanence des thématiques : frise chronologique 2. Lecture diagnostique du territoire 3. Facteurs de succès de la revitalisation de centres-villes 4. Enjeux et perspectives de développement PLAN DE PRÉSENTATION

3 Secteur à létude

4 Mandat / Secteur à létude 1. Permanence des thématiques : frise chronologique 2. Lecture diagnostique du territoire 3. Facteurs de succès de la revitalisation de centres-villes 4. Enjeux et perspectives de développement PLAN DE PRÉSENTATION 1

5 FRISE CHRONOLOGIQUE PERMANENCE DES THÉMATIQUES 1 Une succession détudes diverses et de plusieurs plans de développement depuis les années 1960; Des exercices de vision calqués sur la situation actuelle sans réelle prospective et peu suivis à travers le temps malgré la forte mobilisation des acteurs du milieu; Des projets réalisés sans cohérence densemble, au gré des opportunités; La réalisation de projets importants non articulés à une stratégie globale et parfois en contradiction avec les principes de requalification/consolidation du centre-ville (mise en valeur des berges versus construction de grandes surfaces commerciales, etc.).

6 Mandat / Secteur à létude 1. Permanence des thématiques: Frise chronologique 2. Lecture diagnostique du territoire 3. Facteurs de succès de la revitalisation de centres-villes 4. Enjeux et perspectives de développement PLAN DE PRÉSENTATION 2

7 LE PORTRAIT DU CENTRE-VILLE Une géographie particulière : une semi-péninsule définie par la présence des cours deau et un cadre paysager exceptionnel; Lexistence de fortes barrières physiques, naturelles ou construites (cours d'eau, chemins de fer, falaise, viaduc, lignes de haute tension, etc.); Des entrées au centre-ville peu marquées et ne soulignant pas le caractère distinctif du territoire (primauté de laspect fonctionnel); Limportant potentiel offert par la présence déléments naturels majeurs (cours d'eau, réseaux verts et falaise); Une mise en valeur des cours d'eau et du paysage inachevée, sans lien avec les principaux lieux dintérêt du centre-ville. LECTURE DIAGNOSTIQUE DU TERRITOIRE 2

8 Géographie

9 Rivière Magog

10 Des Grandes-Fourches Sud

11 Entrées de ville

12 Pont King Est

13 Pont King Ouest

14 Une sous-utilisation de l'espace urbain (stationnement, faible densité, etc.); Des interventions ne tenant pas toujours compte des spécificités des unités de paysage; La prédominance de la circulation véhiculaire au dépend du piéton (caractère autoroutier des principales artères et peu de traverses piétonnières, absence dunité dans les aménagements, peu de plantation darbres sur rue, etc.); Un réseau récréatif (transports actifs) discontinu et excentrique au centre-ville; Peu d'espaces verts et un couvert végétal déficient (îlots de chaleur au CV); Une grande variété dimplantation, de typologies et de langages architecturaux des bâtiments renvoie une image discontinue et hétéroclite du centre-ville; Laménagement des lieux civiques est souvent déficient (rue Alexandre, parvis de la cathédrale, etc.). Ces lieux offrent un important potentiel de mise en valeur du paysage urbain. LE PORTRAIT DU CENTRE-VILLE LECTURE DIAGNOSTIQUE DU TERRITOIRE 2

15

16 Étude de requalification – îlot Bennett-Letourneux

17 Réseau vert, parcs et couvert végétal

18 Îlots de chaleur

19 Accessibilité aux berges – rivière Magog

20 Accessibilité aux berges – rivière Saint-François

21 Secteurs à consolider / requalifier

22 LE PORTRAIT SOCIAUX-ÉCONOMIQUE LECTURE DIAGNOSTIQUE DU TERRITOIRE 2 Une érosion de la population du centre-ville depuis le début des années 70; une évolution redevenant positive à partir de 1996; La population du centre-ville dans la Ville de Sherbrooke : une population plus jeune, moins favorisée, plus mobile et de fait, faiblement ancrée sur le territoire (étudiants); Un parc de logements essentiellement locatifs et de grande taille; Des logements plutôt anciens, dont près de la moitié nécessite des réparations (mineures ou majeures).

23 Structure par âge de la population du CV et de la ville de Sherbrooke en 2006

24 Mode doccupation des logements du CV et de la ville de Sherbrooke en 2006

25 LES INVESTISSEMENTS DANS LE CENTRE-VILLE ET SON AIRE D INFLUENCE LECTURE DIAGNOSTIQUE DU TERRITOIRE 2 Les investissements les plus importants, tant municipaux que non municipaux, sont majoritairement concentrés dans laire dinfluence du centre-ville (périphérie) et non au centre-ville tel quentendu dans le cadre de cette étude (carte); Entre 1999 et 2010, la Ville de Sherbrooke a investi plus de 89 M$ dans laire dinfluence du centre-ville pour des retombées en investissement privés de lordre de M$; Seulement 33,7% des investissements autres que municipaux consentis dans le centre-ville, dont seulement 9,2% proviennent du secteur institutionnel/gouvernemental; Une corrélation entre les projets municipaux (interventions sur le domaine public visible et animation urbaine) et les retombées en termes dinvestissements privés.

26 Lac des Nations

27 Rue King Ouest

28 Investissements municipaux par année (sans les autres interventions)

29 Rue Frontenac

30 Rue Marquette

31 Rue Wellington Sud

32

33 SYNTHÈSE LECTURE DIAGNOSTIQUE DU TERRITOIRE 2 La permanence des idées, une vision floue (image forte); Un manque de continuité et labsence dun cadre dintervention cohérent; Une géographie distinctive mais peu mise en valeur; Un centre-ville discontinu et sous-utilisé; Un stock de logements et une population peu diversifiés; Des investissements publics dispersés et dimpact limité sur les investissements privés.

34 Mandat / Secteur à létude 1. Permanence des thématiques: Frise chronologique 2. Lecture diagnostique du territoire 3. Facteurs de succès de la revitalisation de centres-villes 4. Enjeux et perspectives de développement PLAN DE PRÉSENTATION 3

35 FACTEURS DE SUCCÈS DE LA REVITALISATION DE CENTRE-VILLE 3 Une vision de développement intégrée et un choix de créneaux uniques spécifiques, spécialisés et cohérents; Une forte implication des services municipaux et la récurrence des investissements publics (construction déquipements publics structurants, mise en place dincitatifs fiscaux, etc.); Un réaménagement urbain structurant et visible (investissements massifs sur le domaine public « visible »); La combinaison dun plan ambitieux et dopportunités : orientation des interventions (programmes, subventions, constructions, etc.) suivant la vision définie; Dans plusieurs cas, linstallation de sièges sociaux dentreprises prestigieuses, de satellites dinstitutions publiques (universités, centres de recherche, etc.) ou parapubliques (ex. : Hydro-Québec, etc.).

36 Mandat / Secteur à létude 1. Permanence des thématiques: Frise chronologique 2. Lecture diagnostique du territoire 3. Facteurs de succès de la revitalisation de centre-ville 4. Enjeux et perspectives de développement PLAN DE PRÉSENTATION 4

37 ENJEUX ET PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT 4 Partager et mettre en action une vision davenir durable et cohérente : Formuler une vision de développement et daménagement concertée et unificatrice; Orchestrer les stratégies dintervention, les actions et les investissements autour de cette vision; Assurer la pérennité de la vision tout en maintenant une certaine flexibilité; Catalyser le développement autour des investissements consentis. Redéfinir le centre-ville en tirant profit de ses caractéristiques et de ses attraits : Mobiliser lensemble des acteurs autour dune image distinctive du centre-ville; Préserver et mettre en valeur les différentes unités de paysage tout en favorisant le développement de nouveaux projets structurants; Favoriser les projets immobiliers privés et publics sinscrivant en continuité avec lexistant.

38 ENJEUX ET PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT 4 Repositionner le centre-ville dans une perspective durable : Accorder une plus grande place aux modes de transports collectifs et actifs; Soutenir une stratégie globale de verdissement du centre-ville; Consolider et densifier le cadre bâti; Instaurer des mesures dapaisement de la circulation au cœur du centre-ville. Orienter le développement du centre-ville pour consolider sa multifonctionnalité : Renforcer les diverses fonctions caractéristiques dun centre-ville et notamment la fonction résidentielle; Identifier les clientèles cibles; Consolider les activités liées à lemploi et renforcer la présence de la fonction institutionnelle; Identifier et évaluer les terrains présentant un fort potentiel de développement et/ou de requalification; Favoriser la mixité doccupation des immeubles bordant les voies structurantes.

39 Le centre-ville, un ensemble à compléter 4


Télécharger ppt "FÉVRIER 2012 LE CENTRE-VILLE DE SHERBROOKE PROBLÉMATIQUE | DIAGNOSTIC."

Présentations similaires


Annonces Google