La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Atelier Sous Régional des Points Focaux du FEM

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Atelier Sous Régional des Points Focaux du FEM"— Transcription de la présentation:

1 Atelier Sous Régional des Points Focaux du FEM
Royaume du Maroc Secrétariat d’Etat auprès du Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement chargé de l’Eau et de l’Environnement Département de l’Environnement Atelier Sous Régional des Points Focaux du FEM de la Sous-Région Afrique du Nord et Moyen Orient, novembre 2008, Hôtel Novotel, Casablanca L’évaluation de portefeuille de projets du FEM : un outil de gestion et de coordination Expérience du Maroc Direction du Partenariat, de la Communication et de la Coopération N°9, Avenue Al Araar, Secteur 16, Hay Riad, Rabat Tél. : / Fax :  :

2 PLAN 1- Contexte  2- Etat des lieux  3- Méthodologie de l’évaluation  4- Constats de l’évaluation  5- Recommandations  6- L’évaluation en relation avec le RAF4 7- Bonnes pratiques pour faciliter les exercices d’évaluation

3 1- CONTEXTE L’évaluation préliminaire du portefeuille de projets du FEM au Maroc entre dans le cadre des dispositions prises pour la l’application du CAR4, dont: Organisation du 1er Dialogue National en mars 2006. Lancement de l’évaluation préliminaire du porte feuille. Organisation des ateliers de consultation thématiques pour l’identification des idées de projets prioritaires. Tenu de séries réunions de concertation pour développer les idées de projets. Organisation de Téléconférences de consultation avec l’équipe du Secrétariat du FEM. Élaboration d’un portefeuille RAF4. Mise en place d’une base de données sur les projets FEM et du site web

4 2- ETAT DES LIEUX (1/3) Projets Nationaux: 15 projets nationaux approuvés à ce jour, totalisant 79.5 M$ de dont du FEM. L’appui financier du FEM a permis de mobiliser M$* de cofinancements pour la protection de l’environnement global au Maroc. - Respectivement, la BIRD et le PNUD comme principaux partenaires au niveau des projets nationaux.

5 2- ETAT DES LIEUX (2/3) Ventilation des projets nationaux approuvés par thèmes Ventilation des projets nationaux approuvés par agence (en % du total des dons du FEM pour les projets nationaux)

6 2- ETAT DES LIEUX (3/3) Projet Régionaux et globaux : 26 projets de portée régionale ou globale, auxquels a participé le Maroc. Respectivement, le PNUE, le PNUD et la BIRD comme partenaires principaux au niveau des projets régionaux et globaux. Ventilation des projets Régionaux et globaux approuvés, par agence

7 3- Méthodologie de l’évaluation (1/4):
L’objectif est de capitaliser l’expérience passée pour améliorer la qualité de programmation et de mise en œuvre des projets dans le cadre du RAF4. Évaluation: . Prospective . Qualitative . Externe . Participative Répond aux principes de base du processus d’évaluation de portefeuille du Bureau d’Evaluation du FEM. Un échantillon de 7 projets a été choisi en tenant compte de la représentativité thématique et de la typologie des projets. - Les interviews ont largement été privilégiées, favorisant ainsi, le renforcement des capacités des acteurs à l’autoévaluation.

8 3- Méthodologie de l’évaluation (2/4):
Principaux critères de l’évaluation:

9 3- Méthodologie de l’évaluation (3/4):
L’échantillon (7 projets): 1- Gestion des aires protégées (BIRD - HCLCDEF) ; 2- Projet de conservation de la biodiversité des zones de transhumance du Haut Atlas Marocain (PNUD - MADRPM); 3- Conservation des zones humides et des écosystèmes côtiers de la région méditerranéenne (PNUD – UNOPS) ; 4- Gestion participative des ressources génétiques végétales dans les oasis du Maghreb (PNUD – FAO - MADRPM) ; 5- Développement du marché des chauffe-eau à énergie solaire (PNUD – MEMEE - CDER) ; 6- Mise à niveau énergétique et environnementale de la zone industrielle de Sidi Bernoussi Zenata (BIRD – Secteur Privé); 7- Assistance préliminaire au Maroc pour s’acquitter des obligations déclaratives au titre de la Convention de Stockholm sur les Polluants Organiques Persistants (PNUD – Département Env.).

10 1- 3- Méthodologie de l’évaluation (4/4):
Les outils de l’évaluation: Analyse des documents de projets et des rapports de suivi et d’évaluation quand ils sont disponibles ; Entretiens semi-directifs (interview) avec les représentants des institutions intervenant et les personnes en charge des projets sélectionnés  ; - Réunions de travails avec les équipes de projets pour l’analyse des contraintes.

11 4- Constats de l’évaluation (1/3)
De manière générale, le portefeuille de projet a: - Contribué au développement écologiquement rationnel du Maroc dans des secteurs clef ); - Contribué à la prise en compte de l’environnement global dans les politiques nationales (stratégies, plans d’action, lois); - Contribué à drainer des investissements additionnels; - Créé des emplois pour les professionnels de l’environnement et en a favorisé la création dans d’autres domaines;

12 4- Constats de l’évaluation (2/3)
- Permis au Maroc de manifester son avant-gardisme environnemental (centrale thermo-solaire de Aïn Beni Methar, MDP, etc.); - Favorisé l’échange d’information, le transfert de connaissances de technologie et le renforcement des capacités. Toutefois, il est a noter une disproportionnalité entre: les ressources allouées d’une part, la demande réelle exprimée et les capacités d’actions construites au niveau des acteurs nationaux, d’autre part.

13 4- Constats de l’évaluation (3/3)
De manière spécifique: - Des insuffisances au niveau de l’analyse du partenariat et de la définition des rôles, notamment lorsque le cadre partenarial inclus des institutions mandatées dans le même secteur, peut être source de divergences récurrentes lors de l’exécution des activités. - La contribution et la participation du secteur privé représentent souvent un risque majeur pour le projet, tant qu’elles ne sont pas reliées à la rationalité économique de ces acteurs. - Le degrés de participation est appréciable, mais l’intégration du genre dans les réalisations concrètes pourrait être améliorée. - La gestion des ressources humaines présente plusieurs cas de départs précoces ce qui diminue la stabilité des projets. - Les systèmes de suivi des projets (outils et indicateurs) sont davantage axés sur les processus et les produits que sur les effets. - Déficit d’expertise nationale dans le développement de projets FEM.

14 5- Recommandations de l’évaluation 1/2
Au niveau du développement et de la mise en œuvre des projets: - Intégrer parmi les composantes du projet, la pérennisation des résultats. Dans ce sens, les structures de relais et les systèmes de fonds renouvelables sont à expérimenter. - Prévoir de manières systématique des axes de renforcement des capacités des staffs de projets et ses partenaires sur les techniques de la participation et d’intégration du genre et dans les activités du projet. Améliorer la pertinence de la grille d’indicateurs de manière à les orienter vers les résultats, et prendre en compte l’évaluation des impacts dans les plans de SE. - Intégrer comme activité à part entière du projet, la capitalisation, la valorisation et la diffusion des produits. Impliquer davantage les médias nationaux et régionaux, ainsi que les institution d’enseignement pour la diffusion des expériences et des problématiques des projets.

15 1- Recommandations de l’évaluation 2/2
Au niveau programmation des activités du FEM4: - Favoriser le développement de nouveaux cadres novateurs d’intervention du secteur privé (instruments incitatifs) ; - Doter les projets d’instruments novateurs de ‘‘garantie’’, favorisant le drainage d’investissements dans le secteur de l’environnement (éco-business) ; - Mettre en place et tester des mécanismes novateurs de pérennisation des résultats, notamment au niveau des aires protégées créées dans leur majorité avec le soutien du FEM (fonds fiduciaire en faveur de réseaux nationaux d’aires protégées) ; - Développer et/ou promouvoir les outils d’évaluation participative des effets, visant une meilleurs appropriation des acteurs aux résultats du projet.

16 6- L’évaluation en relation avec le RAF4
Les recommandations de l’évaluation ont orienté la programmation dans le cadre du RAF 4 vers une nouvelles vision de l’intégration du secteur privé et l’ancrage des nouveau projet sur des résultats existants. - Valorisation durable des plantes aromatiques et médicinales (PIF soumis); 1.1 M$ BD - Préservation et valorisation éco-touristique des SIBE dans les zones oasiennes (PIF-PPG); 3.0 M$ 4.5 - Participation au PMF (endossée). 0.4 M$ - Labels et standards énergétiques dans l’électroménager (PIF en finalisation) 1.0 M$ - Efficacité énergétique dans le secteur de l’industrie (PIF en endossement) 2.0 M$ CC - Efficacité énergétique au niveau des municipalités (transport et éclairage publique) 1.1 M$ 4.5 - Participation au PMF (endossée). 0.4 M$

17 7- Bonnes pratiques pour faciliter les exercices d’évaluation (1/2)
Principales difficultés de l’évaluation: - La collecte des documents de projets, principalement pour les projets clôturés. - L’identification des la personne ressource pour les projets. - Les projets n’ont pas tous été dotés de systèmes de suivi/évaluation performants et rigoureux. - L’absence de planification systématique d’indicateurs d’évaluation rétrospective, agréés par toutes les parties prenantes rend l’évaluation des impacts plus difficile.

18 7- Bonnes pratiques pour faciliter les exercices d’évaluation:
- Création d’une base de données des projets portant, entre autres, les coordonnées des responsables de projets et des personnes ressources. - Création d’un archivage centralisé auprès de l’institution PF (documents de projets, rapports d’état et d’évaluation, etc.). - Représentation du PF dans les comités de pilotage de tous les projets FEM. - Prévoir dans le montage des projets, deux missions d’évaluation du PF (mis parcours et après la clôture). - Capitalisation annuelle de ces évaluations dans un document illustré publié, notamment avec le soutien du CSP. - Améliorer la planification systématique d’indicateurs de suivi évaluation et mise en place d’un mécanisme nationale de suivi-évaluation.

19 Merci de votre attention
Équipe FEM-MAROC: M. Jamal Mahfoud: Point Focal Politique du FEM Secrétaire Géneral du département de l’Environnement M. Mohamed Benyahia: Point Focal Opérationnel du FEM Directeur du Partenariat, de la Communication et de la Coopération M. Abdelfetah Sahibi: Chef de la Division de la coopération Internationale M. Rachid Firadi: Chef du Service de la Coopération Multilatérale M. Azzeddine DAAIF: Cadre chargé du dossier FEM


Télécharger ppt "Atelier Sous Régional des Points Focaux du FEM"

Présentations similaires


Annonces Google