La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Par Melhia Bissière et Naima Dauharry BSc Communication Studies Quatrième Année.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Par Melhia Bissière et Naima Dauharry BSc Communication Studies Quatrième Année."— Transcription de la présentation:

1 Par Melhia Bissière et Naima Dauharry BSc Communication Studies Quatrième Année

2 Les nouveaux médias Aujourdhui, nous sommes tous, à échelle diverse, consommateurs des nouveaux médias Au quotidien, nous utilisons Facebook, Twitter, Flickr, Wikipédia entre autres Certes, les nouveaux medias ont révolutionné le monde de linformation

3 Le pouvoir des nouveaux médias Selon Joël de Rosnay, auteur de louvrage La révolte du Pronétariat Les nouveaux médias constituent un cinquième pouvoir. (la presse écrite a toujours été qualifiée de quatrième pouvoir) Cest une nouvelle force civique citoyenne, qui a donné naissance à une nouvelle économie Ils agissent comme un double média, permettant de recevoir et démettre linformation Ils confèrent un nouveau pouvoir aux citoyens, et qui se démarque du pouvoir du journalisme traditionnel

4 La guerre des médias Mais aux yeux de la presse écrite, cette révolution a déclenché un affrontement entre les médias Avec la popularisation des sites dinformation sur le web et les mobiles, des réseaux sociaux entre autres, les nouveaux médias sont perçus comme de sérieux concurrents

5 La menace illustrée Vidéo Old vs New Media sur Youtube

6 Les raisons de la colère Les nouveaux médias sont : Plus rapides Moins chers Ils diffusent linfo en temps réel Ils proposent de multiples supports (web, mobiles, blogs) Ils favorisent la participation des lecteurs (interaction avec les journalistes, commentaires) Ils touchent plus de lecteurs

7 Lévolution vue par les journalistes Subash Gobine est rédacteur au Défi-Plus et exerce au sein du Défi –Media Group

8 Lévolution vue par les journalistes de la presse écrite Fichier vidéo

9 Lanalyse de Rachid Jankari Rachid Jankari est journaliste spécialisé dans les nouveaux médias au Maroc Il est aussi expert en technologies de linformation et de la communication Il est directeur de la société MIT Media (www.mit-media.com) et de la publication Rachid Jankari est également Consultant international auprès de lUNESCO, lUSAID et autres organisations internationales

10 La crise du journalisme traditionnel La crise touche sévèrement la presse écrite et désigne Internet comme le principal responsable. Limpact sur la presse écrite est considérable Comme lindique Leopoldina Fortunati, un des pre-stages dans ladoption des nouveaux medias est la perception dInternet comme un monstre, qui inspire la peur, le mal-être et la méfiance Ainsi, la presse traditionnelle est en proie à de nombreuses contraintes, qui mettent sa survie en péril

11 Les contraintes de la presse écrite La hausse du prix du papier induit une hausse du prix Par exemple: Le Mauricien, initialement à Rs 5, coûte Rs 15 Le quotidien lexpress est passé à Rs 15 au lieu de Rs 5 et de 10 Lexpress-dimanche, en format tabloid et coûtait Rs 15, est passé magazine et coûte Rs 25 Week-End et 5-Plus dimanche coûtent Rs 20 Le Défi-Plus est aussi passé de Rs 10 à Rs 15 Seul Le Matinal maintient son prix à Rs 5

12 Les contraintes de la presse écrite (suite) La limite du temps Le risque permanent de se faire griller La perte de crédibilité La baisse du lectorat La presse écrite souffre dun effet de ciseaux : hausse des coûts et baisse des recettes Les supressions économiques et fermetures

13 Les répercussions de la crise Létat d « urgence » déclaré par les Etats Généraux de la Presse en 2008 Selon lAssociation mondiale des éditeurs de journaux (WAN), de 2003 à 2007, la diffusion a reculé de : 5.18% aux Etats-Unis 5.83% en Europe 2.52% au Japon Aux Etats-Unis, la dégradation saccélère depuis 2009 : postes supprimés dans la presse 105 journaux ont cessé leurs activités Les revenus publicitaires des journaux ont chuté de 30% 23 sur 25 des meilleurs journaux ont enregistrés des baisses du lectorat de 7% and 20%. Pour en savoir plus, cliquer sur : american-newspaper #ixzz1e4shqX4q american-newspaper #ixzz1e4shqX4q En France Le Parisien : exemplaires en 1960 et en 2009 France Soir : 1, en 1960 et en 2009 EN MOYENNE, 6 MILLIONS DEUROS DE RECETTES EN MOINS DEPUIS 1985

14 Les répercussions à Maurice Le lectorat de la presse hebdomadaire selon le sondage Audienscope de Synthèses, en 2009 JournauxJuin 2008Sept 2008 Déc 2008Mars 2009 Week-End39.9 %36.8%33.2%30.3% 5-Plus dimanche43.9%39.7%38.2%34.7% Le défi-plus32.1%34.2%31.0%32.0% Lexpress- dimanche 23.8%24.0%17.3%15.7% Lexpress-samedi18.9%18.7%17.6%17.2% Star4.0%3.3%2.2%3.8% Lhebdo/le défi4.7%3.6%4.4%4.2%

15 Le lectorat

16 Le lectorat (suite) Une nouvelle étude a été réalisée en septembre 2011 par Synthèses mais elle nest pas encore publiée Les études comprennent uniquement les chiffres pour le lectorat des hebdomadaires Des études plus détaillées et avancées permettraient de comprendre la situation du lectorat de la presse écrite

17 Les fermetures et rachats Plusieurs publications ont dû fermer ou être rachetées par les grands groupes de presse, dû aux contraintes économiques Par exemple, en 2011: Le dimanche a été racheté par le Défi Media group et a fusionné avec lHebdo Impact News a aussi fermé ses portes

18 Ladoption des nouveaux médias Fortunati : deuxième pre-stage : lintégration des nouveaux médias à la presse écrite Sur une vingtaine de publications existant à Maurice, un journal sur deux est en ligne, notamment : The Observer, Capital, Week-End, Le mauricien, Lexpress, Le Défi-Plus, Mauritius Times, La Vie Catholique, 5-Plus, Le Matinal, le Militant Les journaux qui ne sont pas en ligne: Le Quotidien, Sunday Times, Friday News, Star, Samedi-Plus, Le Journal du samedi, Le Socialiste

19 3 phases dadoption par la presse traditionnelle selon Fortunati Première phase : Display Window -Plusieurs publications ont lancé des éditions électroniques en reproduisant les articles imprimés en web 1.0 comme lexpress, le Mauricien entre autres -Puis en 2008, lexpress.mu a intégré la plateforme 2.0 avec une rédaction indépendante -En 2011, Le mauricien a aussi changé de plateforme -Le défi-plus a intégré directement la formule 2.0 -Sur le web 2.0, les informations sont renouvelées à des intervalles de deux heures Display Window ComplémentaritéMaturité

20 Deuxième phase : La complémentarité Les nouveaux médias sont utilisés comme des compléments à la presse écrite, des relais dinformation avec des nouveaux outils : Les blogs Le journalisme citoyen Le RSS Feed Les commentaires des lecteurs Les forums Les sondages De nouvelles pistes de réflexion

21 Lutilisation des nouveaux médias par les journalistes traditionnels Subash Gobine publie son éditorial dans le journal Le Défi-Plus et le reproduit sur son blog sur le site dinformation defimedia.info

22 Lutilisation des nouveaux médias par les journalistes traditionnels Vidéo

23 Complémentarité qui ne fait lunanimité Malgré les efforts pour intégrer la plateforme électronique, la moitié des rédactions demeure réfractaire au changement

24 Lanalyse de Joël de Rosnay 50% de nos titres sont en ligne : est-ce alarmant? « Cest assez alarmant. En effet une complémentarité se forme entre média papier et media en ligne. Récemment un dirigeant du groupe « Les Echos » me disait : « Nous étions un groupe « papier » avec un site Internet, nous sommes maintenant un groupe numérique avec des dérivés « papier », les journaux et magazines classiques ! ». « Il faudrait donc que les responsables des groupes de presse mauriciens adoptent la même stratégie et intègrent la complémentarité avec les bloggeurs et les responsables de journaux citoyens en ligne, comme Agoravox que jai créé en mai 2005, avant « Rue 89 », ou « Le Post ». Propos recueillis lors de notre entretien en ligne avec Joël de Rosnay, Lintégralité de linterview sera disponible sur le blog.

25 Les barrières à la voie électronique Interview audio Rachid Jankari

26 Les barrières à la voie électronique Interview vidéo de Désiré Appou, qui compte 45 ans de carrière comme journaliste Il a travaillé au sein des journaux comme Le Cernéen, lAction et exerce aujourdhui au Socialiste

27 Vidéo de Désiré Appou

28 Loption numérique est pourtant vitale Dans le monde, plusieurs journaux ont été appelés à tester tous les types de diffusion numériques En août 2009, le New-York Times, Washington Post et Boston Globe ont testé la version en ligne LIphone inspire les éditeurs du Wall Street Journal et le New-York Times Lipad, considéré comme la roue de secours de la presse écrite et du livre Libération, en France, peut publier des articles qui paraîtront dans lédition papier du lendemain Mediapart et Rue 89 ont des rédactions composées de journalistes professionnels, dexperts et dinternautes Agoravox fonde sa rédaction sur le journalisme participatif Val Harian, Chief Economist de Google : Experiment, Experiment, Experiment Infos pour lIpad, accessibles sur le lien : rticle/l-ipad-la-roue-de-secours-de-la- presse-ecrite-et-du-livre rticle/l-ipad-la-roue-de-secours-de-la- presse-ecrite-et-du-livre lipad-redonne-espoir-presse-crite-crise

29 La complémentarité est nécessaire (suite de la vidéo de Old vs New media sur Youtube)

30 Les nouveaux défis de la presse écrite La complémentarité implique une réinvention du journalisme traditionnel Il ny a pas dessouflement selon les experts mais un nouvel élan Entretien audio de Rachid Jankari

31 Les analyses : nouveaux défis et enjeux Rabin Bhujun, redacteur en chef de lexpress- dimanche Iqbal Kalla, redacteur en chef adjoint de lexpress.mu Finlay Salesse, ancien Président du Media Trust Vidéo

32 Les analyses : nouveaux défis et enjeux (suite) Information from multiples sources is much more available, including from the actors and originators of the news and the direct witnesses. So journalists have to be able to add more value; do more in depth analysis and give wider interpretations in order to make it worthwhile for the readers. I think many forms of journalism will coexist. What might die are traditional newspapers, but the job of the intelligent journalist that serves as a guide in the mass of news is always going to be valuable. Lintégralité de linterview sera disponible en ligne ainsi quen audio Carlota Perez est chercheuse, chargée de cours et consultante internationale, spécialisée dans le social and economic impact of technical change. Elle nous a accordé un entretien en ligne et répond aux questions relatives aux changements survenus dans le journalisme traditionnel et des enjeux

33 Les analyses : nouveaux défis et enjeux (suite) Joël de Rosnay: Selon Dan Gilmor, lInternet peut sauver le journalisme daujourdhui Le journalisme est désormais une sorte de conversation assistée par la technologie, descendant du haut vers le bas La création collaborative et le partage se situeront à tous les niveaux dans lInternet de demain

34 Des défis aussi pour les nouveaux médias Les critiques : la crédibilité et la fiabilité des informations Face au flux dinformation et la rapidité de transmission, lecteurs et journalistes ne font pas une confiance intégrale à ces nouveaux outils Au même titre que les journaux, les nouveaux médias sont aussi appelés à relever le défi Entretien audio de Rachid Jankari

35 Conclusion Les nouveaux médias ont changé à tout jamais la profession de journaliste Lévolution de la presse écrite et en ligne sera appelée à continuer Les ennemis dautrefois sont maintenant des amis Les deux plateformes gagneraient à privilégier cette complémentarité pour donner un second souffle au journalisme traditionnel Ainsi, on pourra atteindre le troisième stage dadoption de Fortunati, qui est la Maturité


Télécharger ppt "Par Melhia Bissière et Naima Dauharry BSc Communication Studies Quatrième Année."

Présentations similaires


Annonces Google