La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES COLLABORATIONS ENTRE LABOS PUBLICS ET ENTREPRISES : LE POINT DE VUE DE LECONOMISTE © Marc Isabelle 20061/11 Congrès Réseau CURIE Saint-Malo, 1 er juillet.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES COLLABORATIONS ENTRE LABOS PUBLICS ET ENTREPRISES : LE POINT DE VUE DE LECONOMISTE © Marc Isabelle 20061/11 Congrès Réseau CURIE Saint-Malo, 1 er juillet."— Transcription de la présentation:

1 LES COLLABORATIONS ENTRE LABOS PUBLICS ET ENTREPRISES : LE POINT DE VUE DE LECONOMISTE © Marc Isabelle 20061/11 Congrès Réseau CURIE Saint-Malo, 1 er juillet 2006 Marc ISABELLE IMRI (Université Paris-Dauphine) & CEA

2 LES COLLABORATIONS ENTRE LABOS PUBLICS ET ENTREPRISES : LE POINT DE VUE DE L ECONOMISTE © Marc Isabelle 20062/11 Plan de la présentation Le contexte –une nouvelle mission pour la recherche publique Une enquête pour le cas français –lenquête de lIMRI –léchantillon de travail –description des collaborations à lœuvre –limpact des collaborations sur les activités des labos Conclusions –ses bénéfices… et ses coûts Analyses –les collaborations : des activités de recherche traditionnelles ? –propriété intellectuelle et contrats dans les collaborations

3 LES COLLABORATIONS ENTRE LABOS PUBLICS ET ENTREPRISES : LE POINT DE VUE DE LECONOMISTE © Marc Isabelle 20063/11 Une nouvelle mission pour la recherche publique Le modèle linéaire de la R&D (né 1945, 1980) = linnovation est poussée par les avancées scientifiques Recherche appliquée & Developpe ment Nouveau x produits & procédés Recherc he fondame ntale en principe, pas dinterférence science sphère économique En réalité, en particulier depuis les années 1980 –multiples boucles de rétroaction –processus hautement interactif (triple hélice) –multidisciplinarité, recherche fondamentale orientée Mouvement accompagné / amplifié par des politiques publiques –Bayh-Dole act aux Etats-Unis (1980) –loi de 1999 en France développement des interactions rech. publique entreprises

4 LES COLLABORATIONS ENTRE LABOS PUBLICS ET ENTREPRISES : LE POINT DE VUE DE LECONOMISTE © Marc Isabelle 20064/11 Bénéfices / coûts des collaborations rech. publique entreprises Coûts – caractère générique des recherches, retombées à long terme –limitations dans les échanges scientifiques –tragédie des anti-communs (propriété intellectuelle) Bénéfices –recherche publique plus utile – taux dinnovation de léconomie – ressources propres des institutions publiques de recherche Objet dune grande controverse en économie de la science / de linnovation

5 LES COLLABORATIONS ENTRE LABOS PUBLICS ET ENTREPRISES : LE POINT DE VUE DE LECONOMISTE © Marc Isabelle 20065/11 Lenquête de lIMRI Ciblée sur le rôle de la propriété intellectuelle dans ces collaborations (en tant que résultat et que mécanisme de gestion) Questionnaire semblable à celui utilisé pour une enquête US (Cohen et al., 1994) Questionnaire Adressée à directeurs de laboratoires au 1 er semestre 2004 population des labos des grands organismes publics de recherche français actifs en chimie, sciences du vivant, TIC NB: information obtenue concerne les portefeuilles de collaboration des laboratoires publics, PAS les collaborations elles-mêmes

6 LES COLLABORATIONS ENTRE LABOS PUBLICS ET ENTREPRISES : LE POINT DE VUE DE LECONOMISTE © Marc Isabelle 20066/11 Léchantillon de travail 146 réponses130 labos ont des collaborations avec les entreprises organismes #146 régions #146 taille #146 domaines S&T domaines S&T # personnels de recherche grande dispersion (4 méga-labos +250 pers.) représentatif de la taille des OPR (sauf INSERM) sciences du vivant dominantes, TIC marginales dominance de lIDF, biais probable en faveur de PACA (labos du CEA en chimie) Universités présentes à travers 63 UMR (48%)

7 LES COLLABORATIONS ENTRE LABOS PUBLICS ET ENTREPRISES : LE POINT DE VUE DE LECONOMISTE © Marc Isabelle 20067/11 Description des collaborations à lœuvre 874 collaborations de natures variées(6,9 / labo) localisation des partenaires localisation des partenaires #874 lieu du travail collaboratif #130 nombre de partenaires nombre de partenaires #130 durée des collaborations durée des collaborations #130 faible corrélation avec la taille principalement nationale & régionale principalement de long terme réalisé dans le labo public (87%)

8 LES COLLABORATIONS ENTRE LABOS PUBLICS ET ENTREPRISES : LE POINT DE VUE DE LECONOMISTE © Marc Isabelle 20068/11 Modalités de collaboration Modalités de collaboration #130 Les collaborations, au-delà des recherches traditionnelles ? Collaborations les plus fréquentes = recherche partenariale & contractuelle & en consortia + échanges informels … produisant principalement des (co)publications, des thèses Résultats des collaborations Résultats des collaborations #130 … apportant aux labos des ressources tangibles (financements, échantillons) et intangibles (nouveaux thèmes de recherche) Apports pour le labo public Apports pour le labo public #130

9 LES COLLABORATIONS ENTRE LABOS PUBLICS ET ENTREPRISES : LE POINT DE VUE DE LECONOMISTE © Marc Isabelle 20069/11 Limpact des collaborations sur les activités des labos Davantage de recherche appliquée / orientée mais baisse limitée de la recherche fondamentale … un contrôle étendu de linformation et de la communication scientifique (droit de suppression = 52% suppression effective 26%secret total 25%) … des délais de publication fréquents mais pas trop gênants (délai prévu = 55%> 6 mois dans moitié des casgêne marginale = 78%) Impact sur type de recherche Impact sur type de recherche #130 Limitation échanges scientifiques Limitation échanges scientifiques #130 … mais des pratiques de recherche qui se professionnalisent (contrôle des délais, exigences de fiabilité) Impact sur pratiques de recherche Impact sur pratiques de recherche #130

10 LES COLLABORATIONS ENTRE LABOS PUBLICS ET ENTREPRISES : LE POINT DE VUE DE LECONOMISTE © Marc Isabelle /11 Propriété intellectuelle et contrats dans les collaborations Brevets, droits dauteur, licences rares en tant que modalité / résultat (cf. p 8) Importance des contrats de confidentialité en complément de la PI Copropriété et propriété séparée utilisées à part égale par les labos Les labos utilisent un cocktail de mécanismes pour protéger leur patrimoine ; le brevet est relativement peu utilisé Répartition de la PI Répartition de la PI #130 Mécanismes dappropriation des résultats par les entreprises Mécanismes dappropriation des résultats par les entreprises #130 Moyens de protection du patrimoine des labos Moyens de protection du patrimoine des labos #130 La PI est source de conflit (peu durables) entre partenaires (conflit = 15% résolus en moins dun an = 74% grands labos)

11 LES COLLABORATIONS ENTRE LABOS PUBLICS ET ENTREPRISES : LE POINT DE VUE DE LECONOMISTE © Marc Isabelle /11 MERCI ! … mais elles doivent être managées avec précaution afin déviter les conséquences négatives en termes de circulation / diffusion des connaissances Pour en savoir plus : Des pratiques de management originales sont dores et déjà mise en œuvre par les labos publics Conclusions Le management technologique standard nest pas très efficace dans ce contexte : les technologies transférées sont la plupart du temps embryonnaires, elles nécessitent un accompagnement (allers-retours, savoir-faire associés) Les collaborations avec les entreprises permettent aux labos publics de mobiliser des ressources supplémentaires et daugmenter leur production S&T


Télécharger ppt "LES COLLABORATIONS ENTRE LABOS PUBLICS ET ENTREPRISES : LE POINT DE VUE DE LECONOMISTE © Marc Isabelle 20061/11 Congrès Réseau CURIE Saint-Malo, 1 er juillet."

Présentations similaires


Annonces Google