La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La monogamie réciproque est-elle une utopie ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La monogamie réciproque est-elle une utopie ?"— Transcription de la présentation:

1 La monogamie réciproque est-elle une utopie ?

2 Prévention du SIDA En juin 1995, le Professeur Luc MONTAGNIER
préconisait des « mesures » qui « consistent à éduquer afin de « responsabiliser les comportements » : recommander la monogamie réciproque, souligner les dangers des comportements trop précoces et celui de multiples partenaires »  (communication à l'Académie de Médecine) et « à défaut de changement de comportement, l’utilisation du préservatif /…/ réduisant le risque de transmission du virus par un facteur 10»

3 « Interventions prioritaires » pour l’OMS
3 avril 2009 : Promotion et soutien de l’utilisation du préservatif « L’utilisation correcte et systéma-tique du préservatif masculin réduit le risque de transmission sexuelle du VIH de 80-90%. D’après les données disponibles, le préservatif féminin offrirait des niveaux semblables de protection. »

4 « Safe sex » ou « Safer sex » ?
Pr. Luc MONTAGNIER en 1995 : « Les campagnes d’information et de prévention doivent clairement /…/ expliquer ce qu’est le « safer sex » (rapport de moindre risque) et le « safe sex » (rapports sans risque) /../  Le sexe sans risque comprend « les masturbations réciproques, la fidélité absolue entre partenaires séronégatifs et la continence (« Safe sex is no sex »).»

5 QUID des 10-20% de « risques » restants ?
AUTREMENT DIT : L’utilisation d’un préservatif ne protège pas contre le VIH [elle n’est pas efficace à 100%] L’utilisation d’un préservatif réduit les risques de contamination par le VIH [elle est efficace à 80%] Cochrane Database Syst Rev QUID des 10-20% de « risques » restants ?

6 Recommander la monogamie réciproque, est-ce trop demander ?
Est-il utopique et même dangereux de prôner la monogamie réciproque à nos sociétés rongées par une prétendue « libération des mœurs » ? Est-il abusif de penser qu'il en va de la vie de ceux qui restent les proies de cette décadence ? Nos civilisations décadentes n’ont-elles pas contracté une dette immense de envers les victimes du VIH abusées par cette "libération«  ?

7 Contraception et propagation du VIH
« responsabiliser les comportements » En facilitant la multiplication des partenaires sexuels, la contraception a très vraisemblablement joué un rôle indirect majeur dans la propagation du SIDA

8 Contraception et propagation du SIDA
Dans nos pays développés - mis à part le drame du sang contaminé - chez les sujets hétérosexuels aussi bien que bisexuels, la contraception constitue, à coté de la toxicomanie, un facteur non négligeable de propagation du SIDA. Et ceci, ne serait-ce qu'en facilitant les "comportements précoces" et le multipartenariat, cette forme occidentale de la polygamie

9 La libre volonté de l’être humain
Absence de volonté libre chez les animaux, essentiellement soumis à d'irrésistibles inclinations. Le chien refuse son repas mais ne "jeûne" pas. Son adaptation aux sollicitations extérieures obéit à un processus réflexe, modifiant ses réactions ou en générant de nouvelles. L'animal ne saurait opter délibérément pour ce qui lui déplaît. Face à l'adversité, la plante cède et finit par mourir tandis que l'animal se rebiffe et, "refusant l'obstacle," tente d'y échapper. La volonté humaine est au contraire capable de s'opposer à nos instincts, par un libre choix en vue d'un "bien" supérieur. Cette aptitude de l'homme à contrarier délibérément ses propres désirs revêt une signification phylogénique considérable. N'est-ce pas parce qu'elle dépend d'une décision volontaire et délibérée que cette maîtrise constitue la pierre de touche de notre liberté ?

10 Cultures et maîtrise de soi
De nombreuses cultures s'accordent sur le besoin d'accumuler un capital de privations volontaires, de plaisir contrarié qui, par excellence, garantiront à l'homme la maîtrise de soi : Sublimé dans la tradition chrétienne qui l'enrichit d'une perspective spirituelle (Mt IV,1-2 - Cor I,IX,24-27 ) Nécessité vitale, déjà reconnue chez les juifs de l'Ancien Testament, et qui se retrouve aussi, sous des formes certes différentes, par exemple dans le Bouddhisme, l'Hindouisme ou l'Islam

11 « souligner les dangers des comportements trop précoces »
Le rôle de l’éducation «  souligner les dangers des comportements trop précoces  » Pr Montagnier L'acquisition de cette maîtrise incombant à l'éducation, sera d'autant plus aisée qu'elle interviendra précocement dans le vie de l'individu (prévention du tabagisme)

12 Renverser la vapeur de mort par un discours de vérité
L’utilisation d’un préservatif ne protège pas contre le VIH [elle n’est pas efficace à 100%] L’utilisation d’un préservatif peut parfois réduire les risques de contamination par le VIH [elle est efficace à 80%] L’utilisation d’un préservatif risque même d’aggraver l’épidémie ne serait-ce que par la sécurisation relative et, par conséquent, plus ou moins illusoire qu'elle risque d'entraîner (Richens J, Imrie J, Copas A. Condoms and seatbelts: The parallels and the lessons. Lancet 2000; 355: )

13 « responsabiliser les comportements » Pr Montagnier
Premières règles ? Il est temps de vous préparer à votre vocation de futurs parents Le corps féminin n’attend plus que l’apparition d’une nouvelle vie Aucune raison d’être gêné(e) devant les parents et la conseillère conjugale : On tient bon car on est en train de devenir responsable de sa sexualité. On peut être fière de soi

14 « souligner les dangers des comportements trop précoces » Pr Montagnier
« Un enfant quand je veux, si je veux » ? donc quand je serai prêt(e) à l’accueillir

15 “ responsabiliser les comportements”
Ne laissons pas le préservatif choisir le risque d’être contaminé

16 Le SIDA ne « s’attrape pas »
«  souligner les dangers des comportements trop précoces et celui des multiples partenaires » Le SIDA ne « s’attrape pas » En multipliant les partenaires, on risque délibérément de se contaminer

17 « Recommander la monogamie réciproque » Pr Montagnier
D’après l’article " What the Pope really said about AIDS and condoms” traduit par nos soins (http://www.catholicnewsagency.com/new.php?n=15403 ) : « Il s’agit d’ humaniser notre sexualité en donnant une force spirituelle et humaine à notre façon de nous comporter envers notre propre corps et de celui de l'autre par notre aptitude à souffrir avec ceux qui souffrent, à rester présents dans les situations d'épreuve. » S.S. Benoît XVI au journaliste de la Télévision venu l’interroger dans l’avion qui le conduisait vers l’ Afrique

18 Le témoignage du Dr Edward C
Le témoignage du Dr Edward C. GREEN Directeur du Projet de Recherche sur la Prévention du SIDA au Centre d’Etudes sur la Population et du Développement à Harvard "Le pape a raison,  ou plus exactement, les meilleures éléments dont nous disposons confirment les commentaires du pape.  Il a souligné [le fait] que "les préservatifs se sont montrés sans effet au niveau d’une population. »  "J'ai aussi remarqué, que le pape a dit que «la monogamie» était la meilleure réponse individuelle au sida en Afrique, plutôt que «l'abstinence». La meilleure et la plus récente des données empiriques montre en effet que la réduction des partenaires sexuels multiples et simultané est le plus important changement individuel de comportement associé à la réduction des taux d'infection par le VIH (l'autre facteur majeur étant la circoncision masculine)."

19 Dr Edward C. GREEN encore
«Nous n’avons trouvé aucune association entre l'utilisation du préservatif et l’abaissement des taux d'infection par le VIH, qu’après 25 ans d'une pandémie, nous devrions voir si cette intervention avait fonctionné.«  « "Il existe une association significative mise en évidence par nos meilleures études, y compris l’enquête de la « Demographic Health Surveys » financée par les Etats-Unis, entre une plus grande accessibilité et l'utilisation de préservatifs et les taux d'infection par le VIH augmentés (et non pas abaissés). Ceci pourrait être dû en partie à un phénomène connu sous le nom de compensation des risques /…/ »

20 Arielle Dombasle a défendu Benoît XVI
Elle déclare dans Le JDD : « … Quant à Benoît XVI, je crois qu’on l’a mal entendu – y compris dans la communauté catholique. Il prêche l’abstinence, la sublimation, la fidélité : que voulez-vous qu’il fasse d’autre ? Voudriez-vous qu’il donne des cours sur l’utilisation du caoutchouc ? La vérité est que toute cette polémique m’a chagrinée. Je suis née à moi-même avec le Christ et je ne doute pas un instant, aujourd’hui, en 2009, de la jeunesse de son message… Ces prétendus débats n’altèrent en rien ma croyance… »

21 « Merci Très Saint Père » Docteur Pierre GOUBE de LAFOREST «  Cri du Cœur » adressé - en vain - le 19 mars au Courrier Français, Hebdomadaire chrétien de la Vienne et des Deux-Sèvres Pour avoir rappelé ce qu'une majorité de scientifiques et de médecins sait sans oser ni même avoir le droit de le dire Pour avoir dénoncé le mythe irresponsable et dévastateur du préservatif comme moyen  de prévention du SIDA Pour avoir surtout souligné sa contribution redoutable à la propagation du VIH, non seulement en favorisant le multipartenariat, mais aussi par la sécurisation relative et, par conséquent, plus ou moins illusoire qu'il risque d'entraîner Pour vous être refusé à considérer les Africains comme un troupeau de bêtes en rut n'obéissant qu'à ses instincts et ses pulsions sexuelles

22 L’amour face au sida par:
La preuve… L’amour face au sida par: Matthew Hanley, diplômé en santé publique et conseiller technique sur le VIH/SIDA auprès du Secours Catholique Jokin De Irala, vice doyen de l’Université de Navarre, docteur en médecine et en épidémiologie postfacé par Mgr AIILET, l'Oeuvre éditions. confirme, preuves à l'appui, le point de vue que nous défendons dans notre appel "Ensemble unis contre le SIDA" quelles que puissent être les représailles auxquelles nous expose cette dissidence. 

23 Selon Jokin De Irala et Matthew Hanley « L’amour face au sida »
Le VIH ne peut être prisonnier d’aucune idéologie car c’est une maladie mortelle qui continue de faire des millions de victimes par an dans le monde. En l’état des choses, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Les politiques de santé n’obtiennent pas de bon résultat. Les victimes sont toujours plus nombreuses. Dans cet essai clair et documenté, ils constatent l’échec d’une politique de santé et se posent la question du pourquoi et du comment. Pour ces deux spécialistes, il est grand temps de renouveler notre regard sur cette maladie et sur les causes de celle-ci. Le constat est que le préservatif ne suffit pas pour arrêter cette hémorragie. Une politique de prévention plus ambitieuse et plus radicale doit être mise en place pour résorber la pandémie. Face au SIDA, le préservatif ne peut être la seule réponse et au nom de la liberté sexuelle, le seul moyen de prévention, envisageable

24 Pour en savoir plus, cliquez sur
Combattre la toxicomanies contraceptive, c’ est possible


Télécharger ppt "La monogamie réciproque est-elle une utopie ?"

Présentations similaires


Annonces Google