La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PROJET DE PROGRAMME DE TRAVAIL ET DORDRE DE PRIORITE POUR LEXERCICE BIENNAL 2006-2007 Nations Unies Commission économique pour lAfrique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PROJET DE PROGRAMME DE TRAVAIL ET DORDRE DE PRIORITE POUR LEXERCICE BIENNAL 2006-2007 Nations Unies Commission économique pour lAfrique."— Transcription de la présentation:

1 PROJET DE PROGRAMME DE TRAVAIL ET DORDRE DE PRIORITE POUR LEXERCICE BIENNAL Nations Unies Commission économique pour lAfrique

2 2 INTRODUCTION Le projet de programme de travail et dordre de priorité pour lexercice biennal est fondé sur: Le cadre stratégique/plan-programme pour lexercice biennal approuvé par la Conférence des ministres africains des finances, de la Planification et du développement économique, lors de sa réunion tenue en mai 2004 à Kampala (Ouganda);

3 3 INTRODUCTION (suite) Ce cadre stratégique de la Commission économique pour lAfrique (CEA) a été par la suite adopté par lAssemblée générale de lONU le 23 décembre 2004 (Résolution 59/275); La CEA est chargée de la mise en œuvre du Programme 14, «Développement économique et social en Afrique» du plan-programme biennal pour la période du Secrétariat de lONU.

4 4 OBJECTIF GLOBAL DU PROJET DE PROGRAMME DE TRAVAIL ET DORDRE DE PRIORITE POUR LEXERCICE BIENNAL Aider les pays africains et leurs organismes de développement à formuler et appliquer des politiques et des programmes destinés à accélérer et à soutenir la croissance afin de réduire la pauvreté conformément aux: -Buts et priorités du Nouveau Partenariat pour le développement de lAfrique (NEPAD) ; -Objectifs de développement convenus au niveau international, notamment ceux qui sont énoncés dans la Déclaration du Millénaire et dans les documents issus des grandes conférences des Nations Unies, ainsi que dans les accords internationaux conclus depuis 1992.

5 5 (suite) Le présent projet de programme de travail a été aussi établi conformément aux principales recommandations : Des nombreux rapports des réunions intergouvernementales de la CEA tenues entre 2001 et 2004; De la dernière Conférence des ministres de Kampala;

6 6 (suite) De la réunion du groupe spécial dexperts que le secrétariat de la CEA a organisée en décembre 2004 pour examiner le projet de programme de travail. Ce groupe spécial dexperts était composé de membres des organes directeurs et des comités techniques sectoriels de la Commission; et Ce projet de programme de travail tient compte des observations et suggestions faites par les différents Comités intergouvernementaux dexperts (C.I.E), des bureaux sous-régionaux de la CEA.

7 7 PRINCIPES ET MODALITES DU PROJET DE PROGRAMME DE TRAVAIL, (i) Continuité dans lorientation de laction de la CEA par rapport à lexercice biennal précédent; (ii) Toutefois, un certain nombre de domaines recevront davantage dattention pendant lexercice biennal Ces domaines concernent :

8 8 (suite) Le renforcement des capacités statistiques, particulièrement des statistiques liées à la pauvreté et les indicateurs permettant de suivre et de présenter les progrès accomplis dans la poursuite des objectifs du Millénaire pour le développement en Afrique. A cet égard, la CEA a décidé détablir un Bureau Consultatif sur les Statistiques en Afrique, situé au siège de la Commission à Addis-Abéba ; Le VIH/SIDA ; La prise en compte de la question genre et du développement ; La satisfaction des besoins particuliers des pays les moins avancés, des pays sans littoral, ainsi que des pays en conflits et en situation post-conflit ; La mise en place des infrastructures de transport et de communications ; Large place accordée aux questions de développement social

9 9 (suite) (iii) Les modalités dexécution de programme de travail pour comportent : La recherche, le plaidoyer et la sensibilisation ; Lanalyse des politiques ; Lorganisation des débats dorientation pour faciliter la recherche de consensus et ladoption dune position régionale commune sur des questions clefs de développement ; La fourniture dune assistance technique sous la forme de services consultatifs et de programmes de formation en groupe, ainsi que de projets opérationnels pour diffuser les meilleures pratiques et les reproduire largement dans la région.

10 10 (suite) Le renforcement des partenariats avec : L Union Africaine (UA) ; La Banque Africaine de Développement (BAD) ; Les Communautés économiques régionales (CER) ; - Les institutions de recherche et denseignement, le secteur privé, la société civile, ainsi quavec les donateurs multilatéraux et bilatéraux ; et

11 11 (suite) Le renforcement de partenariats spécifiques dans le cadre dinitiatives spéciales comme: le Forum pour le développement de lAfrique; le Groupe de réflexion africain sur les stratégies pour la réduction de la pauvreté; les activités conjointes CEA/OCDE concernant lexamen mutuel de lefficacité du développement; et, le dialogue de haut niveau de la Grande Table entre les ministres des finances de certains pays africains et leurs homologues de lOCDE relatif à des initiatives de développement clefs et aux perspectives de lAfrique.

12 12 (suite) Il est important de noter que les choix de ces modalités obéissent particulièrement aux recommandations de la Conférence des Ministres de Kampala, qui portent essentiellement sur: - La participation effective des États membres à la fixation de lordre de priorité ; Lamélioration des activités de large diffusion du travail de la CEA et de vulgarisation des connaissances ; et Le renforcement des mécanismes de suivi et dévaluation, basé sur les principes de la gestion axée sur les résultats (GAR).

13 13 STRUCTURE DU PROJET DE PROGRAMME DE TRAVAIL POUR LEXERCICE BIENNAL (i) La CEA poursuivra lobjectif du programme de travail, en exécutant des activités dans huit (8) sous- programmes interdépendants et complémentaires, qui reflètent globalement les priorités de développement de la région.

14 14 (suite) Les huit (8) sous-programmes sont les suivants : Sous-programme 1 : Faciliter lanalyse des politiques économiques et sociales (Division de lanalyse des politiques économiques et sociales) ; Sous-programme 2 : Promouvoir le développent durable (Division du développement durable) ; Sous-programme 3: Renforcer la gestion du développement (Division de la gestion des politiques de développement) ; Sous-programme 4 : Exploiter linformation pour le développement (Division des services dinformation pour le développement) ;

15 15 (suite) Sous-programme 5 : Promouvoir le commerce et lintégration régionale (Division du commerce et de lintégration régionale) ; Sous-programme 6 : Améliorer la condition de la femme (Centre africain pour le genre et le développement) ; Sous-programme 7 : Appuyer les activités sous- régionales de développement ; – Les activités sont mises en œuvres par les cinq (5) bureaux sous-régionaux de la CEA pour :

16 16 (suite) LAfrique du Nord, situé à Tanger (Maroc) ; LAfrique de lOuest, situé à Niamey (Niger) ; LAfrique Centrale, situé à Yaoundé (Cameroun) ; LAfrique Orientale, situé à Kigali (Rwanda) ; et LAfrique Australe, situé à Lusaka (Zambie) ; Une unité de coordination basée au siège de la Commission à Addis-Abéba, assure la liaison entre les divisons du siège et les divers bureaux.

17 17 (suite) Sous-programme 8 : Planification et administration du développement (Institut africain de développement économique et de planification des Nations Unies– IDEP).

18 18 PROGRAMME DE TRAVAIL DE LA CEA ET LAPPLICATION DE LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) Les sous-programmes du programme de travail de la CEA sont fondés sur les éléments essentiels du cadre logique de la GAR, à savoir : (i) Objectif du sous-programme; (ii) Réalisations escomptées ( ); (iii) Indicateurs de réalisation (choisis pour mesurer les progrès réalisés en vue datteindre chaque réalisation escomptée) ; (iv) Facteurs externes pouvant influer sur la réalisation des résultats; (v) Les activités et produits de lexercice biennal ; et (vi) Les ressources nécessaires à la mise en œuvre du sous- programme. Un tel cadre conceptuel est un impératif majeur dans tous les organismes des Nations Unies.

19 19 Sous-ProgrammeNombre de Réalisations escomptées Nombre dindicateurs de réalisation 1- Faciliter lanalyse des politiques économiques et sociales Promouvoir le développement durable Renforcer la gestion du développement Exploiter linformation pour le développement Promouvoir le commerce et lintégration régionale Améliorer la condition de la femme Appuyer les activités sous-régionales de développement Planification et administration du développement 11 Total1520 Tableau récapitulatif des réalisations escomptées et indicateurs de réalisation

20 20 (suite) Les principales réalisations escomptées du programme et les indicateurs de réalisation pour la période biennale sont détaillés dans le document sous examen.

21 21 RECOMMANDATIONS 1. Le Comité dExperts de la Conférence des Ministres Africains des finances, de la planification et du développement économique est invitée à: (i) Examiner ce projet de programme de travail et dordre de priorité pour lexercice biennal ; (ii) Recommander son approbation à la Conférence des Ministres ; et (iii) Soumettre à lexamen et lapprobation de la Conférence des Ministres un projet de résolution sur le Programme de Travail et lOrdre de Priorité de la CEA pour lexercice biennal qui sera soumis à la prochaine session de juillet 2005 du Conseil Économique et Social (ECOSOC) des Nations Unies.

22 22 (suite) 2.Le Projet de Programme de travail, ainsi que le résumé des observations et des modifications apportées par le Comité dExperts et la Conférence des Ministres seront soumis au Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires (CCQAB) en juin 2005, lorsquil examinera le projet de budget- programme du Secrétaire général pour lexercice biennal relatif à lensemble du Secrétariat de lOrganisation des Nations Unies.

23 Je vous remercie pour votre attention.


Télécharger ppt "PROJET DE PROGRAMME DE TRAVAIL ET DORDRE DE PRIORITE POUR LEXERCICE BIENNAL 2006-2007 Nations Unies Commission économique pour lAfrique."

Présentations similaires


Annonces Google