La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

POUR BERENGERE. BOUCLE DOREILLES – TOURS DOREILLES PETITES HISTOIRES DE BIJOUX POUR LES OREILLES Dominique Harnois Dominique Harnois.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "POUR BERENGERE. BOUCLE DOREILLES – TOURS DOREILLES PETITES HISTOIRES DE BIJOUX POUR LES OREILLES Dominique Harnois Dominique Harnois."— Transcription de la présentation:

1 POUR BERENGERE

2 BOUCLE DOREILLES – TOURS DOREILLES PETITES HISTOIRES DE BIJOUX POUR LES OREILLES Dominique Harnois Dominique Harnois

3 Les boucles d'oreille sont des articles de joaillerie portés à l'oreille, généralement dans le lobe. Les boucles d'oreilles sont fixées à l'aide de tiges pour les puces, de crochets pour les pendants, les dormeuses ou les poissardes, de clips lorsque les oreilles ne sont pas percées. A travers le monde et l'histoire, les boucles d'oreille ont été portées par les deux sexes. On dit que les marins se faisaient percer les lobes et y mettaient une boucle d'oreille en or pour utiliser une vertu de l'acupuncture qui leur permettrait grâce à cela d'avoir une vue plus perçante : utile sans la longue vue ! Une légende existe au sujet de l'apparition des boucles d'oreille : un roi vivait heureux avec sa reine dans son château. Leurs servantes étaient choisies parmi les plus jolies filles du royaume. Un jour, le roi tombe amoureux de l'une de ces servantes et commença à délaisser sa femme. Lasse de voir le roi quitter la couche royale chaque nuit et soupçonnant ladultère, la reine choisit une nuit de faire semblant de dormir. Lorsque le roi quitta la chambre, elle se glissa derrière lui et le découvrit dans les bras de sa maîtresse. Le lendemain, pour les punir, la reine décide de faire d'une pierre deux coups : en perçant les oreilles de la maîtresse pour la faire souffrir et lenlaidir. Ainsi, le roi ne voudrait plus la voir et reviendrait vers la reine. Très amoureux, le roi ne l'entendit pas ainsi. En découvrant sa maîtresse défigurée par ses trous aux oreilles, le roi fit venir le plus grand joaillier du royaume pour lui demander un bijou qui cacherait les vilaines blessures.. Ce dernier créa un bijou en pierres et perles pour orner les oreilles de la malheureuse servante qui en oublia son chagrin. En voyant la servante si belle avec ses boucles d'oreilles, la reine en souhaita aussi. Ceci est bien entendu une légende. Aujourd'hui, rares sont les filles qui n'ont pas les oreilles percées, et ornées de boucles d'oreilles, avant l'âge de quinze ans, voire de dix ans.

4 On ignore les méthodes pour percer les oreilles aux temps préhistoriques mais en revanche, des millénaires plus tard, on sait que les familles fortunées demandaient à un joaillier de pratiquer cette opération sur leurs filles quand elles atteignaient lâge de porter des boucles. La perspective de pouvoir enfin porter une paire des boucles doreilles rendaient lépreuve moins douloureuse. Les filles issues de familles moins aisées devaient mettre leurs oreilles entre des mains moins qualifiées de nimporte quelle personne armée dune aiguille chauffée. Le lobe était tendu sur un morceau de bois ( ou de liège à partir du XIXème ). La jeune fille à la perle de Vermeer 1665

5 Les lobes doreilles, le cou, le poignet et les doigts sont les parties du corps que lon a aimé orner au fil du temps. Une parure désignait aux XVIIIe et XIXe siècles un ensemble de bijoux assortis : - Pour une petite parure : collier, boucles doreilles, broche. - Pour une grande parure : collier, boucles doreilles, broche, diadème et deux bracelets. Si au Moyen Age, la mode des coiffes et des voilettes ne permettaient pas le port de boucles, en revanche, à partir de la Renaissance, le port dornements doreilles ne connut plus dinterruption. A la fin du XVIème siècle, le léger pendant doreille avec une perle était très prisé. Au XVIIème siècle, ce fut la mode des Girandoles, pendant doreilles constitué de trois parties et qui étaient très lourdes. Le Moyen Age Renaissance Boucles en girandoles Chandelier en girandoles

6 A cause dun poids important de ces pendants, un ingénieux système fut mis au point probablement vers le 18 ème siècle. On prenait appui autour de loreille au lieu den déformer le lobe. Pas besoin non plus de souffrir pour percer loreille. Lavantage de ce type de boucles doreille est quelles se positionnaient bien de face par rapport au visage et non de côté comme les pendants classiques. On peut en voir un magnifique exemple au Fond Diamantaire russe à Moscou parmi les merveilles du trésor des tsars de Russie Au Kremlin. Ce sont vraiment des tours doreilles. On assiste à une tendance nette dorner les oreilles dune manière différente, un retour de ce type dornementation doreilles chez certains créateurs. Nathalie Sevikian

7 Il semble que ce soit en Orient que lon prit lhabitude de percer les oreilles des femmes, des enfants et des hommes. En effet, le port de boucles par les hommes était plus une affaire de mode par intermittence quun phénomène culturel. Si le lobe doreilles des hommes était richement orné sous lantiquité égyptienne, nombre de courtisans anglais ou français à la fin du XVIème et du XVIIème siècle en portaient tout comme Joachim Murat, beau-frère de Napoléon I ou même les Maharadjahs indiens. C'est dans les années 1980 que les jeunes garçons et les adolescents ont recommencé à se faire percer généralement une seule oreille. Au départ considérés comme des « mauvais garçons », voire des marginaux, les hommes porteurs de boucles d'oreilles représentent un véritable phénomène de mode. Depuis 2005, la mode change et consiste à percer les deux oreilles aussi chez les garçons. Seuls les modèles de boucles d'oreille restent réellement différent d'un genre à l'autre.


Télécharger ppt "POUR BERENGERE. BOUCLE DOREILLES – TOURS DOREILLES PETITES HISTOIRES DE BIJOUX POUR LES OREILLES Dominique Harnois Dominique Harnois."

Présentations similaires


Annonces Google