La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DEFINIR la MISSION du TUTEUR INFORMER le CHEF dETABLISSEMENT.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DEFINIR la MISSION du TUTEUR INFORMER le CHEF dETABLISSEMENT."— Transcription de la présentation:

1 DEFINIR la MISSION du TUTEUR INFORMER le CHEF dETABLISSEMENT

2 En guise dintroduction : des principes directeurs et des principes opérationnels 1. Une professionnalisation ancrée dans la responsabilité denseigner dans un établissement scolaire 2. Une professionnalisation qui sinscrit dans une perspective de personnalisation 3. Le versant « formation » de cette professionnalisation intègre un mixage des publics 4. Une professionnalisation conçue selon trois temps

3 En guise dintroduction, des principes directeurs et des principes organisationnels La professionnalisation des stagiaires lauréats des concours englobe, durant lannée de stage, la pratique denseignement en responsabilité en classe(s), les tâches liées aux pratiques enseignantes en établissement scolaire (réunions, coordinations, conseils, lien avec la vie scolaire et avec la direction…), laccompagnement par un tuteur nommé officiellement mais aussi laccompagnement informel assuré par lensemble des acteurs de létablissement et la formation à linstitut.

4 En guise dintroduction, des principes directeurs et des principes organisationnels La professionnalisation des stagiaires lauréats des concours sinscrit dans une perspective de personnalisation alliant formation collective (avec dautres stagiaires), individualisation des parcours (accompagnement, propositions optionnelles de formation) et collaborations avec dautres enseignants (en établissement, avec le tuteur, en formation)

5 En guise dintroduction, des principes directeurs et des principes organisationnels Les temps de formation collective ou de collaboration/coopération en institut seffectuent en privilégiant, selon les visées, le mixage des publics : 1 er / 2 nd degrés – concours externes / concours internes – enseignement général / enseignement technique et professionnel

6 En guise dintroduction, des principes directeurs et des principes organisationnels Une année de stage en 3 temps : Période 1 : du 23 au 30 août 2012 inclus : Accueil en formation et préparation de la rentrée Période 2 : du 31 août au 30 novembre 2012 : Prise de fonction accompagnée Période 3 : du 1 er décembre 2012 au 30 juin 2013 : Développement professionnel par la formation et laccompagnement

7 1. (Se) Professionnaliser en 2012(Se) Professionnaliser en Les Tâches du tuteurLes Tâches du tuteur 4. Les outils du tuteurLes outils du tuteur 5. La situation dalerteLa situation dalerte 2. Le Cadre réglementaireLe Cadre réglementaire 6. Se professionnaliser en tant que tuteurSe professionnaliser en tant que tuteur

8 Ou, pour le tuteur, quest-ce quaccompagner un lauréat de concours durant son année de stage ? 1. (SE) PROFESSIONNALISER en tant quENSEIGNANT en 2012

9 1.1. Les professeurs stagiaires : un public hétérogène Des lauréats de concours externe 2012 (1 er ou 2 nd degré) ayant obtenu un Master 2 – certains ont fait des suppléances, dautres non ; Des lauréats de concours externe 2011 en report dannée de stage ; Des lauréats de concours interne 2012 (CAER-PC ou 2 nd CI PE) ayant une ancienneté de suppléances de durée variable (de 2 à 7-8 ans) ; Des professeurs stagiaires aux parcours universitaires et professionnels diversifiés

10 1.1. Les professeurs stagiaires : un public hétérogène Pour le tuteur : Connaître le stagiaire à accompagner, son parcours, son vécu comme professeur ; Réaliser, après une ou deux observations de séances et au cours dun ou plusieurs entretiens, un diagnostic des acquis, des besoins, des demandes, des manques ; Croiser ce diagnostic avec les observations et pistes de travail de la visite formative proposée par lISFECvisite formative Cliquez sur le lien « visite formative » pour en découvrir les modalités

11 La visite formative ISFEC Elle est effective pour tous les stagiaires du 1 er degré ; Cest une proposition de lISFEC faite à tous les stagiaires du 2 nd degré ; Elle est effectuée par un formateur ISFEC (une observation dune à une heure et demi + un entretien) et donne lieu à un compte rendu formatif (constats, pistes de travail et de réflexion) remis au stagiaire ; Le tuteur peut assister ou participer à la visite formative ; tuteur et formateur ISFEC peuvent partager leurs observations et leurs conseils avec le stagiaire, la visite devenant un point dappui pour la suite de laccompagnement.

12 1.2. Six voies pour la professionnalisation ( daprès Richard WITTORSKI, 2007) Voie n°1 : logique de laction ou formation sur le tas = FAIRE pour APPRENDRE A FAIRE Voie n°2 : logique de laction et de la réflexion ou lalternance = AGIR – REFLECHIR – AGIR pour APPRENDRE Voie n°3 : logique de la réflexion sur laction ou analyse de pratique rétrospective = AGIR puis RELIRE et ANALYSER pour APPRENDRE Voie n°4 : logique de la réflexion pour laction ou analyse de pratique anticipatrice = REFLECHIR et CONCEVOIR pour AGIR et APPRENDRE Voie n°5 : logique de la traduction culturelle par rapport à laction ou accompagnement / tutorat = APPRENDRE grâce aux conseils, aux échanges avec un PAIR EXPERT Voie n°6 : logique de lintégration / assimilation ou formation magistrale = APPRENDRE par les apports de la FORMATION en INSTITUT

13 1.2. Six voies pour la professionnalisation Pour le tuteur : Des voies à privilégier : voies 3 – 4 – 5 : accompagner la réflexion POUR laction (anticipation) – accompagner la réflexion SUR laction (relecture et analyse) – faire ENTRER par les aides, les conseils, dans une COMMUNAUTE de PRATIQUES ; Des infos à connaître : elles concernent les voies 1 – 2 – 6 : savoir ce que FAIT le stagiaire – savoir ce quil PENSE de ce quil FAIT – savoir ce quil APPREND en FORMATION

14 1.3. La formation en institut (ISFEC) 20 jours (120h) de formation dont 6 avant la rentrée ; 7 jours (42h) de « coaching didactique » dans la discipline denseignement ; Des propositions de formation transversale : corps et voix, autorité et sanction, élèves à besoins particuliers, orientation scolaire, le Socle Commun… Des options : SST, stage à un autre niveau denseignement, être professeur principal… Remplir les exigences de certification : C2i2e et LVE

15 1.3. La formation en institut (ISFEC) La formation des PLCS a lieu sur des lundis : ils sont donc libérés de cours ces jours-là ; la formation des PES a lieu sur des mercredis. Quelques journées (sur temps de vacances sont communes aux PES et aux PLCSformation des PLCS la formation des PES Pour le tuteur : Le lundi, le stagiaire peut venir observer son tuteur en cours ; Le tuteur observe le stagiaire un autre jour que le lundi ; Un RV important : le lundi 15 octobre 2012, 13h30 : rencontre stagiaires PLCS / tuteurs PLCS / IPR / formateurs didacticiens Cliquez sur le lien « formation des PLCS » ou « formation des PES » pour découvrir leur programme de formation

16 Ou tout savoir sur les textes qui régissent lannée de stage des lauréats de concours 2. LE CADRE REGLEMENTAIRE

17 2.1. Les textes officiels Texte du SGEC n° du 12 novembre 2009 : FI des enseignants / Etre enseignant dans lenseignement catholique Circulaire MESR n° du 23 décembre 2009 : mise en place des diplômes nationaux de master MEF pour la rentrée 2010 Circulaire MEN n° du 25 février 2010 : dispositif daccueil, daccompagnement et de formation des stagiaires des 1 er et 2 nd degrés Note de service MEN n° du 2 avril 2010 : affectation des stagiaires des lauréats de concours du 2 nd degré Texte SGEC n° du 30 avril 2010 : FI des enseignants / Organisation de lannée du professeur stagiaire Arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et CPE Arrêté du 12 mai 2010 / BO n°29 du 22 juillet 2010 portant sur les modalités dévaluation et de titularisation de certains personnels stagiaires du 2 nd degré Circulaire MEN n° du 13 juillet 2010 : définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et CPE Texte SGEC n° du 22 juillet 2010 : FI des enseignants / Cahier des charges de la formation de lannée de stage Circulaire MEN n° du : dispositif daccueil, daccompagnement et de formation des enseignants stagiaires des 1 er et 2 nd degrés Convention académique relative à lorganisation et au financement de la formation initiale continuée des maîtres de lenseignement privé sous contrat relevant de lEnseignement Catholique – Texte signé le 9 mai 2012

18 2.2. Laffectation des stagiaires Les professeurs stagiaires, lauréats des concours internes ou externes sont affectés sur des « services vacants » ou, à titre exceptionnel, sur des « services protégés » Pour être un « support stagiaire », le service doit être a minima dun mi-temps Un « support stagiaire » peut être constitué de temps de service dispersés dans plusieurs établissements

19 2.3. La nomination des tuteurs Elle est conditionnée par laffectation des stagiaires (discipline / géographie / RH) ; La recherche des tuteurs, effectuée par FORMIRIS et lISFEC, est relayée localement par les chefs détablissement qui doivent donner leur accord pour confier cette mission aux enseignants ciblés. La liste des professeurs tuteurs proposée par lEnseignement Catholique est ensuite adressée au Rectorat pour avis des corps dinspection La liste peut être entérinée ou modifiée. Dans ce dernier cas, les chefs détablissement sont appelés directement par les IPR. La liste officielle des tuteurs est officialisée par le SCEEP-DEEP du Rectorat qui procède alors à leur nomination.

20 2.4. Cadre organisationnel Le volume horaire daccompagnement dun stagiaire équivaut à : - 96h en 2 nd degré ; - 204h en 1 er degré ; Ces volumes sont donnés à titre indicatif ; ils sont à relativiser selon les besoins des stagiaires Le « volume horaire daccompagnement » comprend toutes les interventions ou actes réalisés pour laccompagnement du stagiaire : visite, observation, entretien direct, entretien téléphonique, réunion, correspondance mail, rédaction de rapports… Laccompagnement est plus massé en début dannée (1 er trimestre) puis sallège en fonction de lautonomie progressivement construite par le stagiaire

21 2.5. Les évolutions du dispositif à la rentrée h de décharge hebdomadaire pour les lauréats du concours externe du 2 nd degré (15/18 en face à face pédagogique) ; 140h de décharge au cours du 1 er trimestre pour les lauréats du concours externe du 1 er degré (suppléant) ; But : temps pour préparer la classe, observer le tuteur, être observer par le tuteur. Mesure provisoire avant changements significatifs à la rentrée 2013.

22 Ou savoir ce qui est attendu du tuteur pour organiser au mieux laccompagnement du stagiaire 3. LES TÂCHES DU TUTEUR

23 Faire connaissance avec le stagiaire, instaurer une relation de confiance ; Se donner un temps de diagnostic des ressources (atouts, acquis, points dappui) et des besoins (manques, difficultés, points dapprofondissement) ; Co-établir le contrat daccompagnement (objectifs priorisés, modalités de travail) ; Faire « trace de laccompagnement » et rendre compte ; Participer à lévaluation des compétences du stagiaire en fin dannée de stage

24 3.1. Instaurer un climat de confiance Relationnel ajusté = bienveillance mais professionnalisme, proximité mais asymétrie dans la relation, collègue mais pas de « fusionnel affectif » ; Franchise, transparence et message clair : éviter les non dits, ce qui est écrit correspond à ce qui a été dit ; Se situer dans le « réseau » des interlocuteurs pour rendre compte et/ou interpeller : chef détablissement / stagiaire / institut

25 3.2. Diagnostic des ressources et des besoins Point de départ dun processus formatif ; Etat des lieux par : - le parcours (universitaire, professionnel) ; - le discours, les demandes, les peurs, les questions ; - lobservation de la pratique : se donner 2 ou 3 observations pour lister ; Un diagnostic qui explicite des points forts (acquis) et des besoins (compétences à développer et qui priorise les pistes de travail

26 3.2. Diagnostic des ressources et des besoins Points dattention : Décalage entre discours et pratique (je sais tout faire – je ne sais rien faire) ; Pas de besoins, tout va bien ; Lien diagnostic / contrat daccompagnement : La priorisation des pistes de travail organise les modalités daccompagnement Trois « rapports intermédiaires » pour acter laccompagnement

27 3.3. Le contrat daccompagnement Il est explicite et formalisé (si possible écrit) ; Il fixe les objectifs prioritaires et en fonction de ceux-ci, les modalités de travail (aide à la conception / aide à la relecture / conseils quant à la gestion de classe) ; Il est évolutif : des besoins nouveaux émergent au fil de lannée – un problème ou une difficulté résolus laissent place à dautres préoccupations Des traces du contrat existent dans les outils du tuteur

28 3.4. Faire trace de laccompagnement et rendre compte Chaque tuteur doit pouvoir rendre compte du travail daccompagnement effectué, notamment auprès de : - létat employeur qui indemnise le tutorat - le stagiaire qui reçoit des C.R. rédigés, des pistes de travail formalisées ; - lISFEC et Formiris qui sont coresponsables de lannée de stage, pour lEnseignement Catholique ; Les outils du tuteur facilitent la formalisation des traces à destination des différents interlocuteurs (voir partie 4).

29 3.5. Evaluer les compétences du stagiaire Au cours du 3 ème trimestre de lannée de stage, le tuteur remplit une fiche « Rapport du tuteur » ; Ce rapport est joint au dossier du stagiaire rejoignant ainsi lavis du CE et lavis de linspecteur ; Ce rapport du tuteur fait état des compétences professionnelles construites au cours de lannée de stage et précise si le stagiaire a les compétences minimales pour enseigner en tant que titulaire ; Les différents rapports et avis sont centralisés à lISFEC avant envoi au Rectorat.

30 4. LES OUTILS DU TUTEUR Ou connaître les outils et leur mode demploi pour faciliter et rendre compte de laccompagnement

31 4.1. Le journal de bord de laccompagnement Cet outil a une double fonction : il fait mémoire de laccompagnement et permet den rendre compte et den justifier le volume horaire ; Il est rédigé par le tuteur et adressé au stagiaire ; le tuteur en garde une copie ; Le tuteur y note, de façon synthétique, toutes les actions liées à laccompagnement, leur durée et les suites à donner ; Télécharger le journal de bord Télécharger le journal de bord

32 4.2. Le C.R. dobservation de pratique Cest un outil à visée formative uniquement ; Il fait état des constats faits au cours dune observation du stagiaire par le tuteur et des pistes de travail proposées au cours de lentretien pour le stagiaire Il na pas de forme imposée ; On peut sinspirer de la forme du « rapport intermédiaire » pour le rédiger ; Nombre minimal dobservation de pratique = 6-7

33 4.3. Les rapports intermédiaires Ils ont une fonction formative et rendent compte de laccompagnement ; Ils balisent lannée de stage ; Ils sont destinés au stagiaire et à lISFEC Chaque rapport est envoyé à une date précise : -rapport intermédiaire 1 : 30 novembre 2012 ; - rapport intermédiaire 2 : 9 février 2013 ; - rapport intermédiaire 3 : 12 avril Télécharger les rapports intermédiaires Télécharger les rapports intermédiaires

34 4.4. Les outils daide à laccompagnement LISFEC propose des outils daide à laccompagnement ; ils sont explicités en formation de tuteurs ; Télécharger : - Indicateurs et indices dapprentissage ;Indicateurs et indices dapprentissage - Grille dobservation et danalyse dune situation denseignement ;Grille dobservation et danalyse dune situation denseignement - Guide dentretien tuteur / stagiaire.Guide dentretien tuteur / stagiaire

35 5. LA SITUATION DALERTE Ou comment agir lorsque le tuteur (ou le chef détablissement) constate et sinterroge sur les difficultés rencontrées par le stagiaire ?

36 5.1. Règles générales Etre attentif aux « signaux » envoyés par le stagiaire : évitements du tuteur, absence de demandes, isolement… Ne pas porter seul linterrogation quant à une difficulté rencontrée par le stagiaire : croiser les regards (collègues / CE / adjoints) ; Ne pas attendre trop longtemps pour signaler : on se retrouve ensuite avec des situations de non retour possible

37 5.2. La situation dalerte de niveau 1 La difficulté est surmontable avec de laide et des conseils précis ; La résolution du problème ou de la difficulté seffectue en interne de létablissement : accompagnement plus « serré » du tuteur, aide des collègues ou du CE ; Ces situations dalerte sont de durée courte, surmontables en quelques jours ou en une à deux semaines ; Elles surviennent quelques semaines après la rentrée

38 5.3. La situation dalerte de niveau 2 La difficulté ou le problème rencontré en 1 dure ou saggrave – les solutions internes envisagées sont sans effet ; Une difficulté ou un problème non constaté jusqualors apparaît (plaintes de parents, constats de collègues) ; LISFEC est alerté et un dispositif daccompagnement renforcé est mis en place : visites et entretiens supplémentaires, objectifs de travail reprécisés et planifiés ; Ces situations apparaissent plus tard dans lannée, souvent masquées dans un premier temps.

39 5.4. La situation dalerte de niveau 3 La difficulté ou le problème déjà soulevé(e) saggrave encore et laccompagnement renforcé na pas deffet : le non dépassement de la difficulté peut mettre à jour une inaptitude pour le métier… Un problème grave et soudain apparaît en cours dannée (mise en danger de lintégrité physique ou morale des élèves, plainte pour fait grave) ; Les faits donnent lieu à un rapport envoyé au rectorat ; ce dernier décide des suites à donner (inspection anticipée, sanction administrative…)

40 6. SE PROFESSIONNALISER EN TANT QUE TUTEUR Ou comment construire de réelles compétences en accompagnement au service des « entrants » ?

41 6.1. Une offre de formation Des demi-journées dinformation des tuteurs : elles sont délocalisées et ont une visée informative – code ENERIS : Nîmes : – Narbonne : – Montpellier : et ; Une « formation initiale » de 3 jours sur les fondamentaux de laccompagnement ; cette formation est indispensable à tout tuteur débutants– code ENERIS : Pour connaître les contenus et modalités de la formation des tuteurs, consultez notre site (onglet : formation continue)www.isfec-montpellier.org

42 6.1. Une offre de formation Une journée dapprofondissement pour des tuteurs débutants ou plus chevronnés, basée sur lanalyse de situations tutorales – code ENERIS : Une formation (2 jours) sur laccompagnement en établissement scolaire (mise en place dun environnement formateur) – code ENERIS : Chaque dispositif de formation est financé sur budget prioritaire formiris et nimpacte donc pas la dotation de votre établissement

43 6.2. Six voies pour se professionnaliser Par isomorphisme avec les stagiaires, les 6 voies de professionnalisation (Wittorski) sont applicables aux tuteurs : Apprendre en faisant ; Apprendre en anticipant sa pratique ; Apprendre en relisant et en analysant sa pratique ; Apprendre en alternant action / réflexion ; Apprendre des collègues tuteurs plus experts ; Apprendre par la formation ;

44 7. POUR TOUTE DEMANDE ou QUESTION Téléphone ISFEC : Messagerie :


Télécharger ppt "DEFINIR la MISSION du TUTEUR INFORMER le CHEF dETABLISSEMENT."

Présentations similaires


Annonces Google