La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conférence de presse, 17 Octobre 2012 ACCES AUX SOINS LUnion Fédérale des Consommateurs – Que Choisir Alsace présente la carte de la « fracture sanitaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conférence de presse, 17 Octobre 2012 ACCES AUX SOINS LUnion Fédérale des Consommateurs – Que Choisir Alsace présente la carte de la « fracture sanitaire."— Transcription de la présentation:

1 Conférence de presse, 17 Octobre 2012 ACCES AUX SOINS LUnion Fédérale des Consommateurs – Que Choisir Alsace présente la carte de la « fracture sanitaire » de la région ALSACE

2 Laccès aux soins, une inquiétude majeure des alsaciens La grande consultation lancée en 2011 auprès des alsaciens par lUFC – Que Choisir a mis en évidence que laccès aux soins est une préoccupation majeure. Ses deux composantes (financière et géographique) inquiètent les usagers du système de santé : UN ACCÈS FINANCIER COMPROMIS PAR LES DÉPASSEMENTS DHONORAIRES 73 % des 1039 répondants régionaux pointent le coût des soins comme un sujet dinquiétude important, notamment du fait des dépassements dhonoraires (tarifs supérieurs au tarif de la sécurité sociale, et non pris en charge par celle-ci) UN ACCÈS GÉOGRAPHIQUE AUX SOINS TRÈS INÉGAL Alors que la répartition des médecins sur le territoire ne fait aujourdhui lobjet daucune régulation, 34 % des répondants sinquiétaient des déserts médicaux. 2

3 Le protocole de létude : une approche innovante Pour prendre en compte les deux dimensions de laccès aux soins (géographique et financière), trop souvent distinguées, lUFC – Que Choisir a étudié conjointement la localisation et les prix pratiqués par les médecins de 4 spécialités : – Généralistes ; – Ophtalmologistes ; – Pédiatres ; – Gynécologues. Pour ces 4 spécialités, et pour toutes les communes de France, nous avons calculé loffre de soins disponible, en retenant un temps de trajet maximal entre le domicile et le cabinet du médecin de 30 minutes pour les généralistes, et de 45 minutes pour les spécialistes. 3

4 Le protocole de létude : des critères durcis par rapport au Ministère de la Santé Pour le ministère de la Santé, un territoire est un désert médical quand, au-delà dune activité soutenue des médecins, leur densité par rapport à la population est de 30 % inférieure à la moyenne nationale. LUFC – Que Choisir est plus restrictive, en doublant ce critère (- 60 % par rapport à la moyenne nationale) Classification UFC – Que Choisir Densité médicale Désert médicalAu moins 60 % en-dessous de la moyenne nationale Accès difficile aux médecins Entre 30 % et 60 % en-dessous de la moyenne nationale Accès satisfaisant aux médecinsEntre la moyenne nationale et 30 % en-dessous Offre abondante de médecinsEntre la moyenne nationale et 30 % au-dessus Offre surabondante de médecinsAu moins 30 % au-dessus de la moyenne nationale 4

5 Une cartographie présentant laccès aux médecins pour trois niveaux de tarif Pour connaître limpact des dépassements dhonoraires sur laccès aux médecins, nous avons calculé la densité de médecins pour trois situations : – Lindifférence tarifaire : en prenant en compte tous les médecins, quel que soit leur tarif ; – La tolérance aux dépassements pris en charge : en prenant en compte les médecins dont le tarif est au maximum de 40 % au- dessus du tarif de la sécurité sociale (soit la prise en charge médiane par les complémentaires santé aujourdhui) ; – La capacité financière limitée des ménages : en prenant en compte uniquement les médecins qui ne pratiquent pas de dépassements dhonoraires. Auscultons en images la situation pour chaque spécialité 5

6 Les généralistes

7

8

9

10 3% de la population de la région vivent dans un désert médical pour les généralistes. Les dépassements dhonoraires nont quun impact limité sur laccès aux généralistes. Si lon veut se soigner sans dépassements, 3% de la population est concernée par un désert. Parmi les villes de plus de habitants de la région, celles qui se distinguent par le plus mauvais accès aux généralistes sans dépassements sont : Illkirch-Graffenstaden Schiltigheim Généralistes en Alsace : peu de tension…

11 Généralistes % 40% Aucun dépassement

12 Généralistes en 68 : peu de tension… 4 % de la population du département vivent dans un désert médical pour les généralistes. Les dépassements dhonoraires nont quun impact limité sur laccès aux généralistes. Si lon veut se soigner sans dépassements, 4 % de la population est alors concernée par un désert. Parmi les villes de plus de habitants du département, ce sont Kingersheim, Wittelsheim et Soultz qui se distinguent par le plus mauvais accès aux généralistes sans dépassements. 12

13 Généralistes % 40% Aucun dépassement

14 Généralistes en 67 : peu de tension… 3 % de la population du département vivent dans un désert médical pour les généralistes. Les dépassements dhonoraires nont quun impact limité sur laccès aux généralistes. Si lon veut se soigner sans dépassements, 3 % de la population est alors concernée par un désert. Parmi les villes de plus de habitants du département, ce sont Geispolsheim, Fegersheim et La Wantzenau qui se distinguent par le plus mauvais accès aux généralistes sans dépassements. 14

15 Les ophtalmologistes

16

17

18

19 Ophtalmologistes en Alsace : Lourds dépassements en vue ! Alors que déjà 11% de la population régionale vit dans un désert ophtalmologique, la fracture se creuse gravement quand on tient compte des dépassements. En effet, dans ce cas, cest pour 29% de la population quil est très difficile daccéder aux soins ophtalmologiques. Ainsi, pour se soigner sans dépassements, mieux vaut éviter : – Illkirch – Graffenstaden – Haguenau – Schiltigheim 19

20 Ophtalmologistes % 40% Aucun dépassement

21 Ophtalmologistes en 68 Lourds dépassements en vue ! Alors que déjà 12 % de la population départementale vit dans un désert ophtalmologique, la fracture se creuse gravement quand on tient compte des dépassements. En effet, dans ce cas, cest pour 19 % de la population quil est très difficile daccéder aux soins ophtalmologiques. Ainsi, pour se soigner sans dépassements, mieux vaut éviter Ste Marie aux mines, Kingersheim ou encore Turckheim ! 21

22 Ophtalmologistes % 40% Aucun dépassement

23 Ophtalmologistes en 67 Lourds dépassements en vue ! Alors que déjà 10 % de la population départementale vit dans un désert ophtalmologique, la fracture se creuse gravement quand on tient compte des dépassements. En effet, dans ce cas, cest pour 36 % de la population quil est très difficile daccéder aux soins ophtalmologiques. Ainsi, pour se soigner sans dépassements, mieux vaut éviter Drusenheim, Benfeld ou encore Barr ! 23

24 Les pédiatres

25

26

27

28 Pédiatres en Alsace : en trouver en dehors des villes est loin dêtre un jeu denfant Pour les pédiatres, les inégalités géographiques daccès aux soins sont graves : 10% de la population régionale ne peut pas accéder dans de bonnes conditions à cette spécialité, et 32 % si lon ne considère que les médecins qui exercent au tarif de la sécurité sociale. Parmi les villes de plus de habitants, la situation est la plus critique pour se soigner sans dépassement à : – Mulhouse – Haguenau – Illkirch - Graffenstaden 28

29 Pédiatres % 40% Aucun dépassement

30 Pédiatres en 68 : en trouver en dehors des villes est loin dêtre un jeu denfant Pour les pédiatres, les inégalités géographiques daccès aux soins sont criantes : 16 % de la population départementale ne peut pas accéder dans de bonnes conditions à cette spécialité. Les dépassements dhonoraires accentuent cette tendance : si on veut se soigner au tarif de la sécurité sociale, cest alors 69 % de la population qui vivent dans un désert médical ! Parmi les villes de plus de habitants, cest à Kingersheim, Wittelsheim et Rixheim que la situation est la plus critique pour se soigner au tarif de la sécurité sociale. 30

31 Pédiatres % 40% Aucun dépassement

32 Pédiatres en 67 : en trouver en dehors des villes est loin dêtre un jeu denfant Pour les pédiatres, les inégalités géographiques daccès aux soins sont criantes : 6 % de la population départementale ne peut pas accéder dans de bonnes conditions à cette spécialité. Les dépassements dhonoraires accentuent cette tendance : si on veut se soigner au tarif de la sécurité sociale, cest alors 7 % de la population qui vivent dans un désert médical ! Parmi les villes de plus de habitants, cest à Barr, Saverne et Benfeld que la situation est la plus critique pour se soigner au tarif de la sécurité sociale. 32

33 Les gynécologues

34

35

36

37 Gynécologues en Alsace : la pilule est difficile à avaler Une part inquiétante de la population régionale (9%) est concernée par un désert médical pour les gynécologues. Puisque cette spécialité recourt de manière généralisée aux dépassements dhonoraires, le chiffre explose si lon veut se soigner sans dépassements : 66% de la population vit alors dans un désert. Trouver un gynécologue exerçant au tarif de la sécurité sociale se révèle le plus problématique dans les villes de : – Strasbourg – Haguenau – Altkirch 37

38 Gynécologues % 40% Aucun dépassement

39 Gynécologues en 68 : la pilule est difficile à avaler Une part considérable de la population départementale (14%) est concernée par un désert médical pour les gynécologues. Puisque cette spécialité recourt de manière généralisée aux dépassements dhonoraires, le chiffre explose si lon veut se soigner sans dépassements : 56 % de la population vit alors dans un désert. Cest dans les villes de Huningue, St Louis ou Kingersheim, que trouver un gynécologue exerçant au tarif de la sécurité sociale se relève le plus problématique. 39

40 Gynécologues % 40% Aucun dépassement

41 Gynécologues en 67 : la pilule est difficile à avaler Une part considérable de la population départementale (6 %) est concernée par un désert médical pour les gynécologues. Puisque cette spécialité recourt de manière généralisée aux dépassements dhonoraires, le chiffre explose si lon veut se soigner sans dépassements : 74 % de la population vit alors dans un désert. Cest dans les villes de Drusenheim, Mutzig ou Fegersheim, que trouver un gynécologue exerçant au tarif de la sécurité sociale se relève le plus problématique. 41

42 ALSACE : linadmissible fracture sanitaire Une partie non négligeable de la population de notre territoire vit éloignée des médecins généralistes, et surtout spécialistes. A ces difficultés géographiques sajoute une grave généralisation des dépassements dhonoraires, en particulier pour les ophtalmologistes et les gynécologues. Cette analyse permet de mettre en évidence la fracture sanitaire que rencontrent les usagers de notre région. En effet, la présence des médecins, déjà vacillante, nest pas une garantie daccès : les tarifs pratiqués par une partie significative dentre eux excluent les usagers les moins aisés. 42

43 Les demandes de lUFC – Que Choisir Pour réduire la fracture sanitaire, lUFC – Que Choisir demande : 1.Un conventionnement sélectif des médecins : toute nouvelle installation dans un territoire où loffre est surabondante ne pourra se faire quen secteur 1 (sans dépassements dhonoraires). 2.Une réduction des aides publiques accordées aux médecins installés en territoire sur-doté. 3.Un plafonnement immédiat des dépassements dhonoraires (à 40% du tarif de la sécurité sociale, niveau médian de prise en charge par les complémentaires santé), avant leur disparition progressive dans le cadre dune renégociation de la rémunération des actes médicaux. 43

44 Les actions de lUFC – Que Choisir Alsace A cet effet, lUFC – Que Choisir Alsace intervient auprès des parlementaires alsaciens pour quils traduisent dans la loi les demandes de lassociation à loccasion du Projet de loi de financement de la sécurité sociale, dont lexamen au Parlement va débuter. Publication sur le site dune carte interactive présentant gratuitement aux usagers tous ces résultats, commune par commune, et leur permettant dinterpeler directement leurs parlementaireswww.quechoisir.org 44


Télécharger ppt "Conférence de presse, 17 Octobre 2012 ACCES AUX SOINS LUnion Fédérale des Consommateurs – Que Choisir Alsace présente la carte de la « fracture sanitaire."

Présentations similaires


Annonces Google