La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Accompagner lenfant atteint de troubles spécifiques du langage dans sa scolarité Nice, le 24 octobre 2012 Agnès Szikora, Centre Référent des troubles du.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Accompagner lenfant atteint de troubles spécifiques du langage dans sa scolarité Nice, le 24 octobre 2012 Agnès Szikora, Centre Référent des troubles du."— Transcription de la présentation:

1 Accompagner lenfant atteint de troubles spécifiques du langage dans sa scolarité Nice, le 24 octobre 2012 Agnès Szikora, Centre Référent des troubles du langage et des apprentissages

2 La théorie … A lécole maternelle

3 La maîtrise du langage, élément fondamental Lépanouissement de la personnalité La réussite scolaire Lintégration sociale Linsertion professionnelle Fait partie des 5 éléments qui permettent laccès à la fonction symbolique (le dessin, le jeu symbolique, limage mentale, limitation différée cad en labsence de modèle) Lépanouissement de la personnalité La réussite scolaire Lintégration sociale Linsertion professionnelle Fait partie des 5 éléments qui permettent laccès à la fonction symbolique (le dessin, le jeu symbolique, limage mentale, limitation différée cad en labsence de modèle)

4 Sémantique/Pragmatique ( étude du sens et de lusage dun mot ou dun énoncé dans un contexte de communication) Sémantique/Pragmatique ( étude du sens et de lusage dun mot ou dun énoncé dans un contexte de communication) Syntaxe (ordre des mots) Syntaxe (ordre des mots) Lexique et morphologie (dictionnaire mental des mots et de leur formation) Lexique et morphologie (dictionnaire mental des mots et de leur formation) Phonologie/Phonétique (Classification des sons perçus et organisés dans la syllabe et le mot) Phonologie/Phonétique (Classification des sons perçus et organisés dans la syllabe et le mot) Les composantes du langage

5 Les 3 prédicteurs les plus fiables de lapprentissage de la lecture: 1. Les capacités danalyse phonémique et le niveau de connaissance des lettres 2. Les capacités de mémoire phonologique à court terme 3. La dénomination rapide (dimages dobjets, de couleurs accès au lexique oral) LES CAPACITES DANALYSE PHONEMIQUES SONT CRUCIALES Elles permettent daccéder au principe de ce type décriture (alphabétique)

6 Discrimination auditive et capacités attentionnelles La sélection attentionnelle nest pas une simple opération de filtrage, elle consiste à séparer plusieurs conversations simultanées, en sélectionner une et à atténuer les autres (écouter un concert en se focalisant sur la production du piano) LA CAPACITE A FOCALISER NOTRE ATTENTION AUDITIVE EST ESSENTIELLE DANS LES APPRENTISSAGES : Elle détermine les priorités, fait un choix dans les informations sonores à traiter Elle permet de sélectionner les informations pertinentes pour la tâche à accomplir LES ENTRAÎNEMENTS DEVELOPPENT : Lattention focalisée La mémoire phonologique à court terme (maintien en mémoire qq secondes) facilite lacquisition du vocabulaire en relation directe avec lhabileté à retenir en mémoire immédiate des séquences inhabituelles de sons de langage. Les processus attentionnels auditifs Ils sont une 1ère étape de la conscience phonologique (meilleur prédicteur de lapprentissage de la lecture)

7 La mémoire phonologique à court terme Rôle fondamental dans le processus délaboration et dacquisition du vocabulaire (1er facteur : lecture interactive à haute voix dalbums) Lacquisition dun mot nouveau se traduit par une représentation stable des caractéristiques phonologiques de ce mot. ( /l-a-k/ et /k-a-l/ ) Corrélation entre étendue du vocabulaire et capacité de mémoire phonologique ( logatome : « boulimandon » ) Son amélioration vitesse dapprentissage ++ rétention à long terme de nouveaux mots de vocabulaire

8 La conscience phonologique peut être définie comme : laptitude à percevoir et se représenter la langue orale comme une séquence dunités ou de segments tels que la rime, la syllabe et le phonème.

9 La pratique … Dès la petite section…

10 Repérer en maternelle Développement normal Développement normal 3 ans : Augmentation du nb de consonnes bien prononcées Explosion grammaticale (tu, il, on) / Coordination des phrases / Conjugaison des verbes / Accord des adjectifs, des articles Lexique de 400 à 900 mots Longueur moyenne énoncés : 3,5 mots 4 ans : Maîtrise phonologique efficace pour + de consonnes Croissance du vocabulaire / Utilisation du passé, du futur / Conjugaison / Emploi de relatives / Accord des noms et des adjectifs 5 ans : Acquisition de tous les sons de la langue / Augmentation du vocabulaire / Complexification des phrases 6 ans : Perception de la conscience phonologique (rimes, syllabes) / Mémorisation de phrases simples ( = 12 syllabes) Lexique : 3000 mots en production, 800 en réception Indicateurs/Signes dalerte Indicateurs/Signes dalerte Gros troubles articulatoires sans amélioration Absence de phrase simple : l'enfant nassocie pas 3 mots dans des phrases Confusions de sons : b/p, d/t, g/c, v/f, an/a, Langage peu productif, très limité, inintelligible : « parler bébé » Difficulté de compréhension des consignes Confusion de son / langage pauvre, peu construit, qui ne saméliore pas malgré laide pédagogique Difficulté dans le repérage et la manipulation de syllabes et de rimes Troubles de la conscience phonologique / Retard de langage et de parole / Impossibilité de mémoriser et de répéter une phrase de 12 syllabes (mémoire à court terme) / Pas de connaissance du nom des lettres / Confusion et inversion des lettres à la copie

11 Repérer un trouble du langage très tôt demeure primordial Garder à lesprit la NOTION DE PLASTICITE CEREBRALE La prise en charge dès 3 ans est possible et recommandée Il vaut mieux stimuler, intervenir plutôt quattendre en espérant que lenfant mûrisse (certaines fonctions cognitives se mettent en place à des périodes clés du développement de lenfant : une mise en place tardive risque une diminution de la (des) performance (s) de la (des) fonction (s) concernée (s).) « Les acquisitions à 3 ans, 3 ½ coexistent avec un moment dintense maturation cérébrale… Au-delà de la période fertile, les acquisitions se poursuivent (allure + modérée) mais nont plus le caractère explosif et massif de la période précédente. Les processus de compensation pour les apprentissages, notamment, seront plus difficiles à mettre en jeu. » Claude Chevrie Muller

12 LE QUESTIONNAIRE de CHEVRIE-MULLER Outil de repérage pour les enseignants (qualité > à celle dun examen individuel réalisé ponctuellement par une personne étrangère) Age de passation : entre 3,6 et 3,8 Méthode: Observation quotidienne et évaluation individuelle courte Objectif : instituer une prise en charge précoce à visée préventive Cotation : OUI/NON Addition des non. Bonne valeur prédictive positive (la moitié des enfants repérés sera en retard et 8% seult des enfants non repérés présenteront un retard.) Chaque enfant va bénéficier de façon privilégiée du regard de son enseignant avec une référence à des repères similaires.

13 13 29 questions relatives à 10 types daptitudes :voix, compréhension, notions cognitives, expression, motricité, mémoire, comportement dans le jeu, dans les activités déveil, dans le groupe, comportement en général. Méthode: Lenseignant répond par OUI/NON à toutes les questions afin dutiliser léchelle dévaluation. Cotation : Addition des réponses négatives De 0 à 9 inclus : aucune difficulté De 10 à 13 inclus : lenfant est à surveiller et à revoir De 14 à 17 inclus : difficultés probables, intérêt dune procédure dexamen individuel Au-dessus de 18 : Un examen individuel est INDISPENSABLE pour préciser les difficultés

14 Prévenir les difficultés du langage oral dès la PS Multi langage : 18 jeux, 504 cartes pour travailler : Les aspects sémantiques Les aspects phonémiques Les aspects syntaxiques du langage

15 Multi langage Acquisition du vocabulaire liée aux activités de catégorisation (interactions verbales, explications des relations) par la découverte des noms génériques, la constitution de thèmes (ex : théma, jeu 2 composer des familles jardin, hiver, cirque, cuisine, mer ….) Lutilisation des différentes fonctions du langage : description, argumentation, justification, interrogation Découverte de lécrit : discrimination visuelle des lettres, manipulation de syllabes … Implication de la mémoire de travail et des capacités attentionnelles ( flexi pile, jeu 6 associer des cartes avec 3 critères possibles : nombre, couleur, forme )

16 PS : taxo (jeu 1) Acquisition de vocabulaire Catégorisation : vaisselle, animaux, vêtements, meubles, jeux, instruments de musique, aliments « nous allons jouer au jeu des familles. Je vais vous dire le nom dune famille et chacun à votre tour, vous poserez sur la table les cartes de cette famille en les nommant »

17 Dès la petite section … Perception Localisation Reproduction Discrimination Des sons

18 En moyenne section : Localisation du bruit Le loto des bruits Les appeaux Les phrases démontées (prendre conscience que les phrases sont constituées de mots, segmenter la phrase en mots) Le loto des syllabes Les onomatopées Les syllabes couplées Le jeu du perroquet Mots drôles, drôles de mots Les syllabes en grappes Développer les capacités de mémoire phonologique à court terme Développer les capacités de discrimination et dattention auditives/relation bruits, images

19 Le loto des syllabes : Chaque enfant a devant lui une image (face illustrée cachée), 5 jetons et une carte de comptage Mettre un jeton sur la case de la carte comptage ayant un nombre de points identiques au nombre de syllabes du mot énoncé. Dire une suite de 5 mots (1 mot de 2 syllabes, puis 1 mot de 3 syllabes …) Pour chaque mot, les enfants comptent silencieusement les syllabes, recherchent sur la ligne la case qui correspond au nombre de syllabes et y posent 1 jeton. Chaque ligne de la carte reçoit un jeton.

20 Les onomatopées : Entraîner les enfants à repérer pareil/pas pareil Si 2 mots sont pareils, on met le jeton sur la case verre/verre Poursuivre avec les listes donomatopées : BOUM/BOUM TIC/PAN CRAC/ZOOM CHUT/CHUT PAN/PIN TAC/DAC BOF/POF ……

21 En grande section

22 Les Phonalbums (RETZ): objectifs généraux Proposer des activités structurées MS/GS/CP pour : Développer la conscience phonologique à partir des 3 unités sonores de la langue : syllabes, rimes, phonèmes Favoriser la compréhension du principe alphabétique Entraîner sa mémoire phonologique à court terme Aider à lapprentissage des relations phonèmes/graphèmes, donc à lidentification des mots écrits

23

24 Evaluer avant le début des activités et après pour : La constitution des ateliers (avant) Mesurer les progrès (après) Proposer une remédiation si nécessaire Noms Compter les syllabes / 5 Supprimer une syllabe / 6 identifier la rime /5 Isoler le 1 er phonème / 5 Total /21 initiale finaleavantaprès

25 Évaluation individuelle Score avant entraînement Score après entraînement Comptage Syllabique / 5 (parapluie = 3) Suppression syllabique /6 (dire chapeau sans dire « peau » = cha) Identifier la rime / 5 (poisson/chanson) Isoler le 1er phonème / 5 (salade = /s/ ) TOTAL / 21 Protocole de passation conseillé

26 Trois albums adaptés aux objectifs visés : « Chabadababa, mon chat transforme –toi » permet un travail sur la syllabe, unité la plus saillante : elle correspond au mouvement articulatoire. Lalbum met en scène Chalumeau, la sorcière qui fait chaque jour de la semaine une nouvelle tentative pour transformer son chat, Charabia. Il devient tour à tour chameau, chalet, chapeau, charrue, chagrin … Lutilisation de mots bisyllabiques, constitués de mots monosyllabiques porteurs de sens, facilite les manipulations des syllabes.

27

28 Se repérer dans la structure narrative de lalbum (séquence 1)

29 Repérer une syllabe cible dans un mot Plateau de jeu 4 mots cible : lit, rat, verre, chat Le joueur gagnant est celui qui a placé ses 4 cartes le plus vite possible Alligator, limonade, raviolis Couverture, vernis, hiver Château, châtaigne, échalote Râteau, pyramide, pirates

30 Supprimer une syllabe

31

32 Mémoriser les étapes du récit Associer chaque animal à lobjet en respectant le déroulement de la journée Il reste 3 étiquettes Valentine, fourchette, comptine Quelle carte peut-on associer à Valentine ? Pourquoi ? Comptine et Valentine sont 2 mots qui riment Animaux Objets

33 Constituer des séries de mots qui riment (associés à un animal de lhistoire) oir é on ette Même travail avec 4 nouvelles rimes : OU/A/O/I avec variations des jeux proposés

34 Activité dentraînement Lancer à tour de rôle le dé à 8 faces Si le loir sort, chercher ds ses cartes un mot qui rime Le placer à côté du mot cible, sur la table Le gagnant est celui qui a placé toutes ses cartes

35 « Aladin et les mots magiques » permet : Un travail structuré sur le phonème Lalbum met en scène le jeune Aladin qui, après avoir découvert la lampe magique, est autorisé à prononcer un vœu à chaque nouvelle saison. La réalisation des vœux dépend de la structure des mots choisis (phonème initial commun) Les jeux proposés à partir du phonème permettent aux enfants de comprendre notre système alphabétique Les rencontres dAladin et du génie se déroulent à chaque premier jour des quatre saisons de lannée

36

37 Découvrir lalbum, mémoriser les étapes du récit Remplir le tableau ligne par ligne Sentraîner à la lecture du tableau : « Au printemps, le génie apparaît dans un nuage vert, Aladin veut un vélo vert de vainqueur. »

38 Créer des familles de mots à partir des 4 nuages … v j r f intrus Association de la gestuelle pour aider à la mémorisation des 4 phonèmes ciblés

39 Sentraîner à identifier trois nouveaux phonèmes (/l/ /m/ /t/ ) /l/ /m/ /t/ Se remémorer les 3 vœux dAladin Enoncer 3 vœux à partir de 9 cartes Aider à la reconnaissance des 3 phonèmes avec la gestuelle

40 Fusionner 2 phonèmes Lenseignant lance le dé consonne, énonce le son de la lettre, fait de même avec le dé voyelle Il répète les 2 sons séparément puis en les fusionnant tout en rapprochant les 2 dés Les enfants reproduisent la même démarche en faisant circuler les 2 dés

41 Segmenter une syllabe simple en 2 phonèmes Lenseignant écrit une syllabe simple sur lardoise quil cache face contre table « jai écrit RA » Donner le dé consonne au 1 er enfant, le dé voyelle au second qui cherche puis énonce le son de la lettre Placer les 2 dés côte à côte Retourner lardoise pour valider la réponse

42 Pour les enfants en difficulté : lentraînement visuo-haptique : (Florence BARA Docteur en psychologie cognitive)

43 Pourquoi ? Lapprentissage des associations lettres/sons posent de nombreuses difficultés : établir le lien entre représentations orthographiques (élaboration qui sollicite la vision) et les représentations phonologiques (laudition) des sons. Lorganisation dactivités dexploration tactile des lettres FAVORISE cet apprentissage en mobilisant une nouvelle modalité perceptive, LE TOUCHER ACTIF. La main est le seul organe doté à la fois dune fonction motrice et perceptive.

44 La modalité haptique Elle a un caractère séquentiel : Pour compenser lexiguïté du champ perceptif tactile (zone de contact : la main ) et appréhender les objets dans leur intégralité, des mouvements volontaires, dune amplitude variant en fonction de la taille à percevoir doivent être produits appréhension séquentielle des objets Appréhension séquentielle des objets Appréhension séquentielle des objets Structurer reconstruire les données Structurer reconstruire les données Mobilisation importante des capacités cognitives Mobilisation importante des capacités cognitives

45 CHOIX DU MATERIEL 6 lettres / sons (fréquence dapparition dans la langue, sans ambiguïté dans la relation) a i l m t p Écriture minuscule cursive : préparer lapprentissage du geste moteur pour tracer les lettres Marina et son papa Il ny en aura pas Mangent des glaces au chocolat Pour le repas ! Découverte du « son » avec une comptine/répétition Oh la la, oh la la Discrimination du son étudié avec supports images Exploration visuo-haptique (yeux ouverts/fermés) Discrimination avec lettre(s) distractrice(s) Réinvestissement : fiche mémo individuelle

46 Proscrire la stratégie du « wait and see » version anglaise du « ça va se débloquer » « il va avoir le déclic » La précocité de lintervention est un facteur important de lefficacité de la prévention, visant à éviter ou du moins à réduire les difficultés dacquisition du langage écrit.

47 LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE Nest pas un apprentissage en soi. Est une des clés pour faciliter lapprentissage de la lecture. Elle constitue un moyen et non un objectif. Cest un facteur de réduction des inégalités

48 La théorie … En cycle II et III, travailler la compréhension ….

49 Elle peut sanalyser selon 2 dimensions complémentaires : La lecture : une activité complexe Décodage/identification des mots Compréhension = objectif de lactivité de lecture Accès à la forme phonologique (prononciation) A la forme orthographique(écriture) Accès au sens Dimension non spécifique à la lecture Préexiste à lapprentissage de la lecture Ces 2 dimensions doivent être coordonnées pour assurer une lecture courante dans laquelle les mots et leurs significations sont intégrés au fur et à mesure de leur rencontre en une interprétation cohérente du texte en cours de traitement.

50 Enseigner la compréhension pour prévenir les difficultés … en entraînant les enfants aux différentes composantes de la compréhension : Les anomalies ou incohérences Les modèles de situation Les connecteurs Les déductions La causalité Les anaphores La compréhension dun récit La compréhension des consignes

51 Anomalies, incohérences (Petites histoires) Pour : Contrôler sa compréhension Se rendre compte quon ne peut pas comprendre Adopter une attitude critique/un support linguistique Lecture de petites histoires, trouver tout ce qui est bizarre, drôle, et expliquer pourquoi

52 Demain, Yanis va passer la journée au ski avec sa maîtresse. La maîtresse lui rappelle quil ne doit pas oublier son bonnet, ses gants et son maillot de bain. Le soir, avant de prendre son petit déjeuner, il demande à sa maman de préparer sa valise. Le lendemain matin, quand tout le monde est monté dans le car, la maman de Yanis lui dit : « bonne nuit ». Le réveil sonne. Mélanie se lève. Papa est déjà dans la cuisine en train de boire son biberon, maman verse de la soupe dans le bol de Mélanie et lui dit : « Appétit bon, Mélanie ! ». Maman sassied sous la chaise et mange son caillou. Mélanie a fini de déjeuner, elle se prépare pour aller à lécole. Elle met son pyjama, prend son cartable et sen va.

53 Anomalies de situation Étape 1 : Trouver une anomalie dans une image ne correspondant pas exactement au texte lu Ex : Bonjour, dit maman, en embrassant Laura, tes-tu bien amusée à la piscine ?

54 Anomalies de situation Étape 2 : Reformuler le texte lu pour quil corresponde parfaitement à limage.(chacun justifie son texte, noter sous la dictée des élèves)

55 Choisir entre 2 images celle qui correspond exactement au texte lu. « Allez, dit papa à Lucie et à Tony installez-vous sur le banc, je vais vous prendre en photo. » Modèles de situation : La bonne image

56 Lours retrouvé: La petite fille fait un gros câlin à lours que papa lui a rapporté.

57 Les connecteurs Se représenter la succession des événements décrits dans un texte Interpréter correctement des connecteurs temporels et énumératifs

58 Les connecteurs Léa glisse,puis très vite elle sassied pour une autre glissade après avoir grimpé à léchelle du toboggan. Dès quelle est assise en haut du toboggan,Léa glisse vite puis remonte tout de suite à léchelle. Avant de sasseoir en haut du toboggan et de se laisser glisser,Léa monte dabord à léchelle. Assise en haut du toboggan,Léa pense quelle remontera à léchelle dès quelle aura fini sa glissade. Dès quelle aura fini sa glissade,Léa remontera à léchelle avant de sasseoir pour une nouvelle glissade. (plusieurs niveaux, histoires et bandes dessinées variées)

59 Déduction Le jeu du portrait : Déduire par élimination des éléments non pertinents. Comparaison des images pour énoncer les différents critères « lenfant qui nest pas une fille, qui a un habit à rayures et des cheveux noirs » Demander aux enfants de créer des devinettes et de mener le jeu

60

61 La pratique … Repérer à lécole primaire

62 Repérer dès le CE1 I Discrimination phonémique Identifier le phonème initial Identifier le phonème final Fusionner de 3 à 5 phonèmes Total sur 36 II. Domaine visuo attentionnel Décoder le message Copier 2 phrases Total attention visuelle III. Séquentialité Ordonner 6 images séquentielles (Ecole) Total images séquentielles IV. Lecture Lecture de syllabes Lecture de mots réguliers Lecture de mots irréguliers Total lecture V. Compétences visuo- constructives Reproduire la figure 1 Reproduire la figure 2 Reproduire la figure 3 Total graphisme

63 Compétences évaluées Scores I. Conscience phonologique Sensibilité phonologique/12 Trouver le mot qui rime/12 Identifier le phonème initial/12 Total conscience phonologique/36 II. Domaine visuo attentionnel Décoder le message/14 Copier 2 phrases/15 Total visuo attentionnel/29 III. Séquentialité Ordonner 6 images séquentielles (Ecole)/6 Total images séquentielles /6 IV. Lecture Lecture de syllabes/10 Lecture de mots réguliers/5 Lecture de mots irréguliers/5 Total lecture/20 V. Compétences visuo-constructives Reproduire la figure 1/3 Reproduire la figure 2/3 Reproduire la figure 3/3 Total compétences visuo-constructives/9 REPER-CE1 Nom : ___________________________ Prénom : ___________________________ Né(e) le : _____ / _____ / _____ Etablissement : _____________________________________________

64 Attention visuelle CE1

65 trupoinbroudoncanplagrofluvoirei petit histoire chat maison texte monsieur sept album août hier Lecture de mots réguliers Lecture de syllabes Lecture de mots irréguliers

66 Reproduction de figures (BREV)

67 Langage : articule mal, s'exprime par phrases courtes ou incomplètes fait des erreurs de syntaxe, ne comprend pas tout ce qu'on lui dit… 2- Communication : est réservé, ne participe pas, ne prend pas la parole, reste isolé dans la cour de récréation… 3- Aptitudes attentionnelles : ne peut rester attentif suffisamment longtemps, a de la difficulté à écouter, est rapidement distrait, a besoin de changer d'activité … 4- Impulsivité : a du mal à attendre, parle quand ce n'est pas son tour, ne peut s'empêcher d'intervenir et d'interrompre les discussions d'autrui… 5- Hyperactivité : a la bougeotte, ne tient pas en place, fait tomber les objets, perturbe la classe par son agitation, fait des bruits incongrus… 6- Calcul : a des difficultés particulières en math, a des difficultés importantes dans les additions, se trompe dans les raisonnements ou parvient au résultat par des voies inhabituelles (utilise des stratégies coûteuses ou n'a pas de stratégie)… 7- Mémoire : a des difficultés à retenir par cœur, a besoin de plus de temps que d'autres pour apprendre une leçon, ne peut restituer ce qu'il semble avoir bien appris… 8- Graphisme : écrit "comme un chat", écrit lentement pour être lisible, a une attitude anormale de la main qui tient le stylo, n'aime pas écrire. A des difficultés dans d'autres gestes (par exemple découper avec des ciseaux)… 9 -Lecture : a eu des difficultés de lecture au CP, se trompe encore sur les graphèmes complexes (ouin, ille…), lit trop lentement, ne comprend pas ce qu'il lit, n'aime pas lire… 10- Organisation : a des difficultés à ranger son bureau, organiser ses affaires, ses devoirs, à gérer le temps et l'espace, n'a pas une bonne notion du temps, est souvent en retard malgré lui, a du mal à suivre les étapes dans l'ordre, à gérer les tâches ou les consignes multiples, a du mal avec l'espace, l'orientation… 0= Pas du tout/jamais 1= Un peu/de temps en temps 2 = Moyennement/Assez souvent 3= Beaucoup/ souvent 4= Extrêmement/très souvent Questionnaire enseignant

68 68 Trois profils dégagés : des compétences spécifiques Organisation des pistes dadaptation : Des compétences transversales

69 Profil 1 Items majoritairement échoués au test de repérage REPER-CE1 : I-1 / I-2 / I-3/ IV- 1 / IV-2/ QE 1. Axes de remédiation Entraînement phonologique La mémoire auditive Le langage oral : enrichir le lexique, entraîner la compréhension Profil 2 Items majoritairement échoués au test de repérage REPER-CE1 : II-1 & II-2 & III -1/ III- 2 /IV 3/ QE 3, 4, 5, 10. Axes de remédiation La discrimination visuelle Lattention visuelle La mémoire visuelle La maîtrise de limpulsivité Profil 3 Items majoritairement échoués au test de repérage REPER-CE1 : II-1 II- 2 /V-1/V-2/V-3 /QE 8, 10. Axes de remédiation Le repérage spatial La motricité fine Le geste graphique Les compétences transversales Les 5 axes de remédiation communs aux 3 profils 1.Travail sur lautomatisation de lidentification des mots, 2.Travail dentraînement à la mémorisation, 3.Travail sur la compréhension, 4.Travail de la langue orale, 5.Travail sur la maîtrise de son impulsivité. Trois grands types de profils repérés

70 Supports dactivités Aménagements pédagogiques au quotidien Travailler la conscience phonologique Jeux des familles de sons, jeux de loto des sons, jeux de rimes, jeux de fusion, jeux de segmentation, jeux de substitution, jeux domission, jeux dentames... Des exemples filmés sont disponibles sur le DVD « Apprendre à lire » Direction de lenseignement scolaire programmation nationale de pilotage / Séminaire du 09 mars 2006 : disponible dans toutes les écoles et circonscriptions 1 er degré Mallette dentraînement auditif de : les lotos sonores cigale.comhttp://www.editions- cigale.com « Phonomi » (Editions ) : mi (entraînement à la conscience phonologique structuré, progressif, de la syllabe au phonème) « Les phonalbums » (Retz) : html (un entraînement ludique à la conscience phonologique à partir de trois albums avec étude de la structure narrative, programmation et séquences détaillées)http://www.editions-retz.com/notice html « Devinettes de phonologie » (« Atelier de l'oiseau magique ») : magique.com/pj/pages2010/popup_devinphonologie.html (recherche de sons, balayage oculaire, représentation mentale des mots, jeu le son interdit…) magique.com/pj/pages2010/popup_devinphonologie.html -« Le défi des sons » (« Atelier de l'oiseau magique ») : magique.com/pj/pages2009/popup_defisons.html (jeux de lecture axés sur les confusions des sons complexes (ein/ien, ain /ian, car /cra ….)http://www.oiseau- magique.com/pj/pages2009/popup_defisons.html « La clé des sons » (Accès Editions) : editions.com/oeuvre.php?code=CDS2 (entraînement mémoire visuelle/auditive pour 54 graphèmes complexes + jeux de cartes mémorisation active de lorthographe)http://www.acces- editions.com/oeuvre.php?code=CDS2 Jeu phonétique de loie : « Takawir » / Editions Jocatop « Distinguer les sons de la parole et comprendre le principe alphabétique » (Eduscol) : langue-francaise.html#sons_principe_alphahttp://eduscol.education.fr/cid48415/apprentissage-de-la- langue-francaise.html#sons_principe_alpha « Lire au CP », fiches C2, C3, C4 Utilisation de supports gestuels pour une approche multi-sensorielle : type Borel- Maisonny par exemple (coffret : Utilisation de supports visuels (référent phonologique) : affichage des sons, cahier de sons, … (avec ou sans image) Activités phonologiques ritualisées quotidiennes Veiller à la compréhension des consignes (pictogrammes) Profil 1

71 71 Supports dactivités Aménagements pédagogiques au quotidien « Entraînement visuel » () : (Exercices progressifs et programmation structurée pour automatiser les capacités de poursuite visuelle et de reconnaissance des lettres)http://www.editions-cigale.com/produit/visuel-cp « Ouvrez l'œil » (« Atelier de l'oiseau magique ») : magique.com/pj/pages2009/popup_ouvrez.html (Jeu de discrimination visuelle qui fait appel aux capacités attentionnelles : chercher les différences entre texte et image, mise en opposition texte/texte, image/image )http://www.oiseau- magique.com/pj/pages2009/popup_ouvrez.html Albums « Où est Charlie ? » Jeux de discrimination visuelle. Jeu de kim Jeu de société « Educa Le lynx » : et-de-la-lecture/154-le-lynx.html (jeu de société de discrimination visuelle rapide)http://www.jeprogresse.com/jeux-de-societe-autour-du-langage- et-de-la-lecture/154-le-lynx.html « Support logico » (Editions MDI) : editions.com/catalogue/produit.asp?ean13= (vise plusieurs compétences selon le choix du fichier : discrimination visuelle/repérage 1 ère et dernière lettre du mot/repérage dun phonème/assemblage de syllabe/prendre des indices visuels …)http://www.mdi- editions.com/catalogue/produit.asp?ean13= Recherche de mots mêlés Lecthème (Jocatop) Jeu de cartes de symboles (Adlung) Discrimination sur les couleurs et les formes, mémorisation, conceptualisation. Gratuits : « Discrimots » et « Jumimots » : (repérer sur chaque ligne le mot identique au mot cible)http://www.ecoliciel.net/ « Discrigraphe » : (discriminer visuellement des graphies proches ien/ein … Il faut placer chaque mot dans la « bonne maison »)http://www.ecoliciel.net/ « Je lis puis j'écris » : (sentraîner à saisir précisément un mot, une expression après les avoir lus et mémorisés)http://www.pragmatice.net/jelispuisjecris/ « Motintrus » : (repérer sur chaque ligne le mot intrus (graphies proches)http://www.ecoliciel.net/ « Lire au CP » : Copie : E2 / E4 – Lire au CP 2 page 18 Bien lire à lécole Brigitte Chevalier CP / CE1 : exercices dentraînement au repérage visuel Editions Nathan ARTHUR niveau 1 : exercices progressifs dentraînement au repérage visuel Editions Nathan Navoir sur le bureau que le matériel ou les supports nécessaires à la tâche Ne proposer au tableau que les informations en lien avec lactivité Placer lélève face au tableau, loin de source de distraction (fenêtre, élève bruyant...) Ritualiser lutilisation du tableau par « zones » : voir encadré « Organisation spatio- temporelle » Proposer les exercices les uns après les autres Adaptation des supports : voir lencadré « Lecture » Proposer des supports visuels dans lespace classe par lutilisation de pictogrammes, de couleurs... Proposer des repères visuels dans les supports écrits : couleurs, surlignage, cache... Mémoire orthographique des mots : épeler les mots des listes de référence à lendroit et à lenvers (dyslexie visuo-attentionnelle, mauvaise voie dadressage) Entraînement à la copie par syllabe, par mot ou groupe de mots Profil 2

72 Un outil daide à la compréhension des dysfonctionnements des élèves repérés : Reperdys

73 Épreuve de COPIE Épreuve de DICTEE Épreuve de LECTURE DE MOTS ISOLES Tous les mots utilisés ont été contrôlés quant à leur fréquence dans la langue et leur pertinence pour le niveau scolaire. Population ciblée: CM1 et CM2 Trois épreuves

74 La copie OBJECTIF : tester la capacité visuo-attentionnelle CONTENU : mots réguliers simples et complexes, 2 mots irréguliers, 9 pseudo- mots et 3 reprises de phrases avec à chaque fois des modifications linguistiques SCORE : nombre de mots recopiés sans erreur. Oubli ou non de paragraphes

75 La copie CM1/CM2

76 La lecture orale de mots isolés Objectif: Tester la capacité de reconnaissance rapide des mots écrits Contenu: 12 listes de 26 mots réguliers de longueur, complexité progressivement croissante et de fréquence décroissante sont proposées; Score: Nombre de mots lus et nombre de mots lus sans erreur.Arrêter la lecture au bout de 8 secondes. Objectif: Tester la capacité de reconnaissance rapide des mots écrits Contenu: 12 listes de 26 mots réguliers de longueur, complexité progressivement croissante et de fréquence décroissante sont proposées; Score: Nombre de mots lus et nombre de mots lus sans erreur.Arrêter la lecture au bout de 8 secondes.

77 Listes proposées moto forte bobine général fillette courage cravate oiseau toile amande camarade paille dragon cheval carton janvier cheminée devoir cahier lentement habitant feuillage dompteur perdrix rossignol silencieux joli corde cabane domino caillou garage croûton maison danse demande caravane bille bientôt chemise partage dîner vendredi branche citron matelot locataire grenouille fourneau plongeon émission quelquefois ami barbe madame résumé abeille mariage fenêtre dindon boîte dimanche grenadine fille champion marché pardon panier pantalon drapeau trésor liberté incendie groseille flambeau portrait écureuil pharmacien

78 La dictée Objectif : Tester le lexique orthographique et la capacité de conversion phonème/graphème Tester certaines connaissances sémiographiques ou de représentation (segmentation graphique, traitement graphique de lhomonymie ) Contenu : 78 mots avec Aucune difficulté morphosyntaxique Utilisation du présent Mots très fréquents Mots choisis pour favoriser les confusions graphiques (sait/cest) ou phonologiques (groupe/croupe) Score : nombre de mots écrits sans erreur

79 La dictée Aujourdhui, cest la grande course de lécole. Au signal, les élèves sélancent sur la piste. Bientôt les plus forts sont en tête. Derrière, la poursuite commence. Un garçon glisse et tombe; un autre fait un gros effort pour suivre le groupe ; un troisième a mal à une jambe. Enfin, voici larrivée : le gagnant lève les bras et regarde sa montre. Il a fait un bon temps. Cest un champion. Son équipe le félicite et lui donne une médaille

80 Les erreurs en dictée Erreurs internes: A la lecture de lécrit, on ne retrouve pas la forme sonore du mot dicté (signal sigal, sigial groupe croupe,gourpe) Erreurs sémiographiques: La forme sonore est retrouvée mais le sens nest pas codé par lécrit, on ne sait pas quelle représentation lélève se fait du mot dicté (cest sais,ces félicite fait licite soit homophones,agglutination ou sur - segmentation des mots) Écriture phonétique: On retrouve la forme sonore du mot dicté et les mots sont bien individualisés ( bientau, garson, cé ….)

81 Larbre de décision Total des élèves Dictee : < 63 (cm1) Dictee : > 63 (cm1) Lecture De mots > 10 Lecture De mots > 10 Lecture De mots <10 Lecture De mots <10 Lecture De mots >10 Lecture De mots >10 Lecture De mots < 10 Lecture De mots < 10 Non Repérés Non Repérés Risques si Score copie < 143 sans Oubli de Paragraphe Risques si Score copie < 143 sans Oubli de Paragraphe Risques si Erreurs sur la Représentation Des mots Risques si Erreurs sur la Représentation Des mots Risques si Erreurs internes (Course / Crouse) Risques si Erreurs internes (Course / Crouse)

82 Les « repérés » : 3 groupes G1 D-/LMI- 40% G3 D+/LMI- 30% 40% RND 60% RD 75% RND 25% RD 80% RND 20% RD G2 D-/LMI+ 30% Erreurs de codage de sons Clis/glisse Erreurs Attentionnelles (oubli de lettres) Codage du sens Cest/sait Ecriture phonétique + de risques dêtre dys. + de risques dêtre dys. Ecriture phonétique

83 Remédiations pédagogiques Groupe 1 D- LM- Groupe 2 D- LM+ Groupe 3 D+ LM- Améliorer la conscience phonologique, automatiser la procédure dassemblage Enrichir son lexique (famille de mots, morphologie des mots, réseaux sémantiques..) Améliorer la discrimination et lattention visuelles, la fluence de lecture

84 Automatisation de la procédure dassemblage Mots proches, mots à trous, mots à barrer … Lecture répétée en rythme, utilisation du métronome Lecture de logatomes Classement alphabétique, utilisation du dictionnaire… Tableau à double entrée : voyelles /consonnes Anagrammes Identifier la lettre intruse, la lettre qui manque … Domino des syllabes Retrouver toutes les graphies possibles pour un même phonème..

85 Capacités sémantiques et lexicales Phrases absurdes : changement pour donner du sens? Jeux de mots : travail de limplicite. Catégoriser les mots Mots/non-mots Devinettes Donner des synonymes, des antonymes Mots croisés Phrases à trous Mettre en relation des mots dun vocabulaire spécialisé et une série de définitions

86 Les devinettes aident à organiser le stock sémantique de façon plus précise, meilleure assimilation des caractéristiques de la polysémie Je suis une crème que lon adore manger en été. Je suis aussi de leau congelée. Je peux recouvrir les trottoirs et faire glisser les gens. Je suis un synonyme du mot « miroir » Qui suis-je ? Je peux être « solaire », « brûlée », « hydratante », « chantilly », « fraîche » ou encore « caramel ». Qui suis-je ?

87 Création de réseaux sémantiques pour développer la connaissance des différentes relations qui existent pour un concept donné, pour favoriser lélaboration de limage mentale du concept. Trouve le mot ou lexpression qui unit les termes : Tennis – football – ski Beurre – vache – crème fraîche Cheval – sport – bombe Nord – orientation – aiguille Niveau 1 Niveau 2

88 Objectifs de BATIMO Enseigner de façon systématique le vocabulaire Aider lélève à construire un système lexical cohérent Réduire au maximum lécart constaté entre le vocabulaire dont dispose lélève et celui des manuels avec lesquels il travaille

89 Démarche Didactique Le fonctionnement lexical est abordé à partir dactivités ludiques centrées sur les préfixes, suffixes et radicaux, éléments de forme et de sens qui structurent le vocabulaire

90 Une séquence : mise en place Lenseignant évalue les connaissances des élèves Evaluation Découverte par le jeu Appropriation par trace écrite Manipulation Les élèves réinvestissent les apprentissages par le jeu Réinvestissement Lenseignant mesure les retombées du travail Evaluation Les élèves mettent en œuvre leurs connaissances Prolongement

91 Batimo Faire la différence entre un mot préfixé et un mot qui paraît lêtre mais qui ne lest pas Faire la différence de sens entre préfixes homophones PARA- (protection) PERI- (autour) Aucun préfixe IN- (négation) IN- (dans) Irréel (IN négation) Imbécile(ss préfixe) Inspiration(IN dans) Périscope(PERI autour) Illogique(IN négation) Périlleux (ss préfixe) Imbuvable (IN négation) Immigration (IN dans) Paradis (ss préfixe) Parapluie (PARA protection) Paratonnerre (PARA protection) Incompréhensible (IN négation) Ironique (ss préfixe) Importation (IN dans)

92 Comprendre un fonctionnement différent Il nexiste pas de recette miracle, stéréotypée Chaque enfant est unique Le rôle de lenseignant est daider lenfant à se construire avec sa dyslexie Une mission qui demande dêtre attentif, de sarmer de patience Les échecs sont nombreux et le succès rarement immédiat Il est primordial de travailler en partenariat, de privilégier le suivi des enfants, de respecter la cohérence des actions La transmission des expériences est essentielle

93 93 Fluorer les informations importantes Agenda : une page par jour Donner des repères dans lespace : visuels, auditifs, tactiles… (plan avec des couleurs…) Aider dans le repérage de la feuille, des carreaux Aider à trouver ses propres points de repère (un à la fois) Repérage spatial des procédures opératoires Repérage et gestion de lespace

94 La locomotive est devant, en tête, à droite Le temps et lespace wagon locomotive

95 95 Repérage et gestion du temps Emploi du temps quotidien en grand, avec des couleurs à corréler avec les couleurs des cahiers des différentes matières Pendule à consulter aux changements dactivité (montres spécifiques) Relier et rendre logique ce que lon fait avec ce qui précède, ce quon a fait hier, il y a une semaine Travail sur la tenue de lagenda Travail sur la gestion des devoirs dans la semaine Respecter son rythme

96 La pratique … En cycle III,au collège, à partir des évaluations nationales

97 A partir des évaluations nationales... Protocole de passation Passation individuelle de certains exercices de français et de mathématiques Sortie de la classe pour une évaluation en situation duelle On demande à lélève de lire litem puis dy répondre oralement (+ rapide, élimine les difficultés de lécrit) Lélève lit à voix haute la consigne (niveau évalué) Niveau 1: lecture fluide, expressive, certain niveau dexpertise Niveau 2 : Lecture relativement fluide, monotone, qq erreurs de substitution, des oublis, des tâtonnements, des anticipations erronées Niveau 3 : Lecture hésitante, hachée, beaucoup derreurs, de substitutions, doublis

98 Oralisation Cest lexaminateur qui lit la consigne réponse fournie après oralisation = O Si lenfant réussit, on passe à litem suivant

99 Reformulation Si échec avec loralisation de la consigne : lexaminateur reformule la consigne simplifiée sur le plan linguistique. (vocabulaire abstrait…) si la reformulation permet la réussite de lenfant, la passation de litem est terminée (réponse fournie = R )

100 Niveaux des explications (E) Si échec à lissue de la reformulation Lexaminateur définit les termes, explique, en donnant des exemples, en induisant la démarche à utiliser. 1- un éclaircissement suffit 2- nécessité dexplications plus soutenues 3- reprise complète de la démarche attendue (E1/E2/E3) Lobjectif principal est dapporter à chaque élève un certains nombres de facilitateurs successifs qui pourront être privilégiés dans les aménagements pédagogiques.

101 Passation Individuelle (démarche de valorisation) Présentation écrite des consignes Si échec, présentation orale des consignes (O) Si échec, explication (E1,2 OU 3) Si échec, reformulation Linguistique (R) Évaluation du niveau de lecture (1/2ou3)

102 Extrait de cahier de lélève durant les évaluations x 6 1,5 x 6 25 – 6 25 x 1,5 6 – 1,5 Un pack deau minérale contient 6 bouteilles de 1,5 litre Un magasinier range 25 de ces packs. Entoure le calcul qui permet de trouver le nombre de bouteilles rangées :

103 La consigne devient : x 6 1,5 x 6 25 – 6 25 x 1,5 6 – 1,5 Il y a 6 bouteilles dans un carton. Dans une bouteille, il y a 1,5 litre deau Un vendeur range 25 cartons. Quel calcul permet de trouver le nombre de bouteilles rangées ? Entoure la bonne réponse : Présentation adaptée des items

104 Explications A quoi correspond chaque nombre : Le nombre 6 ? Le nombre 1,5? Le nombre 25? Combien le vendeur range-t-il de cartons? Combien y a-t-il de bouteilles par carton? Quelle opération doit- on faire pour trouver le nombre de bouteilles rangées ?

105 Facilitateur lié à la situation duelle, non limitée dans le temps. Chaque enfant travaille seul avec ladulte; il est rassuré, valorisé. Lélève qui échouait en passation collective mais réussit dans ces conditions peut être considéré comme « décrocheur » Aides: relation privilégiée, prise en compte de ses troubles attentionnels et /ou de sa lenteur Facilitateur oral : Une pédagogie à loral sera facilitatrice car difficultés liées à un déficit lexical. Facilitateur linguistique : On mesure limpact dune simplification linguistique. (vocabulaire plus concret, syntaxe moins élaborée) Aides : travail sur la compréhension verbale, sur la compréhension des consignes Les facilitateurs

106 Les items sélectionnés

107

108 L Oral Reformulation Explications Griser la case correspondant à la modalité selon laquelle chaque item a été résolu. Reports des résultats individuels

109 L Oral Reformulation Explications Profil dun élève « décrocheur »

110 L Oral Reformulation Explications Profil dun élève ayant des troubles spécifiques en lecture

111 L Oral Reformulation Explications Profil dun élève ayant des difficultés linguistiques

112 L Oral Reformulation Explications Profil dun élève ayant un retard global dans les apprentissages

113 L Oral Reformulation Explications Profil mixte

114 Adaptation des évaluations 114 Travailler le statut de lerreur Évaluer aussi ses capacités, ses réussites, valoriser les points positifs Méthode dévaluation positive (exemple en dictée : 35 mots justes sur 48 mots en tout) Trouver un système de notation qui permette dévaluer les progrès Adaptation du barème Évaluer sur des critères précis (exemple : le pluriel des noms…)

115 Adaptation des évaluations 115 Passer des contrats avec lélève Évaluation formatrice Ne pas compter lorthographe quand ce nest pas lobjet de lévaluation Évaluation orale (prise de notes par lenseignant, lAVS, la dictée vocale, le dictaphone…) Temps supplémentaire pour finir le travail ou moins dexercices à faire

116 Adaptation des évaluations 116 Lutilisation du tiers-temps doit être entraînée Simplification, reformulation, et répétition des consignes, des questions Modification des supports (disposition, clarté…) Plus de vigilance de la part de lenseignant Focalisation sur le raisonnement Reconnaissance plutôt que rappel : intrus, texte à trous, flèches, entourer la bonne réponse, amorces…

117

118

119

120

121

122 Carte heuristique

123 Complétez les phrases suivantes par un nom propre qui convient : 1- …………………. est la capitale de la France. 2- Le fleuve qui traverse Paris sappelle la …………………………… ………………………… est le président actuel de la République. 4- Les ………………………. Constituent la plus haute chaîne de montagnes de France. 5- Vue de lespace, la planète …………………… est bleue. Seine – N. Sarkozy - Alpes - Terre- Paris

124 Colorie en bleu si lon parle de la chèvre Colorie en rouge si lon parle de Mr Seguin - Ecoutez, Monsieur Seguin, je me languis chez vous; Laissez – moi aller dans la montagne. -Comment, Blanquette, tu veux me quitter ? Est-ce que lherbe te manque ici? Tu es peut-être attachée de trop court ? Veux-tu que jallonge la corde? Quest - ce quil te faut ?

125 Relie les adjectifs aux noms auxquels ils se rapportent. Le collier argenté nom adjectif la voixgrande / sinistre le ciel masses deau crêtes secousses bruits

126 Consigne dun manuel de 5 ème : 126 « Dans le texte suivant, parmi les connecteurs, distinguez les adverbes connecteurs (ils peuvent être déplacés) des conjonctions (non déplaçables) et parmi celles-ci, distinguez les conjonctions de coordination des conjonctions de subordination. Dites si tous ces connecteurs marquent un rapport temporel ou logique. »

127 Réduire le « degré de liberté » Adapter le support dun problème en mathématique Exemples détayages proposé par Frédérique Vernay - Maître spécialisé, formatrice IUFM ASH - 1) Comment présenter un problème de mathématique ? 2) Quels étayages possibles pour rechercher et coordonner des informations

128 Une progression possible par un étayage daide mémoire procédural 1.Procédure donnée à lélève pour résoudre un problème 2.Entraînement à lautomatisation de la procédure (énoncé de même type mais de contenu différent) 3.Réalisation de lexercice sans laide procédurale 4.Complexification de lénoncé (au niveau grammatical) : vers des modèles « plus classiques » 5.Complexification du problème : gestion supplémentaire dune donnée à coordonner avec la procédure automatisée

129 Une progression possible par un étayage en couleur 1.Mise en correspondance entre les données utiles dans lénoncé écrit et les questions posées 2.Des questions vers lénoncé 3.De lénoncé vers les questions 4.Présentation dun problème sans étayage

130 Premier problème à résoudre Enoncé du problème Au marché, jai acheté 3 kilos de pommes à 2,1 euros le kilo et 4 barquettes de fraises à 3 euros la barquette. Jai également acheté à la boulangerie une tarte au citron. Javais 25 euros et il ne me reste plus que 2,2 euros. Consigne Calcule le prix de la tarte au citron. Pour cela, réponds aux questions suivantes. 1.calcule le prix des pommes. 2.Calcule le prix des fraises. 3.Calcule le prix total des achats. 4.Calcule le prix de la tarte au citron.

131 Problème n°2 Enoncé du problème Jai acheté ce matin au marché 4 salades à 2 euros la salade, 3 pastèques à 3,2 euros la pastèque. Jai également acheté à la boulangerie 3 brioches à 1,2 euros chacune et un pain au noix. Javais 30 euros et il ne me reste plus que 6,3 euros. Consigne Calcule le prix du pain au noix. 1.calcule le prix des salades. 2.Calcule le prix des pastèques. 3.Calcule le prix des brioches. 4.Calcule le prix total des achats. 5.Calcule le prix du pain au noix.

132 Enoncé du problème Jai acheté 3 pains aux raisins à 1,2 euros chaque pain, une pizza et 4 tartelettes aux fraises à 2,5 euros la tartelette. Jai donné un billet de 20 euros à la boulangère et elle ma rendu 4,9 euros. Consigne Calcule le prix de la portion de pizza. 1.Calcule le prix des pains aux raisins. 2.Calcule le prix des tartelettes à la fraises. 3.Calcule le prix total des achats. 4.Calcule le prix de la portion de pizza.

133 POUR CONCLURE …. Tenir compte des difficultés sans les sacraliser Laider à créer des outils de ré-évocation ; lui apprendre à les ranger dans sa tête pour savoir comment le retrouver et sen servir au bon moment (en collaboration avec lorthophoniste) Proposer des contrats de réussite Lélève doit apprendre à se cogner à la réalité du monde « non-dys » Prendre le temps de le regarder, de lécouter, de comprendre ses stratégies, ce qui sera une aide précieuse pour dautres élèves en difficultés qui ne sont pas atteints de troubles spécifiques des apprentissages.

134 Merci de votre attention…

135 Outils … Phono mi Editions La cigale cycle II et III Les phonalbums Editions Retz Multi langage PS/MS/GS Multi numération PS/MS/GS Editions La cigale Grenoble Cogito (comprendre les consignes) La cigale Focus (travailler lattention) cahier de la fourmi Editions de la Cigale Compréhension (entraînement) cycle II et III La méthode distinctive Brigitte Roy : Editions Commédic Nancy (partenariat parent/orthophoniste/enseignant) Limprégnation syllabique Dominique Lasek Bien lire à lécole (Brigitte Chevalier) Nathan Le moniteur de lecture a.r.t.h.u.r. Nathan Editions Atouludik (collection imaginaire, collection touchatoux) )www.atouludikeditions.com Batimo (pour enrichir son lexique)/mélimo (CE/CM) cahier de la fourmi Editions La cigale Fluence (améliorer sa vitesse de lecture) cycle III, 6 ème,5 ème Dyslexie ou difficultés scolaires au collège : Quelles pédagogies, quelles remédiations ? CRDP Pas de Calais arta.fr (association pour la recherche des troubles de l apprentissage) Publications ONL : Observatoire National de la Lecture


Télécharger ppt "Accompagner lenfant atteint de troubles spécifiques du langage dans sa scolarité Nice, le 24 octobre 2012 Agnès Szikora, Centre Référent des troubles du."

Présentations similaires


Annonces Google