La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47."— Transcription de la présentation:

1 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites Institut I+C 11 rue Christophe Colomb Paris Tél.: 33 (0) BILAN SOCIAL 2010 De La Formation Professionnelle Données 2011 CPNP 3 mai 2012 Toute reproduction totale ou partielle du présent document, sans accord préalable des responsables de la Commission Paritaire Nationale de Prévoyance est formellement interdite 1/76

2 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites Sommaire CHAPITRE I : DENOMBREMENT DES ENTREPRISES ET EFFECTIFS EMPLOYES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN 9 Univers étudié et rappels méthodologiques4 CHAPITRE II : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE I. Dénombrement des entreprises10 II. Evolution du chiffre daffaires de la profession15 III. Effectifs employés en équivalent temps plein en 2010 et leur statut16 IV. Structure des effectifs non salariés en équivalent temps plein19 V. Structure des effectifs salariés en équivalent temps plein23 I. Structure globale des effectifs salariés présents au 31 décembre II. Structure des effectifs salariés présents au 31 décembre 2010 selon leur fonction31 III. Structure des effectifs salariés présents au 31 décembre 2010 selon leur sexe33 IV. Structure des effectifs salariés présents au 31 décembre 2010 selon leur âge35 V. Structure des effectifs salariés présents au 31 décembre 2010 selon leur ancienneté36 VI. Structure des effectifs salariés présents au 31 décembre 2010 selon leur type de contrat37 VII. Structure des effectifs salariés présents au 31 décembre 2010 (hors CDII et formateurs occasionnels) selon la durée du travail39 VIII. Structure des effectifs salariés présents au 31 décembre 2010 selon leur principale catégorie professionnelle42 IX. Structure des effectifs salariés présents au 31 décembre 2010 selon les catégories professionnelles définies par la convention collective nationale45 2/76

3 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites Sommaire CHAPITRE III : REMUNERATION 48 I. Masse salariale brute49 II. Salaires50 III. Salaires au minimum de la convention collective58 IV. Heures supplémentaires et heures complémentaires59 V. Autres formes de rémunération61 CHAPITRE IV : FORMATION PROFESSIONNELLE ET CONDITION DE TRAVAIL 63 CHAPITRE V : SENIORS 72 I. Importance de la formation professionnelle 64 II. Déplacements68 III. Garanties santé69 IV. Emploi des travailleurs handicapés71 I. Contrats de travail 73 II. Mouvement de personnel74 III. Conditions de travail75 IV. Formation professionnelle76 3/76

4 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES Cette sixième édition du bilan social des entreprises de formation professionnelle propose un état des lieux à lissue de lannée 2010, structuré en cinq grandes parties : Le champs de létude couvre lensemble des entreprises de formation professionnelle privées employant au moins deux salariés en équivalent temps plein FICHIER GROUPE NATIONAL DE CONTROLE entreprises répertoriées actives à employant deux salariés et plus 4/76 Les caractéristiques des effectifs employés en équivalent temps plein La structure de lemploi salarié au Les rémunérations (masses salariales et salaires) La formation professionnelle et les conditions de travail Les seniors

5 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES 1. Constitution de fichier Fichier G.N.P entreprises Adhérents F.F.P. 390 entreprises Fichier O.P.Q.F.* 530 entreprises * Office Professionnel de Qualification des organismes de Formation Entreprises potentiellement concernées par le bilan social 5/76

6 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES 2. Dénombrement Fichier F.F.P. 390 entreprises Fichier F.F.P. 390 entreprises Fichier O.P.Q.F.* 330 entreprises Fichier O.P.Q.F.* 330 entreprises Fichier F.F.P. 340 entreprises Fichier F.F.P. 340 entreprises Fichier O.P.Q.F.* 260 entreprises Fichier O.P.Q.F.* 260 entreprises Fichier G.N.P.** entreprises Fichier G.N.P.** entreprises Fichier G.N.P.** entreprises Fichier G.N.P.** entreprises 800 entreprises de moins de 2 salariés 650 cessations dactivité 100 organismes publics 70 autres conventions collectives 800 entreprises de moins de 2 salariés 650 cessations dactivité 100 organismes publics 70 autres conventions collectives Sondage (sur entreprises) Sondage (sur entreprises) * Dédoublonné du fichier F.F.P. ** Dédoublonné des fichiers F.F.P. et O.P.Q.F. Potentiel entreprises Univers étudié effectifs entreprises 6/76

7 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES * Dédoublonné du fichier F.F.P. ** Dédoublonné des fichiers F.F.P. et O.P.Q.F. 3. Réalisation des enquêtes Le questionnaire corrigé et complété par le comité de pilotage a ensuite été adressé par voie postale à entreprises, à raison de la totalité des adhérents F.F.P. et O.P.Q.F. et de sociétés issues du fichier G.N.P. et identifiées au cours de la phase précédente comme concernées par le bilan. Les enquêteurs de lInstitut ont ensuite procédé aux relances téléphoniques nécessaires pour récupérer les questionnaires, les compléter ou les remplir directement (généralement en deux étapes avec couplage fax-téléphone). A lissue de cette phase de collecte des informations, le bilan suivant peut être établi : 420 questionnaires exploitables à raison de : 91 issus du fichier F.F.P. 68 issus du fichier O.P.Q.F.* 261 issus du fichier G.N.P.** Soit un taux de participation de 17 % pour des taux de représentativité sur lensemble des sociétés de la profession de : 10 % en nombre dentreprises 22 % en nombre de salariés /76

8 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES 4. Traitements et analyse Après saisie informatique, les questionnaires ont fait lobjet des traitements statistiques nécessaires à laide des logiciels développés par lInstitut dans le cadre détudes analogues. Les estimations sont systématiquement représentatives de la profession définie par les entreprises de formation professionnelle privées employant au moins deux salariés en équivalent temps plein. Les variables estimées ont en effet été repondérées selon le poids réel de chacune des trois strates demploi salarié retenues(2 à 9 salariés, 10 à 49 salariés, 50 salariés et plus), voire lorsque cela sest avéré nécessaire, par les neuf sous-strates résultant du croisement entre emploi salarié et fichier dorigine (F.F.P., O.P.Q.F., G.N.P.). 8/76

9 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites Dénombrement des entreprises et effectifs employés en équivalent temps plein Chapitre I 9/76

10 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites Le nombre dentreprises de la profession reste inchangée enter 2009 et Les petites structures demeurent majoritaires en 2010 : 71 % des entreprises emploient moins de 10 salariés en équivalent temps plein. Le poids des entreprises spécialisées en linguistique sétablit à nouveau à 9 % en La part des entreprises financées notamment par des fonds privés continue de se renforcer. I : DENOMBREMENT DES ENTREPRISES 1. Ensemble des entreprises Répartition des écoles selon leur taille 10/76

11 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites I : DENOMBREMENT DES ENTREPRISES Répartition des entreprises selon leur taille Répartition des entreprises selon leur spécialité Evolution /76

12 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites I : DENOMBREMENT DES ENTREPRISES Répartition des entreprises selon lorigine du financement Evolution (1) Plus de 66 % de leur chiffre daffaires est financé par des entreprises publiques (2) Plus de 66 % de leur chiffre daffaires est financé par des entreprises privée (3) Leur chiffre daffaires est financé conjointement par des entreprises publiques et privées 12/76

13 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites I : DENOMBREMENT DES ENTREPRISES Evolution du nombre dentreprises employant des non salariés Evolution Entreprises employant des non salariés Répartition des entreprises employant des non salariés selon leur taille Contrairement aux deux années précédentes, le nombre dentreprises employant des non salariés progresse très fortement entre 2009 et /76

14 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites I : DENOMBREMENT DES ENTREPRISES Répartition des entreprises selon leur taille Répartition des entreprises selon leur spécialité Evolution (1) Plus de 66 % de leur chiffre daffaires est financé par des entreprises publiques (2) Plus de 66 % de leur chiffre daffaires est financé par des entreprises privée (3) Leur chiffre daffaires est financé conjointement par des entreprises publiques et privées 14/76

15 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites II : EVOLUTION DU CHIFFRE DAFFAIRES DE LA PROFESSION Détail de lévolution (globale) 2010/2009 selon la taille des entreprises Evolution du chiffre daffaires H.T. 2010/2009 Périmètre constant + 2,5 % Globale + 2,5 % Evolution (globale) du chiffre daffaires H.T. La croissance du chiffre daffaires saccentue en 2010 pour atteindre + 2,5 % comparée à Les bonnes performances enregistrées par les structures de plus de 10 salariés compensent la faible animation des plus petites entités. 15/76

16 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites III : EFFECTIFS EMPLOYES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN EN 2009 ET LEUR STATUT Entre 2009 et 2010, le nombre total dactifs en équivalent temps plein saffiche en hausse de 2,5 %. La centaine dentreprises de plus de 50 salariés réunie plus dun tiers des effectifs. La part des non salariés se renforce en 2010 pour atteindre 12 % de lensemble des actifs en équivalent temps plein. Evolution du nombre dactifs (salariés + non salariés) en équivalent temps plein 16/76

17 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites III : EFFECTIFS EMPLOYES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN EN 2009 ET LEUR STATUT Répartition des actifs en équivalent temps plein selon la taille des entreprises Evolution Répartition des actifs en équivalent temps plein selon la spécialités des entreprises 17/76

18 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites III : EFFECTIFS EMPLOYES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN EN 2009 ET LEUR STATUT Répartition des actifs en équivalent temps plein selon lorigine du financement des entreprises Evolution Répartition des actifs en équivalent temps plein selon le statut du personnel (1) Plus de 66 % de leur chiffre daffaires est financé par des entreprises publiques (2) Plus de 66 % de leur chiffre daffaires est financé par des entreprises privée (3) Leur chiffre daffaires est financé conjointement par des entreprises publiques et privées 18/76

19 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites IV : STRUCTURE DES EFFECTIFS NON SALARIES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN Evolution du nombre de non salariés en équivalent temps plein Evolution Répartition des non salariés selon leur statut 1. Structure globale La bonne orientation de lactivité se traduit par une augmentation sensible du recours au non salariés en En 2010, la profession totalise travailleurs indépendant en équivalent temps plein, ce qui correspond à 65 % des non salariés. 19/76

20 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites IV : STRUCTURE DES EFFECTIFS NON SALARIES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN Evolution Répartition des non salariés en équivalent temps plein selon la taille des entreprises 2. Selon la taille des entreprises Les dirigeants non salariés sont surtout présents au sein des plus petites entités. La proportion de travailleurs indépendants reste corrélée à la taille des entreprises. Détail de la répartition des non salariés en équivalent temps plein selon la taille des entreprises 20/76

21 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites IV : STRUCTURE DES EFFECTIFS NON SALARIES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN Evolution Répartition des non salariés en équivalent temps plein selon la taille des entreprises 3. Selon la spécialité des entreprises 21/76

22 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites IV : STRUCTURE DES EFFECTIFS NON SALARIES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN Evolution Répartition des non salariés en équivalent temps plein selon lorigine du financement des entreprises 4. Selon lorigine du financement des entreprises (1) Plus de 66 % de leur chiffre daffaires est financé par des entreprises publiques (2) Plus de 66 % de leur chiffre daffaires est financé par des entreprises privée (3) Leur chiffre daffaires est financé conjointement par des entreprises publiques et privées 22/76

23 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites V : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN 1. Structure globale Evolution du nombre de salariés en équivalent temps plein Evolution Répartition des non salariés selon leur statut Après une année 2009 marquée par une baisse des salariés en équivalent temps plein, cet indicateur saffiche en hausse de + 2 % en La part des CDI parmi les équivalents temps plein demeure très élevée en 2010 (83 %), mais savère un peu plus limitée quen 2009 (84,5 %). 23/76

24 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites V : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN 2. Selon la taille des entreprises Evolution Répartition des salariés en équivalent temps plein selon la taille des entreprises Détail de la nature des salariés en équivalent temps plein selon la taille des entreprises La strate des "50 salariés et plus" pèse pour 37 % en termes de salariés en équivalent temps plein contre seulement 3 % en termes de nombre dentreprises. La répartition des salariés selon leur statut varie peu selon la taille des sociétés. La part des formateurs occasionnels demeure plus élevée au sein des plus petites entités. 24/76

25 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites V : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN 3. Selon la spécialité des entreprises Evolution Détail de la nature des contrats des salariés en équivalent temps plein selon la spécialité des entreprises Comme les années précédentes, les entreprises linguistiques emploient un peu moins de 10 % des salariés en équivalent temps plein de la profession. Les CDII représentent près dun quart des salariés des structures spécialisées en linguistique. Répartition des salariés en équivalent temps plein selon la spécialité des entreprises 25/76

26 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites V : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN 3. Selon lorigine du financement des entreprises Evolution Corrélativement à lévolution du nombre dentreprises, le poids des structures financées notamment par des fonds privés progresse en terme de salariés en équivalent temps plein : passant de 41 % en 2002 à 43 % en 2006, à 46 % en 2009 et à 48 % en Répartition des salariés en équivalent temps plein selon lorigine du financement des entreprises (1) Plus de 66 % de leur chiffre daffaires est financé par des entreprises publiques (2) Plus de 66 % de leur chiffre daffaires est financé par des entreprises privée (3) Leur chiffre daffaires est financé conjointement par des entreprises publiques et privées 26/76

27 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites Structure des effectifs salariés présents au 31 décembre 2010 Chapitre II 27/76

28 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites Parallèlement aux salariés en équivalent temps plein, le nombre de salariés présents en fin dannée progresse entre 2009 et Le poids des plus grandes entités tend à se renforcer à un an dintervalle pour atteindre 36 % au 31 décembre La part des salariés employés par les structures financées notamment par des fonds privés progresse pour atteindre 49 % en 2010 contre 47 % en 2009 et 42 % en I : STRUCTURE GLOBALE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 Evolution des effectifs salariés présents au 31 décembre 28/76

29 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites I : STRUCTURE GLOBALE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 Répartition des salariés présents au 31 décembre 2010 selon la taille des entreprises Evolution Répartition des salariés présents au 31 décembre 2010 selon la spécialité des entreprises 29/76

30 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites I : STRUCTURE GLOBALE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 Répartition des salariés présents au 31 décembre 2010 selon lorigine du financement des entreprises Evolution (1) Plus de 66 % de leur chiffre daffaires est financé par des entreprises publiques (2) Plus de 66 % de leur chiffre daffaires est financé par des entreprises privée (3) Leur chiffre daffaires est financé conjointement par des entreprises publiques et privées 30/76

31 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites II : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 SELON LEUR FONCTION Répartition des salariés présents au 31 décembre 2010 selon leur fonction Evolution Le renforcement progressif de la part des formateurs se renouvelle en Cette catégorie représente désormais 58 % des effectifs salariés, soit 1 point de plus quen 2009 et 8 points de plus quen La part des formateurs reste plus importante au sein des plus petites structures quau sein de leurs consœurs de plus grande taille. Les entreprises spécialisées en linguistique et celles financées notamment par fonds publics sur-représentent également les formateurs. 31/76

32 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites II : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 SELON LEUR FONCTION Selon la taille des entreprises Selon la spécialité des entreprises Selon lorigine du financement des entreprises 32/76

33 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites III : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 SELON LEUR SEXE Répartition des salariés présents au 31 décembre 2010 selon leur sexe Evolution % salariés 66 % salariés Le taux de féminisation augmente dun point en un an pour sétablir à 66 % en fin dannée La part des femmes est élevée au sein des entreprises linguistiques ainsi que pour les non formateurs. 33/76

34 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites III : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 SELON LEUR SEXE Selon la taille des entreprisesSelon la spécialité des entreprises Selon lorigine du financement des entreprisesSelon la fonction des salariés 34/76

35 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites IV : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 SELON LEUR AGE Répartition des salariés présents au 31 décembre 2010 selon leur âge Evolution de lâge moyen des salariés Age moyen des salariés en 2010 En 2010, 40 % des salariés ont plus de 45 ans dont 26 % dépassent les 50 ans. Lâge moyen se stabilise à 41 ans et demi en Les formateurs sont, en moyenne, plus âgés que leurs confrères non formateurs. 40 ans 2 à 9 salariés 42 ans 10 à 49 salariés 41,5 ans 50 salariés et plus Selon la taille des entreprises Selon leur fonction Formateurs 42,5 ans Non formateurs 39,5 ans 35/76

36 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites V : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 SELON LEUR ANCIENNETE Répartition des salariés présents au 31 décembre 2010 selon leur ancienneté* Ancienneté* moyenne Ancienneté* moyenne des salariés en 2010 A linstar des deux années précédentes, lancienneté moyenne des salariés de la profession avoisine 5,5 ans en Les mouvements de personnels sont plus importants pour les formateurs. 5,5 ans 2 à 9 salariés 6 ans 10 à 49 salariés 5,5 ans 50 salariés et plus Selon la taille des entreprises Selon leur fonction Formateurs 5 ans Non formateurs 6,5 ans * Ancienneté dans la même entreprise et non dans la profession 36/76

37 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites VI : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 SELON LEUR TYPE DE CONTRAT Répartition des salariés présents au 31 décembre 2010 selon leur type de contrat Evolution Les deux tiers des salariés présents au 31 décembre 2010 sont en CDI, soit une nette contraction comparée à En revanche, le recours aux CDD progresse sur cette période. Cette forme de contrat est notamment employée au sein des entreprises financées par des fonds publics. La part des formateurs se renforce également en 2010 et apparait plus élevée au sein des petites entités. 37/76

38 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites VI : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 SELON LEUR TYPE DE CONTRAT Selon la taille des entreprisesSelon la spécialité des entreprises Selon lorigine du financement des entreprises Selon la fonction des salariés Selon le sexe des salariés 38/76

39 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites VII : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 (HORS CDII ET FORMATEURS OCCASIONNELS) SELON LA DUREE DU TRAVAIL Répartition des salariés (hors CDII et formateurs occasionnels) présents au 31 décembre 2010 selon la durée du travail Evolution La part des salariés (hors CDII et formateurs occasionnels) savère inchangée à un an dintervalle. Lutilisation des temps partiel savère plus courante au sein des entreprises linguistiques ainsi quau sein des sociétés financées surtout par des fonds publics. Les femmes ainsi que les formateurs sont plus souvent concernés par les temps partiel que les hommes et les non formateurs. 39/76

40 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites VII : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 (HORS CDII ET FORMATEURS OCCASIONNELS) SELON LA DUREE DU TRAVAIL Selon la taille des entreprisesSelon la spécialité des entreprises Selon lorigine du financement des entreprises Selon la fonction des salariés Selon le sexe des salariés 40/76

41 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites VII : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 (HORS CDII ET FORMATEURS OCCASIONNELS) SELON LA DUREE DU TRAVAIL Détail de la durée moyenne des temps partiels selon la taille des entreprises Durée moyenne des temps partiels (hors CDII et formateurs occasionnels) 21h30 19h00 2 à 9 salariés 20h30 10 à 49 salariés 23h30 50 salariés et plus 21h00 Ensemble Rappel 2009 Part des salariés âgés de plus de 45 ans travaillant à temps partiel 32 % 41/76

42 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites VIII : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 SELON LEUR PRINCIPALE CATEGORIE PROFESSIONNELLE Répartition des salariés présents au 31 décembre 2010 selon leur catégorie professionnelle Evolution Le taux dencadrement évolue à la marge depuis Les cadres représentent toujours 20 % de lensemble des salariés présents au 31 décembre Les cadres savèrent plus présents dans les plus grandes structures ainsi que dans celles financées essentiellement par fonds privés. En revanche, ils sont peu nombreux au sein des spécialistes en linguistique. Le taux dencadrement est élevé pour les non formateurs, les hommes et les séniors. 42/76

43 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites VIII : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 SELON LEUR PRINCIPALE CATEGORIE PROFESSIONNELLE Selon la taille des entreprisesSelon la spécialité des entreprises Selon lorigine du financement des entreprises 43/76

44 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites VIII : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 SELON LEUR PRINCIPALE CATEGORIE PROFESSIONNELLE Selon la fonction des entreprisesSelon le sexe des salariés Selon lâge des salariés 44/76

45 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites IX : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 SELON LES CATEGORIES PROFESSIONNELLES DEFINIES PAR LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Catégories Nombre de salariés Répartition en % A (employés spécialisés) ,5 % B (employés qualifiés) % C (techniciens qualifiés 1 er degré) % D1 (techniciens qualifiés 2 nd degré) % D2 (techniciens qualifiés 2 nd degré) % E1 (techniciens hautement qualifiés) % E2 (techniciens hautement qualifiés) % F (cadres) % G (cadres) % H (cadres) % I (cadres) ,5 % Ensemble % La répartition des salariés selon leur catégorie professionnelle évolue à la marge entre 2009 et Fin 2010, 43 % des salariés sont des techniciens qualifiés 2 nd degré (catégorie D). Répartition des salariés présents au 31 décembre 2010 selon les catégories professionnelles définies par la Convention Collective Nationale 45/76

46 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites IX : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 SELON LES CATEGORIES PROFESSIONNELLES DEFINIES PAR LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Evolution Non cadres Cadres 46/76

47 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites IX : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2010 SELON LES CATEGORIES PROFESSIONNELLES DEFINIES PAR LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Détail selon la fonction des salariés en 2010 Catégories Répartition des formateurs (en %) Répartition des non formateurs (en %) Ensemble (en %) A (employés spécialisés) -8 %3,5 % B (employés qualifiés) -10 %4 % C (techniciens qualifiés 1 er degré) -17 %7 % D1 (techniciens qualifiés 2 nd degré) 34 %15 %26 % D2 (techniciens qualifiés 2 nd degré) 23 %10 %17 % E1 (techniciens hautement qualifiés) 17 %8 %14 % E2 (techniciens hautement qualifiés) 10 %5 %8 % F (cadres) 11 %12 %11 % G (cadres) 3 %7 %5 % H (cadres) 1 %5 %3 % I (cadres) 1 %3 %1,5 % Ensemble 100 % Nombre global de salariés /76

48 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites Rémunération Chapitre III 48/76

49 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites En corrélation avec lévolution des salariés en équivalent temps plein (+ 2,5 %), la masse salariale brute progresse de 2 % entre 2009 et I : MASSE SALARIALE BRUTE Evolution de la masse salariale brute 49/76

50 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites Salaires moyens à lembauche des grandes catégories professionnelles (éléments variables et primes comprises) 1. Salaires moyens Rappel II : SALAIRES 50/76

51 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites II : SALAIRES 2. Formateurs qualifiés (2 nd degré) : niveau D1 Salaire moyen : Soit 9 % au dessus du minimum établi par la convention collective Ecart entre le 1 er et 9 ème décile : 28 % Formateurs qualifiés (2 nd degré), niveau D1 Salaires à lembauche des formateurs qualifiés (2 nd degré), niveau D1, (éléments variables et primes comprises) 1 er décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile Détail par décile Ecart type σ : (1) 1 er décile : 10 % des salariés bénéficient d'un salaire inférieur ou égal à cette valeur (2) Médiane : La moitié des salariés bénéficient d'un salaire inférieur à cette valeur (3) 9 ème décile : 10 % des salariés bénéficient d'un salaire supérieur ou égal à cette valeur 51/76

52 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites II : SALAIRES 3. Techniciens qualifiés (2 nd degré) : niveau D1 Salaire moyen : Soit 8 % au dessus du minimum établi par la convention collective Ecart entre le 1 er et 9 ème décile : 27 % Techniciens qualifiés (2 nd degré), niveau D1 Salaires à lembauche des techniciens qualifiés (2 nd degré), niveau D1, (éléments variables et primes comprises) 1 er décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile Détail par décile Ecart type σ : (1) 1 er décile : 10 % des salariés bénéficient d'un salaire inférieur ou égal à cette valeur (2) Médiane : La moitié des salariés bénéficient d'un salaire inférieur à cette valeur (3) 9 ème décile : 10 % des salariés bénéficient d'un salaire supérieur ou égal à cette valeur 52/76

53 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites II : SALAIRES 4. Formateurs hautement qualifiés : niveau E1 Salaire moyen : Soit 12 % au dessus du minimum établi par la convention collective Ecart entre le 1 er et 9 ème décile : 37 % Formateurs hautement qualifiés, niveau E1 Salaires à lembauche des formateurs hautement qualifiés, niveau E1, (éléments variables et primes comprises) 1 er décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile Détail par décile Ecart type σ : (1) 1 er décile : 10 % des salariés bénéficient d'un salaire inférieur ou égal à cette valeur (2) Médiane : La moitié des salariés bénéficient d'un salaire inférieur à cette valeur (3) 9 ème décile : 10 % des salariés bénéficient d'un salaire supérieur ou égal à cette valeur 53/76

54 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites II : SALAIRES 5. Techniciens hautement qualifiés : niveau E1 Salaire moyen : Soit 7 % au dessus du minimum établi par la convention collective Ecart entre le 1 er et 9 ème décile : 32 % Techniciens hautement qualifiés, niveau E1 Salaires à lembauche des techniciens hautement qualifiés, niveau E1, (éléments variables et primes comprises) 1 er décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile Détail par décile Ecart type σ : (1) 1 er décile : 10 % des salariés bénéficient d'un salaire inférieur ou égal à cette valeur (2) Médiane : La moitié des salariés bénéficient d'un salaire inférieur à cette valeur (3) 9 ème décile : 10 % des salariés bénéficient d'un salaire supérieur ou égal à cette valeur 54/76

55 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites II : SALAIRES 6. Formateurs cadres : niveau F Salaire moyen : Soit 10 % au dessus du minimum établi par la convention collective Ecart entre le 1 er et 9 ème décile : 19 % Formateurs cadres, niveau F Salaires à lembauche des formateurs cadres, niveau F, (éléments variables et primes comprises) 1 er décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile Détail par décile Ecart type σ : (1) 1 er décile : 10 % des salariés bénéficient d'un salaire inférieur ou égal à cette valeur (2) Médiane : La moitié des salariés bénéficient d'un salaire inférieur à cette valeur (3) 9 ème décile : 10 % des salariés bénéficient d'un salaire supérieur ou égal à cette valeur 55/76

56 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites II : SALAIRES 7. Employés administratifs : niveau B1 Salaire moyen : Soit 5 % au dessus du minimum établi par la convention collective Ecart entre le 1 er et 9 ème décile : 22 % Employés administratifs, niveau B1 Salaires à lembauche des employés administratifs, niveau B1, (éléments variables et primes comprises) 1 er décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile Détail par décile Ecart type σ : (1) 1 er décile : 10 % des salariés bénéficient d'un salaire inférieur ou égal à cette valeur (2) Médiane : La moitié des salariés bénéficient d'un salaire inférieur à cette valeur (3) 9 ème décile : 10 % des salariés bénéficient d'un salaire supérieur ou égal à cette valeur 56/76

57 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites II : SALAIRES 8. Secrétaires : niveau C1 Salaire moyen : Soit 8 % au dessus du minimum établi par la convention collective Ecart entre le 1 er et 9 ème décile : 21 % Secrétaires, niveau C1 Salaires à lembauche des secrétaires, niveau C1, (éléments variables et primes comprises) 1 er décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile ème décile Détail par décile Ecart type σ : (1) 1 er décile : 10 % des salariés bénéficient d'un salaire inférieur ou égal à cette valeur (2) Médiane : La moitié des salariés bénéficient d'un salaire inférieur à cette valeur (3) 9 ème décile : 10 % des salariés bénéficient d'un salaire supérieur ou égal à cette valeur 57/76

58 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites III : SALAIRES AU MINIMUM DE LA CONVENTION COLLECTIVE Proportion de salariés au minimum de la convention collective En % de formateurs En % de non formateurs En % de lensemble %23 %22 % La réduction de la part des salariés au minimum de la convention collective se poursuit en La part des salariés au minimum de la convention collective demeure plus importante pour les coefficient les plus bas. Répartition des salariés au minimum de la convention collective selon leur catégorie FormateursNon formateursEnsemble % sal. au minimum % sal. au 31/12/10 % sal. au minimum % sal. au 31/12/10 % sal. au minimum % sal. au 31/12/10 A (employés spécialisés) % (8 %) 7 % (3,5 %) B (employés qualifiés) % (10 %) 5 % (4 %) C (techniciens qualifiés 1 er degré) % (17 %) 8 % (7 %) D1 (techniciens qualifiés 2 nd degré) 43 % (34 %) 17 % (15 %) 32 % (26 %) D2 (techniciens qualifiés 2 nd degré) 27 % (23 %) 10 % (10 %) 20 % (17 %) E1 (techniciens hautement qualifiés) 9 % (17 %) 7 % (8 %) 8 % (14 %) E2 (techniciens hautement qualifiés) 10 % (10 %) 4 % (5 %) 7 % (8 %) F (cadres) 10 % (11 %) 10 % (12 %) 10 % (11 %) G (cadres) 1 % (3 %) 3 % (7 %) 2 % (5 %) H (cadres) NS (1 %) 2 % (5 %) 1 % (3 %) I (cadres) NS (1 %) 1 % (3 %) NS (1,5 %) Ensemble 100 % (100 %) 100 % (100 %) 100 % (100 %) 58/76

59 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites IV : HEURES SUPPLEMENTAIRES ET HEURES COMPLEMENTAIRES Nombre de salariés à temps plein ayant effectué des heures supplémentaires En 2010, 11 % des salariés à temps plein ont effectué des heures supplémentaires, soit une proportion plus importante quen 2009 (9 %). Le recours aux heures supplémentaires savère plus fréquent au sein des entités de petite et moyenne tailles. En revanche, le nombre dheures supplémentaires effectuées se réduit. Nombre dheures supplémentaires effectuées en moyenne par semaine par salarié concerné Détail du pourcentage de salariés à temps plein concernés par les heures supplémentaires 13 % 2 à 9 salariés 15 % 10 à 49 salariés 7 % 50 salariés et plus 11 % Ensemble 59/76

60 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites IV : HEURES SUPPLEMENTAIRES ET HEURES COMPLEMENTAIRES Nombre de salariés à temps plein ayant effectué des heures complémentaires La part des salariés à temps partiel concernés par les heures complémentaires diminue dun point par rapport à 2009 pour atteindre 9 % en Ce ratio est très limité pour les plus petite structures. Le nombre moyen dheures complémentaires se modère en 2010 (1h30 par semaine). Nombre dheures complémentaires effectuées en moyenne par semaine par salarié concerné Détail du pourcentage de salariés à temps partiel (hors CDII et formateurs occasionnels) concernés par les heures complémentaires 4 % 2 à 9 salariés 12 % 10 à 49 salariés 10 % 50 salariés et plus 9 % Ensemble * hors CDII et formateurs occasionnels 60/76

61 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites V : AUTRES FORMES DE REMUNERATION Entreprises proposant un dispositif dépargne salariale à lensemble de leurs salariés En 2010, 22 % des entreprises proposent un dispositif dépargne salariale à lensemble de ses salariés, soit une nette progression comparée à 2009 (16 %). Ce ratio passe de moins de 20 % pour les plus petites entités à 75 % pour celles de plus grande taille. Dispositif proposés (en % dentreprises concernées) * Figure entre parenthèses le rappel à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 salariés et plus Ensemble Rappel 2009 Plan Epargne Entreprise (PEE)90 % 100 % 91 % (88 %) Intéressement50%60 %45 % 52 % (49 %) Participation10 %15 %65 % 18 % (20 %) Plan Epargne Retraite Collectif (PERCO)20 %15 %10 % 17 % (20 %) Autres5 % NS 4 % (4 %) Ensemble175 %185 %220 % 182 % (181 %) 1. Epargne salariale 61/76

62 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites V : AUTRES FORMES DE REMUNERATION Entreprises attribuant collectivement … 2 à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 salariés et plus Ensemble Rappel 2009 … des tickets restaurant34 %50 %60 % 39 % (33 %) … des téléphones portables28 %34 %40 % 30 % (32 %) … des ordinateurs portables30 % 40 % 30 % (31 %) … des véhicules13 %24 %40 % 17 % (17 %) 2. Avantages en nature (tickets restaurant et matériel) 62/76

63 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites Formation professionnelle et conditions de travail Chapitre IV 63/76

64 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites Entre 2009 et 2010, les entreprises de la profession ont augmenté leur budget consacré à la formation. La part des dépenses de formation dans la masse salariale apparait un peu plus limitée au sein des plus petites sociétés. I : IMPORTANCE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Evolution des dépenses réelles de formation Pourcentage de la masse salariale en dépenses de formation selon la taille des entreprises 1,8 % 2 à 9 salariés 2,6 % 10 à 49 salariés 2,4 % 50 salariés et plus 2,3 % Ensemble 1. Budget consacré 64/76

65 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites Le nombre de salariés formés sinscrit en forte hausse entre 2009 et La proportion des effectifs formés sur lensemble des salariés en équivalent temps plein apparait corrélée à la taille des entreprises. La part des non formateurs formés continue de se renforcer en Les cadres représentent 29 % des salariés formés mais seulement 20 % de lensemble des salariés. I : IMPORTANCE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Evolution des effectifs salariés bénéficiaires de formations Détail selon la taille des entreprises 2. Effectifs salariés bénéficiaires de formations Effectifs formés Proportion des effectifs formés (salariés en équivalent temps plein) 2 à 9 salariés % 10 à 49 salariés % 50 salariés et plus % Ensemble % 65/76

66 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites I : IMPORTANCE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Répartition des salariés formés selon leur fonction Evolution Répartition des salariés formés selon leur catégorie professionnelle 66/76

67 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites I : IMPORTANCE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE 3. Durée moyenne des formations Durée moyenne des formations selon la taille des entreprises (en nombre dheures par salarié ayant suivi une formation) Durée moyenne des formations selon les catégories professionnelles (en nombre dheures par salarié ayant suivi une formation) CadresNon cadresEnsemble H0026H3025H H0029H3028H H0030H3029H H00 * Figure entre parenthèses le rappel 2009 La durée moyenne des formations diminue sensiblement : 3 heures de moins quen Cet indicateur se révèle désormais plus élevé pour les entités de taille intermédiaire. La durée de formation des cadres est plus courte que celle des non cadres. 67/76

68 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites II : DEPLACEMENTS Répartition des entreprises selon la prise en compte des déplacements des salariés formateurs amenés à intervenir sur un autre lieu de travail que ses lieux habituels 2 à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 salariés et plus Ensemble Rappel 2009 Le salarié bénéficie dune indemnisation individuelle au titre de ce déplacement 45 % 55 % 45 % (42 %) Le salarié bénéficie dune indemnisation basée sur un accord collectif 25 %28 %25 % 26 % (18 %) Le trajet inhabituel est pris en compte dans le temps de travail 25 %31 %40 % 29 % (25 %) Aucune disposition particulière nest prévue par lentreprise 35 %16 %15 % 29 % (29 %) 68/76

69 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites III : GARANTIES SANTE Organisme assurant la prévoyance obligatoire des salariés des entreprises de formation privée ! Compte tenu de la sur-représentation des adhérents à la F.F.P. et à lO.P.Q.F. dans léchantillon, les réponses à cette question ne peuvent pas être généralisées à lensemble de la profession et donc, la comparaison aux années précédentes nest pas possible. En % de léchantillon GNP33 % Centres de gestion GNP dont : 35 % APICIL11 % APRI PREVOYANCE7 % VAUBAN – HUMANIS2 % ICIRS PREVOYANCE4 % CIPREV3 % IPSEC PREVOYANCE2 % PREMALLIANCE< 1 % OREPA6 % Institutions paritaires dont : 19 % MALAKOFF – MEDERIC7 GROUPE D&O3 AG2R3 Autres (PRO BTP, IONIS, UNIPREVOYANCE,, CREPA PREVOYANCE, CRI PREVOYANCE, REUNICA, INTER PREVOYANCE, …) 6 % Assurances dont : 10 % GAN PREVOYANCE2 % AXA1 % ALLIANZ1 % Autres (AGIRA, CNP, GMF, LA MONDIALE, QUATEM…) 6 % Divers : Mutuelle, retraite, courtier,… (B2V, NOVALIS, TAITBOUT…) 3 % Ensemble100 % 1. Prévoyance obligatoire 69/76

70 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites III : GARANTIES SANTE 2. Mutuelles et frais de santé Entreprises disposant dune couverture supplémentaire frais de santé pour lensemble de leur salarié * correspondant à 50 % de salariés présents au CadresNon cadres Part employeur59 %57 % Part salariés41 %43 % Ensemble 100 % Répartition entre employeur et salariés pour la prise en charge de la cotisation complémentaire santé En 2010, 30 % des entreprises disposent dune couverture supplémentaire frais de santé pour lensemble de ses salariés. Cet indicateur reste fonction croissante de la taille des entreprises. Note : Les résultats ci-dessus sont à interpréter avec précaution compte tenu du faible taux de réponse à cette question ! Compte tenu dun trop faible taux de réponses et dune forte disparité des réponses quand elles ont été fournies, le taux de cotisation des couvertures supplémentaires frais de santé na pas pu être exploité. 70/76

71 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites IV : EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPES Entreprises employant des travailleurs handicapés La part des entreprises employant des travailleurs handicapés augmente à un an dintervalle pour atteindre 23 % en Ce ratio reste limité pour les plus petites entités (12 %) mais est très élevé pour leurs consœurs de plus grande taille (85 %). En 2010, la profession compte salariés handicapés, soit 2,3 % de lensemble des salariés. Les salariés handicapés ont notamment un statut de non formateurs : cette catégorie concentre 60 % des handicapés contre 42 % de lensemble des salariés. Répartition des salariés handicapés selon leur statut Nombre de salariés handicapés employés en (soit 2,3 % des salariés présents au 31 décembre 2010) (rappel 2009 : 2 %) 71/76

72 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites Seniors Chapitre V 72/76

73 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites I : CONTRATS DE TRAVAIL La part des séniors en CDI est plus élevée que pour lensemble des salariés : 76 % des séniors sont en CDI contre 67 % pour lensemble des salariés présents fin La part des CDI est particulièrement élevée (77 %) pour les salariés ayant 45 à 54 ans. Répartition des salariés âgés de 45 ans et plus présents au 31 décembre 2010 selon leur contrat de travail Détail selon les tranches dâges Pyramide des âges 40 % ( salariés) 73/76 * Figure entre parenthèses le rappel 2009

74 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites II : MOUVEMENT DE PERSONNEL EMBAUCHES salariés DEPARTS salariés SOLDE salariés Taux dembauche en % Taux de départ en ,5 % La réduction des effectifs constatés sur lensemble de la profession concerne également les salariés de 45 ans et plus. 74/76

75 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites III : CONDITIONS DE TRAVAIL En 2010, 5 % des salariés âgés de 45 ans et plus ont bénéficié dun entretien de seconde partie de carrière, soit un ratio en progression comparé à 2009 (4,5 %). Les entreprises ayant rédigé un document unique incluant des dispositions spécifiques aux séniors sont plus nombreuses quen 2009 : 17 % au global en 2010, contre 11 % lannée précédente. La part des entreprises ayant consacré une réunion CHSCT à lamélioration de lemploi séniors reste limitée en 2010 pour les plus petites structures. Salariés âgés de 45 ans et plus ayant bénéficié dun entretien de seconde partie de carrière personnes (soit 5 % des salariés de 45 ans et plus présents au 31 décembre 2010) (rappel 2009 : 4,5 %) Entreprises ayant rédigé un document unique incluant des dispositions spécifiques aux seniors en 2010 Entreprises ayant consacré une réunion CHSCT à lamélioration de lemploi seniors en /76 * Figure entre parenthèses le rappel 2009

76 BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites IV : FORMATION PROFESSIONNELLE En 2010, plus dun tiers des salariés âgés de 50 ans et plus ont bénéficié dune formation (contre un quart en 2009). Les séniors sont néanmoins toujours moins formés que les autres salariés : ils représentent 40 % de lensemble des salariés mais 29 % des salariés formés. Salariés âgés de 50 ans et plus ayant bénéficié dune formation en %, soit personnes ce qui correspond à 29 % de lensemble des salariés formés en 2010 (rappel 2009 : 25 %) 37 %, soit personnes ce qui correspond à 29 % de lensemble des salariés formés en 2010 (rappel 2009 : 25 %) Répartition des salariés âgés de 50 ans et plus formés selon leur nombre dheures annuelles de formation Salariés âgés de 45 ans et plus ayant assuré une fonction de parrainage et/ou de tutorat en salariés soit 2,2 % de lensemble des salariés de 45 ans et plus (rappel 2009 : 2,2 %) salariés soit 2,2 % de lensemble des salariés de 45 ans et plus (rappel 2009 : 2,2 %) 76/76


Télécharger ppt "BILAN SOCIAL De La Formation professionnelle Diffusion et reproduction interdites Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47."

Présentations similaires


Annonces Google