La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Au nord de la région Midi Pyrénées, se trouve le beau département boisé du Lot aux contreforts du Massif Central. Cinq micro pays le composent : le Pays.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Au nord de la région Midi Pyrénées, se trouve le beau département boisé du Lot aux contreforts du Massif Central. Cinq micro pays le composent : le Pays."— Transcription de la présentation:

1

2 Au nord de la région Midi Pyrénées, se trouve le beau département boisé du Lot aux contreforts du Massif Central. Cinq micro pays le composent : le Pays des Causses semi désertique entrecoupé de magnifiques vallées la Vallée de la Dordogne appelée aussi la vallée des merveilles le Pays Bourian lieu de forêts épaisses et de terres ocres le Quercy Blanc pays de vignobles et des boucles du Lot la Limargue région verdoyante et pierres de grèsPays des CaussesVallée de la DordognePays BourianQuercy BlancLimargue Villages de Charme du Lot

3 Le pays des Causses est une région plantée de menus arbres, de chênes nains et chétifs et de genévrier bleus, de haies de chèvrefeuille et d'églantiers et parfois d'imposantes silhouettes de bergerie qui vient rappeler une tradition d'élevage. Ici, les petits villages se serrent dans les clairières. Les Causses sont séparés entre eux par deux jolies vallées, celles du Lot et du Célé : là, les villages charmants s'accrochent aux hautes falaises creusées par ces deux rivières.

4 Ce village situé au détour des falaises creusées dans la vallée du Lot et jalonnant les catacombes de la préhistoire, a quelque chose de magique et illustre tout son mystère médiéval. Classé parmi les plus beaux villages de France, toutes les places sont merveilleuses et depuis le château tout en haut du village, le panorama est magnifique sur toute la vallée du Lot. St Cirq Lapopie (Photo sur photos.com)http://www.all-free- photos.com

5 Marcilhac s/Célé (Photo Christian Caffin) Blotti au pied de sa haute falaise dans la vallée du Célé, ce lieu offre au visiteur un village rural resté authentique. Une abbaye s'y était installée dès le IXe siècle : plusieurs fois démolie et restaurée, ses ruines imposantes ravissent encore ceux qui les visitent.

6 Capdenac le Haut (Photo Stéphane Péron) Ce village classé parmi les plus beaux villages de France domine du haut de son rocher en forme de presqu'île un méandre du Lot. Dans les ruelles médiévales, il faut admirer les maisons à encorbellement, les fenêtres à meneaux et les portes ogivales. Depuis la place des Andrieu, un escalier de 135 marches conduira le visiteur à la fontaine des Anglais, peut-être d'origine romaine. La tour de Modon, un imposant donjon carré des XIIe et XIVe siècles, abrite un musée d'histoire locale.

7 Larnagol (Photo Michel Chanaud) Face au rocher de Calvignac, l'éperon de Larnagol contrôlait la rive droite du Lot. Au pied du roc portant le château, le village fortifié, un castrum, s'était développé sur les terrasses dominant les berges. Un port fluvial et une écluse, en amont, constituaient une halte de mariniers de grande prospérité, en particulier grâce à l'exploitation, dès 1872, d'importants gisements de phosphates de chaux.

8 Calvignac (Photo sur La silhouette découpée du village plonge de 100 mètres dans les reflets d'un méandre du Lot. Implanté entre causse et rivière dont il contrôle l'activité, le village s'impose dès le Xe siècle comme l'une des quatre vicomtés du Quercy. Agglomération à trois étages dus aux nécessités d'une topographie contraignante, le castrum originel se compose d'un fort, d'une ville, quartier bourgeois roturier fermé par des portes, et de barris, quartiers ouverts aux derniers arrivants, implantés hors des murailles.

9 Cabrerets (Photo Jacques) C'est un charmant petit village situé au confluent de la Sagne et du Célé, dominé par le château de Gontaut Biron. Il faut admirer les ruines très romantiques du château du Diable, accroché à la falaise, une des plus anciennes constructions du moyen âge lotois.

10 Laburgade (Photo Fidel Romero) Situé sur un plateau sec, planté de chênes truffiers, le bourg est riche en architecture de pierre ; maisons garnies de bolets-galeries soutenus par des piliers de pierre chanfreinés, pigeonniers à ressauts, croix de pierre. Une succession de onze puits couverts de grandes dalles s'aligne le long d'un étonnant chemin des puits. Le très joli lavoir d'Ourtriols mérite le détour. A l'extérieur de l'église St Roch, sur la façade du clocher, s'abrite une émouvante Piéta de pierre du XVIe siècle.

11 Espagnac Ste Eulalie C'est un très pittoresque village au bord du Célé. Le monastère de Notre Dame de Val Paradis qui a pu accueillir jusqu'à une centaine de religieuses au temps de sa plus grande prospérité est dominé par son très photogénique et célèbre clocher de briques à colombages.

12 Montbrun (Photo Michel Vincendeau) Sur un éperon rocheux dominant le Lot, couronné par les restes imposants d'un château féodal, le village présente de nombreux intérêts et de somptueux panoramas. Du rocher du Bédal à Saute Roque, le promeneur, dominant de façon parfois vertigineuse les méandres de la rivière, découvre au delà du damier des cultures de la plaine, l'immensité des chênes et de genévriers des Causses.

13 Faycelles (Photo Olivier Duglué) Le village occupe un plateau situé sur les derniers contreforts du Massif Central. Il fût un site important depuis l'âge préhistorique, le bronze ancien et l'époque médiévale : l'église actuelle du XIXe siècle fût construite à l'emplacement de l'ancien château dont il subsiste quelques vestiges. Le village entouré d'anciens remparts domine la vallée du Lot depuis son promontoire : il faut parcourir à pied les ruelles très propres de cette ancienne bastide pour en apprécier le charme de ses vieilles bâtisses admirablement restaurées, à la fois pittoresques et biscornues par endroits.

14 Espédaillac (Photo Paul Menez)) Il s'agit d'un beau village installé aux portes du "désert" de la Braunhie, sur un causse rocailleux parsemé de gouffres. Le visiteur découvrira d'ailleurs des vestiges d'habitats gallo-romains au lieu-dit le Champ du Sel.

15 St Pierre Toirac (Photo Jacques Marty) Au cœur de la vallée du Lot, ce village est un ancien prieuré rattaché en 889 à l'abbaye de Figeac. Sans conteste, un des points forts de cette petite bourgade est son église romane du XIe siècle et fortifiée aux XIVe et XVe siècle. Autrefois chapelle d'un prieuré clunisien, c'est maintenant une remarquable expression de l'art roman en milieu rural. Sans oublier des éléments rares de construction et de décoration (chapiteaux, sarcophages…) mais aussi de nombreuses énigmes à résoudre avec plus de 1000 ans de l'histoire d'une communauté racontés par la pierre.

16 Larroque Toirac et qui a conservé dans sa partie médiévale tout son système défensif. La demeure seigneuriale, où subsiste la cuisine d'origine, comporte de belles cheminées du XVe siècle ainsi que des fresques du XVIe siècle. Surplombé par un superbe château médiéval, ce village offre un beau panorama sur l'ensemble de la vallée. En montant les ruelles entre les nombreuses vieilles maisons quercynoises à bolets, le visiteur arrive inévitablement au château qui fut à plusieurs reprises pris par les anglais,

17 St Martin de Vers Ce village aux charmantes maisons à toits de tuiles brunes s'est formé autour d'un ancien prieuré dépendant de Marcilhac. Le clocher tour barbong et crénelé témoigne encore du sentiment d'insécurité ressenti par la population d'autrefois. Le village est dominé par son église du XVe siècle et conserve d'anciennes ruines représentant les restes du château de Labastidette mentionné au XIVe siècle.

18 A l'est du département, cette région de Limargue jouxte le Pays du Ségala : elle respire la richesse que lui a apportée une terre lourde, apte à porter des cultures et de grosses prairies. Ses villes et ses châteaux témoignent d'une vieille prospérité. Plus à l'est, le Ségala est un pays plus rude qui annonce le Cantal et l'Aveyron, où l'homme a longtemps fait appel à la châtaigne pour compléter sa nourriture.

19 Cardaillac (Photo Daniel Farinelle) L'orgueil de ce village classé parmi les plus beaux villages de France, c'est son paysage de bois entrecoupés de vallons secrets, c'est son fort, véritable ville miniature à trois tours. Une fois franchie la porte qui donne accès au plateau, on se trouve en plein moyen âge. Des venelles à caniveau central serpentent entre les maisons ocres bâties de grès. Beaucoup de détails d'architecture subsistent, ogives, enseignes sculptées. On tombe sur une maison en terrasse, défiant le vide, qui a été bien restaurée.

20 Rudelle (Photo Herman Oosterlynck) C'est une bastide créée en 1250 par Bertrand de Cardaillac sur un plan en damiers. Outre les vieilles demeures, on peut encore voir l'église fortifiée et sa toiture en terrasse, place forte du village. Celle-ci a été conçue tout d'abord pour être une forteresse dont la salle du rez-de- chaussée devait servir de chapelle et dont la partie supérieure devait servir de refuge et de défense à la population.

21 Sousceyra (Photo Jean-François Deletang) Situé au coeur du Haut Ségala et de ses vertes forêts, le village a conservé la physionomie des bourgs du moyen âge. Ruines de château, vestiges d'anciens remparts, façades et fenêtres, lavoir, fontaine, portes St André et Notre Dame, et église romane sont les témoignages d'une riche histoire.

22 Lacapelle Marival (Photo Michel Vincendeau) Dans ce village, le château du XIIIe siècle bâti dans un paysage de collines, possède toutes les caractéristiques d'une place forte du haut Moyen Age : le donjon, le mâchicoulis, la tourelle à meurtrières et un corps de logis des XVe-XVIe siècles renferment portraits et sculptures. L'église du XVe siècle, bâtie en grès, se dresse très haut. La halle, sur piliers de pierre du XVIe siècle, est réservée au petit marché de produits du terroir.

23 Villages de la Vallée de la Dordogne - Lot Bien que relativement court, ce tronçon lotois de la vallée est remarquable par la diversité de ses paysages et l'exceptionnelle concentration des hauts lieux touristiques qui annoncent le Périgord voisin. Ici, la rivière se fraye un passage à travers les causses quercynois, celui de Martel au nord et celui de Gramat au sud. La fertilité des sols, la douceur du climat et surtout l'abondance de l'eau ont toujours attiré les hommes. Cette région est aussi appelée la Vallée des Merveilles.

24 Autoire (Photo Claude Dupuy) Classé parmi lesplus beaux villages de France, Autoire est un village authentique de caractère vieux d'au moins huit siècles, oublié de toute civilisation urbaine. Il est situé dans un site remarquable, dans un cirque avec une grande cascade. Le centre du village est typique de l'architecture lotoise, avec des couleurs ocres et dorées.

25 Carennac (Photo Michel Chanaud) Le bourg labellisé comme un des plus beaux villages de France présente un charme très pittoresque avec ses maisons en pierre blonde,ses toits de tuiles brunes et rousses parés de tourelles ou de hautes cheminées, ses ravissants balcons de bois, ses belles fenêtres sculptées et ses ogives Renaissance. Les constructions de Carennac entourent un prieuré fondé au XIe siècle.

26 Loubressac (Photo Daniel Farinelle) C'est un village médiéval classé parmi les plus beaux villages de France avec son château et son église apparaissant accrochés à un promontoire vertigineux qui surplombe trois vallées dont celle de la Dordogne. Les ruelles fleuries de Loubressac convergent sur une place ombragée où s'élève l'église des XIIe et XVIe siècles.

27 Creysse (Photo Michel Chanaud) Le village n'a guère changé et comprend toujours le fort, avec les vestiges des anciens remparts, le château avec sa grosse tour ronde et son corps de logis, l'église dans le fort, la tour de guet, la halle vieillotte, le moulin sur le ruisseau, le barri et le port. Si le village est resté moyenâgeux dans sa partie escarpée, il a progressé dans sa partie basse et s'offre encore le luxe de montrer à qui veut bien les chercher, plusieurs vieilles maisons parées des restes de leurs ornements d'il y a plusieurs siècles.

28 Montvalent (Photo Daniel Farinelle) Le village s'est développé sur un éperon rocheux et domine une plaine où coule la Dordogne. Le cirque de Montvalent dont le panorama figure parmi les plus admirables du Lot a un intérêt pittoresque certain. La citadelle est aussi exceptionnelle tant par sa situation que par sa conservation. L'église St Christophe du XIIe siècle contient un très beau retable sculpté au ciseau à bois.

29 Rocamadour (Photo Jean-Claude Gilloteaux) Il n'est plus nécessaire de vanter la splendeur de ce site. Il est probablement un des plus beaux joyaux de France. Le bourg et la cité religieuse sont accrochés sur les flancs escarpés d'une falaise dominant le canyon de l'Alzou d'une hauteur de 150 mètres. Le donjon du château, la silhouette et l'architecture du site font preuve d'un véritable défi à l'équilibre. De nombreuses animations complètent les instants de vives émotions à vivre au sein de cette cité.

30 Martel (Photo Michel Chanaud) Surnommée la ville aux sept tours, c'est une charmante bourgade médiévale au passé glorieux. On peut y découvrir des constructions historiques du XIVe au XVIe siècle, plusieurs rues classées, des vestiges et remparts.

31 St Sozy (Photo Francis Sohier) Au bord de la Dordogne, au pied du Roc des Monges, il s'agit d'un très beau petit village du Lot. Les maisons sont très belles et bien entretenues. L'ensemble du village a été rénové et les fils électriques et téléphoniques ont été enterrés. La place du village, en face de l'église, est accueillante, avec ses différents commerces. Une partie du village se visite en empruntant de vieux escaliers de pierres qui font découvrir de magnifiques demeures.

32 Gluges (Photo Michel Chanaud) Ce hameau du Lot s'étire le long de la falaise qui le protège des vents du nord. La rivière Dordogne, majestueuse, coule à ses pieds. Au détour des ruelles, le visiteur remarquera la vieille église qui jouxte le cimetière. Elle aurait été fondée vers 1100 par Gaillard de Mirandol à son retour de la première croisade : il faut y admirer ses magnifiques modillons et ses ouvertures.

33 Meyronne (Photo Michel Chanaud) Le village est séparé de St Sozy juste par un pont qui enjambe la Dordogne. Le site est charmant avec de vieilles maisons bien entretenues. L'ancien château est maintenant un hôtel restaurant réputé. Il faut admirer également dans ce lieu l'église composite avec la chapelle latérale inscrite, de même que les restes d'un moulin fortifié, ainsi que le gouffre du Limon.

34 Tauriac (Photo Claude Dupuy) C'est un très joli village installé au bord de la rivière Dordogne, rive droite. La bourgade conserve son église St Martial avec d'admirables décors peints du XVIe siècle.

35 Bretenoux (Photo Herman Oosterlynck) Il s'agit d'un vieux bourg fortifié qui conserve encore aujourd'hui l'architecture typique des bastides médiévales : belle place des Consuls entourée d'arcades, deux portes fortifiées, remparts, porte, maisons anciennes du XIIIe siècle. Dans l'église, à voir une belle vierge en pierre polychrome du XVe siècle. A faire aussi une très agréable promenade dans l'île de la Bourgnatelle, véritable jardin au centre du bourg.

36 St Céré (Photo Andrey Romanovskiy) C'est un gros bourg traversée par la Bave, aux toits rouges et bruns, alliant histoire et modernité, dominé par les tours du château de Saint Laurent, deux donjons carrés. Quelques hôtels particuliers et maisons anciennes sont encore présents, ainsi que de remarquables édifices médiévaux à colombages sur la place du Mercadial.

37 Villages du Pays Bourian - Lot Cette région s'apparente au Périgord tout proche, et contraste avec les étendues sèches du causse. C'est une contrée aux sols rouges et ocres sur lesquelles tranchent des prairies verdoyantes et les bois qui fleurent bons la noix et le cèpe. Dolmens, huttes de pierres sèches, petits sanctuaires romans admirables de simplicité abondent et jalonnent un réseau de petites routes au détour desquelles se découvrent donjons et demeures fortifiées, témoignages des rivalités féodales.

38 Gourdon (Photo Miguel Bravo) Ce bourg fut d'abord un castrum, bâti sur un éperon, avec château fort et remparts circulaires. Cité au XIVe siècle, Il connut son apogée au XVIe siècle grâce notamment à la prospérité des tisserands et drapiers de l'époque. La ville basse se développa près de cette rassurante forteresse. Gourdon s'illustra lors dans la résistance contre l'envahisseur anglais.

39 Séniergues (Photo Miguel Bravo) C'est un vieux bourg très pittoresque construit autour de son église romane surélevée et fortifiée. Avec ses châteaux alentours et son ancien moulin à vent, ce village est le point de départ de randonnées à travers le causse sauvage.

40 Goujounac Située à lembranchement de trois départements, la commune sétend sur la ligne de transition entre le Quercy calcaire et la Bouriane aux forêts de pins maritimes, entre le domaine de la truffe et celui du champignon. Le bourg entièrement rénové, groupé autour de son église romane du XIIe siècle, tire des matériaux de construction du pays un aspect mordoré. Lhistoire de léglise (tympan classé), retrace celle de la commune et des luttes quelle a connu au cours des siècles. Sous le vocable de St Pierre ès liens, cet édifice, à nef unique, sans transept ni contrefort, se termine du côté oriental par une abside semi-circulaire couverte de lauzes.

41 Lavercantière Au coeur de paysages variés, composé de coteaux calcaires et de forêts, le bourg à l'écart des axes touristiques est fier de son patrimoine comme le château et les églises de St Quirin et St Martin aux origines moyenâgeuses.

42 Les Arques Ce village qui se dresse au-dessus de la vallée de la Masse d'où le point de vue est admirable, c'est d'abord une église romane du XIIe siècle, vestige d'une abbaye bénédictine, au milieu de maisons anciennes : son architecture et son relief séduisirent le sculpteur Zadkine qui en permit la restauration. C'est aussi, sur le versant opposé, la chapelle St André : elle est de dimension modeste mais elle vaut par d'étranges fresques du XVe siècle qui racontent la vie du Christ.

43 St Martin le Redon Ce très joli petit village à la frontière du Haut Agenais et du Quercy, est composé de belles maisons restaurées et fleuries. Ce village est connu pour les eaux de la source St Martial qui avaient la réputation de guérir les maladies de peau. Peu après St Martin, une très belle vue s'offre sur le château de Bonaguil dans un écrin de bois.

44 Lherm (Photo Alain Mâne) C'est un très joli village au site inscrit, installé en pays Bourian, au milieu des bois. Le village conserve jalousement une église romane (église de l'Assomption) avec un monumental retable baroque en bois doré et belles maisons en pierre de couleur ocre authentiquement restaurées.

45 Gigouzac (Photo Miguel Bravo) La commune sétale dans la riante vallée du Vert de part et dautre de la rivière. Larchitecture locale est remarquable avec de très belles maisons de pierre, une remarquable église du XIIe siècle et son retable classé du XVIIe siècle. Nombreux espaces verts ombragés ont été aménagés dans ce charmant village du Pays Bourian.

46 Carlucet (Photo Michel Vincendeau) C'est un village ancien installé aux confins du Pays Bourian et du parc naturel régional des Causses du Quercy. Il fut déserté à la fin de la guerre de Cent Ans. La mairie du village a été bâtie avec les pierres de l'ancien château. L'église remaniée au XIXe siècle a appartenu à l'abbé d'Aubazines qui en fut le seigneur principal jusqu'à la Révolution. A voir aussi dans les environs, le moulin à vent du XVe siècle avec son mécanisme à deux paires de meules.

47 Montcabrier (Photo OT de Duravel et des Deux Vallées) Cette bastide fondée en 1298 sous le règne de Philippe le Bel est bien implantée, située au centre de la vallée de la Thèze aux confins du Périgord, de l'Agenais et du Quercy. Avec ses rues parallèles, elle s'organise autour d'une place carrée bordée de belles façades médiévales avec arcades et cornières en encorbellement. L'église St Louis du XIVe siècle domine la place de toute la hauteur de son clocher. A noter encore la maison dite de la cour de justice avec son échauguette du XVIe siècle, l'ancienne maison de la jugerie avec sa fenêtre renaissance, de même que des vestiges de l'enceinte, d'anciens remparts, une porte fortifiée et une tour d'angle.

48 Villages du Quercy Blanc - Lot Cette région est aussi le pays des vignobles de Cahors. Ici, point de falaises mais d'innombrables méandres dessinés par le Lot, et les pieds dans l'eau ou haut perchés, les villages. Ailleurs, les collines et les cultures envahissent les paysages : peupliers dans les prés, arbres fruitiers dans les champs, chênes sur les crêtes.

49 Puy l'Evêque (Photo Christian Caffin) C'est un village au charme médiéval situé sur les rives du Lot. Depuis le sommet jusqu'au bord de la rivière se dessine une succession étagée de châteaux, églises, maisons fortes et belles demeures d'un bel ocre jaune : chaque bâtiment, chaque ruelle témoigne d'une très riche et souvent douloureuse histoire comme l'acquisition par les évêques de Cahors, la Guerre de Cent ans, les invasions anglaises, les guerres de religion...).

50 Montcuq (Photo Michel Vincendeau) Avec sa pure silhouette caractéristique visible de toute la campagne environnante, le donjon carré de trente cinq mètres de haut domine les maisons anciennes, les ruelles en pente et les maisons médiévales de ce paisible village du Quercy Blanc.

51 Castelnau Montratier (Photo Michel Vincendeau) Construite sur un promontoire, cette ancienne bourgade du XIIIe siècle a conservé des témoins intéressants de son passé : tracé de la bastide du XIIIe siècle (rues en damier), beffroi, couverts et arcades autour de la place centrale, maison consulaire. L'église St Martin est de style romano byzantin.

52 Albas (Photo sur La partie haute du village est dominée par l'église St Etienne. Son presbytère occupe l'ancien château épiscopal dont les vestiges, en à-pic sur la rivière, sont très impressionnants. Près du Lot, le bourg est au contact du vignoble, rendu proche par un pont suspendu. Il faut découvrir les maisons anciennes sur la place du village et en particulier une demeure du XVIe siècle avec tour d'escalier et porte sculptée.

53 Luzech (Photo Jean-Louis Rougier) C'est un vieux bourg pittoresque coincé dans un méandre du Lot qui forme une véritable presqu'île. Son donjon du XIIe siècle est classé, de même que les maisons du XIIIe siècle sur la belle place des Consuls. Une église des XIVe et XVe siècles fait partie également du patrimoine de Luzech.

54 St Vincent Rive d'Olt (Photo Gérard Bouysset) C'est un charmant petit village qui se déploie le long du ruisseau le Bondoire et qui actionnait une série de moulins. Venu des hauteurs de Cambayrac, le Bondoire traverse la place publique avant de se jeter dans le Lot. De belles fenêtres Renaissance peuvent se voir ici, dans une ruelle débouchant sur la place publique. Mais le village enchante également par ses façades de style, ses porches élégants, ses voûtes, ses ponts et ses pigeonniers. Son église, qui ressemble comme une soeur à celle de Luzech, possède d'étranges fonds baptismaux en bois sculpté, ainsi qu'un splendide retable, témoin de la Renaissance.

55 Flaugnac (Photo André Pommiès) Ce bourg au site inscrit est un lieu anciennement fortifié avec un château ruiné pendant les guerres de Religion et rasé après la Révolution. Le presbytère et l'école adjacents à l'église faisaient partie des bâtiments du fort. Aujourd'hui, il reste à découvrir dans ce village à l'aspect médiéval, la Tour d'Estienne du XIIIe siècle, l'église reconstruite au XIXe siècle dont les cloches d'origine de 1626 ont été conservées ainsi que la chapelle du château de St Privat.

56 Source: la carte des villages de France Fond musical: Concerto pour clarinette, W.A.Mozart Montage: Michel Boissonnade, Albi, février 2012


Télécharger ppt "Au nord de la région Midi Pyrénées, se trouve le beau département boisé du Lot aux contreforts du Massif Central. Cinq micro pays le composent : le Pays."

Présentations similaires


Annonces Google