La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

JL Largeau 03/2006 1. 2 La décompression ( Niveau 2 ) Jean-Luc Largeau

Présentations similaires


Présentation au sujet: "JL Largeau 03/2006 1. 2 La décompression ( Niveau 2 ) Jean-Luc Largeau"— Transcription de la présentation:

1 JL Largeau 03/2006 1

2 2 La décompression ( Niveau 2 ) Jean-Luc Largeau

3 JL Largeau 03/ Introduction En tant que futur niveau II un plongeur va voir son autonomie étendue jusquà 25 m. A ce titre, il pourra être amené à gérer lui même les paramètres de sa plongée et à calculer sa propre décompression. De plus, un plongeur N2 pourra être à même de pratiquer la plongée au Nitrox.

4 JL Largeau 03/ Objectifs du cours A lissue de ce cours le plongeur saura utiliser les différents outils à sa disposition pour calculer sa décompression en fonction du profil de sa plongée. Il saura gérer les différentes procédures durgence et aura pris connaissance des profils de plongée à risque. A lissue de ce cours le plongeur saura utiliser les différents outils à sa disposition pour calculer sa décompression en fonction du profil de sa plongée. Il saura gérer les différentes procédures durgence et aura pris connaissance des profils de plongée à risque. Un plongeur se doit aussi de connaître les limites de ses outils elle seront donc abordées dans ce cours. Un plongeur se doit aussi de connaître les limites de ses outils elle seront donc abordées dans ce cours. Une présentation succincte de la plongée aux mélanges, de ses avantages et de ses inconvénients, permettra den connaître les limites dutilisation. Une présentation succincte de la plongée aux mélanges, de ses avantages et de ses inconvénients, permettra den connaître les limites dutilisation.

5 JL Largeau 03/ Plan du cours 1/3 Quelques rappels Quelques rappels Notion de saturation / désaturation Notion de saturation / désaturation Vitesse de remontée, Palier de décompression Vitesse de remontée, Palier de décompression Courbe de sécurité Courbe de sécurité Tables MN90 Tables MN90 Historique Historique Définitions Définitions Limites dutilisation des tables Limites dutilisation des tables Présentation des tables Présentation des tables Types de plongées Types de plongées

6 JL Largeau 03/ Plan du cours 2/3 Profiles à risque Profiles à risque Inversé Inversé Yoyo Yoyo Procédures exceptionnelles Procédures exceptionnelles Remontée lente Remontée lente Remontée rapide Remontée rapide Palier interrompu Palier interrompu

7 JL Largeau 03/ Plan du cours 3/3 Nitrox Nitrox Définition Définition Avantages / Inconvénients Avantages / Inconvénients Exercices corrigés Exercices corrigés Lordinateur de plongée Lordinateur de plongée Définition et types Définition et types Vitesse de remontée Vitesse de remontée Avantages / Inconvénients Avantages / Inconvénients Palanquées « mixtes » Palanquées « mixtes »

8 JL Largeau 03/ Rappels : Saturation / déssat. La loi de Henry nous enseigne que « La quantité de gaz dissous à saturation dans un liquide est proportionnelle à la pression exercée au dessus de ce liquide ». Les différents tissus constituant notre organisme sont composés en grande majorité deau et peuvent donc être assimilés à un liquide. Il vont donc se charger en Azote lors de limmersion.

9 JL Largeau 03/ Rappels : Saturation / déssat. Associons les tissus de lorganisme à un récipient capable de contenir du gaz (Azote). Mais ce récipient est à géométrie variable, sa capacité augmente lorsque lon descend (proportionnelle à la pression absolue) et elle diminue lorsque lon remonte (il retrouve sa capacité de départ). Lorsque lon descend, la capacité de notre « récipient » (les tissus) augmente instantanément, alors quil se charge en Azote. Le remplissage sera rapide au début puis ralentira progressivement.

10 JL Largeau 03/ Rappels : Saturation / déssat. Une fois la descente arrêtée, la capacité de notre « récipient » névolue plus (pression constante), tandis que la dissolution de lAzote continue de seffectuer à un rythme de plus en plus lent tendant à « remplir complètement le récipient, cest la saturation des tissus. Au fur et à mesure de la remontée, la capacité du récipient va diminuer et la quantité de gaz contenu va finir par occuper tout le volume.

11 JL Largeau 03/ Rappels : Saturation / déssat. Au cours de la remontée, lAzote commence modestement à sévacuer cest la dé- saturation. Si La remontée se poursuit, la vitesse de déchargement de lAzote augmente mais la capacité du « récipient » continue de diminuer et il est possible que lon ne décharge pas suffisamment assez vite pour compenser cette diminution du volume. Cest la sursaturation puis la sursaturation critique et laccident de décompression (ADD).

12 JL Largeau 03/ Rappels : Saturation / déssat. En surface les tissus sont saturés Descente, la capacité de stockage augmente Au fond, les tissus vont tendre à se saturer Remontée, dé-saturation, N2 et la capacité de stockage diminuent Sursaturation, lAzote déborde Un palier simpose ! Retour en surface, sursaturation N2 N2 N2 N2 N2 N2 N2 N2 N2 N2 Sursaturation critique, Attention à lADD

13 JL Largeau 03/ Rappels : Vitesse de remontée. Comme on la vu précédemment, la quantité dAzote dissous ne doit jamais dépasser la capacité de stockage des tissus. Cet Azote est évacué de notre organisme à une certaine vitesse grâce à la respiration lors de la phase dexpiration. La diminution de cette capacité de stockage étant causée par la baisse de la pression ambiante lors de la remontée, il ne faudra donc pas que cette remontée seffectue plus vite que ne sévacue lAzote, au risque dun dégazage incontrôlé entraînant un accident de décompression (ADD).

14 JL Largeau 03/ Rappels : Vitesse de remontée. Une vitesse limite de remontée est donc à respecter pour éviter cet ADD. Dautre part, si la remontée est trop lente, de lAzote va de nouveau se dissoudre dans les tissus retardant dautant leur dé-saturation. Cette vitesse de remontée a donc été fixée à une valeur comprise entre 15 et 17m/min. Pour les besoins des exercices on fixera cette vitesse à 15m/min.

15 JL Largeau 03/ Rappels : Vitesse de remontée. Par ailleurs, une fois atteint le premier palier de décompression ( excepté celui de mi-profondeur ), la vitesse de remontée sera limitée à 6m/min (3m / 0,5 min) jusquà la surface.

16 JL Largeau 03/ Rappels : Vitesse de remontée. Tout au long de la plongée, lAzote sest dissous dans les tissus de lorganisme. La durée de la remontée doit permettre à la majeur partie de lAzote dissous dêtre évacuée grâce à la respiration. En fonction du profil de la plongée, la seule durée de la remontée risque de ne pas être suffisante pour évacuer ce trop plein dAzote, pour reprendre limage des paragraphes précédents, « le récipient (les tissus) risque de déborder ».

17 JL Largeau 03/ Rappels : Vitesse de remontée. Dans ce cas de figure il savère alors vital deffectuer un arrêt à une certaine profondeur durant lequel lAzote pourra sévacuer jusquà atteindre un niveau acceptable permettant ainsi de reprendre la remontée sans risque daccident. Ces arrêts à profondeur fixe constituent les paliers de décompression.

18 JL Largeau 03/ Rappels : Vitesse de remontée. 15m/min 2ème palier 6m/min 6m/min 1er palier

19 JL Largeau 03/ Rappels : Courbe de sécurité. Le nombre des paliers de décompression et leur durée dépendent directement du profil de la plongée. On retiendra la profondeur maximum atteinte au cours cette plongée et la durée de cette dernière. La durée de la plongée est comprise entre limmersion de la palanquée et le moment où cette dernière décide de remonter vers la surface à une vitesse comprise entre 15 et 17m/min. Les paliers ne sont pas systématiques, pour chaque profondeur il existe une limite de temps en deçà de laquelle il ny aura pas de palier à effectuer. Lensemble de ces limites placées dans un graphique représente une courbe dite courbe de sécurité.

20 JL Largeau 03/ Rappels : Courbe de sécurité. Toute plongée dont les paramètres (Profondeur max et durée) sont situés en dessous de la courbe ne fera pas lobjet de palier à la remontée. Cest ce type de plongée que lon qualifie communément de « plongée dans la courbe ». On préférera ce type de plongée sans palier lorsque les conditions de mer rendront difficile le maintient du palier de 3m par forte houle ou si il y a du courant ( risque de dérive ).

21 JL Largeau 03/ Rappels : Courbe de sécurité. Prof.12m15m20m25m35m40m Durée2h151h

22 JL Largeau 03/ Rappels : Courbe de sécurité. Dans tous les cas, excepté dans les exercices, on effectuera un palier de principe de 3min à 3 mètres.

23 JL Largeau 03/ Rappels : Courbe de sécurité. LAzote ( N2) est le gaz pris en compte dans la décompression ; Les tissus tendent à se saturer en Azote en plongée puis se dé-saturent lors de la remontée ; Une vitesse de remontée est à respecter pour éviter tout « dégazage » de lAzote dissous dans les tissus de lorganisme ; La vitesse de remontée du fond jusquau premier palier est de 15 à 17m/min. Résumé

24 JL Largeau 03/ Rappels : Courbe de sécurité. La vitesse de remontée à partir du premier palier est de 6m/min Lensemble des limites de temps à ne pas dépasser à chaque profondeur, afin de ne pas être soumis à des paliers, constitue la courbe de sécurité ; Dans tous les cas de figure on effectuera au minimum, un palier de sécurité de 3min à 3m. Résumé

25 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Historique. La présence de bulles dans le sang d'animaux morts d'accidents de décompression a été observée dés le XVII siècle, en particulier par Robert BOYLE en 1670 (Physicien - Chimiste Irlandais 1627/1691). En 1907, la Royal Navy demande à un physiologiste et psychologue de renom, John Scott HALDANE (1860/1936),d'établir des procédures de décompression après plongée à l'air jusqu'à la profondeur de 204 pieds (68 m). En 1948 la Marine Nationale se dote d'un matériel de plongée autonome permettant d'atteindre 40 m. Les tables utilisées sont celles de l'U.S. Navy traduites dans le système métrique (d'où les paliers de 3 m en 3 m correspondant à 10 pieds environ). De nouvelles tables sont calculées par le GERS (Groupe dEtudes et de Recherches Sous-marines) en 1959 pour des durées allant jusqu'à 2 heures à 15 m et 50 min à 40 m. Elles prévoient une vitesse de remontée de 15 m/min jusqu'à 5 m et une réduction franche de la vitesse ensuite.

26 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Historique. Ces tables introduisent par ailleurs la notion de "coefficient de plongée successive", permettant à lépoque de réaliser une deuxième plongée dans un intervalle de 6 heures. A la suite d'un certain nombre d'accidents avec la table GERS 59, la Marine Nationale remanie ses tables en adoptant pour la tranche 40 à 85 m la table GERS65. Afin de réduire encore le nombre d'accidents, la Marine Nationale décide d'élaborer une nouvelle table. Cette table, conçue suivant le même modèle théorique que la GERS 65 (pour des raisons de facilité de réalisation), est la Table Marine Nationale 1990 ou MN 90. Pour finir, la Marine Nationale introduit dans ces mêmes tables en 1999 la notion de vitesse inter paliers (6m/min). Il est important de noter que ce n'est qu'à l'issue de plongées expérimentales ayant débouché parfois sur des corrections de la table que celle-ci a été validée.

27 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Définitions. Vitesses de remontée On remontera à une vitesse de 15 à 17m/min jusquau premier palier ou jusquà la surface sil ny a pas de palier à effectuer. Cette vitesse correspond à celle de ses propres petites bulles de lordre de la taille dune tête dépingle. On prendra soin de ne pas toujours suivre la même bulle qui par définition va grossir en remontant ( Mariotte ) et voir ainsi sa vitesse augmenter par la même occasion. A partir du premier palier (excepté celui de mi- profondeur), on respectera une vitesse de 6 m/min entre les paliers puis jusquà la surface.

28 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Définitions. Temps de plongée La plongée commence dès limmersion et sarrête au début de la remontée vers la surface.

29 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Définitions. Durée Totale de Remontée (DTR) La Durée Totale de Remontée ( DTR ) comprend le temps de la remontée jusquau premier palier, les paliers et les temps de remontée inter-paliers.

30 JL Largeau 03/ Rappels : Définitions 15m/min 2ème palier 6m/min 6m/min 1er palier Durée Totale Remontée Temps de Plongée

31 JL Largeau 03/ Rappels : Définitions 15m/min 6m/min 1er palier Calcul des Durées de Remontée P1 P2 P3 P2P3-6 P2P1-15

32 JL Largeau 03/ Rappels : Définitions 15m/min 6m/min 1er palier Calcul des Durées de Remontée = 2min = 0,5min m 6m 3m 2nd palier

33 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Définitions. Groupe plongée successive ( GPS ) Le GPS représente le taux dAzote encore dissous (résiduel) dans lorganisme lorsque le plongeur perse la surface. On relèvera le GPS, libellé de A à P, ainsi que lheure de sortie afin de pouvoir calculer la décompression de la plongée suivante. Intervalle de surface ( IS ) Lintervalle de surface (IS) est le temps écoulé entre larrivé en surface de la première plongée et limmersion de la deuxième

34 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Limites. Plongée à lair ; Plongée à lair ; Plongée au niveau de la mer ; Plongée au niveau de la mer ; Profondeur maximum de 60m ; Profondeur maximum de 60m ; Effort physique modéré équivalent à nager contre un courant de 1 nœud ( 2km/h) ; Effort physique modéré équivalent à nager contre un courant de 1 nœud ( 2km/h) ; Vitesse de remontée de 15 à 17 m/min jusquau premier palier puis 6m/min pour la suite de la remontée ; Vitesse de remontée de 15 à 17 m/min jusquau premier palier puis 6m/min pour la suite de la remontée ; Deux plongées maxi par période de 24 heures ; Deux plongées maxi par période de 24 heures ; Plongeur en bonne santé et en forme physique. Plongeur en bonne santé et en forme physique. Certaines limites cadrent lutilisation des tables :

35 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Présentation. Les tables sont composées de deux parties, le tableau de détermination des paliers et les trois tableaux annexes permettant de calculer la décompression de la deuxième plongée et de déterminer la diminution de lAzote résiduel par linhalation doxygène en surface, ce dernier point nétant pas abordé dans ce cours.

36 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Présentation. Tableau de détermination des paliers Durée de la plongée, prendre la valeur supérieure si besoin Prof. Max atteinte, prendre la valeur supérieure si besoin Profondeur et durée des paliers Durée Totale de la Remontée Groupe de Plongée Successive ( GPS )

37 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Instruments. Pour utiliser les tables, plusieurs instruments sont nécessaires : Tables MN90 Profondimètre + Montre « Timer » digital

38 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée simple. Une plongée simple est une plongée qui débute au moins 12 heures après la précédente. IS 12 Heures

39 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée simple. Cas pratique Pour sa première plongée de la journée un plongeur simmerge à 10h00, il descend à 19 mètres et explore les environs pendant 46 min avant de débuter sa remontée. Donner la durée de ses paliers éventuels, son GPS et son heure de sortie. Faire un schéma clair et détaillé.

40 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée simple. Résolution du problème : Il ny a pas eu de plongée lors des 12 heures précédentes, nous sommes donc bien dans le cas dune plongée simple. HD : 10h00 Pmax 19m D = 46 Dans le cas dune plongée simple on entre dans la table avec la profondeur maximum atteinte et la durée de la plongée soit respectivement 19m et 46min A la lecture de la table de détermination des paliers on saperçoit que ni 19m ni 46min ny figurent.

41 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée simple. On ira alors dans le sens de la sécurité en choisissant des paramètres plus pénalisant à savoir 20m pour la profondeur et 50 min pour la durée. La lecture de la table nous donne alors 4min de palier à 3m et un GPS à I

42 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée simple. HD : 10h00 Calculons maintenant la Durée Totale de Remontée 4 19m 3m DTR = (19-3)/ /6 = 5,57 soit 6 min 19-3/15 = 1,07 3/6 = 0,5 HS : 10h52 HS = HD + D + DTR HS = 10h = 10h GPS = I

43 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée simple. Exercice 1 Trois plongeurs simmergent à 9h00 sur un fond de 33 m pendant 23 min avant de débuter leur remontée vers la surface. Donnez le GPS, les paliers éventuels et lheure de sortie de la palanquée.

44 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée simple. Exercice 1 corrigé 9h37

45 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée simple. Exercice 2 Une plongée sur une épave posée sur le sable débute à 10h00. Les plongeurs descendent jusquà lhélice à 51 m et terminent lexploration du navire au bout de 14 min. Calculer la décompression en donnant le GPS, le ou les paliers à effectuer et lheure de sortie de la palanquée.

46 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée simple. Exercice 2 corrigé

47 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée consécutive. Une plongée consécutive est une plongée qui débute moins de 15 min après la précédente. IS < 15 minutes IS < 15 min

48 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée consécutive. Cas pratique : Deux amis simmergent à 10h sur une épave à 19m et lexplorent durant 46min avant de débuter leur remontée vers la surface. Après 8min ils redescendent à 10m où il mettent 5min pour y décrocher le mouillage. Donnez la durée des paliers, le GPS et lheure de sortie des deux plongées.

49 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée consécutive. Résolution du problème Lintervalle de surface de 8min entre les deux plongées est strictement inférieur à 15min, nous sommes donc dans le cas dune plongée consécutive. Procédure : On commence pas traiter la première plongée comme une plongée simple. Pour la deuxième plongée on additionne les durées des deux plongées et on retient la profondeur la plus importante des deux.

50 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée consécutive. Pour la première plongée : La table nous donne 4min de palier à 3m et un GPS à I. La table nous donne 4min de palier à 3m et un GPS à I. La DTR est égale à (19-3)/15 + 4min + 0,5min = 5,6 soit 6min La DTR est égale à (19-3)/15 + 4min + 0,5min = 5,6 soit 6min Lheure de sortie : 10h00 + Durée + DTR 10h soit 10H52 10h52

51 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée consécutive. Pour la deuxième plongée : Durée table = Durée1 + Durée2 = = 51min Profondeur table : Pmax de (P1,P2) = 19m On prendra P = 20m et Durée = 55min La lecture de la table nous donne 9min de palier à 3m et un GPS à J. La DTR est égale à (10-3)/15 + 9min + 0,5min = 9,96 soit 10min. Calcul de lheure de sortie 10h52 + IS + Durée + DTR soit : 10h = 11H15 11h15

52 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée consécutive. Exercice 3 A 9h00, une équipe descend explorer une grotte située à 34 m pendant 21 min. En remontant le mouillage ce dernier reste malheureusement coincé, le binôme décide alors de plonger à nouveau pour le libérer 10 min après la sortie de leau de leur plongée précédente. Ils redescendent donc à 27 m et mettent 10 min pour décrocher le mouillage. Donner lheure de sortie de la deuxième plongée avec les paliers effectués et le nouveau GPS.

53 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée consécutive. Exercice 3 corrigé

54 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée consécutive. Exercice 4 Marc et Catherine simmergent à 9h50 et descendent explorer une roche à 48 m. Au bout de 10 min, ils terminent leur exploration et décident de remonter vers la surface. 12 min après être sortis de leau, Catherine ayant laissé échapper son phare, ils replongent à 18 m et mettent 5 min pour retrouver le phare tombé et débuter leur remontée. Calculer leur décompression en précisant les différents paliers effectués pour chaque plongée et donner lheure de sortie ainsi que le GPS de la deuxième.

55 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée consécutive. Exercice 4 corrigé

56 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée successive. Une plongée successive est une plongée qui débute 15 min à 12 heures après la précédente. 15 minutes IS < 12 Heures 15 min IS < 12 Heures

57 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée successive. A quoi correspond la majoration ? Comme on a pu le voir précédemment, lors de la plongée les tissus de lorganisme tendent à se saturer en Azote. Cet Azote va séliminer progressivement, en partie seulement, lors de la remontée. Une fois en surface il restera toujours une certaine quantité dAzote en excès dans nos tissus qui va continuer à séliminer de plus en plus lentement au cours du temps.

58 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée successive. Au départ de la deuxième plongée, lAzote résiduel doit être pris en compte pour le calcul de la décompression de cette plongée. Lors du calcul de la deuxième décompression, nous allons donc ajouter une majoration au temps de plongée qui permettrait datteindre un taux égal à lAzote résiduel à la profondeur max de cette nouvelle plongée.

59 JL Largeau 03/

60 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée successive.

61 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Présentation. Tableau de détermination de lAzote résiduel Groupes de plongées successives Intervalles de surface, si besoin prendre la valeur inférieure. Coefficients dAzote résiduel, si besoin prendre la valeur supérieure.

62 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Présentation. Tableau de détermination de la majoration Le coefficient dAzote résiduel et la profondeur prévue pour la deuxième plongée permettent de calculer la majoration de la durée de plongée de cette dernière. A défaut, on choisira le coefficient immédiatement supérieur ainsi que la profondeur immédiatement supérieure.

63 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Présentation. Tableau de détermination de la majoration Coefficient dazote résiduel, si besoin prendre la valeur supérieure Profondeur max de la deuxième plongée, si besoin prendre la valeur supérieure. Majoration du temps de la deuxième plongée

64 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée successive. Cas pratique Un groupe damis plonge à 10h00 sur une épave à 19m pendant 46min puis ils entament leur remontée vers la surface. 3h08 après, ils replongent pour explorer une grotte à 17m pendant 40min. Donner pour chaque plongée lheure de sortie, le GPS et les paliers.

65 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée successive. Résolution du problème Lintervalle de surface est supérieur à 15min et inférieur à 12 heures. La deuxième plongée est donc de type successive. On commence par calculer la décompression de la première plongée et on récupère son GPS I

66 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée successive. On entre alors dans le tableau de lAzote résiduel avec le GPS I et lintervalle de surface 3h (3h08 nexistant pas on prend lintervalle immédiatement inférieur) pour y récupérer le coefficient dAzote résiduel soit 0.94

67 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée successive. On essaye alors de rentrer dans le tableau de détermination de la majoration avec la valeur 0.94 et la profondeur de la deuxième plongée, soit 17m. Ces valeurs nétant pas présentes on prend les valeurs immédiatement supérieures à savoir 0.95 et 18m ce qui nous donne une majoration de 19min.

68 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée successive. On peut alors à nouveau entrer dans le tableau de détermination des paliers avec comme profondeur celle de la deuxième plongée soit 17m, cette profondeur nétant pas dans la table, on prend 18m. Comme durée on choisi celle de la deuxième plongée à laquelle on ajoute la majoration ce qui nous donne = 59, on prendra 60min. Tout ceci nous donne finalement 5min de palier à 3m. La DTR est égale à (17-3)/15 + 5min +0,5min = 6,7 soit 7min Calcul de lheure de sortie 14h + Durée + DTR soit : 14h = 14h47

69 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée successive. HS = 14h47

70 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée successive. Exercice 5 Olivier et Xavier décident de plonger sur une vieille épave posée à 36 m. Ils plongent à 10h00 et visitent lépave ainsi que ses environs pendant 25 min avant de débuter leur remontée vers la surface. Laprès midi, ils plongent à nouveau à 14h30 sur un fond de 27 m pendant 19 min. Donner les heures de sortie, les GPS et les paliers de chaque plongée.

71 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée successive. Exercice 5 corrigé

72 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée successive. Exercice 6 Une palanquée simmerge à 9h00 pour une plongée à 51 m. Au bout de 14 min, les plongeurs décident de remonter. Ils plongent à nouveau à 14h00 sur un fond de 24 m pendant 24 min. Donner les heures de sortie, les GPS et les paliers de chaque plongée.

73 JL Largeau 03/ Tables MN90 : Plongée successive. Exercice 6 corrigé

74 JL Largeau 03/ Tables MN90 Résumé Type de plongéeConditionParamètres Simple IS > 12h P = profondeur max de la plongée; Durée = durée de la plongée. Consécutive IS < 15 P2 =profondeur max des deux plongées; Durée2 = somme des durée des deux plongées. Successive 15 IS < 12h P2 = profondeur max de la deuxième plongée; Durée2 = durée de la deuxième plongée + Majoration.

75 JL Largeau 03/ Procédures : Remontée lente Vitesse < 15 m/min Définition Toute remontée dont la vitesse est inférieure à 15m/min est considérée comme une remontée lente Procédure à respecter Dans le cas dune remontée lente, la durée de cette remontée doit être comprise dans la durée de la plongée lors de lentrée dans la table de définition des paliers.

76 JL Largeau 03/ Procédures : Remontée lente Cas pratique Marc et Frédérique simmergent à 10h sur un petit tombant à 19m. Au bout de 40min ils décident de remonter le long de ce tombant en regardant tous les petits trous à la recherche de crustacés. A 10h51 ils atteigne la profondeur de 12m. Calculer les paliers éventuels et lheure de sortie.

77 JL Largeau 03/ Procédures : Remontée lente Résolution du problème La remonté jusquà 12m a pris 11min soit une vitesse inférieure à 15m/min. Nous considérerons donc cette remontée comme une remontée lente.

78 JL Largeau 03/ Procédures : Remontée lente. Exercice 7 Pascale et Marc plongent à 9h30 pour explorer une grotte située à 34 m. Au bout de 20 min ils aperçoivent lentrée dune cheminée et décident de remonter vers la surface par cette voie étroite. A 9h52 ils atteignent la sortie de la cheminée située à 18 m et poursuivent leur remontée vers la surface. a) Quelle procédure sapplique à ce profil de plongée ? b) Donner lheure de sortie avec le ou les paliers effectués ainsi que le GPS.

79 JL Largeau 03/ Procédures : Remontée lente. Exercice 7 corrigé

80 JL Largeau 03/ Procédures : Remontée lente. Exercice 8 Jean-Luc, Sylvain et Florence simmergent à 10h00 et descendent au pied dun superbe tombant situé à 42 m. Après 10 min, ils décident de remonter et visitent tous les petits trous sur leur passage à la recherche de quelques crustacés. A 10h22 ils atteignent la profondeur de 27 m et décident cette fois de remonter vers la surface. a) Quelle procédure sapplique à ce profil de plongée ? b) Donner lheure de sortie avec le ou les paliers effectués ainsi que le GPS.

81 JL Largeau 03/ Procédures : Remontée lente. Exercice 8 corrigé

82 JL Largeau 03/ Procédures : Remontée rapide. Vitesse > 17 m/min Définition : Toute remontée dont la vitesse est supérieure à 17m/min est considérée comme une remontée rapide.

83 JL Largeau 03/ Procédures : Remontée rapide. Procédure à respecter : Dans le cas dune remontée rapide ( V > 17m/min), les plongeurs ont 3min maximum, à partir du début de cette remontée rapide, pour redescendre à la moitié de la profondeur maximum atteinte lors de la plongée et y effectuer un palier de 5min avant de remonter à nouveau vers la surface ( 15 à 17m/min ) en respectant les paliers éventuels. Le temps de ce palier de 5 min ainsi que les 3min devront être inclus dans la durée de la plongée. On effectuera au minimum 2min de palier à 3m. Attention, pour le calcul de la DTR, on prendra en compte la mi-profondeur comme point de départ.

84 JL Largeau 03/ Procédures : Remontée rapide. Cas pratique Une palanquée simmerge à 10h sur un fond de 19m. Au bout de 46min, un des plongeurs panique subitement et remonte rapidement. Il perce la surface à 10h47. Donner le GPS et calculer lheure de sortie de la palanquée. Résolution du problème Le plongeur est remonté trop vite (19m/min > 17), on doit donc appliquer une procédure de remontée rapide. La palanquée va donc redescendre théoriquement à 9m50 (soit 10m réel)) en moins de 3min pour y effectuer son palier de 5min. On calcule alors la décompression avec comme profondeur maxi 19m (20m dans la table) et = 54min pour le temps de plongée (nous prendrons 55 min).

85 JL Largeau 03/ Procédures : Remontée rapide. Pour 54min à 19m,la table nous donne donc 9min à 3m et un GPS = J. La DTR est (10-3)/ ,5 = 9,97min ( soit 10min ) Heure de sortie : HS = 10h = 11h04

86 JL Largeau 03/ Procédures : Remontée rapide. Exercice 9 Trois plongeurs simmergent à 9h30 pour une plongée technique à 30 m. Au bout de 16 min, après plusieurs remontées assistées, vient le tour du dernier élève qui narrive pas à contrôler sa remontée et perce la surface un peu trop rapidement. Le moniteur applique alors la procédure et retourne au premier palier en 3 min puis termine la plongée. a) Quelle procédure sapplique à ce profil de plongée ? b) Donner lheure de sortie avec le ou les paliers effectués ainsi que le GPS.

87 JL Largeau 03/ Procédures : Remonté rapide. Exercice 9 corrigé

88 JL Largeau 03/ Procédures : Remontée rapide. Exercice 10 Deux amis décident de plonger sur lépave du Donator au large du Lavandou. Ils simmergent à 10h00 puis explorent le pont et les coursives du navire à 42 m. Au bout de 20 min, le fort courant à cet endroit fini par essouffler un des plongeurs qui panique et remonte sans attendre pour percer la surface à 10h22. Son coéquipier arrive à le rejoindre et fini par le rassurer en surface. Ils redescendent alors à nouveau et atteignent leur premier palier 3 min après avoir quitté le pont de lépave. a) Quelle procédure sapplique à ce profil de plongée ? b) Donner lheure de sortie avec le ou les paliers effectués ainsi que le GPS.

89 JL Largeau 03/ Procédures : Remontée rapide. Exercice 10 corrigé

90 JL Largeau 03/ Procédures : Palier interrompu.

91 JL Largeau 03/ Procédures : Palier interrompu. Définition Tous les paliers prévus doivent être par définition effectués dans leur totalité. Cependant pour diverses raisons il se peut que lon doive interrompre un palier ou tout simplement faire surface sans les avoir effectué ( A éviter ! ).

92 JL Largeau 03/ Procédures : Palier interrompu. Procédure à respecter Dans ce cas de figure il faudra redescendre en moins de 3min à la profondeur du palier interrompu ou non effectué et refaire en totalité ce palier et seulement lui. Cette procédure est celle validée par la FFESSM contrairement à la Marine Nationale qui préconise de refaire tous les paliers depuis le premier. Il est important de noter que dans le calcul de la décompression, il ne faudra pas tenir compte du temps passé à redescendre au palier interrompu (3min maxi). Ce temps de 3min sadditionne uniquement à la DTR.

93 JL Largeau 03/ Procédures : Palier interrompu. Cas pratique Une équipe simmerge à 10h pour explorer une grotte à 19m pendant 46min. après 3min au palier de 3m nos plongeur se retrouvent tous les deux en panne dair. Donner le GPS et lheure de sortie de léquipe.

94 JL Largeau 03/ Procédures : Palier interrompu. On refera complètement le palier de 4min à 3m et on ne tiendra pas compte des 3min maxi passé à revenir au palier DTR = (19-3)/ = 12min HS = 10h = 10h58 Résolution

95 JL Largeau 03/ Procédures : Palier interrompu. Exercice 11 A 9h00, un moniteur emmène deux plongeurs de niveau 2 explorer une barge coulée à 33 m. Après 23 min lun dentre eux étant déjà sur sa réserve, le moniteur met fin à la plongée et entame la remontée. Après 7 min effectuées au palier un des élèves, insuffisamment lesté, perse la surface. Le moniteur applique alors la procédure en 3 min. A 9h00, un moniteur emmène deux plongeurs de niveau 2 explorer une barge coulée à 33 m. Après 23 min lun dentre eux étant déjà sur sa réserve, le moniteur met fin à la plongée et entame la remontée. Après 7 min effectuées au palier un des élèves, insuffisamment lesté, perse la surface. Le moniteur applique alors la procédure en 3 min. a) Quelle procédure sapplique à ce profil de plongée ? b) Donner lheure de sortie avec le ou les paliers effectués ainsi que le GPS.

96 JL Largeau 03/ Procédures : Palier interrompu. Exercice 11 corrigé

97 JL Largeau 03/ Procédures : Palier interrompu. Exercice 12 Deux plongeurs de niveau 3 simmergent à 10h00 pour une exploration et descendent jusquà 43 m. Comme prévu ils commencent leur remontée vers la surface au bout de 15 min. Arrivés au premier palier lun dentre eux tombe en panne dair alors que son camarade est quant à lui déjà sur sa réserve. Ils poursuivent donc leur remontée sur une seule bouteille deux. Cette dernière sétant vidée seulement 1 min avant la fin de leur dernier palier, ils font surface et mettent 3 min pour prendre un bloc de secours et appliquer la procédure préconisée dans pareil cas. a) Quelle procédure sapplique à ce profil de plongée ? b) Donner lheure de sortie avec le ou les paliers effectués ainsi que le GPS.

98 JL Largeau 03/ Procédures : Palier interrompu. Exercice 12 corrigé

99 JL Largeau 03/ Procédures : Résumé. Type de dincident Condition Procédure à respecter Remontée lente Vitesse < 15m/min Durée de la remontée comprise dans le temps de plongée Remonté rapide Vitesse > 17m/min 3min maxi pour redescendre à mi-profondeur puis palier de 5min. Les 3min et les 5min sont à inclure dans le temps de plongée pour recalculer la décompression Palier interrompu / non effectué min maxi pour redescendre à la profondeur du palier non respecté puis le refaire, et lui seul, en totalité. Les 3min interviennent seulement dans le calcul de la DTR.

100 JL Largeau 03/ Profiles à risque : Yoyo. On évitera les successions de montée-descente au cours de la plongée

101 JL Largeau 03/ Profiles à risque : Inversé. On commence toujours sa plongée en allant au plus profond. De même, la deuxième plongée de la journée devra toujours être moins profonde que la précédente

102 JL Largeau 03/ Profiles à risque : Consécutive. Les plongées consécutives sont à éviter ainsi que toute successive avec un intervalle court

103 JL Largeau 03/ Profiles à risque : Limite courbe. Limite de la courbe de sécurité Les tables ont été conçues avec une marge de sécurité autorisant une certaine tolérance pour les profils de plongeurs ( Age, Fatigue, stress, obésité, courant, froid,…). Le fait de plonger à la limite de la courbe diminue considérablement cette marge de sécurité. On veillera donc à préserver cette marge en ne se rapprochant pas trop des temps limite de plongée.

104 JL Largeau 03/ Profiles à risque : Résumé. Type de profil Avis Procédure à respecter Remonté rapide A éviter 3min maxi pour redescendre à mi- profondeur puis palier de 5min. Les 3min et les 5min sont à inclure dans le temps de plongée pour recalculer la décompression Palier interrompu / non effectué Exceptionnel 3min maxi pour redescendre à la profondeur du palier non respecté puis le refaire, et lui seul, en totalité. Les 3min interviennent seulement dans le calcul de la DTR Consécutive ou intervalle court A éviter Préférer un intervalle supérieur à plusieurs heures Profil inversé A éviter Aller au plus profond en premier Profil « Yoyo » A éviter Pas de successions de montée descente Limite de courbe A éviter Ne pas attendre les durées limites

105 JL Largeau 03/ LOrdinateur : Types. De plus en plus répandu, au moins tous les Guides de palanqué en sont équipés, lordinateur de plongée a modifié la façon de plonger et a rendu accessibles certains profiles de plongée jusque là trop pénalisant. A ce jour différentes générations dordinateur coexistent : Ordinateur de base ; Avec mesure et prise en compte de la consommation ; Compatible Nitrox ; Muti-gaz (plongée tech). Pendant la plongée, lordinateur fournit toutes les données importantes de plongée, de décompression et le cas échéant donne des renseignements et met en garde. Il dispose dun carnet de plongée, sur lequel figurent les profiles des dernières plongées.

106 JL Largeau 03/ LOrdinateur : Comparaison / tables. Contrairement aux tables, lordinateur échantillonne périodiquement les paramètres de la plongée. Il est alors en mesure de calculer pratiquement en temps réel létat de saturation des différents tissus de lorganisme.

107 JL Largeau 03/ LOrdinateur : Vitesse. De même lors de la remontée il prendra en compte la dé-saturation réalisée pour le calcul des paliers diminuant dautant leur nombre ainsi que leur durée contrairement aux tables qui elles prennent en compte uniquement la profondeur maximum et supposent que toute la plongée sy est déroulée. Vitesse de remontée : Lordinateur de plongée fixe la vitesse limite de remontée en fonction de la profondeur courante. Cette limite est réduite à mesure que la profondeur diminue. Par exemple, dans le cas de lAladin Pro, la vitesse limite varie de 20m/min à 7m/min.

108 JL Largeau 03/ LOrdinateur : Avantages. Gestion de létat de la saturation en permanence permettant par exemple de ne pas être pénalisé pour une incursion de quelques secondes à une profondeur dépassant la profondeur moyenne de la plongée; Gestion de létat de la saturation en permanence permettant par exemple de ne pas être pénalisé pour une incursion de quelques secondes à une profondeur dépassant la profondeur moyenne de la plongée; Plus de majoration à calculer ; Plus de majoration à calculer ; Donne la courbe de sécurité ; Donne la courbe de sécurité ; Mémorisation des profils ; Mémorisation des profils ; Gestion des plongées en altitude. Gestion des plongées en altitude.

109 JL Largeau 03/ LOrdinateur : Inconvénients. Moins pénalisant pour les profils à risque ; Moins pénalisant pour les profils à risque ; Marge de sécurité plus réduite ; Marge de sécurité plus réduite ; Les paliers peuvent sallonger au cours de la remontée en cas de remontée trop lente ou bien si lon na pas respecté leur profondeur ; Les paliers peuvent sallonger au cours de la remontée en cas de remontée trop lente ou bien si lon na pas respecté leur profondeur ; Courbe de sécurité plus pénalisante au dessus de 20m; Courbe de sécurité plus pénalisante au dessus de 20m; Risque de blocage de lordinateur en cas de remontée anormale ; Risque de blocage de lordinateur en cas de remontée anormale ; Risque de panne. Risque de panne.

110 JL Largeau 03/ LOrdinateur : Courbes secu.

111 JL Largeau 03/ LOrdinateur Décompression dans une palanquée « mixte » 1.Ordinateur et Tables Dans ce cas on respectera le système le plus pénalisant à savoir lordinateur pour la vitesse de remontée et la courbe de sécurité puis les tables pour les paliers. Dans ce cas on respectera le système le plus pénalisant à savoir lordinateur pour la vitesse de remontée et la courbe de sécurité puis les tables pour les paliers. 2.Ordinateurs de types différents Comme précédemment, on respectera lordinateur le plus pénalisant dans chaque cas de figure.

112 JL Largeau 03/ LOrdinateur : Précautions En tout état de cause on gardera un regard critique sur les informations fournies. De plus on sera particulièrement vigilent sur les points ci-dessous : En tout état de cause on gardera un regard critique sur les informations fournies. De plus on sera particulièrement vigilent sur les points ci-dessous : Eviter de prêter son ordinateur lors dun séjour de plongée Eviter de prêter son ordinateur lors dun séjour de plongée Eviter de plonger en limite de la courbe Eviter de plonger en limite de la courbe Ne jamais passer des tables à un ordinateur sur une successive (ou consécutive !) Ne jamais passer des tables à un ordinateur sur une successive (ou consécutive !) Se limiter à deux plongées par 24 heures Se limiter à deux plongées par 24 heures Avoir toujours un jeu de tables (obligatoire), une montre et un profondimètre de secours Avoir toujours un jeu de tables (obligatoire), une montre et un profondimètre de secours Ne pas dépasser les paliers au risque de voir lordinateur les prolonger puis de pénaliser la plongée suivante Ne pas dépasser les paliers au risque de voir lordinateur les prolonger puis de pénaliser la plongée suivante

113 JL Largeau 03/ LOrdinateur : Affichage Profondeur Prof. Max Courbe Durée DTR 1 er Palier Vitesse

114 JL Largeau 03/ Nitrox : Introduction Le Nitrox (EAN en anglais) Nitrox vient de NITRogene (Azote en anglais) et OXygene. Pour simplifier, lair est composé en majorité dAzote (nitrogen) pour 79% et dOxygène pour 21%. LAzote est le gaz qui est pris en compte dans la gestion de la décompression et entre autres choses dans le phénomène de la narcose. Dans le cas de la décompression on peut réduire la saturation en azote par laugmentation de la quantité dOxygène dans le mélange. Moins on aura dAzote dans le mélange, moins on en dissoudra dans les tissus de lorganisme.

115 JL Largeau 03/ Nitrox : Introduction Ce mélange permet donc de diminuer les paliers de décompression par rapport à une plongée à lair mais en revanche laugmentation de la quantité dOxygène réduit dautant la profondeur maximum de la plongée. En général, ce mélange est très utile pour des plongées situées dans lespace médian et présente un faible intérêt entre 30 et 40m. Exemples de mélanges avec leur limite dutilisation et la profondeur équivalente à lair pour une plongée à 30m : Mélange O2/N2 Limite Profondeur équivalente EAN 40/6030m20m EAN 32/6840m24m

116 JL Largeau 03/ Trimix : Introduction Le Trimix Pour la plongée profonde, il faut pouvoir diminuer à la fois lAzote et lOxygène du mélange. On va donc introduire un troisième gaz inerte, lHélium, qui remplira le rôle de diluant repoussant ainsi leffet toxique de lOxygène à grande profondeur. Contrairement au Nitrox, la quantité dOxygène est inférieure à celle de lair et elle est donc insuffisante pour les faibles profondeurs. Le Trimix ne sutilisera donc quen dessous dune certaine profondeur dépendante de la composition du mélange. Le dosage de chacun des composants dun mélanges déterminera directement sa limite dutilisation.

117 JL Largeau 03/ Nitrox : Résumé AvantagesInconvénients NitroxPaliers moins importants ; Moins de fatigue ; Plus sécurisant. Limite la profondeur maximum TrimixAtténue la Narcose ; Permet datteindre des profondeurs importantes (> 100m). Mélange fond uniquement ; Dé-saturation plus lente ; Paliers importants

118 JL Largeau 03/ Exervices Exercice 13 Deux plongeurs descendent à 10h00 sur un fond de 35 m pendant 15 min. A 14h30 ils veulent replonger à 25 m mais dans la courbe de sécurité. Donner la durée maximum de la deuxième plongée si lon ne souhaite pas avoir à effectuer de palier à la remontée.

119 JL Largeau 03/ Exercices Exercice 13 corrigé Le calcul de la majoration nous donne 8 min Le calcul de la majoration nous donne 8 min La durée max sans palier à 25 m est de 20 min à laquelle on soustrait la majoration soit : 20 – 8 = 12 min maximum sans avoir de palier. La durée max sans palier à 25 m est de 20 min à laquelle on soustrait la majoration soit : 20 – 8 = 12 min maximum sans avoir de palier.

120 JL Largeau 03/ Exervices Exercice 14 Pour leur première plongée de la journée, Marc et Serge simmergent à 9h00 sur un fond de 45 m puis entament leur remontée 18 min après. Après être remontés sur le bateau, ils planifient leur plongée de laprès-midi à 28m pendant 20 min. Calculer lintervalle de surface minimum de façon à ce quils naient pas plus de 12 min de palier à effectuer lors de leur deuxième plongée.

121 JL Largeau 03/ Exercices Exercice 14 corrigé A 28 m, la durée maxi est de 35 min pour ne pas dépasser 15 min de palier ; A 28 m, la durée maxi est de 35 min pour ne pas dépasser 15 min de palier ; La majoration doit donc être inférieure à (35 – 20) soit 15min ; La majoration doit donc être inférieure à (35 – 20) soit 15min ; A 28 m il faut un coefficient de 0,99 minimum pour avoir 15 min de majoration ; A 28 m il faut un coefficient de 0,99 minimum pour avoir 15 min de majoration ; 0,99 de coefficient avec un GPS I nous donne 2h30 minimum dintervalle de surface ; 0,99 de coefficient avec un GPS I nous donne 2h30 minimum dintervalle de surface ; Nos plongeurs ne devront donc pas replonger avant (9h40 + 2h30) soit 12h10 Nos plongeurs ne devront donc pas replonger avant (9h40 + 2h30) soit 12h10

122 JL Largeau 03/ Exervices Exercice 14 corrigé

123 JL Largeau 03/


Télécharger ppt "JL Largeau 03/2006 1. 2 La décompression ( Niveau 2 ) Jean-Luc Largeau"

Présentations similaires


Annonces Google