La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Brodeur et al., 2008 Présenté par Sandie Lansoy et Sébastien Romagny Pour la première année de Master Océanologie, mention Biologie et Ecologie Marine.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Brodeur et al., 2008 Présenté par Sandie Lansoy et Sébastien Romagny Pour la première année de Master Océanologie, mention Biologie et Ecologie Marine."— Transcription de la présentation:

1 Brodeur et al., 2008 Présenté par Sandie Lansoy et Sébastien Romagny Pour la première année de Master Océanologie, mention Biologie et Ecologie Marine Sous la responsabilité du Professeur C.F. Boudouresque 1

2 Introduction Iles Pribilof Courant dAlaska Courants de surface 56°N 64°N 160°W 180°W 400 km Cartographie de la mer de Bering Google Earth ® - Etude de 1975 à Les méduses sont à la fois proies et prédateurs. - Limpact de leur variation est important sur leurs écosystèmes. - Influence sur les stocks de poissons : Rôle économique profond. Purcell et Arai, Purcell et Arai, 2001 Daskalov, IntroductionRésultatsDiscussionCritiquesConclusion

3 Introduction Observations : En 1999, importante augmentation de la biomasse de méduses. Hypothèse : Les variations de cette biomasse est induite par le climat. Problématique : Quels sont les facteurs entrant dans ces variations ? 3 IntroductionRésultatsDiscussionCritiquesConclusion

4 Résultats 55° N 60° N 175° W180° W 400 km Légendes sur les cartes : 55° N 60° N 175° W 180° W kg.ha -1 Variation et répartition de la biomasse de méduses x 10 3 t Années 180° W 175° W 55° N 60° N 4 IntroductionRésultatsDiscussionCritiquesConclusion

5 Résultats La biomasse de méduses peut être corrélée à différentes variables. - Dans le Sud : Température au printemps (SST), vent, larves de colin, couverture glaciaire. - Dans le Nord : Température estivale, couverture glaciaire, zooplancton, courants. SUDNORD Couverture glaciaire Méduses Les relations sont différentes entre ces deux zones. 5 IntroductionRésultatsDiscussionCritiquesConclusion

6 Discussion 2 régimes shifts majeurs en 1989 et Les méduses du Sud sont plus sensibles aux conditions biotiques estivales et abiotiques printanières. Inverse pour les méduses du Nord. Les polypes se fixent sur fonds durs Migration des méduses vers le Nord. 6 IntroductionRésultatsDiscussionCritiquesConclusion

7 Discussion Grande production de zooplancton Survie des ephryas Beaucoup de méduses Peu de zooplancton Peu dephryas Peu de méduses SST plus élevéeSST moins élevée Migration au Nord Peu de planulas beaucoup de planulas Le réchauffement global ne conduit pas nécessairement à une augmentation de la biomasse de méduses dans les écosystèmes. 7 IntroductionRésultatsDiscussionCritiquesConclusion

8 Critiques Bons pointsMauvais points De nombreuses variables étudiées Echantillonnage réalisé par différentes personnes. Certaines données sont issues de sites internet. Données sur 30 ans.Absence de données entre 1976 et IntroductionRésultatsDiscussionCritiquesConclusion

9 Critiques Kishi-Michio et al., Hare et Mantua, IntroductionRésultatsDiscussionCritiquesConclusion « Anomalies » (%) Déviation standard

10 Critiques Bons pointsMauvais points La prise de données sest effectuée sur un secteur très étendu. Il manque une grande partie au Nord. (faute avouée) Données sur la couverture glaciaire et sur la SST. Les deux données entrent dans lexplication de la biomasse : biais? Ils notent une diminution de la couverture glaciaire entre 2001 et Une diminution aussi importante est observée en Pas de données … Importance de la couverture glaciaire. 10 IntroductionRésultatsDiscussionCritiquesConclusion

11 « Nous sommes absolument certains que, contrairement aux demandes de la plupart des administrations, tous suivis ou toutes recherches à petite échelle et à court terme ne permettent pas de comprendre les changements des écosystèmes, […] » Morri et Bianchi, IntroductionRésultatsDiscussionCritiquesConclusion

12 12 Bibliographie Brodeur R.D., Decker M.B., Ciannelli L., Purcell J.E., Bond N.A., Stabeno P.J., Acuna E., Hunt G.L., 2008 : Rise and fall of jellyfish in the estern Bering sea in relation with climat regime shifts. Progress in oceanography. 77 : Daskalov G.M., Overfishing drives a trophic level cascade in the Black sea. Marine ecology progress series. 255 : Hare S.R., Mantua N.J., Empirical evidence for North Pacific regime shifts in 1977 and Progress in oceanography. 37 : Kishi, Michio J., Kashiwai M., Ware D.M., Megrey B., Eslinger D., Werner F, Noguchi-Aita M., Azumaya T, Fujii M., Hashimoto S., Huang D., Iizumi H., et al., NEMURO : a lower trophic level model for the North Pacific marine ecosystem. Ecological modelling. 202; (1,2) : Morri C., Bianchi C.N., Recent changes in biodiversity in the ligurian sea (NW Mediterranean) : is there a climatic forcing ? Mediterranean ecosystems : structure and processes. 49 : Purcell J.E., Arai M.N., 2001 : Interactions of pelagic cnidarians and ctenophores with fish : a review. Hydrobiologia. 451 :

13 Annexes 13

14 Matériels et méthodes Echantillonnage sur du long terme (30 ans). Variables mesurées : GAM : Generalized Additive Modeling Biotiques Abiotiques Biomasse des méduses Biomasse de larves de colin Biomasse de zooplancton (sans les méduses) Courant Recouvrement de la surface glaciaire Température de surface (SST) été et printemps Vent 14


Télécharger ppt "Brodeur et al., 2008 Présenté par Sandie Lansoy et Sébastien Romagny Pour la première année de Master Océanologie, mention Biologie et Ecologie Marine."

Présentations similaires


Annonces Google