La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2 nde 8. Lautisme, scientifiquement appelé Troubles du Spectre Autistique (TSA)est un type de troubles cérébraux qui regroupe plusieurs maladies, comme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2 nde 8. Lautisme, scientifiquement appelé Troubles du Spectre Autistique (TSA)est un type de troubles cérébraux qui regroupe plusieurs maladies, comme."— Transcription de la présentation:

1 2 nde 8

2 Lautisme, scientifiquement appelé Troubles du Spectre Autistique (TSA)est un type de troubles cérébraux qui regroupe plusieurs maladies, comme le Syndrome dAsperger ou encore les troubles autistiques.

3 Lhistoire de létude de lAutisme commence en 1911, avec Eugen Bleuler, un psychologiste de luniversité de Zurich en Allemagne. Il est le premier à utiliser le terme « Autisme », venant du terme freudien « autoérotisme » marquant un repli sur soi. Il range pourtant lAutisme dans un groupe de schizophrénie en insistant sur les troubles affectifs et du comportement de la maladie. Pourtant, on considère que cest réellement en 1943 que lAutisme est reconnu comme maladie, avec les travaux de Leo Kanner, car ce dernier utilise la formule « dérangements autistiques du contact affectif » dans un de ses articles. La connaissance de cette maladie prend un tournant avec la chercheuse Lorna Wing, une psychiatre britannique, à la fin des années En effet, cette dernière redécouvre les travaux de Hans Asperger, publié en même année que ceux de Leo Kanner. Ainsi, tout comme son confrère, Asperger avait isolé un comportement quil qualifiera « dautistique ».

4 Lorna Wing décida de mener ses propres études, qui prendront forme avec la publication dune étude quelle nommera « Syndrome DAsperger » en Continuant sur sa lancée, elle propose en 1982 une continuité entre les cas que Leo Kanner et Hans Asperger avaient découverts, elle est la première à croire en un trouble du spectre autistique. Elle démontrera son hypothèse lannée suivante en mettant en évidence une « triade autistique ». Ses travaux et ses références sont encore utilisés pour dépister lautisme aujourdhui. Pourtant, même aujourdhui, nous ne pouvons définir clairement lautisme, car il sagit dun mal bien étrange. Pourtant, ces frontières très floues tendent à disparaître grâce à de très nombreux progrès dordre scientifique, génomique et neurophysiologique…

5 Aujourdhui les causes de la maladie de lautisme son très peu connues, cependant on sait que lautisme est une maladie génétique qui complique la communication et trouble le comportement. Dimportantes recherches sont en cours à travers le monde pour tenter de trouver lorigine génétique de la maladie et éventuellement ensuite parvenir à créer un traitement.

6 Lautisme est caractérisé par plusieurs syndromes rémanents mais, ils dépendent du type de maladie. LAutisme est en général identifié dans les deux premières années dun enfant, bien que dans de très rares cas, lenfant se développe normalement et régresse par la suite. On trouve trois grandes sortes de symptômes, tous mis en évidence par Lorna Wing. Les troubles qualitatifs de la communication verbale et non verbale, laltération qualitative des interactions sociales réciproques et les comportements avec activités et centres dintérêt restreints, stéréotypés et répétitifs. Il faut savoir que plus lautisme dun enfant est repéré tôt, plus grande sont les chances quune thérapie soit un succès. Il existe formes dautismes : Lautisme infantile, le Syndrome dAsperger et les troubles envahissants du développement non spécifié. Elles présentent ainsi des différences au niveau de lintelligence de lenfant, de ses problèmes de communications et de son comportement. Ainsi, un autiste atteint du Syndrome dAsperger sera plus sociable quun enfant atteint de troubles envahissants du développement non spécifié. Lautisme infantile est la forme dautisme la plus répandue, elle se diagnostique souvent de 0 à 3 ans. Ainsi, le jeune autiste connait une régression communicationnelle denviron 25% et une déficience intellectuelle de 60% par rapport à un enfant normal. Il possède aussi des problèmes de socialisation, engendrant un comportement sous rempli de stéréotypes.

7 Le Syndrome dAsperger, plus rare que lautisme infantile, se découvre en général lorsque lenfant à entre 3 et 8 ans. Pourtant, cet enfant ne connaît peu, voire pas de problèmes comportementaux et de déficience intellectuelle, il peut mettre posséder une intelligence très élevée dans les domaines scientifiques. Bien que sa socialisation pose un problème, il ne connait pas de grands problèmes de communications, mais il ne peut mentir, possède des difficultés à se montrer pragmatique et ne peut projeter les conséquences de ses actions dans le futur. Les troubles envahissants du développement non spécifié rassemblent plusieurs types dautisme, tel que lAutisme Atypique, une maladie ayant les traits de lautisme mais qui ne sapparente ni à lAutisme Infantile ni au Syndrome Dasperger, ou le syndrome de Rett, une maladie génétique engendrant des comportements stéréotypés.

8 Le diagnostic de lAutisme repose sur deux piliers majeurs : linterrogatoire des parents et lobservation du jeune enfant qui pourrait avoir lautisme. Le premier permet davoir une idée précise des étapes de développement du jeune enfant, et le second permet de voir laptitude de lenfant à nouer des liens relationnels avec une autre personne et si le jeune enfant possède des troubles du comportement susceptibles de traduire une forme dautisme. Le dépistage est plus que souhaitable avant lâge de 18 mois, permettant une prise en charge adaptée au nourrisson pour lui permettre dévoluer de la meilleure manière possible. Ainsi, en cas de doute, il est fortement recommandé de faire un test de dépistage. Ce dernier comportant des bilans effectués par des psychologues formés à ces troubles, un bilan du développement du langage de lenfant et un bilan du comportement de lenfant. Si le doute persiste, on peut effectuer des IRM pour vérifier le fonctionnement du cerveau ou encore un examen neurologique pour dépister une éventuelle source dépilepsie, souvent associé à lAutisme.

9 La mise en place de traitement adapté pour les autistes engendre une mise en place dune manière de travailler propre à ce milieu. Voici linterview dune jeune orthophoniste, Mademoiselle Hughes, qui a travaillé avec des autistes pendant quelques années : Pendant combien de temps avez-vous travaillée avec de jeunes atteints de l'autisme ? J'ai travaillé un an et demi avec ces jeunes dans un ITEP (= Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique) Comment avez-vous vécu cette période où vous avez travaillée avec ces jeunes autistes ? C'est une expérience qui a été très enrichissante pour moi, tant d'un point de vue humain que professionnel. Travailler avec des personnes atteintes d'autisme c'est sans cesse se remettre en question. La pensée autistique, telle que je vous l'ai présentée en classe, nous fait nous rendre compte de nos incohérences au quotidien lorsque nous nous exprimons. J'ai appris à faire des phrases sans double-sens, sans implicite. Mon langage oral devait être très clair et précis. Des phrases très courtes avec peu de compléments. Même s'il existe une pensée autistique de manière globale, chaque jeune a son mode d'emploi et il faut savoir prendre le temps de le découvrir et de s'y adapter. Donc travailler avec ces jeunes c'est prendre le temps, c'est être patient et humble car les progrès sont lents. J'ai appris aussi sur mes limites en tant qu'être humain : on ne peut pas tout faire et parfois on se trompe. Parfois aussi on ne sait pas et j'ai appris à dire aux parents ou à mes collègues "je ne sais pas vous répondre" quand ils me posaient des questions sur l'origine des troubles ou sur le pronostic futur du jeune quant à sa communication.

10 Quelles exigences et qualités fallait-il pour travailler avec ces jeunes personnes ? J'ai plus ou moins répondu au-dessus. Je dirais qu'il faut être patient, ne pas se sentir coupable quand ça ne marche pas et que le jeune fait une crise. Ne pas hésiter à innover, essayer différentes approches. Etre curieux, humble. Avoir de l'empathie et éviter la compassion. Etre très bon communicateur pour travailler harmonieusement avec l'équipe et les familles (beaucoup de temps est passé à transmettre les informations, les résultats et les progrès du jeune à toutes les personnes qui l'entourent). Ne pas se faire avaler par le travail (=savoir s'arrêter). Avoir de la distance quant au travail. Etre très très très rigoureux et méthodique. Etre cohérent. En fin de compte, préférez-vous travailler avec ces jeunes autistes ou avec des personnes non-atteintes par cette pathologie ? Je ne peux pas répondre à cette question car j'ai beaucoup aimé travailler dans l'autisme et je sais que j'y retournerai un jour mais j'aime aussi travailler en neurologie avec des personnes victimes de traumatismes crâniens. Je ne saurais pas choisir. En tant que jeune professionnelle, je ne souhaite pas me spécialiser dans un domaine tout de suite, même si c'est un domaine que j'aime beaucoup.

11 Même si la maladie peut-être handicapante et grave, Certains individus atteints de lautisme deviennent à lâge adulte quasi autonomes, cest lexemple du syndrome dAsperger. Cependant, afin de rendre une vie plus agréable aux parents et plus appréciable pour les autistes, des recherches intensives sont menées de nos jours. Pour linstant la première solution est dessayer de les intégrer à la société et de les regarder comme dautres personnes.


Télécharger ppt "2 nde 8. Lautisme, scientifiquement appelé Troubles du Spectre Autistique (TSA)est un type de troubles cérébraux qui regroupe plusieurs maladies, comme."

Présentations similaires


Annonces Google