La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ASPERANSA Association pour la Sensibilisation à la Protection, lÉducation et la Recherche sur lAutisme, et Notamment le Syndrome dAsperger. Accueillir.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ASPERANSA Association pour la Sensibilisation à la Protection, lÉducation et la Recherche sur lAutisme, et Notamment le Syndrome dAsperger. Accueillir."— Transcription de la présentation:

1 ASPERANSA Association pour la Sensibilisation à la Protection, lÉducation et la Recherche sur lAutisme, et Notamment le Syndrome dAsperger. Accueillir des jeunes avec autisme à lécole

2 QU'EST-CE QUE L'AUTISME ? - A quoi reconnaît-on l'autisme ? Les causes de l'autisme Pour mieux comprendre les difficultés rencontrées par les autistes Des problèmes sensoriels Qualités à valoriser chez les élèves TED Quelques conseils pour favoriser l'accueil d'un élève TED à l'école Rôle de lAVS Les personnes avec TED sont toutes différentes

3 QU'EST-CE QUE L'AUTISME ? Un trouble global et précoce (avant 3 ans) des fonctions du cerveau permettant l'acquisition des aptitudes aux relations sociales et le développement du langage. Une atteinte neurobiologique (anomalies ou défaut de maturation du cerveau) Il fait partie des troubles envahissants du développement (TED). 1 naissance sur 166 est concernée par un TED. C'est donc un handicap assez courant, encore trop peu diagnostiqué en France.

4 A quoi reconnaît-on l'autisme ? Les personnes autistes présentent 3 caractéristiques : Perturbation dans le domaine des interactions sociales réciproques Difficultés à communiquer de façon verbale et non verbale Répertoire d'intérêts et activités restreint, stéréotypé et répétitif Caractère envahissant (permanent) de ces troubles sur le fonctionnement de la personne

5 Les causes de l'autisme Elles ne sont pas encore précisément connues. Origine génétique certaine (cas des jumeaux, fratries...) Facteurs environnementaux éventuels (problèmes lors de la naissance, exposition à certains produits...)

6 pour mieux comprendre les difficultés rencontrées par les autistes Pour la reconnaissance du visage et des voix, il ny a pas dutilisation des zones spécifiques du cerveau. IRM reconnaissance voix humaine

7 pour mieux comprendre les difficultés rencontrées par les autistes Ils ont du mal à distinguer la bonne information dans le fatras sensoriel qui envahit leur cerveau. Ils doivent décomposer chaque tâche « complexe ». Tout ce qui nous semble facile leur demande énormément d'énergie et entraîne une grande fatigabilité.

8 Des problèmes sensoriels Beaucoup de personnes autistes ont des difficultés à gérer les stimuli sensoriels. Hypo ou hyper-sensibilité aux bruits, lumières, mouvements Leurs sens sont agressés et ils peuvent réagir de façon disproportionnée. La cour de récréation avec ses cris et ses mouvements est un milieu typiquement difficile à supporter.

9 Différents types d'autisme L'autisme avec déficience intellectuelle (ou autisme de bas niveau). environ un tiers des autistes. L'autisme sans déficience intellectuelle Le syndrome d'Asperger : apparition du langage à un âge normal voire précoce. L'autisme de haut niveau : retard dans l'apparition du langage. Pas dintelligence supérieure, mais fonctionnement différent (pics de compétence).

10 Une évolution dans la prise en charge Hier : les personnes autistes sont enfermées dans des institutions, des hôpitaux psychiatriques ou dans leur famille du fait de leurs troubles de comportement importants. Hélas c'est encore vrai Aujourd'hui et demain : une amélioration grâce aux progrès réalisés en matière de diagnostic et d'accompagnement vers le langage permet d'envisager une scolarisation.

11 Une loi importante La loi du 11 février 2005 impose l'inscription des enfants handicapés dans l'école ordinaire la plus proche de leur domicile. Le nombre d'AVS se multiplie (par 2,5 en 3 ans dans le Finistère). Les parents sont associés à la mise en place du PPS de leur enfant.

12 Qualités à valoriser chez les élèves TED Honnêteté, grand sens de la justice Sérieux, accorde une grande importance aux règles. Logique Bonne mémoire, surtout visuelle Langage très soutenu chez les Asperger Sens du détail, perfectionniste Connaissances parfois impressionnantes dans leur domaine de prédilection Compétences parfois hors normes Ces qualités poussées à l'extrême ont parfois un revers

13 Difficultés dont il faut tenir compte Comprendre les états mentaux des autres. Comprendre les expressions du visage (sourires, grimaces, mimiques diverses). Quasi-impossibilité de regarder son interlocuteur dans les yeux. Ce n'est pas de l'impolitesse, c'est une façon de se concentrer sur le contenu du message exprimé par celui-ci.

14 Difficultés dont il faut tenir compte (suite) Difficulté à comprendre l'implicite, il faut être très explicite sur ce que l'on attend d'eux. Pas de sens des convenances sociales ni de respect de la hiérachie, ce n'est pas un signe d'irrespect. Grande résistance au changement, préférence pour des routines qui les rassurent.

15 Difficultés dont il faut tenir compte (suite) Déficit des fonctions exécutives, c'est à dire difficultés à planifier et s'organiser. Problèmes pour hiérarchiser les informations qui leur parviennent. Grand décalage entre leur maturité cognitive et émotionnelle.

16 Difficultés dont il faut tenir compte (suite) Tendance à s'enfermer dans sa bulle et maladresse dans les relations aux autres. Pas ou peu de centres d'intérêts communs avec les autres enfants, ton parfois moralisateur. Est très souvent le bouc émissaire à l'école. Tendance à préférer les rapports avec les adultes aux rapports avec leurs pairs.

17 Quelques conseils pour favoriser l'accueil d'un élève TED à l'école Structurer l'espace de façon régulière pour permettre à l'enfant de mieux se repérer (garder la même place par ex., devant si possible) Aider l'élève à structurer le temps : la présence d'une pendule est très utile. Utiliser des supports visuels : objets, images, consignes écrites...

18 Quelques conseils (suite) Expliquer avec des mots simples et dépourvus d'ambiguité : l'élève TED peut prendre les expressions au pied de la lettre. Rendre visuel et verbal tout ce qui est invisible et implicite : contexte, intentions, ressenti... Préciser le sens global, synthétiser régulièrement pour permettre à l'élève de replacer les détails dans un ensemble.

19 Quelques conseils (suite) Aider à faire des liens, généraliser, transposer une situation dans un contexte différent à l'aide d'exemples concrets. Décortiquer les apprentissages en fragmentant l'information si besoin. Diminuer les stimuli extérieurs, pour éviter la surcharge d'informations qui fatigue énormément.

20 Quelques conseils (suite) Permettre à l'élève TED de se ressourcer dans un endroit calme (une salle du CDI par ex.) Accepter des comportements étranges (stéréotypies) lors de ces pauses tant que ça ne gêne pas les autres. Favoriser un tutorat de la part de quelques élèves motivés pour les activités extra- scolaires, le travail de groupe, le repas, la cour.

21 Quelques conseils (suite) Informer l'élève d'un changement avant qu'il ne se produise et lui expliquer pourquoi il se produit. Ne pas se contenter de lui dire ce qu'il ne faut pas faire mais aussi ce qu'il faut faire car il ne le trouvera pas toujours tout seul. L' élève TED est généralement lent et maladroit, il peut difficilement prendre des notes et être attentif au cours.

22 Quelques conseils (suite) En EPS, essayer de compenser sa maladresse et son peu de sens collectif en adaptant les exigences. Respecter son niveau de développement en matière d'habiletés sociales, de compor- tement, même s'il ne correspond pas son âge réel. Eviter de vouloir le normaliser à tout prix, si cela peut se faire, ce sera à son rythme. D'après les conseils de Brigitte Harrisson, adulte TED, professionnelle de l'autisme au Canada

23 Rôle de lAVS L'AVS est là pour aider l'élève à maintenir son attention et réaliser ce qui lui est demandé. Ladaptation pédagogique est du ressort de lenseignant.

24 Les personnes avec TED sont toutes différentes L'élève TED a sa personnalité et ses capacités propres. Ce qui précède a pour but de donner des indications d'ordre général. Les informations fournies par les parents sont essentielles pour connaître les spécificités de l'enfant. Au-delà de la réussite scolaire, le fait d'être accepté par le groupe est essentiel.

25 Un extrait du roman « Le bizarre incident du chien pendant la nuit » Je trouve les gens déconcertants […] ils parlent beaucoup sans se servir des mots.[…] quand on ferme la bouche et quon expire bruyamment par le nez, ça peut signifier quon est détendu, ou quon sennuie, ou quon est fâché. Tout dépend de la quantité dair qui sort de votre nez et de la rapidité avec laquelle il sort, de la forme de votre bouche à ce moment là, de la manière dont on est assis et de ce quon a dit juste avant et des centaines dautres choses qui sont bien trop compliquées pour quon puisse les déchiffrer en quelques secondes ».

26 Bibliographie : sites internet Asperansa Asperger Aide Autisme France Satedi (pochette pour la scolarisation) Participate ! autisme.be/ autisme.be/ Sur la scolarisation des enfants autistes : intervention du Dr Lemonnier

27 Bibliographie Ouvrages : ATTWOOD : Le syndrome d'Asperger - DUNOD ARAPI/UNAPEI : l 'autisme, où en est-on aujourd'hui ? JACKSON : Excentriques, phénomènes et syndrome d'Asperger - Autisme France Diffusion (Conseils très concrets et plein d'humour d'un jeune TED) HADDON : Le bizarre incident du chien pendant la nuit – Presses Pocket (roman)

28 Bibliographie DVD : CONSTANT : le permis de se conduire en milieu autiste – Pro-Aid Autisme Vidéos : Voyage au centre du cerveau, un documentaire en 3 parties de Petra Höfer et Freddie Röckenhaus Liens Film « Le Gymnase » (1mn)


Télécharger ppt "ASPERANSA Association pour la Sensibilisation à la Protection, lÉducation et la Recherche sur lAutisme, et Notamment le Syndrome dAsperger. Accueillir."

Présentations similaires


Annonces Google