La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Recommandations: intérêts et limites Jean Michel GUY Jean Michel GUY Club des Cardiologues du Sport.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Recommandations: intérêts et limites Jean Michel GUY Jean Michel GUY Club des Cardiologues du Sport."— Transcription de la présentation:

1 Recommandations: intérêts et limites Jean Michel GUY Jean Michel GUY Club des Cardiologues du Sport

2 La pratique sportive a des effets bénéfiques indéniables sur la santé mais …. lors de sa pratique intense le risque cardiovasculaire est transitoirement accru SportifNon sportif ,3 0,9 RR = 2, p< ans Entraînement spécifique et désir de performance Contraintes de la compétition Intensité…… Facteur psychologique….. Risques de la pratique sportive intense Risque CV absolu reconnu Risque individuel ?(Aggravation pathologie,Déclenchement arythmie)

3

4 ECG 12-D Bilan recommandé avant la pratique dun sport Cardiomyopathie hypertrophique Maladie arythmogène ventricule droit Myocardiopathie dilatée Myocardite Syndrome de Wolff-Parkinson-White Syndrome de Brugada Syndrome du QT long congénital Syndrome du QT court = 60% des causes de MS Interrogatoire Examen physique

5 Corrado D et al. JAMA Efficacité de lECG, expérience italienne 3.6/ /100000

6 Faisabilité ECG 12-D FORMATION Taille de la population ECG « limite » 10 MILLIONS /AN CERTIFICATS DE NON CONTRE INDICATION Interprétation ECG du sportif

7 Recommandations for competitive sports participation in athletes with cardiovascular disease. Eur. Heart J 2005;26:

8 Recommandations for competitive sports participation in athletes with cardiovascular disease. Eur. Heart J 2005;26: Intérêt Intérêt –Eviter les accidents cardiovasculaires –Support décisionnel pour la signature du CNC –Eviter les interdictions abusives !

9 A Dynamique faible B Dynamique moyenne C Dynamique élevée I Statique faible faible II Statique moyenne III Statique élevée Valvulopathies: aptitude à la compétition selon la Classification des sports « cardiaques » PROLAPSUS VALVULAIRE MITRAL Syncope inexpliquée Atcds mort subite Trouble du rythme ventriculaire complexe IM associée sévère Dysfonction VG

10 Recommandations for competitive sports participation in athletes with cardiovascular disease. Eur. Heart J 2005;26: Limites Limites –Pas de niveau de preuve –Faible nombre détudes –Prudence +++ –Très restrictives

11 « Athlète » = 8 heures /semaine « Athlète » = 8 heures /semaine Dune pratique intense …. « sportif » + classique

12 Recommandations for competitive sports participation in athletes with cardiovascular disease. Eur. Heart J 2005;26: Echo cardiaque deffort Echo cardiaque deffort Epreuve deffort + VO² Epreuve deffort + VO² Holters en situation Holters en situation IRM IRM 50 watts 175 watts

13 Fonction de plusieurs critères : – –Sports à risque de collision – –Sports posant problème en cas de malaise – –Composante statique classée de I à III, soit faible à forte – –Composante dynamique du sport classée de A à C, soit faible à forte Recommandations for competitive sports participation in athletes with cardiovascular disease. Eur. Heart J 2005;26: Classification de Mitchell

14 Dynamique Statique A Faible (< 40% VO 2 max.) B Moyenne (40-70% VO 2 max.)CForte (> 70% VO 2 max.) I Faible (<20%FMV) Billard Bowling Cricket Tir arme à feu Golf Baseball Volleyball Escrime Tennis de table Football, Tennis, Badminton Squash, Racket ball Course LD Course orientation Marche athlétique Ski de fond (classique) II Moyenne (20-50 % FMV) Tir à larc Plongée SM Automobilisme Motocyclisme Equitation Sprint, Sauts (athl é tisme) Patinage artistique Football am é ricain Rugby Surf Natation synchronis é e Basket-ball Handball Hockey sur glace Ski de fond (skating) Course à pied MD Natation III Forte (>50% FMV) Lancers,Haltérophilie Gymnastique,Luge, Escalade,Voile, Planche à voile, Ski nautique, Sports de combat Lutte, Body-building Ski alpin, Surf des neiges, Skateboard Canoé-kayak, Aviron Boxe, Décathlon Cyclisme, Triathlon Patinage de vitesse Classification de Mitchell

15 Critiques de la classification de Mitchell Age Niveau de pratique et les objectifs

16 Critiques de la classification de Mitchell Age Niveau de pratique et les objectifs Type dentraînements ….statique pour un sport dynamique et vice versa Conditions météorologiques Même sport…. Différents postes occupés

17 Critiques de la classification de Mitchell Age Niveau de pratique et les objectifs Type dentraînements ….statique pour un sport dynamique et vice versa Conditions météorologiques Même sport…. Différents postes occupés Variations interindividuelles importantes, expérience,technique …

18 PAS DE COMPETITION (recommandations européennes) QT long congénital (H 0.44 s,F 0.46s) QT long congénital (H 0.44 s,F 0.46s) Syndrome de Brugada Syndrome de Brugada Myocardiopathie hypertrophique certaine Myocardiopathie hypertrophique certaine Myocardiopathie dilatée Myocardiopathie dilatée Maladie arythmogène du VD Maladie arythmogène du VD Myocardite et péricardite aïgue Myocardite et péricardite aïgue Coronaropathie à risque élevé Coronaropathie à risque élevé Cardiopathies congénitales (sévérité,morphologiquement complexes, HTA et ou arythmies deffort,HTAP) Cardiopathies congénitales (sévérité,morphologiquement complexes, HTA et ou arythmies deffort,HTAP)

19 Coronariens et sport de compétition PARAMETRES RISQUE FAIBLE Fraction déjection Capacité deffort Ischémie provocable Arythmie ventriculaire Sténose coronaire >70% > 50 % Adaptée au sport Pas dischémie Non au repos et effort NON RISQUE ELEVE

20 Coronariens et sport de compétition PARAMETRES RISQUE FAIBLE Fraction déjection Capacité deffort Ischémie provocable Arythmie ventriculaire Sténose coronaire >70% > 50 % Adaptée au sport Pas dischémie Non au repos et effort NON IA IB

21 Conclusions Recommandations ….outil daide à la décision – –Bons sens du praticien et son expérience – –Évaluation individuelle – –spécificités de chaque sportif – –Rapport de confiance « patient »sportif/médecin niveau de preuve peu élevé de niveau C, nont pas force de loi, mais il est plus facile de se défendre si on les respecte et quon y a fait référence plutôt que le contraire… Situations inconnues …. Situations inconnues …. Réévaluation annuelle Réévaluation annuelle

22


Télécharger ppt "Recommandations: intérêts et limites Jean Michel GUY Jean Michel GUY Club des Cardiologues du Sport."

Présentations similaires


Annonces Google