La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conte de Pierrette Beaulieu À mon avis, cest un des plus beaux contes de Noël. Si cest le plus beau conte, cest que je lai vécu. Même si je suis rendue.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conte de Pierrette Beaulieu À mon avis, cest un des plus beaux contes de Noël. Si cest le plus beau conte, cest que je lai vécu. Même si je suis rendue."— Transcription de la présentation:

1

2 Conte de Pierrette Beaulieu

3 À mon avis, cest un des plus beaux contes de Noël. Si cest le plus beau conte, cest que je lai vécu. Même si je suis rendue à lautomne de ma vie, il est impossible pour moi, doublier ces si beaux souvenirs. Je nai pas besoin de vidéo pour me rappeler tout ça. De toute façon, dans les années ça nexistait pas. Tous ces souvenirs de Noël sont dans mon jardin secret que je visite souvent, surtout en cette période de lannée. Jaimerais bien vous en faire découvrir un tout petit coin. Vous revivrez certainement les beaux Noël dautrefois. Jai eu la chance davoir de très bons parents. Jai vu souvent «Maman, embrasser le Père Noël»! Javais une maman et un papa en «OR» !

4

5 Le plus beau cadeau quils mont offert, cest la vie et lamour que jai vécu avec eux, ainsi que mes trois plus jeunes frères et mes grands-parents qui habitaient avec nous. Dans ces années là, nous nallions pas voir nos grands-parents dans des Manoirs ou dans de piteux foyers à Noël car ils demeuraient chez nos parents. Cest la raison pour laquelle, le «Temps des Fêtes» était si réjouissant. Cétait «Le bon vieux temps… Noël en famille»! Au début du mois de décembre, il y avait des décorations partout dans les vitrines des grands magasins, comme Eaton, Morgan, Ogilvys, Dupuis & Frères et plusieurs autres. Javais à peine cinq à six ans et je me souviens que maman, papa, mon petit frère et moi, allions voir la Parade du Père Noël sur la rue Sainte-Catherine à Montréal. Je trouvais ça tellement beau, cétait comme un rêve. Mon cœur battait plus fort au son des gros tambours et ça faisait comme un gros trou dans mon cœur tellement la fanfare résonnait. Cétait très impressionnant !

6

7 Après la Parade, nous nous rendions chez Eaton, pour voir le Père Noël ! Il y avait beaucoup denfants accompagnés de leurs parents qui attendaient en ligne. Lorsque mon tour arriva, le Père Noël ma placée sur ses genoux et ma parlé avec un langage que je ne comprenais pas du tout en me faisant son plus beau sourire. Jaurais tant aimé lui parler et lui dire que jaurais aimé recevoir pour Noël : un carrosse, une poupée, une petite couverture et une petite taie doreiller ! Jétais un peu confuse à lidée que je ne pouvais pas mexprimer, mais jétais quand même heureuse davoir pu masseoir sur ses genoux et de voir sa belle barbe blanche et ses belles joues toutes joufflues ainsi que son bel habit rouge et ses grosses bottes noires. Je venais de voir le vrai Père Noël, car le vrai Père Noël pour moi, était celui qui était chez Eaton !

8

9 Puis, cétait la Fée des Étoiles qui mattendait pour me donner un présent ainsi quà mon petit frère de deux ans. Nous avons fait un grand tour dans le train du Père Noël ! OH que je trouvais ça beau ! Il y avait tellement de choses à regarder et tout était brillant et scintillant ! Il y avait le Petit Renne au nez rouge, les lutins, de grosses cannes de Noël, des jouets de toutes sortes et le conducteur qui faisait sonner la cloche du train et activait le «TCHOU TCHOU» de la locomotive. Je trouvais tout ça très impressionnant, je sentais comme un frisson à lintérieur de moi, tellement tout ça mémouvait ! De retour à la maison en tramway, tout ce que javais vu, se déroulait dans ma petite tête denfant. Je me demandais la raison pour laquelle le Père Noël ne me parlait pas dune façon pour que je puisse le comprendre ? Je me disais quil ne pourrait pas mapporter ce que je jaurais désiré puisque je ne navais pas su comment lui dire dans la langue quil parlait. Ma grande peine était de penser que je risquais de ne rien recevoir pour Noël !

10

11 Il ne restait que deux semaines avant Noël. Maman avait placé toutes ses décorations et avait fixé une belle couronne décorative sur la porte dentrée. Papa avait acheté et installé le sapin de Noël et maman lavait décoré avec de belles boules multicolores, des petites flûtes, des oiseaux, des guirlandes, des glaçons, des lumières et un bel ange à lextrémité de larbre. Au pied de celui-ci, elle avait construit un beau village avec des petites maisons toutes illuminées ainsi quune minuscule chapelle. Il y avait une Crèche avec tous les personnages mais le Petit Jésus nétait pas encore là. Va sans dire, que le Père Noël avec sa poche sur le dos avait pris une place très importante dans ce décor. Je regardais tout ça et je pensais quil fallait que je trouve un moyen pour que le Père Noël sache ce que mon petit frère et moi voulions pour Noël ! Jai demandé à papa, sil voulait bien retourner avec nous chez Eaton. Je lui ai dit : « Peut-être que tu pourrais venir à côté de nous et lui dire ce que nous voulons, il te comprendrait car je tentends quelques fois parler comme lui.» Papa était bien daccord et joua le jeu. Il ajouta : « Tu pourrais peut-être lui faire un dessin qui lui décrirait ce que ton petit frère et toi désirez pour Noël?»

12

13 Sur ce je me suis empressée de faire ce quil venait de me suggérer et nous sommes retournés chez Eaton. Jétais très heureuse de voir que papa mavait donné cette solution. Jétais très énervée en arrivant au grand magasin. Comble de malheur, je ne trouvais plus mon dessin ; je lavais égaré ! Et pour ajouter à ma peine, le gardien de sécurité ne voulait pas que papa savance au-delà de la barrière. Papa tenta de lui expliquer la raison pour laquelle il voulait venir avec nous, mais le gardien nentendait rien à cause de la bousculade et les cris de tous ces enfants qui attendaient leur tour. Alors, mon petit frère et moi sommes retournés le revoir tout en souhaitant quil puisse nous comprendre. Mais non… il flattait mon épaule en me regardant avec son plus beau sourire. Nous sommes revenus à la maison et javais le cœur bien gros. Je ne comprenais pas la raison pour laquelle javais perdu mon dessin.

14

15 Tous les jours, jécoutais le Père Noël à la radio qui nommait le prénom de tous les enfants qui avaient été sages. Curieusement, il parlait la même langue que moi, et lui je le comprenais. Je me demandais pourquoi je ne pouvais pas comprendre le Père Noël du grand magasin Eaton ? Embarrassée devant mes questions, Maman mavait expliqué quil se faisait aider par son frère qui parlait plusieurs langues à cause quil avait beaucoup trop à faire. Je me suis empressée de faire un autre dessin que jai montré à mes parents. Jai demandé à papa sil pouvait lenvoyer au Père Noël par la poste en mentionnant quil provenait de mon petit frère et moi. Et surtout, sans oublier de mentionner ladresse de notre domicile. Les jours passaient et je comptais les journées avant que Noël arrive ; je trouvais ça long. Je disais ma prière à tous les soirs pour que le Père Noël noublie pas un seul enfant sur la terre et jespérais bien fort quil reçoive mon dessin. Maman et ma grand-mère cuisinaient des tourtières, des beignes, un beau gâteau aux fruits et toutes sortes de bonnes choses pour le temps des fêtes.

16 La vielle de Noël arriva enfin. OH ! Que jétais heureuse ! Avant daller au lit, maman avait déposé un verre de lait avec une assiette de beignes pour le Père Noël. Mon frère et moi, avions accroché notre bas à la cheminée. Lorsque je me suis couchée, jéprouvais beaucoup de difficultés à mendormir. Je visualisais le Père Noël avec ses rennes dans le ciel avec sa poche remplie de cadeaux. Finalement, une fois endormie, jai cru avoir vu maman embrasser le Père Noël encore une fois. Le lendemain matin à mon réveil, grosse surprise ! Mon petit carrosse, ma petite couverture, la petite taie doreiller et une superbe poupée étaient là et mon bas était rempli à raz-bord. Mon petit frère avait reçu un gros ourson et plusieurs petites autos miniatures et son bas était plein de belles choses. Curieusement, le petit Jésus avait pris place dans la crèche avec Joseph et Marie. Le verre de lait et les beignes que maman avait déposés sur la table étaient disparus. Il faut laisser rêver les enfants, ne jamais détruire leurs rêves. Il faut plutôt les aider à les réaliser, tout comme maman et papa ont si bien fait avec nous. Cest si court le temps de lenfance.

17

18 Conte de Noël de Pierrette Beaulieu Narration par Pierrette Beaulieu


Télécharger ppt "Conte de Pierrette Beaulieu À mon avis, cest un des plus beaux contes de Noël. Si cest le plus beau conte, cest que je lai vécu. Même si je suis rendue."

Présentations similaires


Annonces Google