La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Deux héroïnes du XIX Anna Karénine et Madame Bovary Marlène Lebrun Maître de conférences HDR Agrégée de Lettres Langue et littérature françaises Présidente.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Deux héroïnes du XIX Anna Karénine et Madame Bovary Marlène Lebrun Maître de conférences HDR Agrégée de Lettres Langue et littérature françaises Présidente."— Transcription de la présentation:

1 Deux héroïnes du XIX Anna Karénine et Madame Bovary Marlène Lebrun Maître de conférences HDR Agrégée de Lettres Langue et littérature françaises Présidente du groupe des professeurs de français du secondaire CO Département de linstruction publique à Genève

2

3 Plan Parcours littéraire comparé Parcours littéraire comparé Deux intrigues romanesques Deux intrigues romanesques Une société à la loupe Une société à la loupe Le poids des apparences et des convenances Le poids des apparences et des convenances Des scènes clefs et des portraits Des scènes clefs et des portraits Le rapport à la lecture et à la fiction Le rapport à la lecture et à la fiction La passion La passion Réception des deux romans Réception des deux romans

4 La conduite narrative Chez Tolstoï, trois intrigues: trois couples Chez Tolstoï, trois intrigues: trois couples Incipit du roman: Incipit du roman: Les familles heureuses se ressemblent toutes; les familles malheureuses sont malheureuses chacune à leur façon. Tout était sens dessus dessous dans la maison Oblonski. Prévenue que son mari entretenait une liaison avec lancienne institutrice française de leurs enfants, la princesse sétant refusée net à vivre sous le même toit que lui…. Les familles heureuses se ressemblent toutes; les familles malheureuses sont malheureuses chacune à leur façon. Tout était sens dessus dessous dans la maison Oblonski. Prévenue que son mari entretenait une liaison avec lancienne institutrice française de leurs enfants, la princesse sétant refusée net à vivre sous le même toit que lui…. Daria ou Dolly prête à toutes les concessions pour la sécurité conjugale malgré un mari épicurien, volage et dépensier. Daria ou Dolly prête à toutes les concessions pour la sécurité conjugale malgré un mari épicurien, volage et dépensier.

5 Trois couples porteurs de trois modèles Lévine et Kitty, un couple qui construit un amour sincère et durable Lévine et Kitty, un couple qui construit un amour sincère et durable Anna Karénine et son amant Vronski qui porte le même prénom que son mari Anna Karénine et son amant Vronski qui porte le même prénom que son mari Lhistoire dune résistance à la passion Lhistoire dune résistance à la passion

6 Une seule intrigue chez Flaubert Un mariage Un mariage Deux amants Deux amants Une fin tragique par le suicide Une fin tragique par le suicide Le motif de laveugle Le motif de laveugle

7 Deux romans tragiques Deux romans tragiques Deux romans tragiques –Sur les conséquences de ladultère féminin chez Flaubert –Sur les conséquences de la passion amoureuse chez Tolstoï Deux agonies, lune physique, lautre psychologique Deux agonies, lune physique, lautre psychologique Le motif de laveugle et celui du petit moujik Le motif de laveugle et celui du petit moujik Le petit moujik, en marmottant, martelait la ferraille. Et la lumière qui éclairait Anna, -lisant le livre empli de misères, de tromperies, de souffrances et de mal- brilla dun éclat plus vif que jamais, illumina tout ce qui auparavant nétait que ténèbres, puis commença à faiblir et s éteignit pour toujours. Le petit moujik, en marmottant, martelait la ferraille. Et la lumière qui éclairait Anna, -lisant le livre empli de misères, de tromperies, de souffrances et de mal- brilla dun éclat plus vif que jamais, illumina tout ce qui auparavant nétait que ténèbres, puis commença à faiblir et s éteignit pour toujours.

8 La chanson de laveugle accompagne lagonie dEmma Souvent la chaleur dun beau jour Souvent la chaleur dun beau jour Fait rêver la fillette à lamour Fait rêver la fillette à lamour Pour amasser diligemment Pour amasser diligemment Les épis que la faux moissonne, Les épis que la faux moissonne, Ma Nanette va sinclinant Ma Nanette va sinclinant Vers le sillon qui nous les donne Vers le sillon qui nous les donne Il souffla bien fort ce jour-là Il souffla bien fort ce jour-là Et le jupon court senvola! Et le jupon court senvola!

9 Un regard en profondeur sur la société Chez Tolstoï: laristocratie russe de la fin du XIX à Moscou et à Saint-Pétersbourg Chez Tolstoï: laristocratie russe de la fin du XIX à Moscou et à Saint-Pétersbourg Réflexion sur lémancipation des femmes Réflexion sur lémancipation des femmes Chez Flaubert: Le Second Empire et lâge dor de la bourgeoisie Chez Flaubert: Le Second Empire et lâge dor de la bourgeoisie La petite bourgeoisie normande La petite bourgeoisie normande Haine de Flaubert de la bourgeoise: une ironie féroce sous couvert dimpassibilité: Haine de Flaubert de la bourgeoise: une ironie féroce sous couvert dimpassibilité: Devant ces bourgeois épanouis se tenait un demi-siècle de servitude Devant ces bourgeois épanouis se tenait un demi-siècle de servitude

10 La question des conventions Alexis ne trouvait rien de particulier ni dinconvenant au fait que sa femme était assise avec Vronski à une table à part, et lui parlait avec animation, mais il remarqua quaux autres personnes la chose avait paru inconvenante, cest pourquoi lui aussi la jugea telle. Il résolut den parler à sa femme. Alexis ne trouvait rien de particulier ni dinconvenant au fait que sa femme était assise avec Vronski à une table à part, et lui parlait avec animation, mais il remarqua quaux autres personnes la chose avait paru inconvenante, cest pourquoi lui aussi la jugea telle. Il résolut den parler à sa femme.

11 Deux rapports différents au mensonge chez les deux héroïnes Je suis une mauvaise femme, je suis une femme perdue, pensa-t-elle. Mais je naime pas mentir, je ne supporte pas le mensonge, et sa nourriture à lui, cest le mensonge. Il sait tout, il voit tout. Que sent-il donc, quil puisse ainsi parler si tranquillement? Sil me tuait, sil tuait Vronski, je le respecterais. Mai non, il ne connaît que le mensonge et les convenances. Je suis une mauvaise femme, je suis une femme perdue, pensa-t-elle. Mais je naime pas mentir, je ne supporte pas le mensonge, et sa nourriture à lui, cest le mensonge. Il sait tout, il voit tout. Que sent-il donc, quil puisse ainsi parler si tranquillement? Sil me tuait, sil tuait Vronski, je le respecterais. Mai non, il ne connaît que le mensonge et les convenances.

12 Mort sociale du couple illégitime Les jeunes femmes « préparaient déjà les mottes de boue quelles lui jetteraient le moment venu. » Les jeunes femmes « préparaient déjà les mottes de boue quelles lui jetteraient le moment venu. » La scène du théâtre et lhumiliation publique La scène du théâtre et lhumiliation publique

13 Lart du mensonge chez Emma Par leffet seul de ses habitudes amoureuses, Madame Bovary changea dallures. Ses regards devinrent plus hardis, ses discours plus libres: elle eut même linconvenance de se promener avec M; Rodolphe, une cigarette à la bouche, comme pour narguer le monde; enfin ceux qui doutaient encore ne doutèrent plus quand on la vit, un jour, descendre de lHirondelle, la taille serrée dans un gilet, à la façon dun homme.

14 La réaction du mari à laveu dAnna Les convenances avant tout Les convenances avant tout Jexige de ne jamais rencontrer cet homme ici. Jexige que votre conduite soit telle que ni le monde ni les domestiques ne puissent la soupçonner…jexige enfin que vous ne le voyiez plus. Il me semble que ce nest pas trop vous demander. Vous jouirez en retour de tous les droits dune épouse honnête, sans être pour cela astreinte à en remplir les devoirs. Voilà tout ce que javais à vous dire Jexige de ne jamais rencontrer cet homme ici. Jexige que votre conduite soit telle que ni le monde ni les domestiques ne puissent la soupçonner…jexige enfin que vous ne le voyiez plus. Il me semble que ce nest pas trop vous demander. Vous jouirez en retour de tous les droits dune épouse honnête, sans être pour cela astreinte à en remplir les devoirs. Voilà tout ce que javais à vous dire Quatre options: le duel, le divorce, la séparation ou le statu quo. Quatre options: le duel, le divorce, la séparation ou le statu quo.

15 Portraits des maris Alexis, le mari dAnna et Charles celui dEmma Alexis, le mari dAnna et Charles celui dEmma Un homme de pouvoir chez qui domine le rationnel: un homme de calcul de plus en plus intransigeant Un homme de pouvoir chez qui domine le rationnel: un homme de calcul de plus en plus intransigeant Deux pardons différents: Charles aime sincèrement Emma tandis quAlexis ne laisse jamais parler ses affects. Deux pardons différents: Charles aime sincèrement Emma tandis quAlexis ne laisse jamais parler ses affects. Accoudé en face de lui, il mâchait son cigare tout en causant, et Charles se perdait en rêveries devant cette figure quelle avait aimée. Il lui semblait revoir quelque chose delle. Cétait un émerveillement. Il aurait voulu être cet homme. Accoudé en face de lui, il mâchait son cigare tout en causant, et Charles se perdait en rêveries devant cette figure quelle avait aimée. Il lui semblait revoir quelque chose delle. Cétait un émerveillement. Il aurait voulu être cet homme. Lévine, le double de Tolstoï: une quête existentielle très moderne Lévine, le double de Tolstoï: une quête existentielle très moderne

16 Portrait des amants Vronski: une évolution du chasseur à lamant passionné qui rêve de construire un amour durable avec Anna Vronski: une évolution du chasseur à lamant passionné qui rêve de construire un amour durable avec Anna Rodolphe: le chasseur sans scrupule Rodolphe: le chasseur sans scrupule Je la crois très bête. Elle en est fatiguée sans doute. Il porte des ongles sales et une barbe de trois jours. Tandis quil trottine à ses malades, elle reste à ravauder ses chaussettes. Et on sennuie! On voudrait habiter la ville, danser la polka tous les soirs! Pauvre petite femme! Ca baille après lamour, comme une carpe après leau sur une table de cuisine. Avec trois mots de galanterie, cela vous adorerait, jen suis sûr! Ce serait tendre! Charmant!...Oui, mais comment sen débarrasser ensuite? Je la crois très bête. Elle en est fatiguée sans doute. Il porte des ongles sales et une barbe de trois jours. Tandis quil trottine à ses malades, elle reste à ravauder ses chaussettes. Et on sennuie! On voudrait habiter la ville, danser la polka tous les soirs! Pauvre petite femme! Ca baille après lamour, comme une carpe après leau sur une table de cuisine. Avec trois mots de galanterie, cela vous adorerait, jen suis sûr! Ce serait tendre! Charmant!...Oui, mais comment sen débarrasser ensuite?

17 La confusion entre la vie et le rêve La question du rapport à la lecture: un des motifs principaux du roman de Flaubert La question du rapport à la lecture: un des motifs principaux du roman de Flaubert De Paul et Virginie aux lectures de couvent De Paul et Virginie aux lectures de couvent Lectures reprises par lavocat Sénard dans sa plaidoirie Lectures reprises par lavocat Sénard dans sa plaidoirie « Ainsi sétablit entre eux une sorte dassociation, un commerce continuel de livres et de romances. » « Ainsi sétablit entre eux une sorte dassociation, un commerce continuel de livres et de romances. » La mère de Charles conseille à son fils dempêcher sa femme de lire ces lectures contraires à la religion. La mère de Charles conseille à son fils dempêcher sa femme de lire ces lectures contraires à la religion.

18 Posture identifico-émotionnelle Elle se répétait: « Jai un amant! Un amant! » se délectant à cette idée comme à celle dune autre puberté qui lui serait survenue…Alors elle se rappela les héroïnes des livres quelle avait lus, et la légion lyrique de ces femmes adultères se mit à chanter dans sa mémoire avec des voix de sœurs qui la charmaient. Elle se répétait: « Jai un amant! Un amant! » se délectant à cette idée comme à celle dune autre puberté qui lui serait survenue…Alors elle se rappela les héroïnes des livres quelle avait lus, et la légion lyrique de ces femmes adultères se mit à chanter dans sa mémoire avec des voix de sœurs qui la charmaient. Lecture intensive vs lecture extensive Lecture intensive vs lecture extensive

19 La passion amoureuse Lorgueil comme amour-propre Lorgueil comme amour-propre La lutte contre la passion chez Anna La lutte contre la passion chez Anna La mère vs lamante La mère vs lamante Dilemme: jai le consentement. Et mon fils? On ne me le rendra pas. Il grandira chez ce père que jai quitté, et qui lui apprendra à me mépriser! Conçois-tu que jaime presque également, et certes plus que moi-même, ces deux êtres: Serge et Alexis. Dilemme: jai le consentement. Et mon fils? On ne me le rendra pas. Il grandira chez ce père que jai quitté, et qui lui apprendra à me mépriser! Conçois-tu que jaime presque également, et certes plus que moi-même, ces deux êtres: Serge et Alexis.

20 Les désillusions dEmma: le bovarysme Emma eût, au contraire, désiré se marier à minuit aux flambeaux; mais le père Rouault ne comprit rien à cette idée. Il y eut donc une noce, où vinrent quarante trois personnes, où lon resta seize heures à table, qui recommença le lendemain et quelque peu les jours suivants Emma eût, au contraire, désiré se marier à minuit aux flambeaux; mais le père Rouault ne comprit rien à cette idée. Il y eut donc une noce, où vinrent quarante trois personnes, où lon resta seize heures à table, qui recommença le lendemain et quelque peu les jours suivants Evénement catalyseur: le bal à la Vaubyessard Evénement catalyseur: le bal à la Vaubyessard

21 Rapport des auteurs à leurs héroïnes Je laime pourtant se disait-elle. Nimporte! Elle nétait pas heureuse, ne lavait jamais été. Doù venait donc cette insuffisance de la vie, cette pourriture instantanée des choses où elle sappuyait? Je laime pourtant se disait-elle. Nimporte! Elle nétait pas heureuse, ne lavait jamais été. Doù venait donc cette insuffisance de la vie, cette pourriture instantanée des choses où elle sappuyait? Chez Tolstoï, après un mépris envers linfidèle, il construit un personnage fait dintelligence et de cœur qui fascine son créateur Chez Tolstoï, après un mépris envers linfidèle, il construit un personnage fait dintelligence et de cœur qui fascine son créateur Anna, une femme entière, passionnée, transparente, confrontée à un dilemme insoluble Anna, une femme entière, passionnée, transparente, confrontée à un dilemme insoluble Suicide comme issue et vengeance Suicide comme issue et vengeance

22 Autour des romans Correspondance de Flaubert: Correspondance de Flaubert: On me croit épris du réel alors que je lexècre. Cest en haine du réalisme que jai entrepris ce roman. Mais je nen déteste pas moins la fausse idéalité, dont nous sommes bernés par le temps qui court. On me croit épris du réel alors que je lexècre. Cest en haine du réalisme que jai entrepris ce roman. Mais je nen déteste pas moins la fausse idéalité, dont nous sommes bernés par le temps qui court.

23 Linvestissement des romanciers Linvestissement des romanciers Tolstoï Tolstoï Il ne faut écrire quau moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans lencre un morceau de ta chair reste dans lencrier Il ne faut écrire quau moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans lencre un morceau de ta chair reste dans lencrier Flaubert Flaubert Quand jécrivais lempoisonnement de Madame Bovary, javais si bien le goût de larsenic dans la bouche, jétais si bien empoisonné moi-même que je me suis donné deux indigestions coup sur coup, -deux indigestions réelles, car jai vomi tout mon dîner; Quand jécrivais lempoisonnement de Madame Bovary, javais si bien le goût de larsenic dans la bouche, jétais si bien empoisonné moi-même que je me suis donné deux indigestions coup sur coup, -deux indigestions réelles, car jai vomi tout mon dîner; Madame Bovary, cest moi! Madame Bovary, cest moi!

24 Sur lhumaine condition Deux tragédies Deux tragédies Celle de la passion hors mariage dans la société aristocratique russe Celle de la passion hors mariage dans la société aristocratique russe Celle de la passion par procuration, celle que lon vit ou croit vivre, comme dans ses lectures Celle de la passion par procuration, celle que lon vit ou croit vivre, comme dans ses lectures Une réflexion renouvelée sur la condition des femmes Une réflexion renouvelée sur la condition des femmes

25 MERCI Большое спасибо Place au débat


Télécharger ppt "Deux héroïnes du XIX Anna Karénine et Madame Bovary Marlène Lebrun Maître de conférences HDR Agrégée de Lettres Langue et littérature françaises Présidente."

Présentations similaires


Annonces Google