La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Les apports de lIDEI à léconomie du secteur des télécommunications Nicolas Curien Professeur au CNAM Séminaire Jules Dupuit 10 décembre 2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Les apports de lIDEI à léconomie du secteur des télécommunications Nicolas Curien Professeur au CNAM Séminaire Jules Dupuit 10 décembre 2004."— Transcription de la présentation:

1 1 Les apports de lIDEI à léconomie du secteur des télécommunications Nicolas Curien Professeur au CNAM Séminaire Jules Dupuit 10 décembre 2004

2 2 Historique (1) : encadrement avec Jean-Jacques Laffont de stages doption de lEcole Polytechnique. Le souci dinteragir avec lentreprise et de mettre la théorie à la portée de laction était déjà à lœuvre. Mais le chemin sannonçait long et cahoteux dans un milieu initialement peu familiarisé à lanalyse économique et assez peu réceptif à ses bienfaits potentiels : Une équipe détudes économiques existait, mais elle était insuffisamment couplée aux centres de décision ; La stratégie des dirigeants était davantage éclairée par un « bon sens » parfois trompeur que par le raisonnement économique. Anecdotes de la modulation tarifaire (efficace, mais trop complexe pour quil soit utile de lafficher auprès des clients !) et des tarifs non linéaires (justifiés par un raisonnement erroné).

3 3 Historique (2) : relations suivies entre la DGT (SPAF) et les chercheurs du laboratoire déconométrie de lX : Cétait encore lère du monopole historique, public et mono-produit (téléphone). Thèmes déconomie publique : dimensionnement de linfrastructure, tarification optimale. A partir de 1990 : création de lIDEI, accord contractuel régulièrement renouvelé avec France Télécom (DPS puis DRE) : La DGT devient France Télécom (loi de 1990). Lentreprise diversifie ses produits et se prépare à louverture concurrentielle. Thèmes liés à lorganisation industrielle et à la régulation.

4 4 Interventions de lIDEI (1) Séminaires thématiques (6 à 9 par an) : discrimination tarifaire tarification de laccès normes et compatibilité économie et droit de la concurrence économétrie de la demande enchères de spectre régulation des prix et de la qualité coût du capital service universel économie dInternet marchés avec externalités de club directes et indirectes (two-sided markets) nouvelles technologies et productivité, etc.

5 5 Interventions de lIDEI (2) Séminaires de formation approfondie : théorie des jeux ; théorie des incitations ; théorie de la régulation. Ouvrage de référence (J.-J. Laffont + J. Tirole) : Competition in Telecommunications MIT Press (prix CES, Munich, 2000). Encadrement de doctorants. Animation ponctuelle de groupes de travail.

6 6 Nature des apports Sensibiliser au raisonnement économique. Développer la « culture » économique au sein de France Télécom. Toucher à la fois : les équipes détudes : plan, stratégie, réglementation ; les différents services de lentreprise ; les cadres dirigeants. Former des jeunes économistes dans lentreprise. Fournir le cadre conceptuel nécessaire pour appréhender le nouveau cadre de concurrence et de régulation.

7 7 Contenu des apports Les rapports régulateur - régulé : le rôle fondamental de lasymétrie dinformation et des incitations : anti-sélection et aléa moral ; le modèle (bêta – e) x q, cost plus versus price cap. Les choix stratégiques dans un environnement concurrentiel : innovation, investissement, tarification, qualité, etc. Les grands chantiers de la régulation : interconnexion, service universel, accès. Les méthodes danalyse : économétrie, allocation des coûts, calcul du coût du capital, valeur de lentreprise, etc.

8 8 Atouts de lIDEI (1) Equipe riche : de taille sur-critique, composée de chercheurs de très haut niveau, pluri-compétente. Champ large : Organisation industrielle + économie et droit de la concurrence + finance + économétrie. Expertises parallèles dans différents secteurs en réseau : télécoms, électricité, poste. Crédibilité scientifique + pertinence industrielle.

9 9 Atouts de lIDEI (2) Mode de collaboration original avec lentreprise : ni sponsorship, ni consultance. Relation de long terme : permettant le suivi des problèmes et la construction de la « confiance ». Jeu coopératif « win-win » : du type « communauté épistémique » : les « experts » instruisent les « utilisateurs » et les utilisateurs stimulent en retour les experts.

10 10 Rôle moteur de JJL Implication personnelle forte et suivie dans les relations avec les « équipes » et avec les « décideurs ». Attitude découte attentive des questions stratégiques se posant à lentreprise. Démarche « orientée problèmes », les modèles constituant un moyen de compréhension, et non une fin en soi. Talent pédagogique hors pair, discours adaptés aux différents types de public. Forte déontologie, claire séparation des rôles de conseil et dexpert. Ex : Commission Champsaur, Comportement dentrepreneur et de bâtisseur, recherchant des « partenaires » durables et non de simples « clients ». Personnalité exceptionnelle, charismatique, inspirant à la fois sympathie, respect, confiance.

11 11 Messages essentiels (1) La régulation est nécessaire pour dresser la scène concurrentielle dans un secteur où sont présents infrastructures essentielles, rendements croissants, externalités de production et de consommation, missions de service public. Les corpus théorique de lorganisation industrielle et de léconomie de la régulation permettent : de mieux cerner les limites respectives du libéralisme et de lintervention publique (market failures et regulatory failures) ; et donc, de mieux gérer la transition du monopole vers la concurrence. « Déréguler », ce nest pas abolir la régulation cest la transformer (de lasymétrie à la symétrie).

12 12 Messages essentiels (2) On ne saurait être un « bon économiste » sans nourrir sa réflexion théorique de lobservation des faits et du décodage de la réalité. La théorie économique est à la fois : un instrument de connaissance (corpus de résultats) ; un instrument de communication (corpus de concepts). Lanalyse économique est donc utile à laction : certes parce quelle permet dinterpréter des phénomènes (science positive) et dédicter des principes et des règles (science normative) ; mais aussi parce quelle fournit les catégories conceptuelles nécessaires pour parvenir à une interaction sociale réussie (Ex. : rapports régulateur – régulé). Léconomie, cest une « science » (système de propositions cohérentes) et cest une « idéologie » (système didées partagées).

13 13 Parabole de la tranchée Entre le monde académique « A » et le monde de lentreprise « E », il existe une tranchée. Une tranchée au sens du chantier de génie civil, où des individus issus de A et de E oeuvrent ensemble à la construction dun pont reliant A et E (cf. J. Dupuit !). La solidité de louvrage dépend à la fois: de la prise en compte des caractéristiques du sol (pertinence par rapport aux questions à résoudre), des principes de la mécanique et de la résistance des matériaux (aspect cognitif de lanalyse économique), de lart des ingénieurs (compétences croisées de A et E) de la coordination des corps de métiers (aspect langage commun de lanalyse économique). JJL était le plus vaillant et le plus chaleureux des camarades de tranchée & un maître dœuvre des plus talentueux.

14 14 De parabole en métaphore Et si A était lAir, et si E était lEau … Alors, à linterface A – E, se mêleraient oiseaux nageurs et poissons volants … Il plaît dimaginer JJL, là où il est, en roi des oiseaux nageurs … un grand roi, que le peuple des poissons volants, unanime, salue aujourdhui comme son prince dhonneur !


Télécharger ppt "1 Les apports de lIDEI à léconomie du secteur des télécommunications Nicolas Curien Professeur au CNAM Séminaire Jules Dupuit 10 décembre 2004."

Présentations similaires


Annonces Google