La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Traitement de la cryptococcose associée au VIH / Sida Nouvelles perspectives à moyen terme A Chabrol, O Bouchaud 7 e Rencontres Nord-Sud 21 nov 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Traitement de la cryptococcose associée au VIH / Sida Nouvelles perspectives à moyen terme A Chabrol, O Bouchaud 7 e Rencontres Nord-Sud 21 nov 2012."— Transcription de la présentation:

1 Traitement de la cryptococcose associée au VIH / Sida Nouvelles perspectives à moyen terme A Chabrol, O Bouchaud 7 e Rencontres Nord-Sud 21 nov 2012

2 Cryptococcose neuro-méningée Epidémiologie Nord / Sud Afrique Sub Saharienne Asie du Sud EstEurope + USA cas / an cas / an 8300 cas / an Mortalité S12 : 70% Mortalité S12 : 55% Mortalité S12 : 9% décès / an décès / an 745 décès / an (Park AIDS 2009)

3 Epidémiologie en Afrique Sub saharienne Pas de modification dincidence récente notée dans les pays à forte prévalence de séropositivité VIH malgré laugmentation du nombre de patients sous HAART : Afrique du Sud, Jarvis AIDS 2009

4 Epidémiologie en Afrique Sub saharienne Dans les pays dAfrique présentant une séroprévalence plus faible, diminution de lincidence de la cryptococcose parallèle à laugmentation de la couverture antirétrovirale : Burkina Faso, Bamba AIDS 2012

5 Traitement curatif de la cryptococcose Traitement de référence

6 3 phases : Induction / Consolidation / Maintenance Si disponible, le traitement dInduction de référence recommandé est AmB + 5FC pendant 2 semaines Mortalité 9.4% à S10 pour USA/Europe avec exclusion des cas les + graves (Van der Horst NEJM 1997) Mortalité 11,8 % à 3 mois en France (Dromer, Plos One 2008) Mortalité 24% à S10 en Afrique du Sud (Bicanic CID 2008) Consolidation et Maintenance : Fluconazole

7 Importance de la recherche clinique pour le traitement de la cryptococcose Taux de mortalité élevé 40-70% (Pays du Sud) Indisponibilité de la 5FC dans beaucoup de pays Indisponibilité de lAmpho B dans beaucoup de pays + difficultés de surveillance (ionogramme sanguin) + nécessité de respect de la chaine du froid « cryptococcosis treatment HIV » 200 références depuis Alternatives ? Intérêt de stratégies préventives ?

8 (1) Alternatives au traitement de référence Principe : fortes doses de fluconazole, si possible en bithérapie o Disponible o Bon marché o Ne nécessite pas dhospitalisation prolongée o Excellente biodisponibilité permettant un traitement oral (gélules entières ou vidées) o Bonne pénétration dans le LCR : rapport LCR / serum > 90% (Manosuthi, HIV Medicine 2010) o Attention interactions notamment rifampicine ++ Posologies : 1200 mg/j Bithérapie : 5FC ou Amphotéricine B

9 Activité fongicide du fluconazole à forte dose Fluco 800 Fluco 1200 EFA -0,11 log CFU per day Fluco FC EFA – 0,28 log CFU per day AmB + 5FC EFA – 0,45 log CFU per day Longley CID 2008 Nussbaum CID 2010 Bicanic CID 2008

10 Efficacité clinique du fluconazole à forte dose Mortalité à S10 selon les 3 mêmes études Faut-il augmenter encore la posologie du fluconazole ? Fluco 800Fluco 1200 Fluco FC AmB + 5FC 60%48%58%43%24% N = 30 N = 20N = 21N = 64

11 Efficacité clinique du fluconazole à forte dose Etude pilote Nord-Américaine, 89 patients (Milefchik, Med Mycol 2008) Fluconazole à doses croissantes (10 sem) + ou – 5FC (4 sem) Fluconazole seulFluconazole + 5FC Dose (mg) Mortalité S10 (%) N =

12 Facteurs limitant lutilisation du fluconazole à forte dose Tolérance Résistances

13 Tolérance du fluconazole à forte dose Tolérance hépatique: 48 patients à 1600 ou 2000 mg/j pendant 10 sem : => 4 cytolyses > 1,5 N = 8% (Milechvik, Med Myc 2008) 28 patients à 1600 ou 2000 mg/j pendant 2 sem : => 1 cytolyse > 5N (Anaissie, JID 1995) = 125 patients à 1200 mg/j pendant 2 sem : => 0 cytolyse gr III ou IV (Longley CID 2008, Nussbaum CID 2010, Muzoora J Inf 2012, Loyse CID 2012)

14 Tolérance du fluconazole à forte dose Tolérance gastro-intestinale : répartir les posologies quotidiennes en 4 prises / jour Toxicité neurologique Très probable, difficilement identifiable dans le cadre de la cryptococcose neuroméningée, à surveiller +++ Interactions médicamenteuses: Rifampicine : réduction de la concentration du fluconazole de 25 à 50% (Panomvana, Clin Pharmacokinet 2004) Nevirapine : augmentation de la concentration de la nevirapine de > 80% (Wakeham, JAC 2010)

15 Résistances au fluconazole En Afrique ? 67 patients au Kenya : 97% sensibilité (Mdodo, Mycoses 2011) Pas de différence significative C neoformans / C gattii (Espinel-Indroff, AAC 2012) Résistances acquises décrites sous fluconazole à faibles doses (Bicanic CID 2006) Peu de résistances primitives au fluconazole, voire tendance à lamélioration des CMI : 96,9 % des souches ont une CMI 8 (Pfaller, Diagn Microbiol Infect Dis. 2011)

16 Alternatives au traitement de référence Recommandations OMS 1) Amphotericine B 14 j disponible et monitoring possible : AmB 14j + fluconazole 800 mg/j AmB + fluconazole 800 ou 1200 mg/j et AmB + 5FC équivalents en terme dEFA (et de mortalité 30% à S10) (Loyse, CID 2012)

17 2) Amphotéricine B disponible mais monitoring limité : AmB 5-7j + fluconazole 1200 mg/j Cohorte Ouganda 30 pts avec fluconazole 1200 mg/j + AmB 5j EFA = - 0,30 log CFU/j et mortalité S10 = 28% (Muzoora J Inf 2012) Etude Malawi 20 pts avec fluconazole 1200 mg/j + AmB 7j EFA = - 0,39 log CFU/j (Jackson, AIDS 2012)

18 3) Amphotéricine B indisponible : Fluconazole 1200 mg/j + 5FC voie orale 14 jours Etude randomisée au Malawi (Nussbaum, CID 2010) Fluconazole 1200 mg/j +/- 5FC EFA = - 0,28 log CFU/jour > monothérapie (-0,11 log CFU/jour) Mortalité à S10 = 43% Fluconazole 1600 mg/j + 5FC ? o Etude pilote en cours au Burundi : ANRS Flucocrypto o Résultats attendus fin 2013

19 (2) Place des nouveaux antifongiques Avantages : o Possibilité voie orale o CMI plus basses que fluconazole o Bonne pénétration LCR Inconvénients : o Beaucoup + chers que fluconazole o Interactions médicamenteuses > au fluconazole Intérêt probable pour consolidation / maintenance en cas de résistance au fluconazole, ou en cas de maladie réfractaire. (Pfaller, Diagn Microbiol Infect Dis. 2011) Dérivés azolés : voriconazole / posaconazole :

20 Traitement dinduction : o Intérêt bithérapie AmB + voriconazole 600 mg/j, équivalent en terme dEFA (et de mortalité) au ttt de référence (Loyse, CID 2012) Cryptococcose réfractaire : o 7/18 réponses au voriconazole, avec > 90 % survie à S12 (Perfect, CID 2003) o 14/29 réponses au posaconazole, avec 72% survie à S12 (Pitisuttithum, JAC 2005) Dérivés azolés : voriconazole / posaconazole :

21 (3) Traitements associés aux antifongiques PL évacuatrices % des patients ont une pression LCR 25 cmH2O 25% des patients ont une pression LCR 35 cmH2O Association entre pression élevée et mauvais pronostic (Graybill CID 2000) Mortalité à S10 plus élevée si pression élevée, mais redevient égale aux patients avec pression normale si réalisation de PL déplétives (Bicanic AIDS 2009)

22 Matériel nécessaire simple : tubulure à perfusion, mètre mesureur, verre gradué Protocole de PL selon la pression retrouvée détaillé dans les recommandations IDSA 2010 Nécessité de promotion de la réalisation de ce traitement adjuvant simple et indispensable dans tous les pays +++

23 (3) Traitements associés aux antifongiques HAART Quand débuter ? Pas encore de réponse claire Quelle molécule ? Attention aux interactions avec les azolés Traitements immunomodulateurs Corticoïdes : pas dintérêt démontré hors situations particulières (Graybill, CID 2000) Interféron γ : augmentation significative de lactivité fongicide mais aucun effet sur la survie (Jarvis, AIDS 2012)

24 (4) Traitement préventif Non recommandé par IDSA et OMS (si ARV disponibles) La prophylaxie par fluconazole a montré dans de larges études randomisées la réduction dincidence de la cryptococcose chez les patients avec < 50 CD4 mais jamais de réduction en terme de mortalité. Par contre, effets indésirables attendus : o Résistances o Interactions médicamenteuses o Coût

25 (5) Traitement préemptif Principe : traitement dune infection à Cryptococcus sans maladie dorgane donc asymptomatique Le diagnostic se fait grâce à lAntigène spécifique polysaccharidique de capsule (CrAg) au niveau du serum ou du plasma (3 méthodes : EIA, LA, LFA) Traitement recommandé : o Fluconazole 800 – 1200 mg/jour, 2 semaines o Puis fluconazole 400 mg/jour, 8 semaines o Attention interactions (rifampicine, nevirapine) (OMS 2011, Rajasingham J AIDS 2012)

26 CrAg : technique LFA Simplification +++ de cette méthode diagnostique avec technique « Point Of Care » : LFA Sensibilité > 95% Concordance avec EIA > 92% Durée du test = 10 min Prix = 2 euros / test (Facid CID 2011, Lindsley CID 2011)

27 Intérêt du traitement préemptif 2 à 19% de positivité du CrAg chez les patients avec < 100 CD4 o Précède symptômes denviron 22 jours o Association à surmortalité Le traitement préemptif permet de réduire la surmortalité associée à CrAg + (Rajasingham J AIDS 2012)

28 Conclusion Perspectives de traitement à moyen terme « Simplified treatment of cryptococcal meningitis with high-dose fluconazole are among the highest priorities J.A. Mc Cutchan Management of HIV In resource limited settings, Curr Op Inf Dis 2009

29 Remerciements IMEA, ANRS, CNR VIH Burundi Toute léquipe de létude ANRS FLUCO-CRYPTO


Télécharger ppt "Traitement de la cryptococcose associée au VIH / Sida Nouvelles perspectives à moyen terme A Chabrol, O Bouchaud 7 e Rencontres Nord-Sud 21 nov 2012."

Présentations similaires


Annonces Google