La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

…en complément dune séquence consacrée aux récits… NIVEAU TROISIEME-SECONDE Létude dun clip vidéo… à chute ! Lobjectif dune telle séquence étant damener.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "…en complément dune séquence consacrée aux récits… NIVEAU TROISIEME-SECONDE Létude dun clip vidéo… à chute ! Lobjectif dune telle séquence étant damener."— Transcription de la présentation:

1

2 …en complément dune séquence consacrée aux récits… NIVEAU TROISIEME-SECONDE Létude dun clip vidéo… à chute ! Lobjectif dune telle séquence étant damener le lecteur à apprécier le travail de lécrivain, son talent à nous tromper, nous manipuler, grâce aux mots et à lorganisation de son récit. Travail proposé par JL Riffault.

3 Rappel des textes étudiés et des connaissances visées La parure, Maupassant. Quand Angèle fut seule, Pascal Mérigeau. Iceberg, Fred Kassak. Donné en contrôle : La nuit de Camberwell, Jean Ray, Contes du whisky. Il y a quantité de nouvelles de ce type dans le recueil « Bonnes nouvelles » de Michel Descotes et Jean Jordy.(Classiques Bertrand Lacoste.) Connaissances : le schéma narratif – son bouleversement (analepses ou flashback/ ellipses/Chute…) les points de vue narratifs, lintérêt du point de vue interne, les discours rapportés notamment le style indirect libre, les jeux sur les mots (polysémie- sens propre/figuré …), les attentes du lecteur, ses références culturelles, lintertextualité, les indices préparant la « vraie » fin, cest à dire la chute.

4 Justification de lutilisation du multimédia. 1- Le relevé des indices savère en général plus difficile que prévu. Les élèves sont « trompés » par le texte au delà de toute « espérance », notamment par la nouvelle Quand Angèle fut seule qui est difficilement comprise. Passer par le visuel peut sans doute aider les mauvais lecteurs à mieux cerner ce quon attend de leur « lecture experte ». Le clip qui illustre la chanson « Respire » de Mickey 3D a une structure tout à fait comparable à celle dune nouvelle à chute. A une première lecture nous sommes manipulés par les images « un peu cliché »dun cadre naturel paradisiaque. Une seconde lecture permet dapprécier les indices qui préparaient la fin. On les fera relever. On remarquera que la plupart de ces images se distinguaient visuellement du reste du film.(Ce sont des fausses notes comme le sont les indices dun texte ….) 3- Une justification plus institutionnelle pour finir : ce travail permet de valider quelques compétences du B2I! 2- Lutilisation dun site connu par les élèves ne peut que les motiver

5 Lintérêt du clip. Le petit film illustre une chanson bien connue en faveur de la défense de lenvironnement, « Respire » de Mickey 3D. Le texte de la chanson rappelle les destructions de lhomme et évoque un avenir sombre et sans nature.La chanson peut être étudiée pour elle-même par ailleurs. Ce petit film très beau graphiquement est un petit bijou dintelligence : il semble en total décalage avec le texte de la chanson puisquon voit se promener et samuser une petite fille dans un cadre paradisiaque…jusquà la chute où lon comprend que cette fillette évoluait dans un décor, une simulation, une sorte de parc dattraction pour enfants du futur !

6 Comment ça se passe ? On peut faire étudier le clip en le faisant visionner en ligne. Soit en le projetant pour la classe avec un vidéo projecteur, soit en invitant les élèves à létudier( à deux) sur un poste. Le premier travail consiste à faire découvrir lanalogie entre ce clip et les nouvelles étudiées.Pour lire le clip …

7 Comment ça se passe ? Pour voir le clip en plein écran: On clique ici. La touche « Echap » permet de revenir à la taille initiale. On peut arrêter le film, revenir sur un passage en cliquant ici.

8 Comment ça se passe ? La deuxième étape du travail, la relecture est la plus intéressante. Il sagit de faire relever aux élèves les indices qui préparaient la chute.Ils devront travailler simultanément avec Word ou Open-office, le clip « respire » et la fonction « impression écran » de lordinateur afin de coller sur un document word les indices qui leur semblent significatifs. Ils devront enfin savoir sauvegarder leur travail afin de pouvoir le reprendre ou le soumettre au professeur. Reprenons doucement.

9 Comment ça se passe ? La vidéo est lancée en mode plein écran. En cliquant sur démarrer on accède aux programmes et on peut donc lancer word ou open-office. démarrer Word est lancé, pour le mettre en tâche de fond, on le réduit.On peut ainsi regarder le clip et faire réapparaître Word Le logiciel est accessible dun simple clic.

10 Le travail de lélève consistera à relever à laide de la touche « impression écran » les indices lui paraissant significatifs. Quand un indice apparaît, on appuie sur la touche puis on ouvre Word et en faisant un clic droit on colle sur sa feuille lindice. N.B. Il peut arriver quen mode de visualisation plein écran la barre doutils du bas de lécran soit invisible. On peut reprendre la main grâce à cette touche. IMPECR Ce qui donne …

11

12 Le type de document que doivent produire les élèves. Vignettes réduites et « collées ». Faire attention à bien positionner le curseur à chaque collage. On crée une « zone de texte » pour pouvoir inclure les justifications sur le document.(Faire insertion/ Zone de texte)

13 La sauvegarde. Le professeur doit avoir prévu au préalable cette étape afin de donner des instructions claires aux élèves. Plusieurs options sont possibles. La plus simple est de prévoir une sauvegarde sur le réseau. Un « dossier » doit donc être préparé à lavance.Son nom et le chemin pour y accéder sont à préciser aux élèves. (ex: « nouvelle à chute-respire ») Quand ils enregistreront leur « fichier », ils devront le nommer clairement en précisant leur nom par exemple et faire un « enregistrer sous » afin daccéder au dossier darchivage sus nommé. Ces termes doivent donc être maîtrisés par les uns et les autres.

14 CONCLUSION La plupart des indices relevés se distinguent graphiquement du reste de film. (bandes horizontales, couleur grise, caractéristiques dun film (animation ) qui démarre. Dautres indices correspondent à des détails dont lexplication fournit loccasion dargumenter. Dune façon générale la préparation de la chute est rendue accessible aux « visuels » pour reprendre les termes dAntoine de La Garanderie, ce qui était lobjectif. Par ailleurs le document réalisé pour ce travail doit permettre de valider quelques items du B2I : Domaine 1 -le vocabulaire lié à lenvironnement informatique.(copier-coller) - les éléments permettant la saisie de linformation. (utilisation du clavier et de la fonction impression écran.) - être capable denregistrer son travail dans un dossier. Domaine 3 – utiliser les fonctions copier-coller - utiliser un traitement de texte pour un exposé. Travail proposé par JL Riffault.


Télécharger ppt "…en complément dune séquence consacrée aux récits… NIVEAU TROISIEME-SECONDE Létude dun clip vidéo… à chute ! Lobjectif dune telle séquence étant damener."

Présentations similaires


Annonces Google