La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Maitrise de leau pour un développement réel, rapide, effectif, durable, et efficace. Par Rakotondrainibe Jean Herivelo Coordonnateur national de Diorano-Wash.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Maitrise de leau pour un développement réel, rapide, effectif, durable, et efficace. Par Rakotondrainibe Jean Herivelo Coordonnateur national de Diorano-Wash."— Transcription de la présentation:

1 Maitrise de leau pour un développement réel, rapide, effectif, durable, et efficace. Par Rakotondrainibe Jean Herivelo Coordonnateur national de Diorano-Wash

2 Plan de la présentation 1. Leau dans la vie sociale: eau et culture malgache 2. Leau et le développement socio-économique 3. Les acteurs du secteur Eau, assainissement, hygiène 4. Les aspects négatifs de la non-maitrise de leau 5. La situation des problèmes deau à Madagascar 6. Les atouts de Madagascar 7. Les Perspectives: Que faire pour assurer le développement de laccès à leau potable pour tous, efficace et durable, tout en respectant les normes?

3 Importance de leau dans la vie sociale: leau et la culture malgache Leau est utilisée dans la bénédiction pour le bonheur, par le « Tso-drano », introduite même dans le culte ou la messe chrétienne, une notion de bien-être individuel et social; Lexpression de la fidélité et de loyauté est traduite par le « Velirano » ou serment; La force et la vigueur nécessaires pour affronter la vie sont octroyées aux jeunes garçons lors de la circoncision par le «Rano mahery ».

4 Importance de leau dans la vie sociale: quelques proverbes malgaches « Ny olombelona fandri-drano, ka tsy misy avo na iva » : Les hommes sont comme la surface dune eau tranquille, il ny a ni haut, ni bas (leau exprime légalité sociale) « Raha revom-potaka, rano no manala, raha revon-teny,vava no manala, raha revonalahelo, ny havana no itarainana:Quand en est couvert de boue, on se lave avec de l' eau, quand on s' est attiré des difficultés par son langage, en s' en tire avec des paroles et quand on est dans la peine, c' est à ses amis et parents qu' on s' adresse. (leau purificatrice) « Faly raha tonga ny rano fanala kenda, raha malahelo ka misy mpanony, raha lavo ka misy mpanarina » : "On est content de trouver de l'eau quand en étouffe, un consolateur quand on a du chagrin, quelqu'un qui vous relève quand en est tombé" (leau salvatrice) « Ataovy fitian-dranon' erika : madini-pihavy fa mahatondra-drano » "Que votre amitié soit comme la bruine, elle tombe fine, mais elle peut faire déborder les rivières«. (leau est comme un amour infini, qui grandit de jour en jour)

5 Importance de la maitrise de leau ou la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) dans le développement socio-économique La maitrise de leau contribue à réduire la pauvreté humaine (amélioration des conditions de vie et de santé par laccès à leau potable, lassainissement et lhygiène) et la pauvreté monétaire (contribution au développement des moyens de production économique: agriculture, élevage, énergie, exploitation minière, transport, tourisme)

6 Approvisionnement en eau potable et agriculture dans lextrême-sud de Madagascar

7 Eau pour lagriculture, l hydro- électricité

8 Eau pour lélevage

9 . Leau pour lexploitation minière: Transport de minerai dAmbatovy (Moramanga) vers Toamasina par pipe-line, grâce au pompage de leau du Mangoro pour Sheritt

10 Eau pour lhygiène

11 Eau pour le transport Pour le transport, par les voies navigables,

12 Eau pour le tourisme Pour le tourisme, à la fois pour assurer les conditions de vie adéquates des touristes dans les hôtels, mais aussi comme éléments naturels à exploiter pour les activités touristiques,

13 Les acteurs du développement de laccès à leau potable LEtat Les distributeurs deau: Jirama: (concessionnaire selon larticle 80 du code leau- jo janvier 1999).), opérateur privé en affermage (TSFM à Ihosy), commune en régie (Arivonimamo) Les partenaires techniques et financiers internationaux: La Banque mondiale, la Banque africaine de développement, lUnicef, la JICA, lUnion Europeenne,lAFD,la BEI, la Badea, le Pnud,lUSAID, Water Aid,Medair,Bush proof., etc… Les Organisations nationales: Saf/fjkm,Fikrifama,Caritas,Taratra,Famonjena,Sandadrano,Miarintsoa, ECA,St Gabriel.,ect…. Les Programmes et Projets: Medéa/Gret, Pamoela/Protos, Paear/min eau,HIP,le FID, le CCPRIAS Les sociétés privés: Someca,Smef,Dégremont,Aquasure,Watalys, la Cgc, Makiplast, etc……

14 Aspects négatifs 1. La pollution: cause des maladies dorigine hydrique:à Madagascar Les maladies diarrhéiques représentent la 2è cause de mortalité et atteignent 51 % des enfants de moins de 5 ans (UNICEF 2001). 2. Les inondations

15 Situation des maladies à Madagascar selon EPM 2005

16 Inondations de la plaine dAntananarivo

17 Situation des problèmes deau à Madagascar 1. Inégalités daccès à leau: conflits dusages entre les différentes catégories dutilisation et mauvaise coordination des activités concernant leau, lassainissement et lenvironnement: mise en œuvre de la GIRE. 2. Pollutions: détérioration de la qualité des eaux à cause de lérosion et la sédimentation, phénomènes lies à la déforestation, et des différentes pollutions dorigine organique du fait des problèmes dassainissement et dhygiène. 3. Lacunes au niveau de lapplication du code de leau et des décrets dapplication.

18 Inégalités daccès à leau - conflits dusages: mise en œuvre de la GIRE

19 Inégalités entre région Le surplus deau perdu en mer peut être vendu

20 Pipe-line à partir du Mandrare (ressources de la région Anosy) pour leau potable dAmbovombe et la région Androy, alors que la localité dAmboasary de la région Anosy na que de leau salée

21 Microcentrale de Dongala bloquée par les riziculteurs

22 Application de la Gire: rôles et responsabilités des acteurs Redevances pour accès aux ressources Redevances pour exploitation et maintenance Andea Redevances pour rejets dans la ressource

23 Pollutions de leau

24 Pollutions des eaux de surface

25 Pollutions des sources et des eaux souterraines

26

27 Lacunes au niveau de lapplication du code de leau

28 Le contrat de gestion déléguée Connaissance insuffisante: lacune au niveau de la vulgarisation Mauvaise interprétation de la gestion déléguée: Ex : un contrat daffermage peut comprendre une participation du fermier dans les investissements initiaux (projets pilotes du paepar) Affermage : contrat de délégation de service public par lequel le Maître douvrage confie à un tiers le mandat de gérer le service public de leau potable ou de lassainissement à ses frais, risques et périls. Le Maître douvrage charge ce tiers de lexploitation du service, de la maintenance des installations deau et de la responsabilité de tout ou partie des investissements de renouvellement. Le tiers assume les risques techniques et commerciaux et lautorité délégante reste responsable du financement de la majorité des dépenses en capital. Concession :Concession : contrat de délégation de service public par lequel un Maître douvrage confie à un tiers le mandat de gérer le service public de leau potable ou de lassainissement à ses frais, risques et périls. Le Maître douvrage charge ce tiers de lexploitation du service, de la maintenance des installations deau, des investissements de construction, de renouvellement et dextension du réseau.

29 La JIRAMA Selon l ARTICLE 80, la Jirama est un concessionnaire En fait, selon les définitions de la concession et de laffermage dans le code de leau, la Jirama devrait être plutôt en affermage, puisque bien quelle ait participé à une grande partie des investissements, lEtat est bien propriétaire des infrastructures et a apporté des investissements importants. Il faut aussi examiner la situation de la Jirama pour ses capacités dintervention dans les localités urbaines pauvres. Que permet le code quand des interventions en zone peri-urbaine dune localité placée sous la gestion de la Jirama sont nécessaires ?La réponse: application de DE LA SOUS-TRAITANCE DE DISTRIBUTION DEAU POTABLE Article 103: Un Gestionnaire délégué peut sous-traiter la distribution publique dEau potable, sur une partie de laire géographique de la Délégation de gestion, à une personne physique ou morale de droit public ou privé. Le gestionnaire délégué demeure cependant responsable vis à vis du Maître douvrage, de lactivité sous-traitée. Le gestionnaire délégué informe le Maître de louvrage et lOrganisme Régulateur de cette sous-traitance.

30 Atouts du secteur EAH

31 Structuration complète du secteur Cadre institutionnel : Ministère de lEau, Cadre légal et réglementaire : code de leau,les décrets dapplication, PSNA; Outils, de planification (le Pnaepa), de Programmation décentralisée (le BPOR), de normalisation des interventions (le manuel des procédures), de suivi-évaluation(la BDEA et le Snise), de concertation (la plate-forme Diorano-Wash), de mobilisation communautaire et déducation sanitaire(la stratégie nationale Wash) ; Connaissance des ressources en eaux et maitrise des techniques dexploitation

32 Les cartes suivantes sont installées dans la base de données : Cartes des points deau et systèmes deau, superposables sur toutes les cartes topographiques et géologiques Cartes des latrines, superposables sur toutes les cartes topographiques et géologiques Carte topographique au 1 : couverture totale de Madagascar Carte topographique au 1 : couverture totale de Madagascar Carte géologique au 1 : couverture totale de Madagascar Carte au 1 : couverture totale de Madagascar des limites administratives (province, région, district, commune) Carte hydrogéologique (les 8 zones hydrogéologiques) couverture totale de Madagascar Cartes des villes et villages au 1 : couverture totale de Madagascar Exemple dactions de la BDEA: fourniture de données de base

33 Perspectives: Que faire pour assurer le développement de laccès à leau potable pour tous, efficace et durable tout en respectant les normes?

34 Changements de comportements, développement des capacités, exploitation rationnelle, coordonnées des moyens disponibles et respect des normes 1. Changement des comportements: Changement de comportements et transformation des mentalités. positifs vis-à-vis, de la compréhension de limportance de leau, des freins issus des tabous et des traditions, de mauvaises habitudes de vie en matière dassainissement et dhygiène : mobilisation communautaire, éducation sanitaire; 2. Développement des capacités: Des professionnels en IEC et en techniques dhydraulique sont indispensables: développement des capacités de toutes les parties concernées, les communes, les agents de ladministration, le secteur privé, et agir dans le cadre du PPP.

35 Changements de comportements, développement des capacités, exploitation rationnelle, coordonnées des moyens disponibles et respect des normes 3. Bonne gouvernance: Transparence dans les appels doffres; Mobilisation et utilisation rationnelle, coordonnée, et efficace des ressources naturelles, humaines, techniques et financières, disponibles: utilisation du manuel des procédures, de la BDEA et du BPOR. 4. Respect des normes: Implantation adéquate des captages, amélioration des infrastructures, protection contre les pollutions, traitement de leau

36 implantation adéquate des captages en utilisant la BDEA

37 amélioration des infrastructures Nettoyer, mettre des aires dassainissement, équiper dune pompe à motricité humaine: actions concrètes permettant de passer de gauche à droite= accès à leau potable

38 Pompe à motricité humaine refoulante pour petite adduction deau :Naninora (alimente des bornes-fontaines à lécole et au CSB

39 Protection contre les pollutions

40 Implantation adéquate du point deau par rapport à la source de pollution (protection contre les pollutions pour les eaux souterraines)

41 Rayon dun périmètre de protection immédiat=15 mètres. Protection dun captage de source contre les pollutions

42 Captage de sous-écoulement sur le Mandrare (protection contre les eaux de surface polluées)

43 Traitement de leau

44 Unité compacte de traitement, avec minimum de génie civil, pour AEP de 1000 à habitants

45 45 Test pilote longue durée à Madagascar (1an): AQUASURE Développement; solution alternative dans les zones rurales

46 Watalys

47

48 Dessalement éolien

49 Misaotra tompoko


Télécharger ppt "Maitrise de leau pour un développement réel, rapide, effectif, durable, et efficace. Par Rakotondrainibe Jean Herivelo Coordonnateur national de Diorano-Wash."

Présentations similaires


Annonces Google