La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 SANTE et EPS Plaisir dagir : donner des habitus de pratiques Plaisir dagir : donner des habitus de pratiques Image de soi Image de soi Estime de soi.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 SANTE et EPS Plaisir dagir : donner des habitus de pratiques Plaisir dagir : donner des habitus de pratiques Image de soi Image de soi Estime de soi."— Transcription de la présentation:

1 1 SANTE et EPS Plaisir dagir : donner des habitus de pratiques Plaisir dagir : donner des habitus de pratiques Image de soi Image de soi Estime de soi Estime de soi Compétences psychosociales Compétences psychosociales

2 2 SANTE ET EPS LEPS a toujours entretenu des liens étroits avec la santé, ses finalités ont évolué au cours du siècle, dabord centrées sur le bon maintien, lhygiène, le développement des fonctions organiques et foncières, ces finalités se sont élargies aux dimensions psychologiques et sociales (relation aux autres) dans une perspective dépanouissement, de recherche de bien être, également de responsabilisation de lélève.

3 3 Problématique Développer les compétences psychosociales afin de favoriser le développement personnel de lélève et lacquisition dune éducation en faveur de sa santé : santé physique, santé mentale, santé sociale. Développer les compétences psychosociales afin de favoriser le développement personnel de lélève et lacquisition dune éducation en faveur de sa santé : santé physique, santé mentale, santé sociale. Plus particulièrement travailler sur limage de soi et lestime de soi à lécole en EPS, avec une démarche pédagogique qui favorise lempowerment. Plus particulièrement travailler sur limage de soi et lestime de soi à lécole en EPS, avec une démarche pédagogique qui favorise lempowerment. AGUERRE:

4 4 La jeunesse est-elle en danger ? « Même si tous les ados ne vont pas si mal » (sondage du 18 octobre 2003) à loccasion de la journée de ladolescence, et quils se déclarent « assez bien et même très bien dans la société », les chiffres annoncés par le baromètre santé montrent une inquiétude sur lévolution de la santé des jeunes : « Même si tous les ados ne vont pas si mal » (sondage du 18 octobre 2003) à loccasion de la journée de ladolescence, et quils se déclarent « assez bien et même très bien dans la société », les chiffres annoncés par le baromètre santé montrent une inquiétude sur lévolution de la santé des jeunes :

5 5 Les ados et la santé Être bien dans la société: Être bien dans la société: 17% F - 31% G 17% F - 31% G Confiance en lavenir : Confiance en lavenir : 66% F - 80% G 66% F - 80% G Consommation de psychotropes : 5,4% F-3,3 G Alcool :6% F- 19% G Cannabis : 7% F - 18% G Tabac : 39% F- 40% G Préoccupations/poids : 37,3% F- 19,1 % G

6 6 Les ados et « les conduites à risque »: Suicide Toxicomanie Alcoolisme Anorexie, boulimie, obésité Scarifications Violence Absentéisme, voir exclusion du système scolaire ( (Dispense dEPS)

7 7 Les ados Période de turbulence ( ados aux mille visages) Période de turbulence ( ados aux mille visages) Elle passe inévitablement par le corps ou les représentations corporelles occupent une place fondamentale, à un moment de forte représentation narcissique. Elle passe inévitablement par le corps ou les représentations corporelles occupent une place fondamentale, à un moment de forte représentation narcissique. Notre choix : créer des habitus santé : plaisir dagir en valorisant le concept de soi et lestime de soi. Notre choix : créer des habitus santé : plaisir dagir en valorisant le concept de soi et lestime de soi. Les points communs de ces 2 concepts : Les points communs de ces 2 concepts : Apparence physique, les compétences, le relationnel. Apparence physique, les compétences, le relationnel. AGUERRE:

8 8 La pyramide des besoins de MASLOW Besoins physiologiques, faim, soif, chaleur …………. Besoin de sécurité Besoin dassociation, être aimé, appartenir à un groupe, avoir des amis Besoin destime, dêtre reconnu, de respect, de pouvoir Besoin dautoréalisation, créativité

9 9 Définitions de la SANTE « État de complet bien être physique, psychique et social, qui ne consiste pas seulement en labsence de maladie ou dinfirmité » OMS 1946 « État de complet bien être physique, psychique et social, qui ne consiste pas seulement en labsence de maladie ou dinfirmité » OMS 1946 Charte dottawa (38 pays réunis pour la promotion de la santé) : La santé est une ressource de la vie quotidienne, ce nest pas un but en soi mais un moyen parmi dautres qui participe à lépanouissement des personnes La santé est une ressource de la vie quotidienne, ce nest pas un but en soi mais un moyen parmi dautres qui participe à lépanouissement des personnes La santé est un concept positif, ce nest pas seulement » je ne suis pas malade », mais cest aussi « je suis heureux » La santé est un concept positif, ce nest pas seulement » je ne suis pas malade », mais cest aussi « je suis heureux » La Santé met en valeur limportance des ressources sociales (projet social) et individuelles ( bioénergétiques, bio informationnelles, bio affectives ) La Santé met en valeur limportance des ressources sociales (projet social) et individuelles ( bioénergétiques, bio informationnelles, bio affectives ) AGUERRE:

10 10 Le but nest plus décarter le mal, la maladie, mais dapprofondir une façon déprouver le corps, celle den accroître et den réaliser les potentialités, la recherche du bien être : Le but nest plus décarter le mal, la maladie, mais dapprofondir une façon déprouver le corps, celle den accroître et den réaliser les potentialités, la recherche du bien être : « La santé est léquilibre de lharmonie de toutes les possibilités de la personne humaine, biologiques, psychologiques, sociales » J A Bury, Education pour la santé, enjeux, planifications, Bruxelles, de Boeck 1992 « La santé est léquilibre de lharmonie de toutes les possibilités de la personne humaine, biologiques, psychologiques, sociales » J A Bury, Education pour la santé, enjeux, planifications, Bruxelles, de Boeck 1992

11 11 Léducation pour la santé est un défi majeur de lécole : Léducation pour la santé est un défi majeur de lécole : Lutter contre léchec scolaire, lutter contre les difficultés relationnelles, le mal être. Lutter contre léchec scolaire, lutter contre les difficultés relationnelles, le mal être. En EPS : lieu de fortes expériences sociales aux moyens dAPSA, mettant en jeu le corps, la motricité, mais aussi lélève dans toutes ses dimensions: physiques, psychiques et sociales. En EPS : lieu de fortes expériences sociales aux moyens dAPSA, mettant en jeu le corps, la motricité, mais aussi lélève dans toutes ses dimensions: physiques, psychiques et sociales.

12 12 Les textes CESC circulaire n° – Prévention des conduites à risque et CESC BOEN N°28 du 9 juillet 98 CESC circulaire n° – Prévention des conduites à risque et CESC BOEN N°28 du 9 juillet 98 Thèmes de convergence programmes des collèges BO N° 5 25 août 2005 Thèmes de convergence programmes des collèges BO N° 5 25 août 2005 Orientations générales pour la politique de santé en faveur des élèves BO N° 1 25 janvier 2001 Orientations générales pour la politique de santé en faveur des élèves BO N° 1 25 janvier 2001 La santé des élèves : programme quinquennal de prévention déducation BO N° La santé des élèves : programme quinquennal de prévention déducation BO N°

13 13 OMS/santé mentale Dans le domaine de la promotion de la santé mentale, un groupe dexpert (93) à élaboré des programmes scolaires destinés au développement des aptitudes essentielles à la vie de lélève, ils se sont basés sur les comportements nuisibles à la santé, dont la complexité est à rechercher de linteraction entre les facteurs personnels, sociaux et environnementaux, ainsi lacquisition de compétences psychosociales savère dune importance primordiale pour ladoption de comportements favorables à la santé. Dans le domaine de la promotion de la santé mentale, un groupe dexpert (93) à élaboré des programmes scolaires destinés au développement des aptitudes essentielles à la vie de lélève, ils se sont basés sur les comportements nuisibles à la santé, dont la complexité est à rechercher de linteraction entre les facteurs personnels, sociaux et environnementaux, ainsi lacquisition de compétences psychosociales savère dune importance primordiale pour ladoption de comportements favorables à la santé.

14 14 Les compétences psychosociales et lOMS Les compétences psychosociales que lon qualifie de « savoir être » ont été associées en binôme par lOMS like skills education schools, genève, 1993 Les compétences psychosociales que lon qualifie de « savoir être » ont été associées en binôme par lOMS like skills education schools, genève, 1993 Savoir résoudre les problèmes et prendre des décisions Savoir résoudre les problèmes et prendre des décisions Avoir une pensée créative et critique Avoir une pensée créative et critique Savoir communiquer efficacement et être habile dans les relations interpersonnelles Savoir communiquer efficacement et être habile dans les relations interpersonnelles Avoir conscience de soi, avoir de lempathie pour les autres Avoir conscience de soi, avoir de lempathie pour les autres Savoir gérer son stress et ses émotions Savoir gérer son stress et ses émotions

15 15 Les compétences psychosociales et lEPS Résoudre des problèmes et prendre des décisions, psychologie cognitive : mise en situation ou lélève analyse, se met en projet pour planifier et réaliser les tâches demandées. Résoudre des problèmes et prendre des décisions, psychologie cognitive : mise en situation ou lélève analyse, se met en projet pour planifier et réaliser les tâches demandées. Avoir une pensée créative, avoir une pensée critique: Avoir une pensée créative, avoir une pensée critique: * la pensée créative contribue à la prise de décision et à la Résolution de Problème, * la pensée créative contribue à la prise de décision et à la Résolution de Problème, * la pensée critique est la capacité objective danalyser les infos et les expériences de façon objectives (OMS 93) * la pensée critique est la capacité objective danalyser les infos et les expériences de façon objectives (OMS 93) Favoriser linitiative dans des objectifs moteurs en EPS ex les APSA de pleine nature : escalade, parcours kayak, les APA, traitement didactique des APSA… Favoriser linitiative dans des objectifs moteurs en EPS ex les APSA de pleine nature : escalade, parcours kayak, les APA, traitement didactique des APSA…

16 16 Les compétences psychosociales et EPS Communiquer efficacement, être habile dans les relations interpersonnelles Communiquer efficacement, être habile dans les relations interpersonnelles Objectifs de socialisation, prise de responsabilité : jeux dentraides, parades ; en UNSS : jeunes officiels, arbitre, rôles sociomoteurs…) Objectifs de socialisation, prise de responsabilité : jeux dentraides, parades ; en UNSS : jeunes officiels, arbitre, rôles sociomoteurs…) Faire face à son stress, faire face à ses émotions. Faire face à son stress, faire face à ses émotions. Ce qui suppose dapprendre à se relaxer, à contrôler ses tensions, aussi bien dans leffectuation dun mouvement sportif que dans la gestion dun geste quotidien, ou dun conflit psychique. Ce qui suppose dapprendre à se relaxer, à contrôler ses tensions, aussi bien dans leffectuation dun mouvement sportif que dans la gestion dun geste quotidien, ou dun conflit psychique. Cest reconnaître les sources, les effets, cest apprendre à les contrôler (émotionnel, ou stress) Cest reconnaître les sources, les effets, cest apprendre à les contrôler (émotionnel, ou stress)

17 17 Les compétences psychosociales et lEPS La relaxation, la répétition mentale ou les images guidées sont des techniques que lEPS ne peut plus négliger afin de faire face à léchec scolaire, à la souffrance physique, au jugement dautrui, à ses émotions. La relaxation, la répétition mentale ou les images guidées sont des techniques que lEPS ne peut plus négliger afin de faire face à léchec scolaire, à la souffrance physique, au jugement dautrui, à ses émotions. Avoir conscience de soi, avoir de lempathie pour les autres. « Avoir conscience de soi-même, cest connaître son propre caractère, ses forces, ses faiblesses, ses désirs ses aversions » (OMS, 1993), cest aussi acquérir une conscience corporelle. Avoir conscience de soi, avoir de lempathie pour les autres. « Avoir conscience de soi-même, cest connaître son propre caractère, ses forces, ses faiblesses, ses désirs ses aversions » (OMS, 1993), cest aussi acquérir une conscience corporelle. Cest se percevoir dans son identité, de découvrir son potentiel, ses aptitudes, cest avoir conscience de soi dans sa dimension corporelle et psychique. Cest se percevoir dans son identité, de découvrir son potentiel, ses aptitudes, cest avoir conscience de soi dans sa dimension corporelle et psychique.

18 18 Les compétences psychosociales et lEPS * Lestime de soi et limage de soi passe forcément par le corps, principalement à ladolescence, période à forte tendance narcissique et ou lon découvre son corps, on construit son image corporelle. A ladolescence il y a une : *Mise en forme du corps avec la valorisation esthétique * Prise de risque dans sa dimension symbolique

19 19 Les compétences psychosociales et apprentissage Leurs acquisitions permettra de développer des comportements favorables à la santé, hypothèse de la théorie de lapprentissage social de (Bandura, 1977) daprès laquelle lapprentissage est considéré comme une acquisition active qui engendre un processus de structuration de lexpérience, en EPS dans le cadre de lapprentissage expérientiel des activités motrices. Leurs acquisitions permettra de développer des comportements favorables à la santé, hypothèse de la théorie de lapprentissage social de (Bandura, 1977) daprès laquelle lapprentissage est considéré comme une acquisition active qui engendre un processus de structuration de lexpérience, en EPS dans le cadre de lapprentissage expérientiel des activités motrices. Favoriser les buts de maîtrise/buts de compétitions Favoriser les buts de maîtrise/buts de compétitions

20 20 Les compétences psychosociales Léducation pour la santé sattache à développer les compétences psychosociales qui vont donner aux jeunes la possibilité de faire des choix pertinents, elles renvoient: Léducation pour la santé sattache à développer les compétences psychosociales qui vont donner aux jeunes la possibilité de faire des choix pertinents, elles renvoient: à lestime de soi à lestime de soi au rapport au corps au rapport au corps Aux relations aux autres Aux relations aux autres La gestion des conflits La gestion des conflits La confiance en son propre jugement La confiance en son propre jugement

21 21 LECOLE Acquérir des compétences Acquérir des compétences Comprendre le monde Comprendre le monde Vivre ensemble Vivre ensemble Devenir quelquun Devenir quelquun

22 22 Quest ce quune école qui favorise lestime de soi ? (École Murielle Dumont au Québec ) Sentiment de sécurité : réduire lanxiété la peur de léchec,environnement sécuritaire Sentiment de sécurité : réduire lanxiété la peur de léchec,environnement sécuritaire Sentiment didentité : reconnaître les qualités et les points +, image de soi + Sentiment didentité : reconnaître les qualités et les points +, image de soi + Sentiment dappartenance : réduire lisolement Sentiment dappartenance : réduire lisolement Sentiment de détermination : climat de confiance Sentiment de détermination : climat de confiance Sentiment de compétence : stratégies gagnantes,feedback + Sentiment de compétence : stratégies gagnantes,feedback + + sentiment de Justice (Pas de Calais) + sentiment de Justice (Pas de Calais) École qui favorise les buts de maîtrise/buts de compétition ( Delignières, Famose, B Lefort,…) École qui favorise les buts de maîtrise/buts de compétition ( Delignières, Famose, B Lefort,…)

23 23 EPS Finalités : Finalités : « Former par la pratique des APSA, un citoyen cultivé, lucide, autonome.Ce citoyen est responsable de la conduite de sa vie corporelle pendant la scolarité et tout au long de sa vie » BO lycée « Former par la pratique des APSA, un citoyen cultivé, lucide, autonome.Ce citoyen est responsable de la conduite de sa vie corporelle pendant la scolarité et tout au long de sa vie » BO lycée

24 24 Objectifs : faire vivre à tous les élèves des expériences corporelles collectives et individuelles qui permettent au travers de la réussite, donc de lefficacité de chacun, laccès à une citoyenneté en acte, léquilibre et le développement de sa personne, la réalisation de soi. 5 composantes culturelles + 5 composantes méthodologiques : - -CC5 :Orienter et développer les effets de lactivité physique en vue de lentretien de soi APSA ( traitement didactique)

25 25 Développer le concept de soi et lestime de soi Une conception phénoménologique de la personne : penser « le corps vécu », « le vivre incarné » Une conception phénoménologique de la personne : penser « le corps vécu », « le vivre incarné » Une conception holistique de la personne, elle reflète ses émotions, lexpression des expériences passées et à venir, le fait vécu, avec son histoire, ses projets, ses émotions…. Une conception holistique de la personne, elle reflète ses émotions, lexpression des expériences passées et à venir, le fait vécu, avec son histoire, ses projets, ses émotions….

26 26 Cadre conceptuel Une démarche active de lélève : situations dexpérimentations, dexplorations, situation problème Une démarche active de lélève : situations dexpérimentations, dexplorations, situation problème Favoriser les buts de maîtrises/buts de performances mise en projet de lélève Favoriser les buts de maîtrises/buts de performances mise en projet de lélève Recherche dun climat relationnel qui favorise lestime de soi :Élèves/Élèves ; Élèves/Profs Recherche dun climat relationnel qui favorise lestime de soi :Élèves/Élèves ; Élèves/Profs Non- jugement de ce qui est dit, de ce qui est fait Non- jugement de ce qui est dit, de ce qui est fait « Laisser le temps au temps » dans les acquisitions ! « Laisser le temps au temps » dans les acquisitions ! Une forme « dempowerment pédagogique » Une forme « dempowerment pédagogique »

27 27 CONCLUSIONS Développer les ressources bioénergétiques, bio informationnelles, biomécaniques, bio- affectives Développer les ressources bioénergétiques, bio informationnelles, biomécaniques, bio- affectives Se réaliser et construire son identité Se réaliser et construire son identité Agir en amont des comportements à risques chez les jeunes ados. Agir en amont des comportements à risques chez les jeunes ados.

28 28 Lécole doit aider les jeunes à devenir acteur de leur santé, cest un enjeu fondamental en EPS en collaboration avec les autres disciplines. Lécole doit aider les jeunes à devenir acteur de leur santé, cest un enjeu fondamental en EPS en collaboration avec les autres disciplines.

29 29 Santé et EPS Un corps pour soi : santé mentale Un corps pour soi : santé mentale Un corps pour les autres : santé sociale, citoyenneté Un corps pour les autres : santé sociale, citoyenneté Un corps en soi : santé physique Un corps en soi : santé physique

30 30 * Valoriser une une bonne image de soi : bonne perception de notre corps, de nos sensations ( sources de connaissances), ainsi quune bonne estime de soi, elle favorise la réussite dans les apprentissages scolaire, le plaisir dagir. * Travailler une forme « dempowerment pédagogique », par la qualité du travail abordé, qui nous lespérons, privilégiera lépanouissement, la responsabilité de lacteur dans la construction de son identité louverture sur le monde, en faveur de sa santé.

31 31 « Pour que sélève la voix humaine, il faut des mots, des images et un corps, mais aussi la raison de vivre » ! P Legendre (cité dans « la Prévenance » P Lecorps)

32 32 Propositions de thèmes de réflexions : Thème 1 : propositions de projets transdisciplinaires, multidisciplinaires dans le cadre du CESC Thème 2 : Viser la compétence « orienter et développer les effets de lAP en vue de lentretien de soi » Thème 3 : Le développement de lendurance permet elle de viser la santé en EPS ?

33 33 Thème 4 :Proposition didactique et pédagogique visant la santé et la citoyenneté au cours dun cycle : - Goût de la pratique, plaisir dagir - développer un sentiment de compétence - construire lestime de soi et la confiance en soi - prendre en compte la diversité des élèves: cours mixtes ou dé mixés ? * Quelles APSA * Quelles compétences psychosociales ? * Durée des cycles, climat motivationnel ? * Quelle démarche denseignement

34 34

35 35 Les jeunes et lactivité physique quelles situations ? - préoccupante ? - alarmante ?

36 36 Une diminution du taux de pratique : 40% moins actifs quil y a 30 ans une modification des types et du niveau de pratique à lado : libre, loisir, compétitif, récréatif pour la forme. Une diminution du temps consacré à lEP, le temps actif : 27% du temps dispos, 22% taches organisationnelles, 22%période dattente pour lélève Une progression de lobésité et de lexcès de poids, la proportion de jeunes obèses à doublé

37 37 Les jeunes aujourdhui sont moins actifs et lobésité juvénile a augmenté de 50%, plus particulièrement au début de ladolescence, un nombre important de jeunes diminuent leur niveau de pratique, voire délaisse lactivité physique.

38 38 Quelques explications Une diminution du taux de pratique : 40% moins actifs quil y a 30 ans Une diminution du taux de pratique : 40% moins actifs quil y a 30 ans une modification des types et du niveau de pratique à lado : libre, loisir, compétitif, récréatif pour la forme. une modification des types et du niveau de pratique à lado : libre, loisir, compétitif, récréatif pour la forme. Une diminution du temps consacré à lEP, le temps actif : 27% du temps dispos, 22% taches organisationnelles, 22%période dattente pour lélève Une diminution du temps consacré à lEP, le temps actif : 27% du temps dispos, 22% taches organisationnelles, 22%période dattente pour lélève Une diminution du niveau de condition physique Une diminution du niveau de condition physique Une progression de lobésité et de lexcès de poids, la proportion de jeunes obèses à doublé Une progression de lobésité et de lexcès de poids, la proportion de jeunes obèses à doublé Des problèmes alimentaires : anorexie, boulimie…. Des problèmes alimentaires : anorexie, boulimie…. Un style de vie de plus en plus sédentaire : moyens de transports motorisés … Un style de vie de plus en plus sédentaire : moyens de transports motorisés … Loisirs physiquement passifs : ordi, TV, jeux électroniques…. Loisirs physiquement passifs : ordi, TV, jeux électroniques….

39 39 Quelques explications Une diminution du taux de pratique : 40% moins actifs quil y a 30 ans Une diminution du taux de pratique : 40% moins actifs quil y a 30 ans une modification des types et du niveau de pratique à lado : libre, loisir, compétitif, récréatif pour la forme. une modification des types et du niveau de pratique à lado : libre, loisir, compétitif, récréatif pour la forme. Une diminution du temps consacré à lEP, le temps actif : 27% du temps dispos, 22% taches organisationnelles, 22%période dattente pour lélève Une diminution du temps consacré à lEP, le temps actif : 27% du temps dispos, 22% taches organisationnelles, 22%période dattente pour lélève Une diminution du niveau de condition physique Une diminution du niveau de condition physique Une progression de lobésité et de lexcès de poids, la proportion de jeunes obèses à doublé Une progression de lobésité et de lexcès de poids, la proportion de jeunes obèses à doublé Un style de vie de plus en plus sédentaire : moyens de transports motorisés, TV, Ordi, jeux électroniques… Un style de vie de plus en plus sédentaire : moyens de transports motorisés, TV, Ordi, jeux électroniques… Loisirs physiquement passifs Loisirs physiquement passifs

40 40 Nouvelles habitudes de vie des ados : * Le taux de fumeurs réguliers a augmenté de 4 à 16% ( les fumeurs réguliers ont une probabilité 3X plus élevée que les non fumeurs dappartenir au groupe des inactifs ) * le taux de buveurs réguliers dalcools est passé de 4% à 12% * Le taux de jeunes qui ne déjeunent pas à augmenté de 11% à 18% * les problèmes alimentaires ont augmenté : boulimie, anorexie…

41 41 Quels sont les motifs de sengager dans lactivité physique pour les ados ? * le plaisir dagir, le plaisir déprouvé * La perception de ses capacités : le niveau de ses compétences, lengagement dans la tache, de faire des projets * La gratification de lenseignant, de ses parents, de ses pairs… * Se valoriser auprès de son réseau social, des adultes …

42 42 Les motifs de désengagement : * La perte de plaisir : diminution du temps de jeu, accent mis sur la victoire accent mit sur le rendement, la victoire, la performance Objectifs de performances/Objectifs de maîtrise * De nouveaux intérêts et des conflits dintérêts dans une société de consommation. Attention les filles sont plus particulièrement touchées Chez les ans : 2 fois plus de filles inactives/garçons Plus de dispenses en EPS

43 43 Quelques solutions : * Proposer des AP adaptées aux filles : lutilisation de modèles féminins *Améliorer leurs habiletés, la confiance en elle, lestime de soi et la perception quelles ont de leurs capacités * Impliquer davantage des activités non compétitives et non traditionnelles : STEP, fitness, activité physique dexpression…. * Valoriser les buts de maîtrise/buts de compétitions * Jumeler AP et activités sportives culturelles ex: cycle de danse et activité de dessin de mode..

44 44 LActivité physique est essentielle à une bonne santé : * Des bénéfices sur le plan physique : développement des capacités physiques, amélioration des capacités cardio respiratoires, résistance musculaire, importance sur la croissance régulation du poids : santé physique * D es bénéfices sur le plan psychologique : santé mentale * Des bénéfices sur le plan social : état de relaxation, gestion du stress, amélioration de la concentration de la créativité….: santé sociale Lactivité physique facilite lapprentissage et la réussite scolaire et un bon usage de son corps

45 45 Quelques pistes de réflexions SANTE et EPS : * Propositions de projets transversaux pluridisciplinaires * Un ex de CC5 : « orienter les effets de lAp en vue de lentretien de soi » * Réflexion didactique et pédagogique sur Endurance visant la santé en EPS * Faut-il supprimer la mixité en EPS pour engager les filles dans les pratiques dactivités physiques ?


Télécharger ppt "1 SANTE et EPS Plaisir dagir : donner des habitus de pratiques Plaisir dagir : donner des habitus de pratiques Image de soi Image de soi Estime de soi."

Présentations similaires


Annonces Google