La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

© Jean-Louis Lessard Maria Chapdelaine Récit du Canada français par Louis Hémon Illustration : Clarence Gagnon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "© Jean-Louis Lessard Maria Chapdelaine Récit du Canada français par Louis Hémon Illustration : Clarence Gagnon."— Transcription de la présentation:

1 © Jean-Louis Lessard Maria Chapdelaine Récit du Canada français par Louis Hémon Illustration : Clarence Gagnon

2 © Jean-Louis Lessard La famille Hémon Les Hémon sont dorigine bretonne. Le père (Félix Hémon) et la mère (Louise Le Breton) appartenaient à des familles illustres. Le père, dabord professeur, puis auteur détudes littéraires, deviendra sous-ministre de léducation.

3 © Jean-Louis Lessard Louis Hémon ( ) Hémon est né à Brest en Troisième et dernier enfant de Félix Hémon et Louise Le Breton. Lorsquil a 2 ans, sa famille déménage à Paris. Milieu bourgeois, cultivé et aisé. Enfant agité, indépendant.

4 © Jean-Louis Lessard Ses études Au lycée, il découvre et pratique passionnément les sports. Baccalauréat en droit. Étude des langues : lamanite, lallemand, langlais.

5 © Jean-Louis Lessard Lépisode londonien ( ) Il quitte Paris pour Londres à 23 ans. Il vit dexpédients. Il écrit pour la revue « LAuto ». Il écrit trois romans entre 1908 et Il rencontre une artiste, Lydia OKelley. Ils auront une enfant : Lydia-Kalhleen.

6 © Jean-Louis Lessard Lépisode canadien ( ) Le 12 juin 1911, il embarque sur le Virginian en direction de Québec. Il passe lhiver à Montréal. Le 29 juin 1912, il débarque à Roberval. Le 1 er avril, il est de retour à Montréal. Le 26 juin 1913, il est happé par un train à Chapleau.

7 © Jean-Louis Lessard Lœuvre de Louis Hémon Louis Hémon na publié aucun roman de son vivant. Sa première oeuvre publiée en livre sera Maria Chapdelaine en 1916 à Montréal (en 1921 à Paris). Devant lampleur du succès, on publiera ses autres œuvres. Illustration : Clarence Gagnon

8 Ses débuts littéraires Il commence par écrire sur le sport pour une revue française. Il gagne quelques concours littéraires. Il publie une première nouvelle en 1908 : Lizzie Blakestone. Il commence à écrire des romans vers 1908, mais ne réussit pas à les faire publier.

9 © Jean-Louis Lessard Colin-Maillard Écrit en 1908, mais publié en Le roman raconte la révolte de Mike OBrady, un jeune ouvrier irlandais, idéaliste et violent, qui essaie de sortir de sa misère.

10 © Jean-Louis Lessard Battling Malone, pugiliste Écrit en 1909, mais publié en Le roman met en scène lIrlandais Patrick Malone, un boxeur naïf qui, grâce à des mécènes, gravit rapidement tous les échelons de la boxe.

11 © Jean-Louis Lessard Monsieur Ripois et la Némésis Écrit en 1910, mais publié en Le roman présente Amédée Ripois, un Français sans le sou en exil à Londres qui, pour gravir les échelons sociaux, séduit des femmes et les abandonne quand elles ne servent plus ses intérêts.

12 © Jean-Louis Lessard Les autres oeuvres

13 © Jean-Louis Lessard Maria Chapdelaine Maria Chapdelaine demeure lœuvre la plus importante de Louis Hémon. Ce roman fut un best-seller. Le roman, toutes langues confondues, en serait à plus de 250 éditions différentes et aurait été traduit dans au moins 25 langues. Illustration : Thoreau-Macdonald

14 © Jean-Louis Lessard Le « mythe » Maria Chapdelaine Louis Hémon expédie un exemplaire de son roman au journal Le Temps le 26 juin Le journal, qui ignore le décès de Hémon, publie le roman, sous la forme dun feuilleton, du 27 janvier au 19 février En 1921, le jeune éditeur parisien Grasset publie le livre à Paris : cest un grand succès qui va se perpétuer jusquaux années Dès 1921, publication de deux traductions anglaises : celle dAndrew McPhail et celle de W. H. Blake (illustrations de Thoreau MacDonald). Le roman se répandra partout dans le monde.

15 © Jean-Louis Lessard

16 Les sources Louis Hémon est arrivé au Lac Saint-Jean le 29 juin 1912 et la quitté le 31 mars Il a surtout vécu à Péribonka et a habité chez Samuel et Laura Bédard. Éva Bouchard, la sœur de Madame Bédard, aurait inspiré le personnage de Maria. Illustration : la maison des Bédard

17 © Jean-Louis Lessard Les personnes qui ont inspiré le roman Laura et Samuel BédardÉva Bouchard

18 © Jean-Louis Lessard Péribonka

19 © Jean-Louis Lessard Éva Bouchard Au début, Éva Bouchard refuse quon lidentifie à Maria. Pourtant, au fil des ans, elle deviendra « gardienne » du Musée Louis- Hémon à Péribonka et prononcera un peu partout (jusquà Paris) des conférences sur lauteur, à qui elle na pour ainsi dire jamais parlé. Elle en viendra même à vendre aux touristes des portraits autographiés « Maria Chapdelaine ». Ne lui enlevons rien, toutefois : elle a beaucoup fait pour conserver la mémoire de lauteur. Éva Bouchard

20 © Jean-Louis Lessard Les illustrateurs Maria Chapdelaine a été abondamment illustré, parfois par des peintres dans des éditions de luxe. Les plus célèbres illustrateurs sont Marc-Aurèle Suzor-Côté (édition LeFebvre, 1916), Thoreau MacDonald (The Macmillan Company, 1921), Gérard Cochet (la Renaissance du livre, 1922), Jean Lebédeff (éditions Fayard, 1928) Clarence Gagnon (éditions Mornay, 1933). Aujourdhui, les bibliophiles du monde entier sarrachent à gros prix ces premières éditions.

21 © Jean-Louis Lessard Suzor-Côté La mère et le père Chapdelaine Maria au râteau Eutrope Lorenzo François

22 © Jean-Louis Lessard Thoreau MacDonald

23 © Jean-Louis Lessard Clarence Gagnon

24 © Jean-Louis Lessard Dans la diapositive suivante vous allez découvrir trois illustrations de la scène des bleuets : celles de Gérard Cochet, de Jean- Paul Lemieux et de Clarence Gagnon.

25 © Jean-Louis Lessard La scène des bleuets

26 © Jean-Louis Lessard Des suites au roman Le roman a été adapté pour la scène, au cinéma, en bande- dessinée, en radio-roman, etc. Illustration : Louis Hémon (I) à Péribonka auprès de Samuel Bédard (II)

27 © Jean-Louis Lessard Des suites littéraires On connaît trois tentatives, pas tellement réussies, de créer une suite au roman : Alma- Rose (1925) de Sylva Clapin, Maria Chapdelaine ou le Paradis retrouvé (1992) de Gabrielle Gourdeau et La Fiancée du lac (1992) de Philippe Porée-Kurrer

28 © Jean-Louis Lessard Les films Le roman a donné lieu à trois films (Julien Duvivier, 1934 (ci-contre); Marc Allégret, 1950 (ci-dessous) ; Gilles Carle, 1984 (prochaine diapositive),.

29 © Jean-Louis Lessard Le film de Gilles Carle

30 © Jean-Louis Lessard Une bande-dessinée

31 © Jean-Louis Lessard Le musée Louis-Hémon

32 © Jean-Louis Lessard Les monuments Louis-Hémon à Péribonka Cette sculpture très controversée, devant le musée, a été surnommée « LHymen de Maria ».

33 © Jean-Louis Lessard Statuette de Suzor-Coté


Télécharger ppt "© Jean-Louis Lessard Maria Chapdelaine Récit du Canada français par Louis Hémon Illustration : Clarence Gagnon."

Présentations similaires


Annonces Google