La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La concentration études-sport soccer de l'Académie Saint-Louis: 2012-2013 Comprendre comment on accompagne nos joueuses de soccer 1 M. Fischer.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La concentration études-sport soccer de l'Académie Saint-Louis: 2012-2013 Comprendre comment on accompagne nos joueuses de soccer 1 M. Fischer."— Transcription de la présentation:

1 La concentration études-sport soccer de l'Académie Saint-Louis: Comprendre comment on accompagne nos joueuses de soccer 1 M. Fischer

2 Sommaire Mot de bienvenue Présentation du staff de la concentration Lorganisation La discipline et les règlements Lentraînement et la pédagogie La progression Lévaluation et les notes Laccompagnement Le soccer scolaire Financement Club versus ASL Varia 2 M. Fischer

3 Mot de bienvenue 3 Bienvenue de la part des joueuses de lArSenaL M. Fischer

4 Lencadrement de létudes- sport de lArSenaL Soccer 4 M. Fischer

5 Présentation Michel Fischer Personnel: Né en France à Strasbourg, Alsace, au Québec depuis 1997 Joueur: soccer joué en France puis 2 ans Rouge et Or et 3 ans Dynamo (Ligue Provinciale) Entraîneur: Formé au Québec (DEP) et en France Au sport-études (Secondaire 1 à 5) entraîneur AAA Dynamo Québec puis Royal-Sélect Beauport (U14 U18) A entraîné les Sélections Régionales (2003&2007), Équipe du Québec U14M en 2007 Responsable du volet AAA de Beauport Adjoint Rouge et Or depuis 2003 Formation Maîtrise en Psychopédagogie en Éducation Physique à lUniversité Laval (en cours) Maîtrise en Sciences Physiques, Université Laval DEA (Maîtrise) en Optique et Photonique, Université Paris XI Licence de Physique, Université Louis Pasteur, Strasbourg 5 M. Fischer

6 Présentation de lencadrement études-sport de l'ASL 6 Michel Fischer Coordonateur Olivier Romary Permanent Sylvain Haguette Permanent Jean-Michel Demers Intervenant Kathy Gosselin Intervenante Marie-Michèle Cantin Intervenante Daniel Fleury Responsable des sports M. Fischer

7 Lexpérience et la formation de nos entraîneurs 7 15ème année à l'ASL Professeur dÉducation Physique à l'ASL ASL: Juvénile A 3ème année à l'ASL Entraîneur Royal Beauport U13M Espoirs Adjoint U14F AAA Royal Sélect de Beauport Candidat Diplôme dEntraîneur Provincial ASL: Benjamin AA (sec 2) et Cadet A 3ème année à l'ASL Entraîneure CRSA U15F AA ASL: Benjamin A (sec 1) 4 ème année à lASL Entraîneur et responsable technique à Chaudière-Est Diplôme dEntraîneur Provincial ASL: Benjamin A (sec 2) & Cadet A & Adjoint AAA M. Fischer 2ème année à l'ASL Joueuse Rouge et Or Joueuse senior Royal de Beauport Adjointe U16F AAA Royal de Beauport ASL: Benjamin AA (sec 1)

8 Lexpérience et la formation de nos entraîneurs 8 Responsable voyage France 2014 Aide au financement Lambianceur enthousiaste Responsable discipline et présences Responsable financement Linfirmier- échauffeur- médiateur Le sérieux La capitaine-enseignante-meneuse La Miss Bonnehumeur M. Fischer

9 Profil dentraînement par cycle 6 périodes de 50 minutes par cycle de 7 jours: exemple de planification de lannée À partir de : objectif de périodes doubles pour tout le monde Jour 1Jour 2Jour 3Jour 4Jour 5Jour 6Jour 7 Période 1Sec. 1Sec. 2&3Sec. 1Sec. 2&3Sec. 1Sec. 2&3Sec. 1 Période 2Sec. 2&3 Sec. 1 Période 3Sec. 4&5 Sec. 1Sec. 4&5 Période 4Sec. 4&5 9 M. Fischer

10 Le profil de l'année 10 Période 1 Septembre à novembre Période 2A Novembre à décembre Période 2B Janvier à avril Période 3 Avril à juin SaisonExtérieureIntérieure Extérieure Commentaire Mise en place du cadre Initiation aux principes de jeu Début de saison d'hiver Remise en forme Fin de saison intérieure difficile: surcharge Fin de saison Préparation de l'été Axe de travail Principes de jeu Jeu sous pression Jeu à 11 M. Fischer

11 Notre façon de travailler... Nous nous orientons sur la progression des jeunes: peu importe le niveau si elles veulent progresser et si elles ont une bonne attitude Nous sommes très exigeants sur limplication dans la pratique, surtout la concentration et leffort physique Nous voulons leur apprendre quand se concentrer et quand relaxer Nous favorisons lautonomie et la réflexion (ce qui peut énerver si elles ont lhabitude de tout avoir, « tout cuit dans le bec »). Elles sont responsables de leurs actes, du matériel, de leur comportement,… Nous sommes très attachés à la qualité de jeu Être des ÉDUCATEURS: éduquer ne veut pas dire faire plaisir mais apprendre à prendre du plaisir et donc progresser à lintérieur des valeurs saines et éducatives du sport 11 M. Fischer

12 Ce en quoi nous nous engageons Les faire progresser. Leur progression dépendra de leur implication Respecter leur intégrité physique et psychologique Communiquer et être à lécoute (au bon moment) Expliquer le pourquoi des choses (au bon moment) Jeu: in vivo Autres: aux pauses ou après Offrir des opportunités de développement personnel: leur donner des repères Samuser tout en progressant dans un cadre 12 M. Fischer

13 Les attentes Que chacune traite lautre comme elle aimerait être traitée: respect absolu des gens (entraîneurs, joueurs, installations,...), politesse, language approprié, tenue appropriée Chaque geste, si petit soit-il a un impact sur lensemble de loeuvre: bien faire les choses et bien se comporter Quelles fassent ce quon leur demande: pas de négociation dactivités (politique de l'ASL) Que chacune soit impliquée dans sa progression et le travail déquipe Si problème, venir nous voir, au bon moment: accepte la discussion, ce qui ne veut pas dire que nous serons de la même opinion. Nous nargumentons pas sur les évidences et pour le plaisir dargumenter 13 Ne joue pas au soccer…en tout cas pas à lArsenal M. Fischer

14 Lorganisation et la gestion 14 M. Fischer

15 Lorganisation générale La planification Entraînements extérieurs sur terrains synthétiques, intérieurs sur plateaux de l'ASL, ou à Chauveau Vestiaires de l'ASL ou généraux Rendez-vous 8h30 pour la période 1 et 10h35 pour la période 3 en tenue (10h30 départ pour Chauveau) 15 M. Fischer

16 Lorganisation générale Le matériel Matériel extérieur et intérieur. Les entraîneurs préciseront quand il ne sera plus nécessaire d'apporter l'un ou l'autre Protège-tibias en tout temps Souliers de soccer appropriés en tout temps Vêtements de l'ASL seulement (3 t-shirts, 2 shorts et 2 paires de bas, le tout fourni en début dannée) 16 M. Fischer

17 Lorganisation sur le terrain Arrivée sur le terrain 1.Saluer les entraîneurs: bonjour et poignée de main en regardant lentraîneur 2.Tout le monde transporte le matériel 3.Toro, échauffement pendant que nous mettons en place le terrain 4.Regroupement: début de séance (faire silence et écouter, quand vous voudrez quelque chose, vous voudrez aussi notre attention…) 17 M. Fischer

18 Lorganisation sur le terrain Départ du terrain 1.Tout le monde ramasse et transporte le matériel 2.Personne ne part avant que tout soit ramassé 3.Regroupement: feedback 4.Saluer les entraîneurs: au revoir et poignée de main en regardant lentraîneur 18 Séance à Chauveau: départ du bus à 10h00 vers lASL! M. Fischer

19 La discipline et les règlements I 19 L'entraînement de soccer est un cours d'éducation physique Le terrain de soccer est la salle de classe de la joueuse M. Fischer

20 La discipline et les règlements II Le sport est un véhicule des valeurs Vouvoiement des entraîneurs, « entraîneur », coach, Madame, Monsieur Poignée de main: politesse et respect Les jeunes responsables de leurs actes Pas d'alcool ni de drogue Que du matériel de soccer durant les activités de soccer: pas de cellulaire, de livres,…même pour les blessées Règlements et discipline accordés sur lécole avec Mme Watters (cf. Agenda section 5) 20 M. Fischer

21 La discipline et les règlements III Agenda à faire signer: M. Haguette Langage Oubli de matériel (chaussures, protèges-tibias, vêtements,…): pas de pratique + agenda: 1 bye: M. Haguette Comportement inapproprié (manque d'implication, mauvaise volonté, non verbal,…) Retard non motivé: M. Haguette En cas de cumul de signatures: suspension, Mme Watters Les motifs de retenue sont les mêmes que ceux de lécole 21 M. Fischer

22 La discipline et les règlements IV Agenda non signé: élève non acceptée à pratiquer Élève qui na pas les protections ou le matériel nécessaire: ne pratique pas Élèves blessées: Certificat médical: gestion par le secrétariat et Mme Pelletier Pas de certificat médical: doivent rester en cours avec nous, y compris à lextérieur quel que soit le temps (rappel: pas de mp3 ni livres) 22 M. Fischer

23 Lenseignement et linteraction 23 M. Fischer

24 Lentraînement et la pédagogie I « Le potentiel numéro un du joueur, cest le talent. La mise en route du potentiel, cest lattitude. Quelque part, le premier des talents, cest lattitude.» Adapté de J.-P. Ancian 24 M. Fischer

25 Lentraînement et la pédagogie II: objectifs Le contenu et les objectifs des entraînements est planifié et va du problème de jeu collectif à la compétence individuelle et vice et versa pour donner du sens au jeu Lapprentissage passe par: Ladaptation aux situations Limplication physique et mentale La loi immuable des répétitions (travail de gammes nécessaire même si répétitif: mémoire labile) cf pros 25 M. Fischer

26 Lentraînement et la pédagogie III Objectif de lentraînement: progresser. Cela ne veut pas dire faire ce quon veut ou encore faire ce qui ne demande pas deffort. Au contraire, cest faire le choix de leffort On sentraîne pour devenir meilleur. Volonté de développer la motivation intrinsèque du joueur 26 M. Fischer

27 Lentraînement et la pédagogie IV: pédagogie Pédagogie: approche par compétence parallèle à lécole mais pas seulement Pédagogie active Guidage et résolution de problème: trouver des solutions par le questionnement et la créativité Approche interactive entre acteurs Pédagogie prescriptive Répétition pour stabiliser les plans moteurs Approche directe sans interactivité (application de consignes) 27 M. Fischer

28 Lentraînement et la pédagogie V: savoir- être Très directs au début Pas de négociation sur les demandes des entraîneurs, le respect, lengagement: devenir meilleur est un choix Développer le savoir-être et le savoir s'entraîner Implication totale des joueuses, surtout au niveau de la concentration et de la discipline: on peut mal jouer mais on peut aussi toujours courir Encourage les questions de soccer durant et après la pratique 28 M. Fischer

29 L'interaction entraîneurs-joueuses: précisions Répondez aux demandes des entraîneurs Entraînement: si désaccord ou incompréhension, appeler lentraîneur S'arrêter, expliquer ses interrogations Poser les questions -> interaction. Une fois le problème clarifié, retour en action sur signal de lentraîneur Toujours regarder lentraîneur avec qui vous parlez Entraînement: si problème, poser ses questions aux pauses entre les activités 29 M. Fischer

30 L'interaction entraîneurs-joueuses: précisions Match: en action, pas le temps d'interagir Si manque de temps, appliquer ce qui est demandé et retour en fin de pratique Pendant les explications, regarder l'entraîneur, interrompre ce que vous faites (nouer lacets, mettre les bas, parler avec voisine,...) Si problème important: venez nous voir au bureau 30 M. Fischer

31 La progression Elle nest pas nécessairement linéaire mais peut se faire par plateaux. La durée entre les plateaux est plus ou moins longue selon chaque individu Elle dépend des pédagogies, certaines sont pour le court terme (directe) et dautres pour le moyen ou long terme (interactive) Elle dépend absolument de lengagement Répéter est indispensable. Pas toujours le fun, mais pas de progrès sans répétition, même des choses les plus simples 31 M. Fischer

32 Les compétitions 32 M. Fischer

33 Le soccer scolaire régional extérieur I Les différentes catégories: Benjamines: secondaires 1 et 2 Cadettes: secondaires 3 et 4 (1 et 2 éligibles) Juvéniles: secondaires 4 et 5 (3 éligibles) Les différentes divisions: AAA = Division 1 (nexiste quen juvénile) AA = Division 2 A = Division 3 B = Division 3B 33 M. Fischer

34 Conséquences des compétitions sur les matchs à lintérieur: importance de la présence aux matchs Article 11 CHEVAUCHEMENT (sport collectif) Définition : Le terme chevauchement est utilisé lorsquun joueur évolue simultanément avec deux équipes de catégories dâge ou niveaux différents Le chevauchement de niveau et/ou de catégorie est permis seulement en première moitié de calendrier 11.2 Calendrier de parties (BB-FB-HO-SE-SI) Pour un calendrier de 10 parties et plus, même si regroupé en tournoi, à sa 3e participation au niveau et/ou catégorie supérieur, un joueur perd son admissibilité pour le niveau et/ou catégorie inférieur. Si moins de 10 parties, le joueur perd son admissibilité à sa 2e partie. Exception, à sa 4e partie au niveau AAA (division 1), le joueur perd son admissibilité au niveau ou catégorie inférieure. 34 M. Fischer

35 Le soccer scolaire régional: nos équipes en Pour la saison extérieure (4 tournois+séries régionales): Juvénile A (16) Cadet A (18) Benjamin A (18+1), AA (15+10) Saison intérieure (6 tournois+séries+provinciaux) Juvénile A, AAA Cadet A3 et A4 Benjamin A1, A2, AA1 et AA2 35 M. Fischer

36 Le soccer provincial: le juvénile AAA: soccer à 7 à lintérieur Ligue provinciale intérieure juvénile de soccer à 7 = toutes les joueuses de secondaire 1 à 5 peuvent y jouer Forme de tournoi en semaine (5, mercredi ou jeudi, plus les séries) Occasionne des désagréments: rappels de dernière minute dûs aux blessures par exemple Un entraînement supplémentaire à Chauveau par semaine à partir de novembre, hors jours 4 (soccer à 7) Sélection de 10 joueuses minimum pour la ligue Sélection de 5 à 10 joueuses supplémentaires qui s'entraîneront le mardi: Joueuses réserves Faire progresser les joueuses Ces joueuses évolueront dans les autres équipes de l'ASL 36 M. Fischer

37 Conséquences des compétitions sur les entraînements à lintérieur Secondaire 1: homogénéité Secondaires 2&3: benjamin, cadet (voir juvénile): ajustement du travail intérieur sur la 1 ère journée dentraînement de la semaine Secondaires 4&5: compétitions régionales en fin de semaine et provinciales en semaines+entraînement supplémentaire pour AAA = GESTION DIFFÉRENTE de la semaine en type de travail et intensité durant la saison intérieure: Différenciation technique et physique 37 M. Fischer

38 Lévaluation et le suivi 38 M. Fischer

39 Au niveau académique I: lévaluation et les notes Évaluation soccer: 3 catégories: Savoir-Être Sportif (SES): comportement, attitude sportive, régularité (coefficient 1) Compétences TACtiques (TAC): compétences avec et sans ballon (coefficient 3) Performances, Présences, Tests (PPT): performances aux tournois (entraîneur), présences aux tournois, résultats des tests techniques et théoriques (coefficient 2) Évaluation formative en cours délaboration 39 M. Fischer

40 Au niveau académique II: lévaluation et les notes Évaluation ÉDucation Physique (EDP): 2.4 km Tests physiques Agilité Compétences transversales: gestion des remises de matériel, document, ponctualité, équipement, gestion de temps Élèves du mois: certificats affichés au bureau et remis aux gagnantes chaque mois 40 M. Fischer

41 Au niveau académique III: le suivi Consultation des bulletins et de lagenda + rencontre individuelle au mois de décembre Important: communiquer avec moi en cas de problème ou de message à porter auprès des jeunes 41 M. Fischer

42 Laccompagnement I Partenariat Entraîneur-Parents pour éducation des jeunes Au début, beaucoup dadaptations à faire pour les joueurs: les encourager Apprenons leur à être autonomes et responsables. Même si cest dur. Lautonomie est la clé de la progression 42 M. Fischer

43 Laccompagnement II Autonomie: Responsables de leur matériel et davoir ce quil faut Responsables de leurs actes Les jeunes se construisent à travers les expériences quils vivent. Celles-ci peuvent être positives ou négatives, le vivre leur permet de trouver des solutions et de développer leur autonomie Ils se construisent dans la facilité mais aussi (et des fois surtout) la difficulté. Lautonomie aide les jeunes à transformer les obstacles en défi et non pas en barrières insurmontables Bien que non recherchés, les conflits ne sont pas une catastrophe mais bien au contraire, ils peuvent être des opportunités déducation, quand ils sont bien gérés. Ils permettent de réelles évolutions des jeunes 43 M. Fischer

44 Laccompagnement III Être patient et encourager vos jeunes dans les comportements positifs, dans leur persévérance et pour chaque progrès Soyez positifs sur les coachs, lenvironnement, les problèmes rencontrés, vous influencez leurs pensées donc leurs émotions. Ce sont leurs émotions qui guident leur engagement donc leur progression. Moralité: Faites les penser positivement mais laissez les vivre leur processus Communiquer avec nous si problème, quel quil soit Attention à la surcharge, veillez à sa santé physique et mentale de vos jeunes. Si signes avant coureurs, communiquer avec nous 44 M. Fischer

45 Financement Responsable: M. Haguette et M. Romary L'Académie demande une activité de financement dans l'année Objectif: 7500$ (matériel, stade Chauveau, tournois,…) 45 M. Fischer

46 Club versus études-sport Attention aux périodes de surcharge, surtout dans la 2 ème partie de la saison où le travail en club sintensifie. Veillez à la santé physique et mentale de vos jeunes Pas dintervention dans le club (sélection, poste, surclassement,…). Indépendance de l'ASL vs club et vice versa 46 M. Fischer

47 Gala de fin de saison Présences obligatoires: achats de billets en mai-juin Pour les besoins de montage, il nous est important davoir des photos de toutes les équipes: nous encourageons les parents et amis à faire un maximum de photos (de qualité) pour avoir un maximum de choix et de monde à la fin de lannée 47 M. Fischer

48 Voyage en France M. Romary 48 M. Fischer

49 Remerciements Je vous remercie de votre attention Nhésitez pas à communiquer avec moi Questions? 49 M. Fischer


Télécharger ppt "La concentration études-sport soccer de l'Académie Saint-Louis: 2012-2013 Comprendre comment on accompagne nos joueuses de soccer 1 M. Fischer."

Présentations similaires


Annonces Google