La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Grammaire/séquence lautobiographie (textes p.10 -19)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Grammaire/séquence lautobiographie (textes p.10 -19)"— Transcription de la présentation:

1 Grammaire/séquence lautobiographie (textes p )

2 La valeur des temps de lindicatif I Le présent

3 Mémoires d'une jeune fille rangée Je suis née à quatre heures du matin, le 9 janvier 1908, dans une chambre aux meubles laqués de blanc, qui donnait sur le boulevard Raspail. Sur les photos de famille prises l'été suivant, on voit de jeunes dames en robes longues, aux chapeaux empanachés de plumes d'autruche, des messieurs coiffés de canotiers et de panamas qui sourient à un bébé : ce sont mes parents, mon grand-père, des oncles, des tantes, et c'est moi. Mon père avait trente ans, ma mère vingt et un, et j'étais leur premier enfant. je tourne une page de l'album ; maman tient dans ses bras un bébé qui n'est pas moi ; je porte une jupe plissée, un béret, j'ai deux ans et demi, et ma soeur vient de naître. J'en fus, paraît-il, jalouse, mais pendant peu de temps. Aussi loin que je me souvienne, j'étais fière d'être l'aînée : la première. Déguisée en chaperon rouge, portant dans mon panier galette et pot de beurre, je me sentais plus intéressante qu'un nourrisson cloué dans son berceau. J'avais une petite soeur : ce poupon ne m'avait pas. Simone de Beauvoir, Mémoires dune jeune fille rangée (1958)

4 je tourne une page de l'album: présent dénonciation (moment de lécriture) maman tient dans ses bras un bébé qui n'est pas moi: présent de narration (moment de lhistoire )

5 Mémoires d'une jeune fille rangée donnait sourient tient porte Je suis née à quatre heures du matin, le 9 janvier 1908, dans une chambre aux meubles laqués de blanc, qui donnait sur le boulevard Raspail. Sur les photos de famille prises l'été suivant, on voit de jeunes dames en robes longues, aux chapeaux empanachés de plumes d'autruche, des messieurs coiffés de canotiers et de panamas qui sourient à un bébé : ce sont mes parents, mon grand-père, des oncles, des tantes, et c'est moi. Mon père avait trente ans, ma mère vingt et un, et j'étais leur premier enfant. je tourne une page de l'album ; maman tient dans ses bras un bébé qui n'est pas moi ; je porte une jupe plissée, un béret, j'ai deux ans et demi, et ma soeur vient de naître. J'en fus, paraît-il, jalouse, mais pendant peu de temps. Aussi loin que je me souvienne, j'étais fière d'être l'aînée : la première. Déguisée en chaperon rouge, portant dans mon panier galette et pot de beurre, je me sentais plus intéressante qu'un nourrisson cloué dans son berceau. J'avais une petite soeur : ce poupon ne m'avait pas. Simone de Beauvoir, Mémoires dune jeune fille rangée (1958)

6 Imparfait/présent: Temps de la description: faits de second plan

7 Mémoires d'une jeune fille rangée vient Je suis née à quatre heures du matin, le 9 janvier 1908, dans une chambre aux meubles laqués de blanc, qui donnait sur le boulevard Raspail. Sur les photos de famille prises l'été suivant, on voit de jeunes dames en robes longues, aux chapeaux empanachés de plumes d'autruche, des messieurs coiffés de canotiers et de panamas qui sourient à un bébé : ce sont mes parents, mon grand-père, des oncles, des tantes, et c'est moi. Mon père avait trente ans, ma mère vingt et un, et j'étais leur premier enfant. je tourne une page de l'album ; maman tient dans ses bras un bébé qui n'est pas moi ; je porte une jupe plissée, un béret, j'ai deux ans et demi, et ma soeur vient de naître. J'en fus, paraît-il, jalouse, mais pendant peu de temps. Aussi loin que je me souvienne, j'étais fière d'être l'aînée : la première. Déguisée en chaperon rouge, portant dans mon panier galette et pot de beurre, je me sentais plus intéressante qu'un nourrisson cloué dans son berceau. J'avais une petite soeur : ce poupon ne m'avait pas. Simone de Beauvoir, Mémoires dune jeune fille rangée (1958)

8 Vient: présent = passé proche

9 tournerefermerepose Je tourne une page de lalbum, je le referme tout de suite, je le repose sur létagère et je sors de la pièce, pleine démotion devant ce passé perdu.

10 Tourne Referme Sors = faits de premier plan (actions ponctuelles/ font avancer lhistoire)

11 lenfermeme débarrasse Je tourne une page de lalbum, je le referme tout de suite, je le repose sur létagère et je sors de la pièce, pleine démotion devant ce passé perdu. Jai pris une décision: demain je lenferme dans le placard des archives familiales, et je me débarrasse de la clef. Daprès Simone de Beauvoir, Mémoires dune jeune fille rangée (1958)

12 Je lenfermeJe lenferme je me débarrasseje me débarrasse Présent = futur proche

13 Mémoires d'une jeune fille rangée tient porte Je suis née à quatre heures du matin, le 9 janvier 1908, dans une chambre aux meubles laqués de blanc, qui donnait sur le boulevard Raspail. Sur les photos de famille prises l'été suivant, on voit de jeunes dames en robes longues, aux chapeaux empanachés de plumes d'autruche, des messieurs coiffés de canotiers et de panamas qui sourient à un bébé : ce sont mes parents, mon grand-père, des oncles, des tantes, et c'est moi. Mon père avait trente ans, ma mère vingt et un, et j'étais leur premier enfant. je tourne une page de l'album ; maman tient dans ses bras un bébé qui n'est pas moi ; je porte une jupe plissée, un béret, j'ai deux ans et demi, et ma soeur vient de naître. J'en fus, paraît-il, jalouse, mais pendant peu de temps. Aussi loin que je me souvienne, j'étais fière d'être l'aînée : la première. Déguisée en chaperon rouge, portant dans mon panier galette et pot de beurre, je me sentais plus intéressante qu'un nourrisson cloué dans son berceau. J'avais une petite soeur : ce poupon ne m'avait pas. Simone de Beauvoir, Mémoires dune jeune fille rangée (1958)

14 Maman tient: Je porte: Présent de narration (coupe un récit au passé)

15 Mémoires d'une jeune fille rangée Je suis née à quatre heures du matin, le 9 janvier 1908, dans une chambre aux meubles laqués de blanc, qui donnait sur le boulevard Raspail. Sur les photos de famille prises l'été suivant, on voit de jeunes dames en robes longues, aux chapeaux empanachés de plumes d'autruche, des messieurs coiffés de canotiers et de panamas qui sourient à un bébé : ce sont mes parents, mon grand-père, des oncles, des tantes, et c'est moi. Mon père avait trente ans, ma mère vingt et un, et j'étais leur premier enfant. je tourne une page de l'album ; maman tient dans ses bras un bébé qui n'est pas moi ; je porte une jupe plissée, un béret, j'ai deux ans et demi, et ma soeur vient de naître. J'en fus, paraît-il, jalouse, mais pendant peu de temps. Aussi loin que je me souvienne, j'étais fière d'être l'aînée : la première. Déguisée en chaperon rouge, portant dans mon panier galette et pot de beurre, je me sentais plus intéressante qu'un nourrisson cloué dans son berceau. J'avais une petite soeur : ce poupon ne m'avait pas. Simone de Beauvoir, Mémoires dune jeune fille rangée (1958)

16 jai je minstalle il fumeje tourne je faison mappelleQuand jai un peu de temps, je minstalle tranquillement dans le fauteuil que mon père occupe quand il fume son cigare dont la fumée envahit le salon, je tourne une page de l'album et je fais la sourde oreille chaque fois qu on mappelle pour passer à table.

17 jai je minstalle il fume je tourne je fais je fais on mappelle Présent dhabitude (ou de répétition)

18 remontentQuand jai un peu de temps, je minstalle tranquillement dans le fauteuil que mon père occupe quand il fume son cigare dont la fumée envahit le salon, je tourne une page de l'album et je fais la sourde oreille chaque fois qu on mappelle pour passer à table: les souvenirs intimes remontent toujours quand on est seul.

19 Remontent: présent de vérité générale.

20 lâchestu te dépêchesQuand jai un peu de temps, je minstalle tranquillement dans le fauteuil que mon père occupe quand il fume son cigare dont la fumée envahit le salon, je tourne une page de l'album et je fais la sourde oreille chaque fois qu on mappelle pour passer à table: « tu lâches un peu ces souvenirs, et tu te dépêches darriver: ton père est déjà à table!.. » jentends ma mère hurler dans lescalier, mais je reste bien calée dans mon fauteuil: les souvenirs intimes remontent toujours quand on est seul. Si mes parents viennent me chercher, cest décidé: je menferme dans le salon.

21 lâchestu te dépêches« tu lâches un peu ces souvenirs, et tu te dépêches darriver » Présent de commandement (exprime un ordre)

22 mes parents viennentje menferme Quand jai un peu de temps, je minstalle tranquillement dans le fauteuil que mon père occupe quand il fume son cigare dont la fumée envahit le salon, je tourne une page de l'album et je fais la sourde oreille chaque fois qu on mappelle pour passer à table: « tu lâches un peu ces souvenirs, et tu te dépêches darriver: ton père est déjà à table!.. » jentends ma mère hurler dans lescalier, mais je reste bien calée dans mon fauteuil: les souvenirs intimes remontent toujours quand on est seul. Si mes parents viennent me chercher, cest décidé: je menferme dans le salon.

23 mes parents viennent …je menfermeSi mes parents viennent …je menferme Présent dhypothèse

24 Synthèse/leçon:

25 valeursexemples présent dénonciation (moment de lécriture) je tourne une page de l'album: présent de narration (moment de lhistoire ) maman tient dans ses bras un bébé qui n'est pas moi: Imparfait/présent: Temps de la description: faits de second plan qui donnait sur le boulevard Raspail maman tient dans ses bras un bébé qui n'est pas moi ; je porte une jupe plissée présent = passé prochema soeur vient de naître faits de premier plan (actions ponctuelles/ font avancer lhistoire) Tourne/ Referme / Sors Présent = futur proche Je lenferme/je me débarrasse Présent de narration (coupe un récit au passé) Maman tient/ Je porte

26 Présent dhabitude (ou de répétition)jai /je minstalle/il fume /je tourne / je fais /on mappelle présent de vérité générale.les souvenirs intimes remontent toujours quand on est seul. Présent de commandement (exprime un ordre) « tu lâches un peu ces souvenirs, et tu te dépêches darriver » Présent dhypothèseSi mes parents viennent …je menferme

27 Exercices (livre de grammaire): 1,2,4 p. 138


Télécharger ppt "Grammaire/séquence lautobiographie (textes p.10 -19)"

Présentations similaires


Annonces Google