La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un diaporama de mes sculptures … …avec quelques considérations sur lappel créatif. François Delivré

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un diaporama de mes sculptures … …avec quelques considérations sur lappel créatif. François Delivré"— Transcription de la présentation:

1 Un diaporama de mes sculptures … …avec quelques considérations sur lappel créatif. François Delivré

2 Voilà 16 ans que je me suis lancé dans la sculpture. Quelle aventure ! Pourtant, longtemps, je pensais navoir aucun don. Tant de personnes pensent quelles nont pas de talent. Vous, peut-être ? Nous avons tous du talent quelque part, mais nous ne cherchons pas assez. Heureusement, la vie nous fait des clins dœil. Et un beau jour… Bouche dor Terre cuite à feuille dor

3 Pourquoi diable suis-je allé en Corse ? Pourquoi diable ? 22 août 1995 : jétais venu à cette atelier de modelage pour la plage, le soleil et une semaine sympa. Des vacances, quoi… Jai rencontré largile. Alors aujourdhui, jai façonné ma première forme en pensant à ceux qui se font massacrer en ce moment, là bas à Srebenica. Bosnie, bronze 2005, H 13 cm

4 Je veux continuer. Alors, je me suis inscrit pour lannée à latelier de Monique Sidelsky, « le cru et le cuit ». Les séances ont lieu le samedi matin. Jy fais ce que je veux (enfin, presque). De toute façon, si on tripote la terre nimporte comment, la cuisson au four est impitoyable. Madame Crafougnette terre cuite 1996 H 22 cm 18 octobre 1995 : Je mamuse comme un fou. On rigole bien, les filles sont sympas. Et puis il y a des gosses. Ici, pas de hiérarchie dâge.

5 Entre deux samedis à latelier, je travaille dans ma cuisine. La femme de ménage est furieuse, les boulettes de terre salissent le pavé. 4 avril 1996 : Jai commencé ce matin une statuette à partir dune vieille photo de lastronome Herschel. Ce visage me fascine. Tout est mort, sauf les yeux tournés vers les étoiles. Herschel terre 1996 bronze 1996 H : 11 cm

6 Le Craoque 1996 H : 23 cm - Monique, comment je fais pour faire des pieds à mon bonhomme ? - Tu veux quoi ? - Quil tape du pied. - Oublie ta tête. Laisse tes mains faire des pieds rageurs. 17 avril 1996 : commentaires très sympa des passants alors que je suis en train de fignoler la terre du Craoque sur le pas de la porte de latelier, rue Lacépède. Une japonaise admirative passe et dit : « Oh ! Il a tous les détails ! »

7 1 ère voie : vous avez un projet en tête au départ, une idée doeuvre, une inspiration. 2 ème voie : vous videz votre mental et laissez faire. Vous lâchez prise de tout projet et vos mains créent ce qui arrive. La fiancée (copie, 2003) Le zouave de lOurcq Terre 2011 H 21 cm

8 Ma « prof » ma baptisé le coroplaste zoomorphe. Coroplaste, en grec, signifie sculpteur sur terre. Zoomorphe vient de zoo (vivant) et morphos (forme) Un coroplaste zoomorphe est donc un sculpteur qui samuse (beaucoup) à faire des formes bizarres de personnages (hommes, animaux ou monstres) La reine de Miam miam Bronze H : 55 cm 9 juin 1996 : ce matin à latelier, nous nous sommes amusés comme des fous. Françoise M. avait sa blouse entrouverte et un superbe corset bleu. Cela ma donné des idées pour la femme monstre que je suis en train de modeler.

9 Chien ailé Terre cuite 2006 H 29 cm Midas terre cuite – an 2000 H 38 cm Raymond terre cuite – 2005 H 44 cm

10 Pour les vacances, jai apporté mon matériel : mirettes, fil à couper, ébauchoirs, plastique alimentaire, planchettes, et pains de terre La femme de Lhurs bronze et pierre 1996 H : 12 cm 12 août 1996 : sur une pierre trouvée au lac de Lhurs près du pic dAnie, jai placé une femme qui abandonne son corps à la caresse du soleil. Mais nest-ce pas lours quelle appelle ? Le mythe de lanimal viril hante les contes de ce pays. Est-ce que cest « bien » pour moi de commencer à représenter le corps humain ? Je ny connais rien en anatomie.

11 Comment faire des yeux ? En peinture, on fait des formes, des reflets et des couleurs, mais en sculpture ? Souvent, des creux suffisent. 22 août 1996 : cette après midi, jai fait une tête monumentale. Je me suis inspiré dun bouchon de bouteille représentant de Gaulle, mais nai gardé que le nez. La première personne qui a vu la tête a dit cest Mitterrand et la deuxième cest Chirac!. Je vais lappeler le souverain. Le souverain Bronze H : 34 cm

12 Jai annoncé à Monique que je quittais le cru et le cuit. Elle trouve que cest dommage, que jai encore plein de choses à apprendre. Elle a raison, mais je dois à présent trouver ma voie tout seul… et faire des erreurs. Christ au silence terre cuite H : 13 cm 4 octobre 1996 : Je retrouve une forme commencée au printemps et que javais enveloppée dans un linge mouillé et du plastique. Lhumidité a adouci les formes du visage. Il mévoque la passion du Christ, lorsque Pilate linterroge : « tu ne dis rien ? ». Mais Jésus garde le silence.

13 Art moderne, je me marre ! terre cuite H : 24 cm Décembre 1996 : Comme je suis nul en histoire de lart, jai décidé de prendre des cours sur lart contemporain au Jeu de Paume 16 décembre : Quest-ce qui est de lart et quest ce qui nen est pas ? Marcel Duchamp a-t-il raison quand il dit: « lartiste pointe du doigt sur un objet et cela est de lart » ? Mais alors : - Quest ce quil faut faire pour être un artiste ? - Suis-je un artiste ? - Qui va décider si je suis ou non un artiste ? Pour soulager ma tête pleine de questions, Je fais un bonhomme qui se moque.

14 César, terre cuite 2010 H 14 cm Ai-je du génie ? Bien sûr que oui ! Avez-vous du génie ? Evidemment ! Sommes-nous des génies ? Si cest pour nous sentir au dessus ou en dessous des autres artistes, mieux vaut ne pas se poser cette question. Les autres savent mieux que nous où est notre génie. Parce que, pour nous, nos réussites « géniales » nous semblent tellement faciles !

15 Copie de Femme à la toilette, de Rodin On se dit : je ne suis pas Rodin, je ne suis pas Renoir, je ne suis pas Mozart, je ne suis pas Saint-Exupéry. Evidemment que lon nest pas comme eux, puisquon est soi ! Lorsque le démon de la comparaison arrive, voici une très bonne solution : « fiche le camp, salopard ! » Dire ça tout de suite, dès que ça arrive.

16 Je découvre la sensualité des formes lisses. Le « truc » technique consiste à se servir des maths. Les plus belles courbes sont en effet obtenues en faisant pivoter des droites autour dun axe. Alors, je polis ma forme avec des feuilles de papier de verre roulées en cylindre. Juin 1997 : cette forme mévoque maman, toujours pressée avec sa poussette roulante. Quand jétais gosse, elle navait jamais assez de temps pour faire les courses. Maman va au marché 1997, H : 41 cm

17 La grande maman bronze 1998 H : 55 cm Oiseau Mimi I terre cuite 2002 H : 33 cm

18 Ci-dessus : Oiseau Mimi II terre cuite 2005, H 24 cm A droite : Oiseau Napoléon, bronze 2001, H 27cm Oiseau Dauphin, 2011, H 17 cm

19 Mise au vert pour une semaine complète de sculpture. Nos hôtes agriculteurs mont prêté une grange où jai installé des tréteaux. Ah ! Ne faire rien que modeler la terre pendant plusieurs jours ! Un vieux rêve. 6 août 1999 : la première œuvre a été faite sur la table du jardin. Ce type a lair prodigieusement nouille. On dirait un majordome zélé qui na comme enjeu de vie que servir ses maîtres, genre garçon de café de Sartre. Le majordome Terre cuite H : 23 cm

20 Calamity Jane Bronze H : 23 cm Aux armes ! Terre cuite H : 23 cm

21 12 août 1999 : laprès midi, je fais la sieste et regarde Maigret à la télé. Puis je retourne à la terre. Quand je suis épuisé, je me jette sur mon lit et dors une heure ou deux, nimporte quand. Parfois, je me réveille en pleine nuit et vais modeler à la grange. Le prince de Waringzelle Terre cuite H : 38 cm Cap Gris-nez, Eté 1999

22 Sine nomine Bois exotique H : 24 cm Et si je faisais des formes lisses en bois ? A Remiremont, un sculpteur mapprend les rudiments du matériau. Isabelle cèdre H : 18 cm

23 Mon ancienne « prof » de sculpture a acheté une maison à La Ferté Milon, une petite ville médiévale sur la route de Soissons. Comme le garage où je travaille est trop petit, jai accepté son invitation de partager son atelier. Le vent fripon Terre cuite H : 23 cm 24 juillet 2000 : javais tant rêvé dun sourire sur une de mes pièces ! Sans doute nétais-je pas prêt ? Aujourdhui enfin, sans crier gare, une jeune femme souriante est née. Quel bonheur !

24 La Ferté Milon me plait. Je quitte latelier de Monique et minstalle dans une maison, tout près de la muraille du 14 ème siècle. Enfin, jai mon atelier ! 18 août 2001 : je viens de recevoir mon four électrique. Je pourrai y cuire des pièces de 62 cm. 26 août 2001 : jai mal réglé la température et ma Victoire a fondu comme du verre ! Je me maudirais pour cette bêtise.

25 23 septembre 2001 : pour Flore, jai préféré faire un moulage en plâtre à « creux perdu ». Je navais pas été assez attentif aux adjonctions dargile et risquais de voir la pièce originale en terre détruite à la cuisson. Lavantage dun atelier, cest que tout est déjà en place quand on sy met. Un impératif demeure : balayer, balayer, balayer.

26 On croit souvent que les outils servent à faire de la belle technique. Cest vrai, mais ce nest pas tout. Les outils sintègrent à la création, ils donnent des idées en cours de travail. Un manche doutil brisé donne lidée de faire des yeux tout ronds, une spatule ronde donne lidée de faire un crâne chauve… Mon atelier en Devant, quelques outils. Plus loin, les terres cuites de lange du désir (2011), de lOiseau Mimi III (2008) et du Kepler (2009).

27 11 mai 2002 : à la devanture du salon de coiffure, une publicité a attiré mon regard. Les deux yeux dun visage de femme étaient cachés par une immense mèche. Jeune homme ou jeune fille ? Ce visage est énigmatique et me fait un peu peur. Jocelyn Bronze 2004 H : 33 cm

28 Le consultant terre cuite 2000, H 38 cm Et si linspiration ne vient pas ? Eh bien, expirez ! Le souffle créateur ne peut pas rentrer dans une tête pleine.

29 Parfois lœuvre touche à sa fin et on se dit : « ça ne va pas ». Tant de temps et tant de peine pour rien ? Pas pour rien : cétait une étape. Si la question vous préoccupe, regardez comment fait Picasso dans le film « Picasso », de Clouzot. Voltaire, ébauche plâtre

30 12 avril 2004 : « tes statues sont très osées » me dit Anne R. dun ton sévère. Gêné, je balbutie une réponse mais elle reprend, lair gourmand : « puis-je te passer commande dune Vénus pensante ? Cest bientôt lanniversaire de mon mari. » Vénus pensante terre 26 cm

31 La grenouille Terre cuite 1998, H 11 cm Est-ce quon peut tout créer ? Je ne sais pas. Ce que je sais, cest quau moment de montrer, il faut faire attention. Choquer pour choquer, je naime pas. Lart du vingtième siècle est tombé malade de ne pas avoir compris cela. Et puis, il faut parfois se protéger, soi

32 Lœuvre suscite : intérêt incompréhension dédain émotion rejet ironie admiration critique … ou rien du tout. Grande Arche de la Défense, mai 2002 : les gens sarrêtent, regardent, rient, lisent les commentaires, discutent en couple à voix basse. Une femme dit à son mari : « jadore cette statue », avec un geste enveloppant de la main.

33 Agonie du zouave Pavilion à la bataille dEssling Terre cuite peinte, 2005, H 46 cm Selon le psychanalyste Didier Anzieu, une œuvre nest vraiment achevée quau moment de lexposition, ce quil appelle la « cinquième phase ». On a envie dexposer, et on a peur. Loeuvre va devenir un « mauvais objet » ou un « bon objet » selon le regard des gens. On a été avec notre « bébé » tout au long de la création. Mais cest fini. La seule chose à faire, cest permettre à lœuvre de vivre seule. Pour cela, il faut la montrer.

34 Moine étudiant les miracles Terre cuite 2005, H 52 cm 17 août 2004 : de retour du monastère de San Juan de la Peńa, en haut Aragon, je fais une statue à partir dune figurine de vieux moine. Copier pour sentraîner, comme un pianiste fait ses gammes. Parfois, la copie devient une œuvre à elle seule. Je laisse faire, comme ça vient.

35 Parfois, le désir semble mourir et je prends peur. Linspiration se fait rare, de longs mois sécoulent pendant lesquels on ne fait rien, ou presque. Puis la vie fait un clin dœil, comme cette ancienne élève qui me demande de mouler son corps de femme enceinte. Je suis très ému. Tout en moulant, je parle au bébé. Moulage de femme enceinte 2009

36 2008 : treize ans déjà que jai découvert la sculpture ! Souvent, je me suis interrogé : est-ce que cest beau, ce que je fais ? Quest-ce qui est beau ? Il paraît qu Emmanuel Kant traite de cette question dans sa Critique de la faculté de juger,. Lire Kant ! Cest bien trop difficile! Alors, jécoute les CD de Luc Ferry pour me faire une idée. Cest vrai, après tout : pourquoi trouvez- vous que quelque chose est beau ou laid? Lannonciation 2008, terre cuite H 54 cm

37 1 – Le beau, cest ce qui reflète lharmonie du monde. Encore faut-il croire, comme les anciens grecs, que cette harmonie existe. 2 – Le beau, cest ce qui correspond à une belle idée. Encore faut-il croire que les idées sont plus belles que la réalité. 3 – Le beau, cest ce qui plaît aux sens. Encore faut-il que les sens soient bien éduqués et en bon état. 4 - Le beau, cest lorsque le plaisir des sens rejoint… le sens de luniversel : cest « lantinomie du goût » de Kant. Le conquistador ébauche 2008.

38 2010 : quinze ans après le « Herschell », je modèle à nouveau un visage dastronome. Ah ! Je voudrais encore atteindre les étoiles ! Kepler, 2010, H 29 cm Pourquoi est-ce que je crée ? Quelle est mon étoile ? Je ne sais pas. Peut-être la joie.

39 Longtemps, jai rêvé davoir un « style » propre en sculpture. Cela aurait été plus facile pour faire connaître mes oeuvres. On aurait dit « Tiens, un Delivré ! » Mais je dois en prendre mon parti : mes sculptures sont diverses. Cest comme ça. Et puis, peu à peu, jai à peu près vaincu le démon de la comparaison avec les autres créateurs. Je ne me désole plus : quest-ce qui compte le plus, la notoriété ou la joie? Camille, 2004, H 11 cm

40 Rejoindre linstant présent. Travailler à loeuvre, bien sûr, mais avec la joie au cœur. Jubiler Ebauche de femme sourire An 2000

41 Je vous en supplie faites quelque chose apprenez un pas une danse quelque chose qui vous justifie qui vous donne le droit d'être habillés de votre peau de votre poil apprenez à marcher et à rire parce que ce serait trop bête à la fin que tant soient morts et que vous viviez sans rien faire de votre vie Charlotte Delbo Une connaissance inutile Berger lescunois Terre cuite 2010, H 29 cm

42 Merci à la vie qui fait de nous tous des créateurs et des créatrices


Télécharger ppt "Un diaporama de mes sculptures … …avec quelques considérations sur lappel créatif. François Delivré"

Présentations similaires


Annonces Google