La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cest la valeur quon vous donne qui conditionne la réalité

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cest la valeur quon vous donne qui conditionne la réalité"— Transcription de la présentation:

1 Cest la valeur quon vous donne qui conditionne la réalité

2 Jai travaillé fort pour être un menteur crédible Un cerveau qui veut être équilibré qu'il le soit Jean Luc Archambault

3 Remerciements Dédicace Introduction Être naturel Les chercheurs demploi, ces mal-aimés Les candidats sont trop souvent leurs pires ennemis Prenez le temps dêtre efficients Sommaire Plan du livre

4 Merci à Gaétan Hotte et René Lahaie, deux ingénieurs très chouettes. Merci à Geneviève Gagnon pour la photo de cette belle chouette. Remerciements

5 Merci à Denis Poirier, Denise LHeureux, Éric Lévesque, Nathalie Gannon, Sophie Gros d'Aillon, Gérard Côté, Stephen Covey, Ghassan Chemali, Donald Chaîné, Riadh Ben Aissa, Marie-Josée Plouffe, Mathieu Laferrière, Renaud Dugas, Frédéric Blanquart, Charles Lambert, Alain Bernier. Votre contribution a été tout simplement géniale. Merci à mon comité de lecture qui ma aligné. Merci donc à Agnès Monseur, à Samia Abdelaziz, à Jacques Reid et à Denis Poirier. Votre lucidité est une vraie bénédiction. Merci aux personnes que jai côtoyé lors de lécriture de ce livre. Merci à Emploi Québec et à lOffice des professions du Québec. Merci aux chercheurs demplois. Je vous avais promis que jécrirais ce livre. Le travail est fait. Le meilleur est à venir. Merci à vous tous de mavoir inspiré. Jai certainement oublié beaucoup de monde et je men excuse. Jean Luc Archambault

6 Je dédie ce livre À ma mère Flore qui ma dit un jour de miser sur la clé dor et des valeurs sûres, comme la solidarité, lentraide et le respect mutuel. À mon épouse Lise qui a fait preuve jusquà son dernier souffle, dune détermination et dun courage gravés à jamais dans mon coeur. À mes enfants Annick et Julie et à ma petite fille Magalie. Je vous aime beaucoup. Merci de me garder jeune. Aux ingénieurs, chimistes et technologues qui mont accordés leur confiance. Je vous remercie du fond du cœur. Votre solidarité me fait vibrer. Aux employeurs, aux candidats et aux partenaires daffaires que jai mobilisés. Ne laissons personne nous dire quil est impossible de réaliser ce qui est écrit dans ce livre. On doit le faire car personne ne le fera à notre place. Dédicace

7 Être naturel Introduction Ce nest pas par hasard que ces deux ingénieurs sont naturels. Gaétan Hotte René Lahaie

8 Être naturel Être, cest exister et se trouver à un endroit de corps et desprit. Un individu naturel est un individu sans assaisonnement artificiel. Être naturel est relatif à la nature particulière de chaque individu, à son tempérament et à ses penchants innés. Être naturel soffre à lesprit. Ce sont des qualités morales qui sont innées, par opposition à ce qui est acquis. Lhomme appartient à la nature. La culture est la seconde nature de lhomme. Samia : Combien pèse lego dun individu culturel ? La réponse est le poids dune cuillère pleine de ragoût délicieux. Le poids de la cuillère n'est pas important. Tout dépend de la manière quon sen sert. La seule chose qui compte est lattitude.

9 Voici deux scénarios pour illustrer ma pensée. Scénario 1 Samia : Jai déposé sur une table une grosse marmite qui contenait un délicieux ragoût et jai attaché au bras de quatre individus de type cerveau gauche, une cuillère au très long manche. Gaétan : Jai ouvert une porte et jai regardé à l'intérieur de la pièce. Au milieu de la pièce, il y avait la table, la grosse marmite, le ragoût à l'arôme délicieux, les quatre individus avec leurs cuillères. Je salivais d'envie en regardant le délicieux ragoût. Les quatre individus : Nous étions affamés, nos cuillères étaient remplies de ragoût, mais nous étions trop égoïstes pour partager. René : Je frissonnais à la vue de lattitude de ses égoïstes.

10 Scénario 2 Samia : Jai demandé à quatre individus équilibrés de jouer le même scénario. Je les ai placés autour de la table et jai attaché à leur bras une cuillère au très long manche. Gaétan : La scène était identique à la précédente. Les quatre individus: On se parlait tout en partageant le contenu de nos cuillères.

11 Samia : La première chose que vous avez à faire est dêtre naturel. Ne cherchez des raisons pour être naturel. Soyez-le. Gaétan : La deuxième chose à faire est de mesurer nos connaissances. Voici des questions pour mesurer nos connaissances. Savons-nous quoi faire pour : 1- être naturel? 2- être autonome? 3- sortir de notre cocon? 4- laisser notre marque? 5- nous mettre en valeur? 6- être un talent équilibré? 7- être au moment présent? 8- gérer nos papillons noirs? 9- maîtriser notre non verbal? Si vous répondez OUI à plus de 7 questions, vous pouvez vous débrouiller avec peu ou pas d'aide. Si vous répondez OUI à 4 et jusqu'à 7 questions, vous êtes votre pire ennemi. Si vous répondez OUI à moins de 4 questions, prenez le temps de vous regarder dans un miroir.

12 René : La troisième chose à faire est de se mobiliser. Être mobilisé fait référence au NOUS. Cest sengager dans un projet parce quon sent une volonté intérieure de passer à laction. Pour se mobiliser, on doit être un modèle et permettre à chacun de contribuer. Samia : Pour se mobiliser, on doit croire intuitivement quon a du pouvoir, sinon, ce nest pas la peine d'essayer. Gaétan : La quatrième chose à faire est dhonorer les gens ayant participés à la rédaction de ce livre. On doit le faire car personne ne le fera à notre place. Un wouaireux frustré : Pourquoi? Gaétan : Parce quils ont suivis ces trois étapes.

13 Mieux se connaître. Ils ont sollicités le feed-back de leur entourage et mesurés les différences entre la perception quils ont deux-mêmes et la perception que les autres ont deux. Mieux se faire connaître. Ils ont augmentés leur visibilité et pris le temps de construire leur réseau. Ils ont appris à donner avant de recevoir. Ils ont tirés profit de nos forums de discussion en participant à leur création et à la construction de leur contenu. Mieux se faire reconnaître. Ils ont géré leur réputation. Ils ont gardés le contact avec leurs références et ils leur ont demandés des recommandations. Demander une recommandation leur a permis de mettre par écrit laction réussie avec cette référence. La recommandation leur permet de valider linformation inscrite dans leur CV et dans leur lettre de motivation.

14 Le wouaireux frustré : Es-tu sérieux? Samia : Bonté divine… Cest quoi ce langage ? Le wouaireux : Montrez-moi de quel bois vous vous chauffez madame !!! Samia : Je me chauffe avec du hêtre (être) mon cher frustré. ÊTRE, veut dire Entraide, Ténacité, Respect, Efficience. Vous avez le choix. Avec les mêmes pierres, vous pouvez être un mur. pont. Vous pouvez être un pont.

15 Un pont, cest à la fois ce qui sépare et ce qui uni. Le pont qui nous sépare Se présenter très vite et espérer que votre interlocuteur se rappelle de votre nom Parler dun seul trait comme pour vous débarrasser dune corvée Être impoli, arrogant et faire votre langue de bois Parler longtemps sans donner à votre interlocuteur loccasion de sexprimer Parler de vous et dire ce que vous cherchez sans rien donner en retour Hésiter, sexcuser, et donner limpression de ne pas savoir ce que vous voulez Le pont qui nous uni Le sourire. Cest lingrédient le plus puissant. La posture. Évitez de croiser les bras. Une poignée de main franche et ferme. Lénergie doit être positive. Le regard. Ne pas baisser les yeux en premier. Le prénom de votre interlocuteur. Sen rappeler. Cest le moyen pour le séduire. Écouter avec attention. Il n'en faut pas plus pour marquer des points. Communiquer positivement. Parler de sujets qui génèrent du positif. Être naturel.

16 Soignez votre réputation Soignez votre réputation et donnez un 'petit coup de pouce' à celle des autres. Si vous avez une bonne réputation, les gens se souviendront de vous. Ils n'hésiteront pas à citer notre nom dans une conversation et à vous bichonner. Ils s'attendent à ce vous réussissiez et à ce que votre réussite rejaillisse sur eux. Témoignages Jean Luc aime nous faire sortir le meilleur de nous-mêmes. Aucun déguisement ne lui résiste longtemps. Il réveille nos valeurs les plus sensibles et il nous fait découvrir les opportunités les plus imprévues. Il nous fait cheminer à travers les changements de la vie, de la carrière, de pays ou de continent. Denis Poirier Il ne faut pas que je pense trop longtemps pour parler de toi. Jean Luc, tu es unique, un modèle comme toi je crois que ça nexiste plus. Tu as du talent à revendre, une patience dange, une écoute infatigable et une analyse époustouflante. Plus on te connaît, plus on tapprécie. Tu nous transportes dans une zone inconfortable de pensée qui nous pousse à nous dépasser et à reconnaître au plus profond de nous ce qui est vraiment notre vrai talent. Je crois sincèrement que je suis enfin dans le bon réseau. Je vais mettre le tout en pratique dans une entreprise. Je sens que ça s'en vient bientôt. Denise LHeureux

17 Vous avez besoin daide! Jean Luc est là pour vous aider. Il est dun professionnaliste exemplaire. Je sais de quoi je parle car je le connais depuis plusieurs années. Continue ton bon travail Jean Luc. On a besoin de gens comme toi. Éric Lévesque Jean Luc, tu es un homme extrêmement intelligent. À mon avis, tu es inspiré pour écrire comme ça. Tu es vraiment dans la zone Alpha pour créer ce chef d'œuvre. Nathalie Gannon Jean Luc est un homme de grand TALENT. Il est mon mentor. Il a une réserve inépuisable de ressources pour exceller dans le domaine de lemploi et bien plus. Je le recommande sans hésitation à ceux qui veulent être des maîtres en la matière. Sophie Gros d'Aillon J'ai lu vos documents et je commence à comprendre pourquoi je ne comprenais pas. Gérard Côté

18 Les chercheurs demplois, ces mal-aimés Dabord, je vais mettre une chose au clair. Les chercheurs demplois, arrêtez de dire que vous êtes à la recherche dun emploi. Dites plutôt que vous êtes à la recherche de votre identité et que vous êtes dans loffre de vos talents. Dites aussi que vous êtes la solution et non le problème. Dites-vous que vous êtes assez chouette pour que je retire la corde invisible qui garde votre cerveau esclave de vos habitudes mentales. Ceci étant dit, voici la démarche à suivre pour être pris au sérieux, lorsque vous offrez vos services à un cerveau qui embauche. Dabord, prenez le temps de vivre le moment présent Samia : Comment on fait ça ? Cest simple. Votre tête doit être au même endroit que votre corps. Pour vivre le moment présent, on ramène sa conscience dans son corps et on observe ce quon voit, ce quon entend, ce quon ressent, ce quon sent et ce quon goûte. On prend conscience de lespace entre nous et ce qui est autour de nous et on observe ses pensées et ses émotions.

19 Ensuite, lâchez prise Samia : Comment on fait ça ? Cest simple. Vivez dans le moment présent. Lâcher prise est un acte de confiance. Pour lâcher prise, on loppose à son contraire, cest-à-dire, le contrôle. Pour lâcher prise, on est conscient de ce qui arrive et de labsurdité de vouloir contrôler ce quon ne peut pas changer. Pour lâcher prise, faites le deuil de ses trois croyances : vouloir que tout soit parfait, vouloir que tout fonctionne à votre façon, vouloir tout analyser avant de faire quelque chose de nouveau. Rappelez-vous que la suranalyse, paralyse. Samia : Comment faire pour lâcher prise? On prend le temps de se poser les bonnes questions : Est-ce que je peux accueillir ce qui est dans ce livre? Est-ce que je peux lâcher prise sans changer ce qui est écrit dans ce livre? Quand? Maintenant.

20 Finalement, être chouette Samia : Comment on fait ça ? Cest simple. On se met à la disposition des autres, on est à leur écoute, on soublie pour mieux être avec lautre. Samia : Cest quoi être chouette? Voici la clé dor pour être chouette. René Deschênes : Michou, laisse-moi parler. WOW !!! On técoute René. Le sourire est lingrédient le plus facile à utiliser. On évite de croiser les bras lorsquon parle à son interlocuteur et on lui donne une poignée de main franche et ferme. Lénergie doit être positive. On soutient le regard et on évite de regarder autour de soi. On ne baisse pas les yeux en premier et on retient le prénom de son interlocuteur. Cest le meilleur moyen pour le séduire. On écoute avec attention son interlocuteur. Il nen demande pas plus. On communique positivement et on parle de sujets qui génèrent du positif. On fait tout, vraiment tout, pour être naturel.

21 Les gens chouette sont engagés dans quelque chose qui les dépasse comme individus. Mais la route à suivre nest pas droite, ni magique. Samia : Je sais que lindustrie du marketing relationnel a permis à Jean Luc de bâtir des projets qui le dépassent comme individu. Samia : Est-ce quêtre chouette est suffisant? Non, ce nest pas suffisant, sinon les grenouilles y auraient pensé. Tiens, tiens, une vérité qui sort du sac.

22 Depuis 1980, Jean Luc utilise ses talents de mentor à bon escient, il renforce sa fidélité envers le marketing relationnel grâce à son acquiescement volontaire et privilégie une communication personnalisée et des offres sur mesure. Samia : Cest quoi le Branding des mentors dans le marketing relationnel ? Les mentors ont l'assurance et la sagesse qui les incitent à valoriser le transfert de leurs acquis aux personnes sans expérience. Ils sont motivés et disposés à offrir leurs compétences, leurs connaissances et leur vision de la vie, afin de les soutenir dans la réalisation de leurs objectifs personnels et professionnels. Samia : Cest quoi le Branding des mentorés ? Les mentorés sont des personnes en quête d'accomplissements personnels et professionnels, motivées à utiliser leurs connaissances, leurs habiletés et les valeurs offertes par leurs mentors, afin de faciliter l'atteinte de leurs objectifs personnels et professionnels.

23 Samia : Cest quoi les caractéristiques de la relation mentorale ? La relation mentorale se caractérise par l'ouverture à l'autre, la réciprocité, la gratuité et le volontariat. Elle se développe à long terme, suffisamment pour faciliter le vécu des transitions personnelles et professionnelles. Elle favorise la réalisation de soi et contribue au développement des deux personnes. Elle se développe dans le cadre dun programme formel. Elle est encadrée par des règles éthiques très strictes, définies en fonction des objectifs visés. Samia : Cest quoi les fonctions des mentors ? Accueillir, guider, enseigner, entraîner et favoriser lavancement des mentorés, répondre deux, servir de modèles, présenter des défis, conseiller, rétroagir, soutenir, sécuriser. Les mentors doivent simpliquer tout en seffaçant.

24 Une chimiste : Michou, parles-nous de la cécité sociale des chimistes. Ils nont plus les moyens de ne pas le savoir. Je vous promets que je vais le faire dans un instant. En attendant, jai quelque chose dimportant à partager. Le principe du 90/10 appliqué aux chercheurs demplois mal-aimés Le découvreur du principe du 90/10 est Stephen Covey. Ce principe changera la vie ou au moins la réaction des chercheurs demplois face à certaines situations. Le principe est simple. 10% de ce qui nous arrive est fait de choses quon subit et 90% est déterminé par la façon quon réagit. Quest ce que cela veut dire pour les chercheurs demplois mal-aimés? Quils nont aucun contrôle sur 10% de ce qui leur arrive. Ils ne maîtrisent pas ces 10%. Les 90% eux sont différents. Cest toujours les chercheurs demplois qui déterminent les 90% qui restent.

25 Samia : Comment ? Par leur réaction. Les chercheurs demplois ne peuvent pas contrôler les feux rouges au coin des rues. Ils peuvent cependant maîtriser leurs réactions lorsquils sont au volant de leurs automobiles. Ils ne sentent pas ridicules sils contrôlent leurs réactions. Dites-moi quel genre de conducteur automobile vous êtes et je vous direz quel genre de chercheur demploi vous êtes.

26 Voici une histoire pour comprendre le principe du 90/10. Un chercheur demploi prend son petit déjeuner avec sa femme et sa fille. Sa fille lui renverse sa tasse de café sur son pantalon. Ce qui vient darriver au chercheur demploi ne dépend pas de lui. Ce qui va arriver sera déterminé par sa réaction. Il maudit et gronde sévèrement sa fille. Elle sombre en larmes. Après lavoir grondée, le chercheur demploi se tourne vers sa femme et critique la façon dont elle a posé la tasse trop près du bord de la table. Une brève querelle sen suit. Le chercheur demploi monte dans les escaliers, entre dans sa chambre et change de pantalon. Quand il redescend, il trouve que sa fille, à cause des pleurs, na pu finir son petit déjeuner ni se préparer pour aller à lécole. Elle rate son autobus scolaire. Lépouse du chercheur demploi doit partir au travail. Le chercheur demploi fonce alors en voiture pour accompagner sa fille à lécole. Parce quil est en retard, il roule à 80 kilomètres à lheure au lieu de respecter la limite. Avec 15 minutes de retard, une amende de 160 dollars et trois points de démérite, le chercheur demploi arrive à lécole. Sa fille sort de lauto sans lui dire au revoir. Arrivé au Centre local demploi avec 20 minutes de retard, il saperçoit quil a oublié son porte-documents chez lui. Sa journée a commencé de façon terrible. Elle semble se passer de mal en pis. Il pense même à rentrer à la maison.

27 De retour le soir à la maison, il trouve que ça ne va pas très bien avec sa femme et sa fille. Samia : Pourquoi? À cause de sa réaction le matin. Pourquoi a-t-il passé une aussi mauvaise journée? A) Est-ce à cause du café? B) Est-ce à cause de sa fille? C) Est-ce à cause du policier? D) Est-ce à cause de lui? Cest clair que la bonne réponse est D. Le chercheur demploi ne contrôlait pas ce qui est arrivé avec sa tasse de café. Par contre la façon dont il a réagi pendant 5 secondes a été la cause de sa mauvaise journée.

28 Voila comment les choses auraient pu se passer. Le café léclabousse. Sa fille est sur le point déclater en sanglots. Il lui dit gentiment: Cest bon, ma chouette, la prochaine fois tu feras un peu plus attention. Le chercheur demploi monte dans sa chambre et change de pantalon. Il prend son porte-documents et redescend à temps pour voir sa fille monter dans lautobus scolaire. Elle se tourne et lui fait signe. Le chercheur demploi arrive 5 minutes à lavance au Centre local demploi et il salue chaleureusement les autres chercheurs demploi et la réceptionniste. Vous voyez la différence? Deux scénarios différents ayant le même commencement et des fins différentes.

29 On ne maîtrise pas 10% de ce qui nous arrive. Les autres 90% sont déterminés par notre réaction. Voici des façons dappliquer le principe du 90/10 si un employeur ne veut pas vous embaucher. Laissez ça couler comme de leau sur le dos dun canard. Ne tenez pas compte de ce refus. Réagissez avec discernement. Une mauvaise réaction peut vous faire perdre un contact ou vous donner un stress immense. Comment réagissez-vous au volant de votre auto et que vous êtes immobilisé dans un bouchon de circulation? Perdez-vous votre calme? Frappez-vous le volant? Allez-vous maudire? Votre tension artérielle va-t-elle monter en flèche? 10 minutes de retard, quest ce que cela va changer? Pourquoi laisser les bouchons de circulation empoisonner votre vie? Souvenez-vous du principe du 90/10 et tenez-en compte. Si vous avez perdu votre emploi, pourquoi en perdre le sommeil? Cela va se régler. Utilisez votre temps et votre énergie pour être dans loffre de vos talents. Maintenant que vous connaissez le principe du 90/10, appliquez-le dans votre quotidien et vous serez surpris par les résultats. Vous ne perdrez rien en essayant. Le principe du 90/10 est impressionnant. Peu connaissent et appliquent ce principe. Le résultat? Vous le verrez par vous-même.

30 Des milliers de chercheurs demploi mal-aimés souffrent dun stress qui les torpillent jusquau fond de leurs entrailles. Ils devraient prendre le temps de comprendre et dappliquer le principe du 90/10. Il changerait leur vie. Si vous prenez le temps, tout ce que vous ferez, donnerez, direz et penserez, est comme un boomerang. Il reviendra à vous. Si vous voulez recevoir, apprenez à donner. Peut-être que vos mains seront vides, mais votre cœur sera toujours plein damour. Voici une autre façon géniale pour vous mettre le principe du 90/10 dans la tête. Remplissez un chaudron deau et placez-le sur la cuisinière à feu élevé. Dès que leau commence à bouillir, mettez cinq carottes, quatre œufs et trois sachets de thé dans le chaudron. Après 20 minutes, sortez les carottes et les œufs du chaudron et mettez-les dans un bol. Les trois aliments ont été plongé dans la même eau bouillante, mais chacun a réagit de façon différente. Les carottes y sont entrées fortes, dures et solides. Après être passée dans leau bouillante, elles ont ramollies. Les œufs y sont entrés fragiles et leur intérieur fluide. Après être passé dans leau bouillante, leur intérieur est devenu dur. Les sachets de thé ont réagi de façon unique. Ils ont changé leau.

31 Le temps est venu de faire réagir vos cerveaux comme des sachets de thé, surtout si vous avez un profil analytique, linéaire, numérique, séquentiel, mathématique, minutieux, évaluateur et contrôlé. Si vous êtes carré, low profile et introverti, le moment est encore meilleur. Samia : Pourquoi ? Parce que vous avez des droits. Vous avez le droit dêtre angoissés et déprimés. Cest le quotidien des humains. Vous avez aussi le droit dutiliser vos talents à bon escient, de vivre le moment présent, de faire toujours mieux grâce à votre acquiescement volontaire, de recevoir des offres de formation sur mesure, de réaliser vos rêves et de cultiver votre relationnel. Dans un moment, votre cerveau sera perturbé par cette réalité qui est publiée sur le site Internet dEmploi Québec. Voici la réalité au Québec. Les employeurs veulent embaucher des talents équilibrés, qui savent mettre en valeur leurs qualités personnelles et surtout qui sont en mesure de les mettre à contribution. Une grosse vérité vient de sortir du sac.

32 La logique des chercheurs demploi mal-aimés est basée sur des certitudes. Leur logique les astreint à dire des choses qui correspondent à leur expérience et à ce quils ont lhabitude de dire. Elle les prive de la meilleure partie de leurs facultés cérébrales. Samia : Les gens qui se connaissent ont conscience de bien des choses qui échappent à ceux qui sont logiques. Tiens, tiens, une autre vérité qui vient de sortir du sac.

33 12 3 ÊTRE CE QUE VOUS ÊTES VRAIMENT FAIRE CE QUI EST NÉCESSAIRE AFIN D'AVOIR CE QUE VOUS DÉSIREZ Pour se connaître, on doit être au moment présent, faire avec la source de sa vitalité et avoir une bonne relation avec les autres. Ces trois niveaux forme ce triangle dor dont chaque coté soutient lautre.

34 Se connaître est la première chose à faire pour avoir ce quon désire. Pour se connaître, il doit dabord être. Pour être, on doit travailler sur soi-même dans le calme et la sérénité, faire preuve dhumilité et de patience et contenir ses réactions. Ceci étant dit, je vous propose dutiliser un système qui a fait ses preuves pour être pris au sérieux. Voici avec humour, les étapes à suivre pour être pris au sérieux. Ouvrir votre cœur et laissez rouler frustration, basse estime de soi, colère, et ressentiment. Le système efface frustration et la remplace par haute estime de soi. Désactiver complètement COLÈRE et RESSENTIMENT. Exécuter pardon jusquà ce que COLÈRE et RESSENTIMENT soient effacés. Si vous avez tendance à reporter à plus tard les choses que vous devez faire, installer attitude positive et être bien dans votre peau. Ils effaceront procrastination. SOURIRE sactivera sur votre visage. PARTAGE et ÉQUIPE sinstalleront dans votre cœur. Samia : Cest comme installer Windows dans un ordinateur. Suis-je obligé de te croire?

35 Ensuite, utilisez cette méthode pour être dans loffre de vos talents. Prenez le temps détablir un premier contact visuel avec votre interlocuteur. Donnez-lui le temps de se faire une première opinion. Approchez-vous de lui et faites travailler votre non verbal. Regardez votre interlocuteur et donnez-lui une bonne poignée de main. Prenez le temps de vous présenter. Votre introduction doit être naturelle et percutante. Parlez de vous pendant quelques secondes. Ensuite, faites parler votre interlocuteur, écoutez-le attentivement et surveillez son non verbal. Choisissez le bon moment pour parler et noubliez pas de sourire. Le moment venu, ouvrez votre porte-carte et sortez une carte daffaires. Présentez-lui votre carte daffaires et surveillez sa réaction. Gardez une attitude positive jusquà la fin de la conversation. Faites vos suivis tels que convenu avec votre interlocuteur.

36 Si vous désirez le miel, vous devez supporter la piqûre des abeilles. Votre attitude doit faire la différence. Vous devez donner lexemple, valoriser les autres, avoir du discernement, garder les choses simples et être naturel. Samia : Pour supporter la piqûre des abeilles, on doit être assez humbles pour se remettre en question, être assez brillants pour comprendre intuitivement et assez patients pour écouter deux fois plus quon parle. Témoignage « Toute personne a un travail sur soi à faire pour sortir de son cocon. Jean Luc ne vous dira pas qui vous êtes; comme tout leader talentueux, il na pas cette prétention. Par contre, et le résultat est beaucoup plus convainquant, il fera en sorte que vous découvriez vous-même vos qualités et vos faiblesses. Pour celui qui vit cette expérience, cest une véritable renaissance. Si vous avez la chance de le rencontrer, profitez-en, cest une personne à fréquenter sans modération. Ghassan Chemali

37 Le chercheur demplois doit se connaître avant denvoyer son CV Jai remarqué lors de cet exercice que Jean Luc ma demandé de faire, ma difficulté à vivre le moment présent, à lâcher prise et à être naturel. Jai fais de gros efforts pour ne pas me disperser. Je suis fier de moi car jai pris le temps de me concentrer sur le travail que javais à faire. Jai aussi pris conscience que nous sommes une harmonie complexe et compliquée de tempéraments différents qui forment un tout unique. Cette unicité est la base de notre perception dautrui et de nos stratégies de communication nous permettant dadresser un message clair à notre interlocuteur. Nous sommes enchaînés à une réalité qui ramène notre profil à une combinaison de quatre profils dindividus. Donald Chaîné

38 Q : Le profil Écureuil est axé sur le détail, il est comme le chasseur à larc et la fourmi dans latelier de chasse aux emplois cachés. R : Je suis une personne très minutieuse et perfectionniste. Je dois faire constamment attention pour ne pas tomber dans lexcès. Dans mon domaine, la gestion de la qualité, je me dois dêtre perfectionniste, mais mon côté rationnel me ramène à lordre. Il ne faut pas tomber dans la sur-qualité. Q : Il excelle dans le travail étape par étape. Il pense et agit dune manière méthodique et logique. Indiquez-lui ce quil doit faire et il sacquittera de ses tâches avec brio. R : Je me reconnais beaucoup dans cette affirmation. Je suis méthodique et très logique. Ma carrière en fait foi. Je suis à laise pour établir des méthodes de travail, des procédures pour sauver temps et effort. Je suis capable de suivre un plan, une directive tout en gardant en tête le désir de rendre service et de faire plaisir. Lécureuil est sans contredit le profil qui se rapproche le plus de moi. Mon profil Écureuil

39 Ma minutie et mon perfectionnisme font de moi la personne à connaître si vous désirez un travail bien fais. Jaime que lon me confie des tâches, je saurai les exécuter avec brio. Réussir une tâche ou un projet que lon ma confié rehausse mon niveau de confiance. Je trouve cela très gratifiant. Mon profil Lièvre Q : Le profil Lièvre est à lécoute et il respecte les gens. R : Ma diplomatie et mon ouverture desprit me permettent dentretenir dexcellentes relations avec les gens qui mentourent. Je suis une personne très humaine, à lécoute des gens et un très bon confident mais il ne faut pas abuser de ma confiance. Jai pour mon dire que tout le monde mérite le respect et la confiance mais attention … ça se perd facilement!

40 Q : Il est intelligent, ingénieux, calme et responsable, mais, il manque de discernement malgré son réalisme. R : Effectivement, je suis intelligent, ingénieux et créatif. Jai souvent de très bonnes idées, mais ma difficulté à les exprimer et ma peur des critiques faits que certaines personnes, ayant la même idée mais étant moins gêné, lexprimeront avant moi et en tireront les mérites. Je suis de tempérament plutôt calme jusquà ce que la personne devant moi commence à sénerver … là jexplose. Je suis une personne responsable et réfléchie. Confier moi une tâche et je la rendrai à terme. Q : Il lui manque aussi un peu de capacité de réflexion profonde, danalyse et dobservation. R : Malgré mon intelligence et mon souci du détail, mes réflexions manquent parfois de profondeur. Je vois le résultat final du projet dans ma tête, et je serai confronté à quelques embûches que je devrai résoudre pour arriver à mes fins. Parfois je ne vois pas le but ou la nécessité de creuser la réflexion et pourtant je sais que lavoir fait au départ aurait sauvé du temps.

41 Q : Mais, comme cest un perfectionniste, doué dune grande ouverture desprit, qui possède une éthique altruiste et de lintuition, il sentoure des meilleurs éléments pour réussir. R : Je suis une personne déquipe et jai une bonne intuition pour cerner les personnes avec qui massocier pour la réussite dun projet commun. Je suis très ouvert desprit et je crois sincèrement quil y a plus didées dans plusieurs têtes que dans une seule. Jai la faculté daller chercher dans la tête des membres de mon équipe lidée à travailler pour porter le projet à terme. Par respect pour autrui, je ne mapproprierai jamais lidée dun autre pour arriver à mes fins. Malgré que le profil lièvre ne soit pas mon principal trait de caractère, il occupe une grande place chez moi. Ma diplomatie, mon ouverture desprit et mon humanisme font de moi une personne à connaître. On dit de moi que je suis ingénieux et inventif. Jai lintuition de mentourer des bonnes personnes pour réussir ma vie.

42 Mon profil Tortue Q : Le profil Tortue sait que la course se gagnera lentement et sûrement. R : Mon côté réaliste moblige à penser que ce qui est fait trop vite ne fonctionnera pas. Mon expérience personnelle me laisse croire quil est préférable de prendre le temps de réfléchir, de peser le pour et le contre avant de se lancer dans linconnu. Un des proverbes que jaffection est : tout vient à point à qui sait attendre ! Q : Il considère le pour et le contre et se méfie, en général, des idées nouvelles. Il favorise la tradition, les solutions éprouvées et procède avec prudence. R : Je nessaie pas de réinventer la roue. Si je sais quil y a une solution déjà existante à un problème, jen favoriserai son utilisation. Non pas par paresse ou simplicité mais bien par sécurité de la solution déjà éprouvé. Étant méthodique de nature, je prendrai le temps de peser le pour et le contre de la solution avant dy adhérer.

43 Q : Il voit rapidement les problèmes et ce qui pourrait ne pas fonctionner. R : Jai la faculté de voir assez rapidement si un projet fonctionnera ou non. Par contre, si on transfère ce profil à la recherche demploi, jai de la difficulté à détecter les meilleures pistes demplois cachés. Donc, le principal point que jai en commun avec le profil tortue, cest sans aucun doute mon côté rationnel. Lors de la réalisation dun projet, je préfère peser le pour et le contre avec prudence, plutôt que de me lancer tête baissée dans le projet. Finalement, mon jugement est bien développé pour déceler les failles, avant quun problème ne se produise. Mon profil Hibou

44 Q : Le profil Hibou est une personne daction, il excelle à créer des relations et des contacts. R : Je ne suis pas totalement une personne daction pour différentes raisons. Ma timidité des premiers contacts et ma peur de faire des erreurs sont mes principales faiblesses. Présentement, je mefforce à vaincre ma timidité et mes peurs en mimpliquant dans le comité organisateur du Carrefour Plein-Sud, en prenant part aux conversations de mon entourage. Cet exercice me fait prendre conscience que le côté humain est très important dans le réseautage. Je suis une personne facile dapproche mais qui observe avant de prendre position. Q : La personne de type Hibou est la meilleure pour partager linformation et pour la passer au suivant. R : Non, ce nest pas encore un réflexe naturel chez moi de partager linformation. Non pas par égoïsme mais par oubli et/ou négligence. Je désire aider, mais jai du mal à garder en tête les besoins des autres et me concentrer sur mes propres besoins en même temps. De plus, jai du mal à trouver les bonnes questions à poser pour aller chercher le maximum dinformation.

45 Q : Elle aime établir des priorités et planifier une stratégie menant à la réussite. R : Je suis une personne à laise dans un environnement structuré. Les objectifs de travail et les façons datteindre ces objectifs font partie de mes préoccupations. Je ne suis pas particulièrement à laise avec la planification à long terme mais par contre je suis très efficace dans la planification à court terme. Je suis très méthodique et ordonné. Q : Si on lui soumet une idée, elle sait instantanément comment la mettre en application. R : Jai besoin de recul et de réflexion avant de mettre une idée en application. Jai dexcellente idée pour mettre un projet à terme, mais ce nest pas instinctif. Jai beaucoup de créativité mais jai aussi peur de me tromper. Donc en résumé, je ne suis pas majoritairement un profil Hibou. Mes traits communs avec le profil Hibou sont : mon efficacité pour la planification à court terme, le fait dêtre méthodique et ordonné. Le fait dêtre créatif me rapproche également du profil Hibou.

46 Mon profil global Mon profil dominant est le profil « Écureuil » par ma minutie et mon côté perfectionniste. Mes traits de caractère méthodique et très logique appuient également mon affirmation. Je suis serviable et jaime aider les autres que ce soit dans ma vie professionnelle ou dans ma vie personnelle. Malgré que le profil « Lièvre » ne soit pas mon principal trait de caractère, il occupe une grande place chez moi. En effet, mon côté ingénieux, mon intelligence et ma créativité font de moi une personne à connaître. De plus, ma diplomatie et mon ouverture desprit me permettre dentretenir dexcellentes relations avec des personnes de différent niveau. Quoi que moins présent, je me reconnais dans le profil « Tortue » par mon côté rationnel et ma capacité de voir ce qui ne fonctionnera pas dans un projet. Finalement, les traits communs que jai avec le profil « Hiboux » sont mon efficacité pour la planification à court terme ainsi que le fait dêtre méthodique et ordonné. En conclusion, voici mes profils de façon plus ou moins mathématique : 50% Écureuil : Minutieux, perfectionniste, méthodique, logique et serviable 30% Lièvre : Ingénieux, intelligent, créatif, ouvert desprit et diplomate 15% Tortue : Côté rationnel, capacité de voir les problèmes 5% Hibou : Méthodique et ordonné

47 Les candidats sont trop souvent leurs pires ennemis Lorsque les candidats sont intuitifs et ouverts desprit, leur réseautage fonctionne comme un électro-aimant. Par contre, sils sont perfectionnistes et logiques, leur réseautage est erratique et ils se cantonnent dans leur isolement. Cette analogie permet de comprendre que les candidats mal-aimés ayant un comportement erratique, se comportent comme des chiens ayant un cône autour du cou qui les empêchent de voir ce qui se passe autour deux.

48 Voici la définition des deux mots que vous m'aviez demandé madame Michou. EFFICACITÉ: Lefficacité est la capacité de parvenir à leffet souhaité par le biais de la réalisation dune action. EFFICIENCE: Lefficience est lusage rationnel des moyens que lon dispose pour atteindre des objectifs fixés au préalable. Il sagit de la capacité datteindre les objectifs et les buts envisagés tout en minimisant les moyens engagés et le temps, réussissant ainsi à leur optimisation. Je réalise maintenant que ma recherche demploi n'est ni efficace ni efficiente. Autrement dit, ni mes objectifs sont atteints (efficacité), ni ma manière pour les atteindre (efficience). Merci monsieur de votre honnêteté.

49 On doit soigner les candidats mal-aimés si on ne veut pas quils « sèchent ». Ils doivent développer leur relationnel. Cest une habileté essentielle pour être dans loffre de leurs talents. Samia : Pourquoi le relationnel est-il si important? Aujourdhui, on se déplace pour se faire connaître et pour tisser des liens de confiance avec des leaders naturels. Les leaders naturels ne sont pas les individus les plus flamboyants. Ce sont des individus qui détiennent linformation privilégiée ou qui savent où la trouver. Samia : Comment faire pour reconnaître des leaders naturels? Ils sont facilement identifiables et je les appelle des Sages. Samia : Pourquoi les appellent-tu des Sages? Parce quils prennent le temps de reconnaître la valeur des autres et dêtre chouette avec eux. Samia : Comment faire pour établir des contacts solides avec des leaders naturels? En les laissant parler et ensuite les complimenter avec modération, sans tomber dans la flatterie facile. Cest la façon de créer louverture et détablir des liens de confiance authentiques.

50 Savais-tu Samia quil y a trois types de candidats : les négatifs, les actifs et les productifs? Samia : Ah oui !!! Les négatifs regardent le sommet de la tour et ils se disent que cest trop difficile à atteindre. Ils se plaignent de leur qualité de vie. Ils critiquent sans cesse sur tout et pour rien. Les actifs regardent le sommet de la tour et ils envoient leur CV dans toutes les directions, pour créer du déplacement et pour donner limpression quil y a réalisation. Ils confondent «réseautage» et «pistonnage». Ils se considèrent comme des victimes et ils disent quils manquent de temps. Les productifs regardent le sommet de la tour et ils grimpent en direction du sommet en sachant fort bien quà un moment donné, ils arriveront en haut de la tour. Ils ne sont pas les plus talentueux, mais ils ont décidé daccomplir, de façon constante, des activités de réseautage, avec détermination et courage afin darriver à leur fin. Samia : On ne peut pas tricher à ce jeu. Si je suis tenace, je finirai par trouver le cerveau qui me cherche.

51 Samia : Cest quoi la différence entre le réseautage et le pistonnage? Le réseautage permet dattirer des talents et le pistonnage, des incompétents. Samia : Je comprends pourquoi tu as parlé du principe de Peter.

52 Combattre le défaitisme dans votre recherche demploi Voici comment faire pour combattre le défaitisme dans votre recherche demploi. 1. Bouger Vous vous sentirez mieux dans votre peau et dans votre cerveau. 2. Être discipliné Un plan détaillé pousse à laction. Inscrivez dans votre agenda les employeurs que vous voulez rencontrer. Faites-vous un plan et respectez-le. 3. Préparer votre discours Attendez-vous à vous faire poser la question : «Tu fais quoi, ces temps-ci?». Répondez que vous travaillez sur un projet qui vous tient à cœur. 4. Déterminer ce qui vous motive Gardez en tête ce que vous recherchez. Réfléchissez à vos capacités et aux conditions de travail qui vous allume. Cest le moment de faire des choix. 5. Éviter lisolement Quand on se referme sur soi, on va tout droit vers le découragement. Étendez votre réseau de contacts et établissez des nouveaux liens tous les jours. Participez à des activités de réseautage de la bonne pointure, sortez de vos pantoufles en béton et impliquez-vous dans lorganisation des activités de réseautage. 6. Se désensibiliser On vous a refusé un poste, cest la meilleure chose qui peut vous arriver. On ne vous a pas repoussé en tant quindividu. Il faut différencier vos services professionnels de qui vous êtes en tant quêtre humain.

53 Samia : Quelles sont les règles dor du marché de lemploi? Voici avec un brin dhumour les dix règles dor du marché du travail. Règle 1 : Le marché du travail est dur, habituez-vous. Règle 2 : Vous devez être équilibré avant doffrir vos services. Règle 3 : Vous devez retrouver votre identité avant denvoyer votre CV. Règle 4 : Retrouvez votre identité est une entreprise dintériorisation. Règle 5 : Avoir un mentor vous dit les choses que vous ne voulez pas entendre. Règle 6 : Votre employeur ne sera pas aussi patient que votre mentor. Règle 7 : Votre futur employeur veut des solutions, pas vos problèmes. Règle 8 : Vous devez visualiser votre place dans la hiérarchie de son entreprise. Règle 9 : Prendre votre place dans son entreprise ne veut par dire être hypocrite. Règle 10 : Vous devez suivre votre instinct et apprendre de vos erreurs. Samia : Si vous êtes daccord avec ce texte, faites-le circuler, sinon, mettez-vous la tête dans le sable et prenez une grande respiration.

54 Le temps est venu de vous reparler du recrutement coopératif. Cette méthode de recrutement est subtile. Le recrutement coopératif n'est pas nouveau, cest le terme qui nest pas connu. Le recrutement coopératif sadresse aux employeurs et aux candidats équilibrés. Il permet dintégrer dans les entreprises des employés ambassadeurs et dhonorer les cerveaux lucides, conscients et éclairés. Voici les tenants et aboutissants du recrutement coopératif. Il est utilisé instinctivement par des cerveaux équilibrés. Lintuition leur permet de sentraider sans lintervention du raisonnement. Ils ont une aptitude innée à partager et lesprit dinvention. Ils sont astucieux et débrouillards. Leur réseautage permet dacquérir des contacts satisfaisants des besoins réciproques. Ils prennent le temps dexprimer clairement leurs attentes et leurs besoins. Ils font leurs suivis dans le bon sens et ils prennent le temps de faire les choses correctement. Leur Moi inc. est un processus inconscient qui nest jamais terminé. Ils évoluent au fur et à mesure de leur carrière et de leur vie et ils deviennent une œuvre. Samia : Cest le retour du gros bon sens dans le recrutement. Tiens, tiens, une autre vérité qui vient de sortir du sac. Le recrutement coopératif

55 Prenez le temps dêtre efficient. Samia : Quelles sont les étapes à suivre pour être efficient? La première étape : sanalyser Les outils pour sanalyser sont un bureau calme, du papier, un crayon et le vouloir. On se pose ces trois questions et y répond avec diligence. Quai-je fais dutile dans ma carrière? Comment lai-je fais? Dans quelles conditions? La deuxième étape : anticiper Prenez le temps détablir et décrire lobjectif de carrière qui correspond à vos aspirations les plus profondes. La troisième étape : être au moment présent Prenez le temps de prendre la décision de vendre tel Moi inc. et non tel autre. La quatrième étape : être heureux et libre Quand on est heureux et libre, on sait ce quon veut vraiment et on prend les moyens pour lobtenir. Après avoir obtenu ce quon veut, limprévu et limpossible se réalisent, puisque cest envisageable, réalisable et rentable.

56 Soyez assez intelligent pour ne pas compliquer le présent. Depuis le début des années 80, Internet sature sournoisement dinformations le chercheur demploi. Ces informations doivent en principe lui faciliter la vie. Mais plus il a dinformations, plus il est mêlé. Tiens, tiens, une vérité qui vient de sortir du sac. Le recrutement coopératif reprend sa place dans ce monde saturé dinformations. Samia : Comment ça? Voici une histoire pour illustrer ma pensée. Imagine une grosse marmite remplie d'eau froide dans laquelle nage une grenouille. Le feu est allumé sous la marmite, l'eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager. La température continue à grimper. L'eau est maintenant chaude. C'est un peu plus que napprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s'affole pas pour autant. L'eau est maintenant vraiment chaude. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle ne fait rien pour sortir de la marmite. La température continue à monter jusqu'au moment où la grenouille finit par cuire et mourir.

57 Samia : Si la grenouille avait été plongée directement dans l'eau à 50°C, elle aurait donné le coup de patte qui laurait éjectée de la marmite. La grenouille : Exactement. Samia : Cette histoire confirme que lorsqu'un changement s'effectue lentement et sournoisement, il échappe à la conscience et ne suscite aucune réaction. La grenouille : Exactement.

58 Linformation qui circule sur Internet concernant le recrutement depuis 20 ans, fait subir au cerveau du chercheur demploi une lente dérive à laquelle il sest habitué. Il n'arrive plus à faire la part des choses. Samia : Bonté divine… il doit donner le coup de patte pour sortir de la marmite !!! Témoignages Je ne suis pas comme la grenouille. Lorsque je sens la soupe chaude, je me retrousse les manches et je donne le coup de barre pour revenir dans la bonne direction. Cest pourquoi, je désire mimpliquer. Je crois que la solidarité fera en sorte que nous pourrons, ensemble, naviguer dans le sens du courant. Tous pour un et un pour tous! Donald Chaîné Je ne suis pas comme la grenouille, parce que j'aime l'action. Je ne procrastine pas. J'aime les défis et donner aux autres. C'est une des raisons pourquoi je me suis impliquée durant trois ans et demi dans le CEPS et que je m'implique dans la Coopérative. Nous avons besoin des autres pour grandir. La grenouille était endormi mais avait également besoin des autres, cependant, elle ne voulait pas l'admettre. Il n'y a pas de honte à demander de l'aide et surtout à s'impliquer. Marie-Josée Plouffe J'ai déjà été comme la grenouille il y a plusieurs années. Le résultat a été 8 mois sans emploi. Je me suis promis que plus jamais je ne serai aussi longtemps sans emploi. À partir de ce moment, j'ai laissé la grenouille aux autres. De plus, j'ai besoin de contacts au cas où.... Éric Lévesque Il faut savoir décider quand sortir de la marmite. Si on sort dès que la température monte, on ne peut pas permettre aux dirigeants d'apporter des changements. Il faut par contre déterminer à l'avance le seuil que l'on ne veut pas franchir et lancer continuellement des perches au cas où, car sauter en dehors de la marmite et tomber dans le vide, ce n'est pas l'idéal. Mathieu Laferrière

59 Je sais que les nouveaux immigrants ont de la difficulté à faire la part des choses en arrivant à Montréal. Ils se présentent dans un bureau dEmploi Québec en pensant quils en ressortiront avec un emploi. Ils constatent que les choses ne fonctionnent pas de cette façon et que rien ne leur garanti un emploi. Samia : Personne nen sort indemne. Ce choc est brutal et souvent fatal. Tiens, tiens, une autre vérité qui vient de sortir du sac. Quand un nouvel immigrant fait la part des choses, il est discipliné et il fait ce qui faut, pour avoir des résultats. Mais des bilans sont nécessaires pour avoir des résultats. Pour avoir des résultats mesurables, le nouvel immigrant doit faire quatre bilans. Mais ce nest pas suffisant. Un organisme neutre et crédible, doit vérifier le niveau de vouloir et la capacité de faire de limmigrant. Autrement dit, on prend le temps didentifier lévolution dans le métier de limmigrant, détablir les compétences requises, de décrypter la demande cachée, de valider si le domaine est porteur et daligner limmigrant dans la bonne direction. Samia : On doit faire les bilans avant que limmigrant arrive à Montréal. Tiens, tiens, une autre vérité qui vient de sortir du sac. Ensuite, on prend le temps dévaluer les points forts, les points faibles, les peurs, la compétitivité, les qualités, les aptitudes, les traits de personnalité, les potentiels, les ambitions, les étapes, les projets, les centres d'intérêt, les souhaits et les contraintes de limmigrant. Ensuite, on prend le temps de valider dans quel domaine limmigrant veut travailler, quels milieux de travail et quelles entreprises lattirent le plus et tester sa capacité à chasser des emplois cachés en équipe. Samia : Le même processus sapplique aux québécois. Tiens, tiens, une autre vérité qui vient de sortir du sac.

60 Samia : On fait quoi avec les TDAH, TED, TOC, TDA, SA et AHN? Jadore cette question mais y répondre est risqué. Jentends des wouaireux et des clickeux crier : Et nous? On sèche !!! Samia : On fait quoi avec les timides et les chimistes? Jaime vos questions, mais y répondre est risqué. Jy répondrai dans le temps comme dans le temps. Le premier bilan BILAN DES COMPÉTENCES Limmigrant veut se prendre en main et agir. Les points explorés sont la dynamique de carrière, les réalisations, les compétences, les motivations et les potentiels. Le portefeuille de compétences de limmigrant est établi avec un coach. On bâti la réussite professionnelle de limmigrant sur des bases solides. Le deuxième bilan BILAN EMPLOYABILITÉ Limmigrant veut un accompagnement sur mesure pour optimiser son employabilité. Le bilan employabilité repose sur cette équation de réussite : les atouts, les pistes et les cibles de recherche, lélaboration de la stratégie de communication, les contrats de travail et la préparation et lentraînement face aux situations délicates. Normalement, il y a 3 à 5 rencontres, un suivi régulier entre chaque rencontre et la mise en place des moyens pour bichonner le cerveau de limmigrant. Limmigrant a plus de confiance en soi, plus de motivation, plus d'action, plus de réussite.

61 Le troisième bilan BILAN ORIENTATION Limmigrant veut transférer ses compétences dans un autre domaine et apprendre à travailler. Dans ce cas, cest une démarche d'accompagnement individuel. Il y a une réflexion pour élaborer des projets personnels et professionnels, un incitatif puissant pour bâtir son plan de carrière et une progression autour de ses passions, ses aspirations les plus secrètes et ses expériences professionnelles. On fait un bilan des acquis expérientiels et des compétences transférables. Il y a une adéquation du plan de carrière, des aspirations et du marché ciblé. Limmigrant bénéficie dune aide concrète pour devenir un talent équilibré. Le quatrième bilan BILAN DES POTENTIELS Limmigrant veut mesurer ses potentiels, analyser sa capacité à travailler, mettre ses talents en valeur, convaincre et prendre en main une situation. La méthode révèle ses potentiels au travers des mises en situation. Le bilan se déroule dans le cadre d'un bilan comportemental. Des entrevues et des tests de potentiels complètent et enrichissent les mises en situation. Les forces et les points à améliorer sont établis de façon objective par des spécialistes. Le bilan est un exercice individuel adapté au processus d'évaluation de limmigrant. On évalue les potentiels de limmigrant, on le met en situation avec un groupe et on intègre les résultats et le fruit de la réflexion autour d'un plan de développement. Limmigrant voit la lumière au fond du tunnel. Il y a une utilisation optimale des potentiels de limmigrant.

62 Samia : Les emplois sont cachés à quel endroit et pourquoi ? On chasse ça comment et avec quoi des emplois cachés ? La réponse à tes questions est dans ce texte. Je tiens à souligner l'excellent travail que Jean Luc effectue depuis plusieurs années auprès des ingénieurs, des technologues et des chimistes. Par son esprit d'analyse hors du commun associé à ces grandes qualités humaines, Jean Luc réalise des ateliers de chasse aux emplois cachés parfaitement adaptés au monde du travail actuel. Jean Luc sait mieux que quiconque analyser la personnalité des candidats et les mettre dans des situations concrètes qui leur permettront de mieux se connaître et de réseauter avec des personnes qui leur permettront de rencontrer des employeurs qui embauchent. C'est donc sans hésitation que je recommande les ateliers de chasse aux emplois cachés de Monsieur Archambault. Renaud Dugas, ing. Régionale de Plein-Sud de l'Ordre des Ingénieurs du Québec.

63 Témoignages Quand on immigre au Québec, on se sent perdu, on lutte pour se faire reconnaître et puis on tombe sur Jean Luc. En quelques instants, on reprend confiance et on apprend qui on est et comment avancer dans cette nouvelle vie. Grâce à laide de Jean Luc, jai repris confiance dans mes démarches et gagné en connaissance de la vie active québécoise. CVthèque est un atout majeur pour aider les gens à faire cela et Jean Luc en est le guide. Je le remercie pour tout cela et c'est sans hésitation que je le recommande. Frédéric Blanquart Merci beaucoup Jean Luc pour ton aide indéfectible qui ma permis de cheminer tout au long de ma période de questionnement ardente et intensive. Un gros merci pour tout. Charles Lambert

64 Lemployabilité durable renvoie à la notion dêtre employable. Être employable, cest développer deux dimensions incontournables et indissociables : développer les bonnes ressources pour offrir aux employeurs des expériences, des compétences, une formation ou un diplôme. Samia : Mais ce nest pas suffisant. En effet. Il faut aussi développer une deuxième dimension : la posture, cest-à-dire la capacité à anticiper, à être proactif, à valoriser et vendre ses compétences, à formaliser et vendre un projet de façon à convaincre un employeur de ses compétences et de ses capacités. Être employable, cest développer des compétences en mouvement, cest bouger, agir, convaincre et développer son savoir être assez. Samia : Le temps est venu de se mobiliser. Il ny a plus de talents à perdre. Tiens, tiens, une autre vérité qui vient de sortir du sac. Aujourdhui, lemployabilité rime avec polyvalence et elle permet aux employeurs de disposer dun maximum de talents apte à un maximum demplois. Il est possible de développer et ce dans tous les domaines, incluant les métiers spécialisés, des formations sur mesure qui favorisent le développement des compétences des talents qui veulent travailler. Si le Québec passe au travers de la phase 2 de la crise mondiale, il y aura plus de emplois à combler dici Les nouveaux immigrants vont devoir en combler plus de 15%. Samia : Mais on doit retirer la corde invisible qui garde leur cerveau esclave de leurs habitudes mentales. Tiens, tiens, une autre vérité qui vient de sortir du sac.

65 La France et le Québec, ont signé le 17 octobre 2008 à Québec, une entente en matière de reconnaissance des qualifications professionnelles. Par cette entente, la France et le Québec ont adoptés une procédure commune de reconnaissance des qualifications professionnelles qui facilite et accélère lacquisition dun permis pour lexercice dun métier ou dune profession réglementé sur lun et lautre territoire. Lentente enlève les obstacles à lattraction des travailleurs exerçant une profession ou un métier réglementé, facilite et accélère la reconnaissance de leurs qualifications professionnelles, accroît la compétitivité des entreprises en facilitant et en accélérant le recrutement de travailleurs qualifiés lorsque le besoin sen fait sentir et répond plus efficacement aux besoins de main-dœuvre, tant en France quau Québec. Monsieur Alain Bernier a signé à Paris le 21 juin 2011, une première entente visant une plus grande mobilité des technologues professionnels à léchelle internationale.

66 Samia : Je vais vous conter une histoire qui permet de comprendre lanalogie de la corde invisible qui garde le cerveau esclave de ses habitudes mentales. Cest lhistoire dun paysan avec ses trois ânes qui se rendait au marché pour vendre sa récolte. La ville est loin et il faut au paysan deux jours pour l'atteindre. Le premier soir, le paysan s'arrête pour camper non loin de la maison d'un vieil Hermite. Au moment d'attacher son dernier âne, le paysan s'aperçoit qu'il lui manque une corde. Si je n'attache pas mon âne, se dit-il, demain, il se sera sauvé dans la montagne! Il monte sur son âne après avoir solidement attaché les deux autres et prend la direction de la maison du vieil Hermite. Arrivé, il demande au vieil Hermite s'il n'aurait pas une corde à lui donner. Le vieillard qui n'avait pas la moindre corde, dit au paysan: "Retourne à ton campement et fait le geste de passer une corde autour du cou de ton âne et n'oublie pas de feindre de l'attacher à un arbre.« Le paysan fit exactement ce que lui avait conseillé le vieil homme. Le lendemain dès qu'il fût réveillé, le premier regard du paysan fût pour son âne. Il était toujours là! Après avoir chargé les ânes, il décide de se mettre en route, mais l'âne refusait de bouger. Désespéré, il retourne voir l'Hermite et lui raconte sa mésaventure. "As-tu pensé à enlever la corde?" lui demanda-t-il. "Mais il n'y a pas de corde!" répondit le paysan. "Pour toi oui, mais pour l'âne...« "Le paysan retourne au campement et il mime le geste de retirer la corde. L'âne la suivi sans aucune résistance. Ne vous moquez pas de cet âne. Nous avons tous une corde invisible qui gardent nos cerveaux esclaves de nos habitudes mentales.

67 Des organismes subventionnés par le gouvernement offrent des formations à des candidats mal-aimés, mais les employeurs sont esclaves de leurs habitudes mentales. Samia : Tu es provocante Michou. Je le sais et cest le but. Samia : Qui retirera la corde invisible qui garde le cerveau des employeurs esclaves de leurs habitudes mentales? Personne. Le problème nest pas là. Il y a au Québec des millions de TDAH, TED, TOC, TDA, SA et AHN qui travaillent. Samia : Plusieurs ont des papillons noirs dans lestomac. Exact. La solution commence par une prise de conscience collective. Pour aider les candidats mal-aimés, on doit dabord avoir la volonté de les connaître. Mais ça prend un processus mental qui a fait ses preuves. Samia : Alors, comment faire? Cest simple. Ils doivent lâcher prise et faire confiance à leur intuition. Samia : Ensuite, ils font quoi? Cest simple. Ils gèrent leurs peurs. Lénergie contenue dans chacune de leurs peurs devient un levier. Ils doivent prendre le temps de canalisez leur énergie. Ils doivent mettre 20 % dénergie à identifier leurs peurs et 80 % dénergie à élaborer le maximum de solutions possibles et ils verront les résultats.

68 Samia : Comment faire pour combattre leurs peurs? Ils doivent utiliser ces cinq perles de sagesse : Réfléchir davantage, risquer davantage, aimer davantage, apprécier davantage la vie, être plus généreux. Samia : À quoi servent les cinq perles de sagesse? À avoir la bonne attitude. Avec la bonne attitude, ils seraient séduisants, leur langage corporel serait cohérent et ils seraient dans loffre de leurs talents. Samia : Sils essayaient honnêtement, ils constateraient les effets. Tu menlèves les mots de la bouche Samia. La bonne attitude est importante. Elle leur permettrait danalyser leurs forces, leurs faiblesses, leurs expériences et leurs aspirations, dutiliser les bons moyens pour atteindre leur objectif de carrière qui répond à leurs valeurs les plus nobles et de répondre à la question : Quest-ce qui est vraiment important pour moi? Ma chouette, soit gentille, ils veulent savoir comment faire Oui, je sais Jean Luc quils veulent savoir comment faire. Ok, je vais dévoiler un de tes secrets. Ce que vous devez savoir est simple : Les cerveaux qui embauchent sont assommés par les gaffes des candidats mal-aimés. Leurs gaffes nont rien de neuf. Ce sont de bonnes vieilles gaffes.

69 Prenons par exemple les fautes d'orthographe. Les candidats mal-aimés envoient leur CV sans quil soit relu et corrigé par trois personnes compétentes. Ils envoient une montagne de CV par en affirmant haut et fort leurs compétences et leur professionnalisme et ils sont indignés quand les employeurs ne les rappellent pas. Et en plus ils ont le culot de dire : Faire des fautes dorthographe, ce n'est pas grave. Ce qui est grave, c'est ne pas faire relire et corriger leur CV par trois personnes compétentes. Ils trouvent cette règle désuète et faire des fautes de français, les laissent froid. Michou, le temps est venu de parler des candidats wouaireux. Samia : Cest quoi un candidat wouaireux? Cest un candidat qui veut voir. Il ny a rien de plus frustrant pour les cerveaux qui embauchent que des wouaireux qui envoient des CV avec la même attention qu'un spam. Dès quils reçoivent le coup de fil dun recruteur, ils disent « ça paye combien votre job? ». Il y a aussi les wouaireux que les employeurs appellent le soir, parce quils n'arrivent pas à les rejoindre le jour. Ils lâchent souvent un commentaire du genre : « Jai envoyé tellement de CV que je ne sais plus où jen suis ». En réfléchissant un peu, je réalise que leurs gaffes sont dues à la crise actuelle. Ils nont tout simplement pas l'entraînement nécessaire pour être dans loffre de leurs talents. Leur situation précaire les incite à tomber dans tous les pièges.

70 Le cerveau dun wouaireux est spécial. Mais lorsquil prend le temps de mettre ses deux hémisphères cérébraux en harmonie, il a des conversations franches et honnêtes. Il a une meilleure concentration, une meilleure mémoire, il contrôle ses cinq sens, il est positif et respectueux et il gère sa frustration, son stress et ses émotions. La frustration du wouaireux provient du fait que seulement lhémisphère gauche de son cerveau est au travail. Il est amputé de la meilleure partie de ses capacités cérébrales. Il est dans un univers fermé, passif, sur lequel il na aucun contrôle. Cest comme jeter une bouteille à la mer et sattendre quelle se rende à destination. Lorsquil utilise ses deux hémisphères cérébraux, le wouaireux est allumé. Il a une vision globale de la situation, il est intuitif, et il sait ce qu'il faut faire au moment où il faut le faire. Il est plus attentif et il vise juste. Son intuition lui permet de lire entre les lignes. Samia : Que proposes-tu pour permettre aux wouaireux de lire entre les lignes ? Ils doivent intuitivement et de façon volontaire, utiliser la visiophonie. Samia : Pourquoi ? Parce que cest la technologie que Jean Luc utilise pour lire entre les lignes et elle réduit les frais de déplacement des candidats qui suivent ses ateliers de formation. Samia : Pourquoi la visiophonie ? Parce quelle permet de faire plus et mieux avec moins, dentendre le verbal et de voir le non verbal.

71 Samia : Connais-tu le taux de réussite des méthodes de recrutement? Évidemment que je les connais. Suis-je obligé de répondre? Samia : Oui. Par Internet, le taux de réussite est de 5 à 25 %, par des agences de placement, il est de 10 à 30 %, par personnes interposées, il est de 50 à 75 %, par contacts directs, il varie de 60 à 80 % et par réseautage avec mentorat, il varie de 80 à 100 %. Samia : Cest quoi le problème avec le recrutement par Internet ? Cest simple. Les wouaireux ne retiennent pas la leçon. Samia : Alors que doit-on faire? Vous devez voir vos erreurs comme des bonis d'apprentissage et ne pas vous décourager après avoir commis une erreur. Samia : Si on prenait le temps de trouver notre identité, on augmenterait nos chances dêtre embauchés. Tiens, tiens, une demie vérité qui vient de sortir du sac.

72 Prendre le temps de trouver son identité, est une démarche dintériorisation qui permet de trouver les réponses à lintérieur de soi. La majorité des wouaireux cherchent à lextérieur deux. Leur esprit logique leur permet de mieux séparpiller, dêtre plus frustrés et esclaves de leurs habitudes mentales. Pour trouver leur identité, ils doivent rechercher la clarté. La clarté est loutil le plus puissant pour être dans loffre de leurs talents.

73 Jentends des clickeux crier : Et nous? Samia : Bonté divine. Ils viennent de lire entre les lignes !!! Un cliqueux : Quelles sont les étapes à suivre pour clarifier la raison de trouver notre identité? Voici les étapes à suivre. 1- Prendre un rendez-vous avec vous-même. 2- Respirer et faire le vide dans votre tête. Oxygéner votre cerveau afin qu'il fonctionne à son meilleur. Détendez-vous afin de vous libérer des autres préoccupations et avoir accès à vos capacités intuitives. 3- Identifier ce que vous avez besoin de clarifier. Plus vous êtes spécifique, mieux c'est. Qu'est-ce que vous voulez? Pourquoi? Quand? 4- Se détacher du résultat et laisser les choses suivre leur cours.

74 Pour être dans loffre de vos talents, il est important de bien planifier. Pour bien planifier, vous devez prendre le temps décrire. Dressez la liste des employeurs susceptibles de vous embaucher. Ne soyez pas timides. Faites-vous plaisir. Visiophoner Jean Luc. Il vous fera réaliser des petites choses très subtiles. Le visiophone fait toute la différence, mais il ne fait pas de miracles. Vous ne pourrez pas résister à la tentation découter et de suivre les précieux conseils de Jean Luc. Le visiophone stimule la créativité des cerveaux qui se parlent. Samia : Quels arguments doit-on déposer dans le cerveau de Jean Luc ? Comment les présenter?

75 Voici la meilleure méthode. Dabord, prenez le temps de réfléchir et décrire vos arguments. Cest le meilleur moyen pour avoir de la mémoire et pour tester la crédibilité de lhistoire que vous raconterez au visiophone à Jean Luc. Vous pouvez dire des mensonges à n'importe qui, mais pas à Jean Luc. Samia : Et surtout pas au visiophone !!! Si vous lui parlez au sujet de ces choses que vous êtes réellement convaincue de, ne prenez pas le risque de lui mentir. Mais si vous prenez la décision de lui conter une histoire à dormir debout, soyez certain que votre langage non verbal est cohérent avec votre langage verbal et quil ne découvre jamais la vérité. Samia : Tu es provocante Michou. Je le sais et cest le but. Lors de la période dentraînement avec Jean Luc, ayez confiance en vous. Cela stimule les deux cerveaux. Le but est de permettre au cerveau de Jean Luc de découvrir votre valeur. Prenez le temps de vous documenter sur les entreprises que vous avez ciblées. Votre recherche vous permettra de garder le contrôle de la situation. Lorsque le cerveau de Jean Luc sera en parfaite harmonie avec le vôtre, cest le moment de lui poser des questions qui ont du bon sens. Si vos questions ont du bon sens et quil voit dans son visiophone que vous êtes naturel, Jean Luc vous demandera de répondre à vos questions.

76 Si Jean Luc se rend à cette étape, vous réaliserez quil vous bichonne le cerveau. Le but est de permettre à votre cerveau et au sien, darriver à la même conclusion. Ensuite, prenez le temps danalyser la conversation que vous avez eue avec lui. Vous y gagnerez en confiance et en efficience. Après votre conversation avec Jean Luc, trouvez un endroit calme, démarrez lenregistreuse que vous avez dans votre Iphone et parlez-vous. Ensuite, faites la liste des questions que Jean Luc vous a posées, sans rien oublier. Notez avec précision tout ce que vous avez vu, entendu et ressenti lors de la discussion avec Jean Luc. Lors de la deuxième discussion avec Jean Luc, les renseignements contenus dans lenregistreuse de votre Iphone valent de lor. Ils vous aideront à avoir une meilleure mémoire. Écoutez votre enregistrement plusieurs fois en tenant compte de ce qui sest passé lors de la première discussion.

77 Samia : Quelle bonne idée !!! Un mensonge répété mille fois devient une vérité. Mais une demi-vérité est un mensonge entier. La deuxième discussion que vous aurez avec Jean Luc est une épreuve redoutable. Pour y remédier, considérez-là comme un contrôle de qualité de la crédibilité du mensonge contenu dans votre histoire. Préparez-vous et laissez votre stress dehors. Jean Luc ne vous mangera pas. Réfléchissez avant de répondre à ses questions. Synthétisez vos arguments en vous appuyant sur des faits concrets. Plus vous êtes entraîné, plus vous maîtriserez la situation et plus vous deviendrez un menteur crédible. Si Jean Luc prend le temps de vous bichonner le cerveau, prenez deux à trois jours de réflexion avant de le rappeler. Regardez tout ce qui se passe dans votre cerveau, posez- vous des questions et écoutez-vous. Notez dans lenregistreuse de votre Iphone tout ce sest passé dans votre cerveau. Ensuite, appelez Jean Luc avec votre visiophone, regardez-le dans les yeux et dites-lui comment vous êtes bien dans votre peau.

78 À partir de maintenant, si vous en avez assez de passer vos dimanches à détester le lundi et de travailler pour vos deux semaines de vacances annuelles, cest dans la semaine des 3 jeudis quun emploi stable vous sera offert comme une prime dans une boîte de céréales. Demandez-vous plutôt : Est-ce que je subis ou je gère ma carrière? Jadis on passait sa vie chez un même employeur et il nous offrait une promotion lorsquil jugeait quon était prêt. Aujourdhui on se retrouve souvent le bec à leau. Nattendez pas que votre puits soit à sec pour en creuser un nouveau. Vous êtes le seul responsable de la gestion de votre carrière. Nattendez pas une perte demploi pour écrire votre plan de carrière. Écrivez vos objectifs professionnels, vos valeurs, vos exigences, ce que vous aimez et naimez pas dans un emploi. Un plan de carrière écrit permet de cibler vos compétences clés, vos objectifs, de réfléchir aux impacts à moyens et à longs termes. Samia : Jusquoù faut-il viser? Un minimum de cinq ans. Si vous ne réfléchissez pas à votre avenir professionnel, vous vivrez une profonde remise en question à la mi-carrière et vous vous demanderez : Est-ce que je fais vraiment ce que jai le goût de faire?

79 Vous pouvez rédiger un plan de carrière sans laide dun spécialiste, mais il y a des conditions à respecter. Il faut bien vous connaître, il faut aussi analyser vos forces et vos faiblesses, vos expériences, vos aspirations et les moyens de les atteindre. Je vous recommande de réviser votre plan tous les trois ou quatre ans. Fixez-vous des objectifs de carrière qui répondent à vos valeurs personnelles. Posez-vous la question : Quest-ce qui est vraiment important pour moi? Un plan de carrière nest pas synonyme de progression hiérarchique. Un mentor est de bon conseil pour valider vos projets et vos idées. Limportant est dêtre heureux. Un plan de carrière sert à ça.

80 Posez-vous les « vraies » questions. Avant dy répondre, assurez-vous que vous nêtes pas esclave de vos habitudes mentales. Quest-ce quune carrière pour moi? Quel est mon rêve professionnel? Quest ce que jai fais de bien jusquà présent? Quest-ce que jaime faire? Quest-ce que je naime pas faire? Quels sont les postes que jai le plus appréciés? Quavaient-ils en commun? Quels sont les postes que jai le moins appréciés? Quavaient-ils en commun? Quelles sont mes forces et mes faiblesses? Dans quels types dentreprises je souhaite travailler? Dans quelles conditions de travail? Quelles compétences dois-je acquérir pour atteindre mon objectif de carrière?

81 Un plan de carrière ne se limite pas à avoir un bon emploi et à gagner assez d'argent pour avoir la marge de crédit que vous avez envie davoir. Si vous voulez vraiment gérer votre carrière, vous devez être un peu plus précis. Faite vos devoirs, dressez la liste des tâches que vous voulez réaliser, précisez le genre d'environnement dans lequel vous voulez évoluer, déterminez les responsabilités que vous vouloir vous voir confier. Les jeunes qui se disent insatisfaits de leur sort, acceptent souvent un poste dans leur milieu de stage sans même se demander si cet emploi correspondait à ce qu'ils sont et à ce qu'ils veulent. Ils sont souvent incapables de nommer la source de leur mécontentement, mais ils disent avoir besoin de changement. Le concept de gestion de carrière est assez récent et peu de gens ont grandi avec l'idée qu'une carrière se façonne et se précise au cours des années. Les insatisfactions professionnelles sont difficiles à nommer. Nous avons beaucoup de difficulté à les nommer. Ces sentiments confus peuvent être rattachés à plusieurs facteurs : les tâches que l'on exécute, l'environnement de travail, le niveau de responsabilité, l'horaire de travail, les valeurs personnelles, la culture de l'entreprise, le salaire…

82 Imaginez-vous où serait Jean Luc sil navait pas un Jean Luc, supposons que tu postules pour un emploi de déboucheur de toilettes. Le recruteur te convoque à l'entrevue, et il te fait passer un test pour savoir si tu sais comment déboucher une toilette. Il te dit : Vous êtes embauché, donnez-moi votre et je vous enverrai le formulaire rempli ainsi que la date et l'heure auxquelles vous devrez vous présenter pour commencer votre travail. Tu réponds au recruteur que tu nas pas d' . Le recruteur te dit qu'il est désolé. Il te fait comprendre que si tu n'as pas d' , cela signifie que tu n'existes pas et, comme tu n'existes pas, il ne peut pas tembaucher. Tu sors, sans savoir que faire, avec seulement 10 dollars en poche. Alors tu décides d'aller au supermarché et d'acheter une caisse de 10kgs de fraises. Tu fais du porte à porte pour vendre tes fraises au kilo, et en moins de deux heures, tu réussis à doubler ton capital. Tu répètes l'opération encore trois fois et reviens chez toi avec 60 dollars. Alors, tu réalises que tu pourrais survivre de cette manière. Tu pars de chez toi tous les jours plus tôt et revient chez toi plus tard, et ainsi triple ou quadruple ton argent chaque jour. Peu de temps après, tu achètes une charrette, puis un camion et peu de temps après tu deviens le propriétaire dune petite flotte de véhicules de livraison.

83 5 ans plus tard… Tu es devenu propriétaire dun grand réseau de distribution alimentaire. Tu penses alors au futur de ta famille et tu décides de prendre une assurance vie. Tu appelles un assureur, choisis un plan d'assurance et quand la conversation prend fin, l'assureur te demande ton pour tenvoyer la proposition. Tu lui dis que tu n'as pas d' ! Curieux, te dis l'assureur, vous n'avez pas d' et vous êtes arrivé à construire un empire, imaginez où vous seriez si vous aviez un . Jean Luc répond sans hésitation : «Je serais déboucheur de toilettes». Samia : Moi aussi, jai des fraises à vendre… Avant de vendre tes fraises Samia, tu dois maider à résoudre mon problème. Va vendre ces deux joncs. Tu dois en obtenir le maximum, mais ne les vend pas en dessous dune pièce dor. Voici les deux joncs. Le jonc dingénieur et le jonc de technologue professionnel.

84 Un mois plus tard… Samia : Seul un vieux marchand ma proposé une pièce dargent pour les deux joncs. Étant donné que je ne dois rien accepter en dessous dune pièce dor pour chaque jonc, jai refusée son offre. Abattu par mon échec, je suis revenue voir Michou et je lui ai dit... Je crois que lon ne peut pas tromper quelquun sur la valeur des deux joncs. Cest très important ce que tu viens de dire Samia. Je te conseille de les faire évaluer par mon joaillier. Mais peu importe ce quil ten offrira, ne les vend pas. Reviens me voir avec les deux joncs. Samia : Une fois arrivée chez le joaillier, je lui ai tendu les deux joncs pour quil les examine. Il les a scruté à la loupe, il les a pesé et il ma dit: Si vous voulez les vendre immédiatement, je vous donne 58 pièces dor pour chaque jonc et si vous pouvez attendre quelques jours, je vous donnerai 70 pièces dor pour chaque jonc. Samia : Jai remerciée le joaillier et je suis sortie de sa boutique avec les joncs. Je suis revenue toute excitée chez Michou pour lui raconter ce qui sest passé. Après avoir écouté Samia, je lui ai dit: Elle vaut combien de pièces dor ta fraise? Ce nest pas par hasard que je lui ai posé cette question.

85 30% des maghrébins au Québec :Il faut leur dire que : Rêvent demplois stables. Ont un profil analytique, linéaire, numérique, mathématique, séquentiel, minutieux, évaluateur et contrôlé. Des cerveaux gauches très carrés et socialement inadaptés. Ont une opinion spéciale du travail. Ont des enfants qui se comportent comme des socialement inadaptés Sont plus arabes que les arabes et plus musulmans que les musulmans. Manquent d'authenticité et dêtre. Sont très vulnérables et fragilisés. Les emplois stables, cest fini. Les employeurs veulent des talents équilibrés qui vivent au présent, des débrouillards qui donnent au suivant, des vifs desprit avec une vision globale et un contact humain. Le travail permet dexpérimenter le contraire de ce que lon croit. Ces enfants qui sont très mal partis, ne sont pas au bout de leurs souffrances. Ils sont fragilisés par des problèmes internes, tels que lillusion du retour au pays dorigine, lassimilation, la procrastination, le repli identitaire, lespoir dune vie meilleure et par des problèmes externes, tels que le 11 septembre. Prenons le temps de regarder ces fraises

86 Sont « au coran » que : Ils ont du mal à sintégrer. Ils ne forment pas un clan homogène. Leur crise identitaire est perceptible. Trop de leurs ados dérapent. Les femmes sont un capital humain indispensable au Québec. Il faut les mettre « au coran » que : Le colonialisme français, cest fini. Cest le moment de sortir de leur cocon. Lintolérance nest pas la solution. Ils sont socialement inadaptés. Elles jouent leur rôle clé sur léquilibre familial, social et professionnel. 30% des maghrébins au Québec :

87 Samia : Les maghrébins sont cachés… Michou, sort-les de leur zone de confort. Ok Jean Luc. Coucou les maghrébins, jentends les variations dénergie de vos cerveaux… Écoutez-moi bien. Vous avez le droit dêtre angoissés et déprimés, davoir peur de sortir de votre cocon, dutiliser vos talents à bon escient, de vivre le moment présent, de faire ce qui est bien, de recevoir des offres de formation sur mesure, de réaliser vos rêves, de cultiver de la confiance pour récolter le respect.

88 Le TSA, (Troubles du Spectre Autistique) est un trouble grave du comportement qui touche, selon lOMS, 67 millions de personnes, et qui connaît la plus rapide expansion dans le monde. Le gouvernement du Canada reconnaît que la problématique des TSA touchent les Canadiens de tous les milieux sociaux, et il ne s'agit pas d'une problématique qui atteint uniquement les enfants. Une civilisation devient dangereuse, lorsque dans la population, se développe au rythme dune épidémie, une maladie quon peut nommer, labsence de motivations, la perte de lidéal. Ceux qui en sont affectés sont placés face à un problème crucial dont ils essaient de séchapper de manière souvent dramatique. LAlgérie, le Maroc et la Tunisie sont des pays d'autistes. Lautisme est un mal profond qui ronge les hommes en Algérie. Lautisme en Algérie touche 4 fois plus les garçons que les filles. Au Maroc, entre 338,000 et 563,000 personnes sont atteintes dautisme. En Algérie, le nombre de malades psychotiques est denviron 1 Million. Un autiste adulte peut facilement sombrer dans une folie radicale. Un maghrébin : Purée…On vient dêtre démasqués !!! Cest clair. Cette vérité nest pas une insulte envers les maghrébins. Elle est connue, mais on me la cachée.

89 Sommaire Jean Luc aide des cerveaux à vendre leurs fraises depuis Ne prenez pas le risque de lui mentir et soyez certain avant de lui parler que vous nêtes pas un va nu-pied avec une langue de bois !!! Un va nu-pied avec une langue de bois… Comment va-t-il faire pour mettre ses babines dans le même sens que ses bottines? Jean Luc a été honoré du prestigieux Mérite décerné par lOffice des professions du Québec et il a été nommé par la ministre de lemploi et de la solidarité sociale, au Conseil régional du marché du travail de la région de la Montérégie pour représenter le milieu des entreprises. Je sais que la majorité des chercheurs demploi ne savent pas communiquer et quils ont un discours de sourd avec les employeurs qui embauchent. Nous verrons pourquoi dans le prochain tome.


Télécharger ppt "Cest la valeur quon vous donne qui conditionne la réalité"

Présentations similaires


Annonces Google