La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

S YNTHÈSE DES A TELIERS Myélodysplasies (P.Chaibi, G.Albrand) Transfusion, hémovigilance (I.Devie, M.Cartier, P.Chevalet) Syndromes myéloprolifératifs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "S YNTHÈSE DES A TELIERS Myélodysplasies (P.Chaibi, G.Albrand) Transfusion, hémovigilance (I.Devie, M.Cartier, P.Chevalet) Syndromes myéloprolifératifs."— Transcription de la présentation:

1 S YNTHÈSE DES A TELIERS Myélodysplasies (P.Chaibi, G.Albrand) Transfusion, hémovigilance (I.Devie, M.Cartier, P.Chevalet) Syndromes myéloprolifératifs (V.Dubruille, JM.Brisseau) Thrombose et cancer (I.Mahé, J.Connault, A.Long) Rédigé par le Docteur Tristan CUDENNEC (Boulogne Billancourt)

2 S YNTHÈSE DES A TELIERS Myélodysplasies (P.Chaibi, G.Albrand) Transfusion, hémovigilance (I.Devie, M.Cartier, P.Chevalet) Syndromes myéloprolifératifs (V.Dubruille, JM.Brisseau) Thrombose et cancer (I.Mahé, J.Connault, A.Long) Rédigé par le Docteur Tristan CUDENNEC (Boulogne Billancourt)

3 Myélodysplasies Se donner les moyens de faire le diagnostic: Myélogramme Réalisation dun caryotype (importance diagnostique et pronostique de cet examen) 3 Myélodysplasie (P.Chaibi, G.Albrand)

4 Myélodysplasies de bas risque (risque évolutif vers la LAM faible et médiane de survie prolongée): Problème de gestion de lanémie: Présente dans 80 à 85% des cas Traitements efficaces : agents stimulants de lérythropoïèse avec même pourcentage de réponse et durée de réponse chez les plus de 75 ans que chez les plus jeunes. Ne pas sinterdire leur utilisation. Efficacité sur la qualité de vie. Médiane de réponse à lEPO de 2 ans Initiation du traitement: Avis spécialisé et surveillance notamment du taux dhémoglobine Attention au risque de trop bonne réponse en début de traitement Adapter la posologie dès que les 12g/dl dhémoglobine sont atteints 4 Myélodysplasie (P.Chaibi, G.Albrand) Myélodysplasies

5 Myélodysplasies 5q- 25% des formes de myélodysplasie de bas risque 25% de réponse à lEPO Revlimid : bonne efficacité, 60 à 85% de réponses, toxicité hématologique initiale (surveillance PNN et plaquettes) pendant les 2 premiers mois Possibilité de traitements de seconde ligne 5 Myélodysplasie (P.Chaibi, G.Albrand) Myélodysplasies

6 Myélodysplasies de haut risque Patients âgés >70 ans = 30% des cas Traitements déméthylants : efficacité démontrée, toxicité initiale hématologique, la médiane de survie passe de 12 à 24 mois en comparaison aux soins de confort 6 Myélodysplasie (P.Chaibi, G.Albrand) Myélodysplasies

7 S YNTHÈSE DES A TELIERS Myélodysplasies (P.Chaibi, G.Albrand) Transfusion, hémovigilance (I.Devie, M.Cartier, P.Chevalet) Syndromes myéloprolifératifs (V.Dubruille, JM.Brisseau) Thrombose et cancer (I.Mahé, J.Connault, A.Long) Rédigé par le Docteur Tristan CUDENNEC (Boulogne Billancourt)

8 Transfusion, hémovigilance Retour dexpérience des évènements indésirables déclarés chez les patients âgés Nécessité dune vigilance accrue Eviter la banalisation de lacte qui reste à risque Respect des règles de surveillance notamment lors des 15 premières minutes de la transfusion 8 Transfusion, hémovigilance (I.Devie, M.Cartier, P.Chevalet)

9 Transfusion, hémovigilance Importance de la déclaration des incidents Focus sur les œdèmes pulmonaires de surcharge, fréquents dans ce contexte après 75 ans Favoriser un programme transfusionnel personnalisé lors dun syndrome myélodysplasique Evocation de la problématique du refus de soins notamment lors de lexistence de troubles cognitifs 9 Transfusion, hémovigilance (I.Devie, M.Cartier, P.Chevalet)

10 S YNTHÈSE DES A TELIERS Myélodysplasies (P.Chaibi, G.Albrand) Transfusion, hémovigilance (I.Devie, M.Cartier, P.Chevalet) Syndromes myéloprolifératifs (V.Dubruille, JM.Brisseau) Thrombose et cancer (I.Mahé, J.Connault, A.Long) Rédigé par le Docteur Tristan CUDENNEC (Boulogne Billancourt)

11 Syndromes myéloprolifératifs Imatinib : a permis de transformer le pronostic des patients atteints de LMC, bonne efficacité, problème de la tolérance et de ladaptation posologique chez le sujet âgé Circonstances de découverte des syndromes myéloprolifératifs : même si lhémogramme est normal, demander une recherche de la mutation JAK-2 dans les situations suspectes (thrombose des veines splanchniques, portes, extra-hépatiques, artérielles aigues ou inexpliquées) La mutation JAK-2 est présente dans 90% des thrombocytémies essentielles, 50 à 60% des Vaquez 11 Syndrome myéloprolifératif (V.Dubruille, JM.Brisseau)

12 Syndromes myéloprolifératifs Thrombocytémies essentielles : traitement anti-aggrégant plaquettaire et Hydréa Myélofibrose primitive (splénomégalie myéloïde) Traitement symptomatique par EPO, corticoïdes, soutien transfusionnel Nouvelles drogues : pomalidomide, inhibiteurs de JAK-2 12 Syndrome myéloprolifératif (V.Dubruille, JM.Brisseau)

13 S YNTHÈSE DES A TELIERS Myélodysplasie (P.Chaibi, G.Albrand) Transfusion, hémovigilance (I.Devie, M.Cartier, P.Chevalet) Syndromes myéloprolifératifs (V.Dubruille, JM.Brisseau) Thrombose et cancer (I.Mahé, J.Connault, A.Long) Rédigé par le Docteur Tristan CUDENNEC (Boulogne Billancourt)

14 Thrombose et cancer Facteurs de risque de thrombose Liés au patient: antécédents thrombo-emboliques veineux âge obésité… Cancers les plus à risque chez le sujet âgé: pancréas estomac leucémie lymphome stade métastatique Traitements augmentant le risque: chirurgie carcinologique présence dune voie veineuse centrale chimiothérapie (cisplatine, alcaloïdes de la pervenche) anti-angiogèniques hormonothérapie, radiothérapie EPO et transfusions sanguines 14 Thrombose et cancer (I.Mahé, J.Connault, A.Long)

15 Thrombose et cancer Stratégie de prévention: Médicamenteuse Contention Selon le contexte: chirurgie carcinologique, chirurgie ambulatoire, patients âgés hospitalisés … Traitement du Myélome : lénalidomie et thalidomide, poly-chimiothérapie 15 Thrombose et cancer (I.Mahé, J.Connault, A.Long)

16 Thrombose et cancer Thromboses veineuses profondes (TVP) Embolie pulmonaire (EP) de découverte fortuite Aggravent le pronostic, quelles soient symptomatiques ou non Recommandations de la SOR 2008: traiter les TVP par HBPM au moins 3 mois sauf si clairance de la créatinine < 30ml/min relevant alors dHNF ± relais AVK une EP grave peut justifier une thrombolyse si contre indication au traitement ou récidive, possibilité de filtre cave si refus de lHBPM ou mal supporté, traitement par AVK durée totale de traitement de 3 à 6 mois et tant que la maladie nest pas contrôlée 16 Thrombose et cancer (I.Mahé, J.Connault, A.Long)

17 Thrombose et cancer Complications des cathéters Traitement des thromboses sur cathéter Maintien du cathéter tant quil est fonctionnel et bien positionné, sans fièvre ni signe clinique Rappel des règles de bonne pratique concernant leur pose, de préférence à droite, par voie jugulaire interne, position veine cave supérieure - oreillette 17 Thrombose et cancer (I.Mahé, J.Connault, A.Long)


Télécharger ppt "S YNTHÈSE DES A TELIERS Myélodysplasies (P.Chaibi, G.Albrand) Transfusion, hémovigilance (I.Devie, M.Cartier, P.Chevalet) Syndromes myéloprolifératifs."

Présentations similaires


Annonces Google