La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 ère Rencontre Régionale de Cancérologie ORL POITIERS : le 5 Septembre 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 ère Rencontre Régionale de Cancérologie ORL POITIERS : le 5 Septembre 2013."— Transcription de la présentation:

1 1 ère Rencontre Régionale de Cancérologie ORL POITIERS : le 5 Septembre 2013

2 Xavier DUFOUR (Poitiers) Poitiers le 5 Septembre 2013 H.P.V. et Tumeurs ORL 2 ème communication : Le contexte clinique

3 Introduction - Cancer des VADS en forte augmentation – oropharynx ++ - France 2007 : cas - Facteurs de risque : alcool – tabac - Diminution cancer des VADS en rapport avec intoxication éthylo-tabagique - 95% carcinome épidermoïde - Mauvais pronostic des stades avancés

4 Les cancers des VADS 6 ème plus forte incidence dans le monde 2008Incidence Nb cas/ Taux * Mortalité Nb cas/Taux* Monde , ,3 Amérique du Nord , ,2 Amérique du Sud , ,1 Asie , Afrique , ,9 Europe , ,1 France ,747113,5 * Taux standardisé sur lâge

5 Introduction - Nette augmentation cancers oropharynx dus à HPV+++ - Registre USA et Scandinavie - entre 1973 et 2001 : fréquence 2,1% à 3,9% cancers oropharynx - diminution carcinome hypopharynx et larynx Hammarstedt L et al. Acta Otolaryngol 2007;127: ; Dayyani F et al. Head Neck Oncol 2010;2:15 ; Marur S et al. Lancet Oncol 2010;11:781-9 ; Ryerson AB et al. Cancer 2008;113 (10 Suppl): ; Hocking JS et al. Br J Cancer 2011;104:886-91

6 Une modification de lépidémiologie Laugmentation de lincidence des cancers de loropharynx est due à laugmentation de la proportion des cancers liés à HPV Chaturvedi et al, J Clin Oncol, 2011 USA prévalence HPV dans les carcinomes oropharyngés de 16,3 % à 72,7 % Ramqvist & Dalianis, Emerg Infect Dis 2010 Suède prévalence HPV dans les carcinomes tonsillaires de 23 % à 93 %

7 Profil clinique Prévalence HPV : - oropharynx : 36% - tonsille : > 50% Etude française 523 prélèvements carcinomes oropharynx + cavité buccale (EDITH VI) - oropharynx : 46,5% - cavité orale : 10,5% - tonsille : 57% Lacau St Guily et al. J Clin Virol;2011 ; Lacau St Guily J et al. Head Neck Oncol 2011;3:6

8 HPV et cancers des VADS Méta-analyse 62 études ( ) N = 4852 ADN HPV PCR ou ISH Termine et al, 2008 Méta-analyse 34 études ( ) N = 5681 ADN HPV PCR Dayyani et al, 2010 Etude rétrospective française multicentrique EDiTH VI ( ) N = 523 ADN HPV PCR Lacau St-Guily et al, 2011 Etude prospective française multicentrique Papillophar ( ) N = 370 ADN HPV PCR ARN NASBA Lacau St-Guily Toute localisation 34,5 % (IC 95% %) 22 % (IC 95% 21-23%) -- Oropharynx 38,1 % (IC 95% %) 41 % (IC 95% 38-44%) 46,5 % 34 % (ADN) 25 % (ARN) HPV % (IC 95% 85-89%) 89,7 %97,5 %

9 Proportion de fumeurs inférieure Fumeurs ayant une consommation moins importante HPV+ %HPV- % Non fumeur Ancien fumeur ?* Fumeur *95* Paquets/ années ?** Essais thérapeutiques HPV+ N = HPV- N = 1 = RTOG 0129 (III)p = ECOG (II) PCR /ISH = RTOG 9033 (III)p ,3 Gillison et al, J Clin Oncol 2012 ; 2 Fakhry et al, J Natl Cancer Inst 2008 * Pas de discrimation entre fumeur et ancien fumeur ** stratifié en < 20 p/a : 37 % vs 2 % et 20 p/a : 45 % vs 95 % Carcinomes de loropharynx liés aux HPV : une entité particulière

10 Profil clinique HPV positifHPV négatif AgePatients plus jeunes (45 – 55 ans)Patients plus âgés ( ans) Performance statusBonMauvais Facteurs de risqueSexuels : nombre de partenaires, âge précoce des premiers rapports, sexe oral Alcool / tabac TumeurStade précoceStade avancé AdénopathiesKystiquesTissulaires AnatomapathologieCarcinome épidermoïde peu différencié ou basaloïde Carcinome épidermoïde moyennement ou bien différencié PronosticBonMauvais

11 Carcinome HPV- différents HPV + en terme de FDR, clinique, pronostic Rôle E6-E7 dans loncogenèse Hypothèses : faible instabilité génétique, tumeur hétérogène, réactivation p53 par RTCT, meilleure réponse immunitaire Etudes en cours Otolaryngol Clin N Am 2013;46:521-43

12 Statut HPV = facteur pronostic +++ HPV positifs : meilleur pronostic en terme de contrôle locorégional et survie Modalités thérapeutiques : - chirurgie/radiothérapie +/- chimiothérapie ou biothérapie - radio-chimiothérapie concomitante - radiothérapie + thérapie ciblée Indications : selon les référentiels mais pas selon le statut HPV HPV, un marqueur pronostique des cancers des VADS Ang KK et al. N Engl J Med 2010;363:24-35 ; Posner MR et al. Ann Oncol 2011; Epub ; Lacau St Guily et al. Bull Cancer 2006;93:51-9 ; De Raucourt D et al. Rev Prat 2006;56: ; Genden EM et al. Eur Arch Otorhinolaryngol 2013;270:405-16

13 Patients HPV positifs : meilleure réponse au traitement après - chimiothérapie dinduction - radiochimiothérapie concomitante - radiothérapie exclusive par rapport aux patients HPV négatifs Rischin D et al. J Clin Oncol 2010;28: HPV, un marqueur pronostique des cancers des VADS

14 Taux de réponse (complet et partiel) après chimiothérapie dinduction (2 cycles de carboplatine et paclitaxel) : - plus élevé chez les patients HPV positifs par rapports aux patients HPV négatifs (82% versus 55%, p = 0,01) Radiothérapie conventionnelle ou chirurgie avec ou sans radiothérapie post-opératoire : - meilleur contrôle local - meilleure survie globale et survie sans récidive par rapport aux patients HPV négatifs Fakhry C et al. J Natl Cancer Inst 2008;100:261-9 ; Lassen P et al. J Clin Oncol 2009;27: ; Licitra L et al. J Clin Oncol 2006;24: HPV, un marqueur pronostique des cancers des VADS

15 Etude rétrospective 111 patients essai phase III TPF ou PF +RCT 56 HPV+ (ADN PCR) 55 HPV - HPV + Survie globale Survie sans récidive HPV - HPV + HPV - 82 % 78 % 35 % 28 %

16 Patients HPV positifs : - meilleure survie globale et spécifique si faible taux dexpression dEGF-R - moins bonne survie si taux élevé dexpression dEGF- R Le tabac : - favorise hypoxie tissulaire - augmente lexpression EGF-R Statut HPV : pas dinfluence en terme de survie et contrôle locorégional si traitement par anti EGF-R HPV, un marqueur pronostique des cancers des VADS Kumar B et al. J Clin Oncol 2008;26: ; Lassen P. Radiother Oncol 2010;95:371-80

17 Statut HPV et la chirurgie?? - Tumeurs stades T1 – T2 oropharynx : chirurgie transorale robotique (TORS) - peu détudes concernant TORS car faible recul - Cohen et al. : 50 patients TORS dont 37 HPV+ et 13 HPV- pas de différence en terme de contrôle locorégional et survie - Différence HPV+/HPV- non applicable si stade précoce ? Cohen MA et al. Head Neck 2011;33: ; Genden EM et al. Eur Arch Otorhinolaryngol 2013;270:405-16

18 Rôle de la persistance de linfection dans les récidives ?? Stratification des cancers de loropharynx en fonction du statut HPV : - HPV+ non buveurs – non fumeurs : RTCT - en fonction p53, p16, expression EGF-R - PHRC J Lacau : Papillophar - Histoire naturelle de linfection HPV (SPLIT) Statut HPV = facteur pronostic ++ Prévention/Perspectives

19 Frottis pharyngé et/ou recherche ADN chez sujets à risque ? Sujets à risque ?? : pratiques sexuelles, IST Sérologie : Recherche Ac anti E6/E7 HPV16 Si HPV16+ : surveillance intensifiée ++ Prévention/Perspectives Kreimer AR. Oral Oncol 2013, in press

20 Politique de vaccination jeune fille : prévenir - linfection HPV 16 et HPV 18 - lésions pré néoplasiques du col - le cancer du col (Gardasil®, Sanofi-Pasteur-MSD, Cervarix®, GSK) - les infections et les lésions génitales à HPV 6 et 11 (Gardasil®) car génotypes impliqués dans 90% des condylomes et papillomatoses respiratoires Prévention/Perspectives

21 Perspective à long terme : observer lévolution du nombre de cancers oropharyngés chez les sujets vaccinés Nombreuses années !! Etendre la vaccination aux hommes : pratiquée aux USA Prévention/Perspectives

22 Conclusion Carcinome épidermoïde oropharyngé HPV positif = entité à part Différent du carcinome épidermoïde éthylo-tabagique Stratifier les patients en fonction du statut HPV Inclure les patients dans des études cliniques ++ Avenir : établir des propositions thérapeutiques en fonction du statut HPV

23 MERCI A TOUS Au revoir… Au revoir… La prochaine Rencontre Régionale de Cancérologie ORL aura lieu en ère Rencontre Régionale de Cancérologie ORL


Télécharger ppt "1 ère Rencontre Régionale de Cancérologie ORL POITIERS : le 5 Septembre 2013."

Présentations similaires


Annonces Google