La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Johan ROUVILLOIS – Enseignant APA Journée RATC vendredi 4 mai 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Johan ROUVILLOIS – Enseignant APA Journée RATC vendredi 4 mai 2012."— Transcription de la présentation:

1 Johan ROUVILLOIS – Enseignant APA Journée RATC vendredi 4 mai 2012

2 Lactivité physique pour la santé Concept APA (Québec, 1970): ensemble des Activités Physiques et Sportives, adaptées aux capacités de la personne. Dispensées auprès des personnes en situation de handicap, et/ou vieillissantes, atteintes de maladie chronique, ou en difficulté sociale, à des ns de prévention, de rééducation, de réadaptation, de réhabilitation, de réinsertion, déducation et/ou de participation sociale (SFP-APA, 2010). utilisation des APS en vue de amélioration ou maintien du statut de santé!

3 « en bonne santé » « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité. » (OMS, 1946) - définition inchangée depuis! - satisfaire tous les besoins fondamentaux - entre objectif utopique… et notion relative! Effets stabilisateurs des traitements… VS …maladies asymptomatiques

4 Dans lère de lActivité Physique - Santé De nombreux rapports et recommandations! Activité physique: contextes et effets sur la santé (Rapport INSERM, 2008) Activité physique et santé: arguments scientifiques, pistes pratiques (PNNS) Activité physique et obésité de lenfant (PNNS) Recommandations mondiales sur lactivité physique pour la santé (OMS, 2010)

5 Un véritable projet en APA ne se résume pas à la seule adaptation d'une AP en terme d'accessibilité ou de réglementation, constitue un projet intimement lié aux besoins de celui qui la pratique, pas une finalité en soi, le but n'est pas de pratiquer une activité pour ce qu'elle est, mais pour ce qu'elle apporte et ce qu'elle suggère! un vrai accompagnement en APS

6

7 « Chaque chose en son temps… » Des phases différentes la phase initiale (MPR) : APA de rééducation, réadaptation… en « quête de la récupération » la phase à distance (UEROS) : « quen est-il de ma vie physique future ? de mon projet sportif ? » - 1 besoin de se réentraîner, se reconditionner… - 1 besoin de marquer la rupture avec un circuit post-TC/AVC jusque-là trop souvent médicalisé… APS, un outil support pour structurer un projet autour de sa vie physique

8 Cas complexe et unique du cérébro-lésé intégrant la section UEROS Comprendre qui est-il ? … un abord pas facile! un usager en rupture sociale et pro expression du handicap invisible: pas que le cognitif! - fatigabilité mais aussi compétence physique - mal compris, difficultés à expliquer ses troubles… à distance, dans contexte de dévalorisation : « je peux pas/plus… », « je fais plus rien… », « jarrive plus à… », « est-ce que…? », « on ma dit que… » aux humeurs très variables, en manque de constance, motivation, initiative… une tendance à être opposant…

9 Projet UEROS et accompagnement en APS Adaptée et intégrée au projet daccompagnement tentative de définition dun projet structuré (2h/sem.) Sacré challenge du « faire adhérer »! Approche du vouloir-faire et Détermination de savoir-faire Un excellent appui à la mobilisation de ressources enjeu = potentiel non exploité à faire émerger! retrouver/ré-éprouver du plaisir « en sport »

10 APS, mission (re)éducative Education pour sa santé: dvper compétences spécifiques afin dapprendre/réapprendre à gérer sa vie physique remettre sa condition physique au centre de ses préoccupations Bilan de ses capacités physiques, ses limites, ses propres connaissances (auto-entretien), … « gommer » ses méconnaissances physiques! Découvrir et sinitier… Approfondir et se perfectionner…

11 Retentissement socio/psycho Revalorisation corporelle, redynamisation meilleure estime de soi, image de soi/corps …des effets directs voire de véritables métamorphoses! « …réconcilier avec son corps… », « exutoire » Capacités (ré)appropriées en sport remise en confiance et réinvesties en milieu professionnel TRANSFERT…. REE de travail! symptôme FATIGUE Démarche active et participative restauration de compétences sociales projet continuité de pratique à lextérieur

12

13 Les « routines » de séance à instaurer… - elles structurent la séance! - … posent un cadre de pratique vs « récréation! » Début et fin de séance… peuvent sembler « basiques »… - échauffement / retour au calme (relaxation) - renforcement musculaire / auto-étirements - prise de sa FC et cardio-training lui donner des repères pr 1 reprise progressive (repos, %, max) … mais de véritables apprentissages (exercices)

14 Courir / Grimper / Danser / Tirer… Repose sur : - surentraîner le « restant » - hyper solliciter ses propres ressources attentionnelles et motivationnelles - « accepter » une expression motrice/corporelle différente… moins esthétique…! Ataxie, tremblement… et tir à larc! : travail spécifique sur concentration, maîtrise respiration, contrôle posture… Danse, activité dexpression corporelle : rythme, « timing », coordination motrice fine… et ataxie

15 La grimpe Cas de lhémiplégique : « corps et espace » - quel équilibre en suspension/rappel…? corps bloc, stimuler les dissociations - la main parétique/plégique utilise ou pas…, réintégrée au schéma corporel… « râpe », « cogne », « se crispe »… nobéit pas! Cas de lataxique : motricité désorganisée au sol ++, « timing » du mouvement condition de grimpe a tendance à favoriser : fluidité gestuelle, vitesse et continuité du mouvement

16 Re-nager… pour lhémiplégique oui…il peut ne pas tourner en rond lorsquil nage! « mon hémicorps flotte »… cest grâce à Archimède la sensation « dapesanteur » aquatique la sensation de « glisse » Développer de nouvelles stratégies, … techniques de nage… et repères « compenser » revient souvent à accentuer les fondamentaux techniques exemple pour lhémi roulis dépaules, battement mono-jambe, repères spatiaux…

17 Conclusion Perception de ses capacités en décalage avec ses réelles potentialités… APS, un levier parmi tant dautres! Recommandations : de vraies préoccupations pour un vrai accompagnement en APS… à généraliser! L Activité Physique se hisse au rang de « médoc du 21 ème siècle » … mais dont prescription et observance ne sont pas toujours aisées! Merci de votre attention


Télécharger ppt "Johan ROUVILLOIS – Enseignant APA Journée RATC vendredi 4 mai 2012."

Présentations similaires


Annonces Google