La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Marianne Serveaux DES Néphrologie MOYENS DE PREVENTION DUNE IRA AUX PODUITS DE CONTRASTE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Marianne Serveaux DES Néphrologie MOYENS DE PREVENTION DUNE IRA AUX PODUITS DE CONTRASTE."— Transcription de la présentation:

1 Marianne Serveaux DES Néphrologie MOYENS DE PREVENTION DUNE IRA AUX PODUITS DE CONTRASTE

2 I/ EPIDEMIOLOGIE : Interventions radiologiques diagnostiques et/ou thérapeutiques en nette augmentation Incidence élevée : 11% en milieu hospitalier (3è cause dIRA aquise) Recours à lEER : 1%, jusqu4% quand IRC sous jacent Nash K. et al. « Hospital aquired renal insuffisiency » Am.J.Kidn.Dis2002 Impact pronostic : Risque mortalité Х 5.5 à court terme, persistant jusquà 5 ans après Mortalité 35% si recours dialyse

3 II/ DEFINITION: Augmentation créat par rapport aux chiffres de base : 25% ou 0.5mg/dL (soit 44µmol/L) dans les 48/72h suivant linjection anomalie du sédiment urinaire : protéinurie tubulaire, cylindres granuleux diurèse conservée EVOLUTION : - Pic dascension : 3é/5é jour - Retour fonction rénale antérieure 3 à 4 semaines après

4 III/ PHYSIOPATHOLOGIE : Mécanismes physiopathologiques impliqués dans la néphropathie aux PCI Persson PB et al. Contrast medium induced nephropathy; the pathophysiology Kid. Int. Suppl avec durée dexposition Δ fonction osmolarité du PCI Activation systeme RTG Médiés par: adénosine, endotheline, NO, Pg..

5 IV/ MOYENS DE PREVENTION: 1- Identification des Facteurs de risque: T. Lavigne et al.Use of contrast media in emergency investigations: risks and guidelines for their prevention Reanimation 2003 Incidence 14.5 à 55% Mehran et al. Contrast induced nephropathy : definition epidemiology and patient at risk. Kidney Int. Suppl Incidence : 5.7 à 29.4% Nikolsky E et al. Impact of chronic kidney disease on prognosis of patients with diabetes mellitus treated with percutaneous coronary intervention. Am. J. Cardiol. 2004

6 Type de PCI injecté: hyperosmolaires: 2000mosmol/kg PCI faible osmolarité: 600 à 800 mosmol/kg iso: 290 à 300 mosmol/kg Incidence plus faible avec PCI faible et iso-osmolaire -Aspelin P, et al.Nephrotoxicity in high-risk patients study of iso-osmolar and low osmolar non-ionic contrast media study investigators. Nephrotoxic effects in high-risk patients undergoing angiography. N Engl J Med Heinrich MC et al. Nephrotoxicity of iso osmolar iodixanol compared with non ionic low osmolar contrast media: meta-analysis of randomized controlled trials Radiology 2009 Recommandations Am. College of Cardiology et Am. Heart Association: recourir PCI iso-osmolaires pr lévaluation des SCA (grade A ) K/DOQI : recours PCI iso osmolaires chez les dialysés (lié risque surcharge volémique et complications cardio vasculaires) Myélome/ gammapathie monoclonale Myélome seul sans altération fonction rénale nest pas une CI Alexanian R. et al. Renale faiulre in multiple myeloma. Pathogenesis and prognostic implications Arch. Intern. Med. 1990

7 Mehran R et al. A simple risk score for prediction of contrast induce nephropathy after percutaneous coronary intervention: development and initial validation. J. Am. Coll. Cardiol. 2004

8 IV/ MOYENS DE PREVENTION: 2- Mesures préventives globales Estimation débit filtration glomérulaire, formule validée: Cockoft ou MDRD Evaluation rapport bénéfice/risque Utiliser la plus faible quantité diode possible Utiliser PCI de faible osmolarité ou iso osmolaire Eviter examens rapprochés Arrêt médicaments néphrotoxiques (AINS++)

9 IV/ MOYENS DE PREVENTION: 3- Expansion volémique++ : Seule mesure préventive formellement établie ! Quel soluté? SSI 0.9%. Mueller C. Prevention of contrast induced nephropathy with volume supplementation. Kidney Int. Suppl Taylor AJ, et al: Preparation for Angiography in Renal Dysfunction: a randomized trial of inpatient vs outpatient hydration protocols for cardiac catheterization in mildto-moderate renal dysfunction. Chest 1998 Bicarbonate de sodium: Merten GJ et al. Prevention of contrast induced nephropathy with sodium bicarbonate : a randomized controlled trial. JAMA 2004 Ho KM et al. Use of isotonic sodium bicarbonate to prevent radiocontrast nephropathy in patients with mild pre existing renal impairment: a meta-analysis Anaesth. Intensive Care 2008 Volume dadministration optimal?? - SSI: 1ml/kh/h Débuter 2h à 12h avant Poursuivre 6 à 24h après Tumlin et al. Am.Heart J A adapter fonction cardiaque (bilan hydrosodé équilibré) - Bicarbonate de sodium: Début 1h avant: 3 ml/kg/h Poursuivre 6h après: 1ml/kg/h Intérêt en situation durgence?

10 Polémique: SSI VS Bicarbonate de sodium? Plusieurs études récentes Masuda M. et al. Am.J.Cadiol.2007: 59 patients devant subir coronarographie en urgence, randomisés: groupe SSI VS bicar, même dose: bolus 3ml/kg 1 h avant puis 1 ml/kg sur 6h pendant et après le geste: incidence NIC 7% groupe bicar VS 35% groupe SSI p=0.01, baisse incidence recours dialyse et mortalité, suivi de 16 mois Brar SS. Et al. JAMA 2008: Essai randomisé, contrôlé, double aveugle, 353 patients, Cl < autre FDR, 3ml/kg 1h avant puis 1.5ml/kg pendant et jusquà 4h après: pas de différence significative sur incidence court terme NCI, recours dialyse, tx mortalité à 30j et 6 mois Etude REINFORCE, Adolph E. et al., Coronar. Artery Disease 2008: Essai mono centrique contrôlé, randomisé, double aveugle, prospective, 145 patients avec IRC, surveillance jusquà J2: pas de différence significative Maioli M. et al., J.Am.Coll.Cardiol. 2008: Etude prospective mono centrique randomisé, 502 patients, Cl<60ml/min, SSI+NAC vs Bicar +NAC, pas de différence significative Conclusion: Résultat controversé+++ Efficacité comparable A priori pas de supériorité..

11 IV/ MOYENS DE PREVENTION: 4- Stratégies pharmacologiques: Table 2 Pharmacologic agents evaluated for contrast-induced nephropathy risk reduction Positive results (potentially beneficial) Theophylline/aminophylline Statins Ascorbic acid Prostaglandin E1 Neutral results (no consistent effect) N-acetylcysteine Fenoldopam Dopamine Calcium channel blockers (OE Amlodipine,OE Felodipine, OE Nifedipine,OE Nitrendipine) Atrial natriuretic peptide L-Arginine Negative results (potentially detrimental) Furosemide Consensus working panel strategies to redice the risk of Mannitol contrast inducednephropathy, Am.J. Cardiol Endothelin receptor antagonist

12 N ACETYLCYSTEINE: - Controversé++, 27 études !! - Améliore la vasodilatation endothéliale (se combine au NO pour former le S nitrosothiol, agent plus stable et plus vaso actif que le NO, augmente lexpression de la NO synthetase et sert de précurseur pour la synthèse du glutathion, fortes propriétés anti oxydantes) - 1ère etude: 600mg*2/j la veille et le jour de linjection, en association avec lexpansion volémique (incidence21% VS 2%, p=0.01) Tepel et al. Prevention of radiographic contrast agent induced reductions in renal function by acetylcysteine. NEJM Depuis? Plusieurs méta-analyses,résultats contradictoires, études menées sur injections programmées ou en urgence (1g avant et après) Birck R, et al.. Acetylcysteine for prevention of contrast nephropathy:meta-analysis. Lancet 2003: 7 études controlées, randomisées, 805 patients: Effet + NAC et hydratation VS hydratation seul Pannu N et al. Systematic review of the impact of NAC on contrast nephropathy. Kidney Int Donc : non recommandée par les sociétés savantes, ms fréquemment utilisé ( faible cout, inocuité)

13 AUTRES MOLECULES: Statine : Améliore fonction endothéliale, production NO, diminue stress oxydatif Khanal S. et al. Am.J.Med Attalah N. et al. Clin. Nephrol Patty G et al. Am.J.Cardiol Theophylline : Bagshaw SM et al.Ann. Int.Med 2005 antagoniste non spécifique de ladénosine Huber W. et al. Radiology injection IV unique avant le geste Ix - JH, McCulloch CE et al. Neph.Dial.Transpl Fenoldopam : Dopamine1 receptor agonist: augmente débit sanguin rénal médullaire Stone GW. Et al. JAMA 2003 Tumlin JA et al. Am. Heart J Acide ascorbique : Diminue le stress oxydatif et production de radicaux libres Boscheri A et al. Nephr g PO avant et 2g fois2 après Spargias K. et al. Circulation 2004 α 2 adrénergique (clonidine) : prometteur? Billings FT4th et al. Am.J.Physiol Renal Physiol. 2008

14 IV/ MOYENS DE PREVENTION: 5-EER : HD préventive: Aucune preuve defficacité Vogt B. Ferrarri P. et al. Prophylactic haemodialysis after radiocontrast media in patients with renal insufficiency is potentially harmfull. Am. J. Med Frank H. et al. Simultaneous haemodialysis during coronary angiography fails to prevent radiocontrast induced nephropathy in chronic renal failure Clin. Nephrol Hsieh YC. Et al. Short and long term renal outcomes of immediate prophylactic haemodialysis after cardiovascular catheterizations in patients with severe renal insufficiency. Int.J.Cardiol Huber W. et al. Haemodialysis of the prevention of contrast induced nephropathy. Outcome of 31 patients with severly impaired renal function, comparison with patients at similar risk and review. Invest. Radiolo CVVHF? Etude sur 114 patients avec IRC, CCVHF début 4 à 8h avant, poursuivi 18 à 24h après: effet bénéfique ? Discutable.. Marenzi G. et al. The prevention of radiocontrast induced nephropathy by haemofiltration NEJM 2003 Conclusion: non recommandée..

15 V/ CONCLUSION: 1/ Identification FDR+++ IRC: évaluation Clairance créat Diabète Déshydratation/hypovolémie efficace/hypoTA Volume/type PCI 2/ Expansion volémique SSI: 1ml/kg/h 3 à 12h avant et jusquà 6 à 24h après Bicarbonate de sodium?

16 Comité inter disciplinaire de recherche société française de radiologie 2004 Arkouche W. Néphrologie 2004 Thomsen HS et al. Eur Radiol 2006 Guidelines UK health care 2007

17 MERCI..


Télécharger ppt "Marianne Serveaux DES Néphrologie MOYENS DE PREVENTION DUNE IRA AUX PODUITS DE CONTRASTE."

Présentations similaires


Annonces Google