La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gestion quantitative Etat des lieux Avril 2008 Lisa MUCHEMBLED – Stagiaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gestion quantitative Etat des lieux Avril 2008 Lisa MUCHEMBLED – Stagiaire."— Transcription de la présentation:

1 Gestion quantitative Etat des lieux Avril 2008 Lisa MUCHEMBLED – Stagiaire

2 seuil de BourgogneHydrogéologie Cinq grands secteurs géologiques : Seuil de Bourgogne Arrière-Côte Côte Auxois Montagne Fossé Bressan

3 Hydrogéologie Comment déterminer le sens de circulation des eaux ? 1- Synthèse des traçages

4 Hydrogéologie Comment déterminer le sens de circulation des eaux ? 2- Une importante fracturation Deux directions principales : - N30 fractures ouvertes = guides des eaux karstiques. - N70 failles fermées = se prêtent mal au cheminement des eaux souterraines

5 Arrière-Côte Côte Fossé Bressan

6 Prélèvements Eau potable Eau potable Canal de Bourgogne Canal de Bourgogne Industries Industries Irrigation Irrigation En cours Julie Berger

7 Eau potable Démarche Informations demandées : - Prélèvements annuels par source depuis Prélèvements mensuels par captage de Nov à Oct pour la réalisation du bilan hydrologique.

8 Premières observations Les ressources les plus importantes sont : -Morceuil : env 4 Mm3/an -Sources du Suzon : env 8 Mm3/an -Gorgets : env 3,4 Mm3/an Eau potable

9 Canal de Bourgogne Fonctionnement : - Chazilly alimente le bief de partage - Panthier et Tillot alimentent laval du bief jusquà Pont douche Quantités : -Les 3 réservoirs représentent 16,7 Mm3 en étiage dont : - Panthier = 9,9 Mm3 - Tillot = 0,2 Mm3 - Chazilly = 6,6 Mm3 En amont de pont dOuche :

10 Canal de Bourgogne Réservoirs = 16,7 Mm3 remplis en hiver IMPACT SUR LE REMPLISSAGE DES NAPPES ? Non Remplissage par le ruissellement SOUTIEN DETIAGE ? Oui Les réservoirs stockent leau lhiver et la redistribuent en été. A voir si la redistribution compense les prises deau. RÔLE ECRÊTEUR DES RESEVOIRS ? Non Les réservoirs se situent en amont et stockent leau très lentement jusquà ce que la cote dhiver est atteinte. exemple en 2005 (La Bussière): Volume P efficace = 108 Mm3 Volume écoulé = 56 Mm3 Volume infiltré = 52 Mm3 (= VPeff – Vécoulé)

11 Canal de Bourgogne En aval de pont dOuche : - 3 prises deau pour la réalimentation du canal lorsque les seuils dété des réservoirs sont atteints quantifiables = 10 Mm3 Exemple à Pont dOuche, la prise deau représente 2/3 du débit de la rivière en étiage moyen (2,2 Mm3) -HORIZON, Ruissellements du versant rive droite de lOuche (le canal capte les eaux de ruissellement avant quelles puissent se jeter dans lOuche) non quantifiables

12 Canal de Bourgogne - Prises deau = 10 Mm3 répartis sur les 6 mois détiage entre Pont dOuche et Pont de Pany, à comparer aux volumes écoulés pendant les 6 mois détiage à Pont de Pany en : Mm Mm Mm3 (volumes calculées à partir des débits mesurés) IMPACT SUR LE DEBIT BIOLOGIQUE DETIAGE DE LOUCHE ? 1Les eaux du canal sont reversées dans lOuche par vannage, et un peu par infiltration. 2Les prises deau ne peuvent être considérées comme une perte sèche pour lOuche car les eaux de lOuche sinfiltrent naturellement entre la Bussière et Pont de Pany. Impact faible a priori Comment les prises deau sont-elles régulées en fonction du débit de lOuche ? Ce volume prélevé est-il inférieur au volume restitué des réservoirs à lOuche par infiltration (soit un partie de 16,7 Mm3) ?

13 Bilan hydrologique

14 Exemple à Plombière : - Lannée se distingue des deux premières par létalement des pluies efficaces Année sèche Année?Année normale

15 Bilan hydrologique Sans compter les prélèvements on constate : 1 Des déficits plus importants lors des années hydrologiques sèches 2002 à Un déficit important à Pont de Pany (cf QMNA) 3 Des apports en entre Crimolois et Trouhans (???) Morceuil = env 4 millions de m3/an, soit 6,21 mm Que représentent les prélèvements ?

16 Bilan hydrologique Pourquoi les années les plus sèches ont des pertes karstiques plus importantes ? - Niveau de la nappe très bas qui augmente linfiltration - Les hauteurs précipitées atteindraient un niveau de trop plein ?

17 Pertes apports Le déficit important en amont de Plombière sexplique notamment par les pertes karstiques entre La Bussière et Pont de Pany.

18 Conclusion Prélèvements en attente de données Impact du canal de Bourgogne Notamment le soutien détiage de lOuche Pas dimpact significatif en hiver Bilan hydrologique Déficit important qui montre notamment des pertes karstiques Pertes plus importantes entre La Bussière et Pont de Pany Apports par la STEP et nappe de Dijon Sud ?


Télécharger ppt "Gestion quantitative Etat des lieux Avril 2008 Lisa MUCHEMBLED – Stagiaire."

Présentations similaires


Annonces Google