La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Questions théologiques? Dieu désirait-il que le péché entre dans le monde? Dieu a-t-il décrété quAdam devait pécher dans le jardin dÉden? Qui est responsable.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Questions théologiques? Dieu désirait-il que le péché entre dans le monde? Dieu a-t-il décrété quAdam devait pécher dans le jardin dÉden? Qui est responsable."— Transcription de la présentation:

1

2 Questions théologiques? Dieu désirait-il que le péché entre dans le monde? Dieu a-t-il décrété quAdam devait pécher dans le jardin dÉden? Qui est responsable de lentrée du péché dans le monde : Dieu ou Adam?

3 Dieu est-il lauteur du péché? «Clairement, cétait la volonté divine que le péché entre dans ce monde, sinon il nen aurait pas été ainsi. Dieu avait le pouvoir de lempêcher. Rien ne vient à passer, sauf ce quil décrète... Le décret de Dieu que le péché devait entrer dans le monde était un secret caché en Lui-même.» - A. W. Pink, Gleanings from the Scriptures, Moody Press, p.207

4 Edwin Palmer Auteur et théologien calviniste «Pour souligner encore plus la souveraineté de Dieu, il est nécessaire de pointer que tout est ordonné davance par Dieu... Cest même biblique de dire que Dieu a ordonné davance le péché. Si le péché était hors du plan de Dieu, alors aucune affaire importante de la vie serait gérée par Dieu. Car quelle action de lhomme est parfaitement bonne?... Ainsi, encore une fois, nous confessons avec pleine puissance la souveraineté absolue de Dieu. Il prédestine, élit et ordonne davance.» Edwin H. Palmer, «The Five Points of Calvinism», p.82-83

5 R. C. Sproul, Jr «Tout chrétien qui croit à la Bible doit au moins conclure que Dieu, dans un certain sens, désirait que lhomme succombe au péché... Dieu a voulu toute chose qui est arrivé. Cest en son pouvoir dempêcher nimporte quoi darriver. Cest dans son omniscience quil peut imaginer chaque événement et choisir quelle suite dévénements lui plait le plus... Mais attendez une minute... Nest-il pas impossible pour Dieu de faire le mal? Il ne peut pécher. Je naccuse pas Dieu de pécher; je suggère quil a créé le péché.» - R. C. Sproul, Jr. Almighty Over All, Baker Books, p.53-54

6 John MacArthur Auteur et pasteur à la radio calviniste «Le péché est quelque chose que Dieu a voulu voir arriver. Il la planifié, ordonné – ou dans les mots de la Westminster Confession, il la décrété. Le Mal et toutes ses conséquences étaient inclus dans le décret éternel de Dieu avant la fondation du monde.»

7 Débat sur la souveraineté de Dieu Norman Geisler et John Gerstner «Il y a plusieurs années, quand John Gerstner et moi-même enseignaient ensemble dans la même institution, je linvitai dans lune de mes classes pour discuter du libre arbitre. Étant ce que jappellerais un calviniste extrême, il défendit le point de vue de Jonathan Edward que lhomme est touché par le plus grand désir (Dieu). Je noublierai jamais comment il me répondit lorsque je poussai la logique jusquà Lucifer. Je fut stupéfait dentendre un homme habituellement rationnel répondre à ma question : «Qui donna à Lucifer le désir de se rebeller contre Dieu?». Il répondit : «Mystère, mystère, grand mystère!» Je lui répondit : «Non, ce nest pas un grand mystère; cest une grande contradiction!».» - Norman Geisler, «Chosen but Free», Bethany House, 1999, p. 133

8 Magazine «Sword and the Trowel» (Lépée et la truelle), 1889 C. H. Spurgeon sur la souveraineté extrême «Ils nont pas abandonné le calvinisme, mais le recouvrait de quelque chose qui sapprochait de lantinomianisme et dévorèrent la vie des églises et la prédication de lévangile...» «Mon cœur saigne pour les nombreuses familles où lantinomianisme a gagné de linfluence. Je peux raconter beaucoup dhistoires de familles mortes dans leur péché; leurs consciences marquées au fer chaud par la prédication fatale quils ont écouté... Ce système destructeur dâmes qui enlève lhumanité de lhomme et qui le rend non responsable.»

9 Magazine «Sword and the Trowel» (Lépée et la truelle), 1889 C. H. Spurgeon sur la souveraineté extrême «Si je déclare que Dieu règne sur toutes choses, jusquau point où lhomme nest pas libre dêtre responsable, je me dirige vers lantinomianisme ou le fatalisme...» «La religion dun homme qui prêche la souveraineté divine mais qui néglige la responsabilité humaine – Je crois que cest une manière vicieuse, immorale et corrompue de présenter une doctrine et cela ne peut pas venir de Dieu.»

10 Romains 5:12 «Comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort...»

11 1 Jean 2:16 «Parce que tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, et la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, n'est pas du Père, mais est du monde.»

12 Jacques 1:13 «Que nul, quand il est tenté, ne dise: Je suis tenté par Dieu; -car Dieu ne peut être tenté par le mal, et lui ne tente personne.»

13 Quel est la vision réformée? Sens de la justification Mort de Christ Jardin de Gethsémané «Justice passive et active de Christ»

14 Jean Calvin «Lorsquil est demandé comment Christ, en abolissant le péché, enlève linimitié entre Dieu et nous et achète une justice qui nous le rend favorable et bienveillant, on peut répondre que généralement, il accomplit cela par tout le parcours de son obéissance. Ceci est prouvé par le témoignage de Paul : «Car comme par la désobéissance d'un seul homme plusieurs ont été constitués pécheurs, ainsi aussi par l'obéissance d'un seul, plusieurs seront constitués justes» (Romains 5:19).» - Institutes of Christian Religion, Vol. II, (Grand Rapids, MI: Eerdmans, 1962), p. 437

15 Romains 5:18 William MacDonald «La justice de Christ mentionnée en Romains 5:18 ne veut pas dire Sa justice en tant quHomme sur la terre ou Sa conformité parfaite à la loi. Jamais il nest dit que ceux-ci nous sont imputés. Sils létaient, alors il naurait pas été nécessaire pour Christ de mourir. La Bible New American Standard (NASV) est précise quand elle traduit : «So then as through one transgression there resulted condemnation to all men, even so through one act of righteousness there resulted justification of life to all men.» (Ainsi donc, comme par une seule transgression la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification de la vie s'étend à tous les hommes.) Le «seul acte de justice» nétait pas la vie du Sauveur ou sa conservation de la loi, mais plutôt sa mort substitutive sur la croix du Calvaire.» - «Justification by faith», (Kansas City, KS: Walterick, 1981), p. 62

16 J. I. Packer «La phrase «limputation de la justice de Christ» veut dire que les croyants sont justes et ont une justice devant Dieu pour aucune autre raison que Christ, leur tête, était juste devant Dieu, et quils sont un en Lui, participants de Son statut et de Son acceptation. Dieu les justifie en leur donnant, pour le bien de Christ, le verdict que lobéissance de Christ mérite... Il prend en compte leur justice, non parce quil considère quils ont gardé la loi personnellement, mais parce quil considère quils sont unis à celui qui la gardé représentativement.» - J. I. Packer, «Justification», dans le Wycliffe Dictionary of Theology, (ed.)(Peabody, MA: Hendrickson, 1999), p. 306

17 Archibald A. Hodge «Les Écritures nous enseigne clairement que lobéissance de Christ était aussi par procuration que létaient ses souffrances, et quil nous réconcilie avec le Père par lun comme par lautre.» - Archibald Alexander Hodge, The Atonement, (Grand Rapids, MI: Eerdmans, 1953), p. 248

18 W. E. Vine Auteur et théologien «Ni lincarnation du Fils de Dieu, ni sa conservation de la loi dans les jours de sa chair na servi, en entier ou en partie, à la rédemption des hommes... Son œuvre rédemptrice a commencé et fini à la croix; il nest jamais écrit dans le Nouveau Testament que Christ a gardé la loi pour nous. Seulement sa mort est par procuration, ou substitutionnelle. Il nest pas dit quil a porté le péché durant nimporte quelle partie de sa vie; cest à la croix quil est devenu le porteur de nos péchés.» - C. F. Hogg, W. E. Vine, «Galatians» (London, GB: Pickering & Inglis, 1959), p. 186

19 La mort de Christ était-elle insuffisante? Calviniste R. C. Sproul «La croix seulement, par contre, ne nous justifie pas... Nous sommes justifiés pas seulement par la croix, mais aussi par la vie de Christ. La mission de rédemption de Christ nest pas limitée à la croix. Pour nous sauver, il devait vivre une vie de justice parfaite. Son obéissance parfaite et active était nécessaire pour son salut et le nôtre... Nous sommes établis comme justes par lobéissance de Christ qui nous est imputée par la foi.» - R. C. Sproul, «Faith Alone», Baker, p. 104

20 Il souffrit pour nos péchés à Gethsémané? «Je ne sais pas si les suppositions dAdam Smith sont correctes, quau jardin de Gethsémané Christ a payé plus quun prix (pour nos péchés) quil ne la jamais fait à la croix; mais je suis persuadé quils sont assez stupides ceux qui pensent que lexpiation a été faite à la croix et nulle part ailleurs.» - A Treasury of Spurgeon on the Life and Work of our Lord, p. 119

21 Il souffrit pour nos péchés à Gethsémané? «Je me sens seulement fait pour être jeter dans lenfer le plus bas; mais je vais à Gethsémané, je regarde sous ces noueux oliviers et je vois mon Sauveur. Oui, je le vois se recroqueviller sur le sol dans langoisse et jentends de tels grognements qui viennent de lui comme il nen est jamais venu de nimporte quelle personne avant lui. Je regarde à la terre et je la vois rouge de son sang et, pendant que son visage est maculé de sueur mêlée de sang, je me dis : «Mon Dieu, mon Sauveur, quas-tu donc?» Je lentends répondre : «Je souffre pour tes péchés».» - A Treasury of Spurgeon on the Life and Work of our Lord, p. 131

22 Matthew Henry «Il portait maintenant les iniquités que le Père avait mis sur Lui et, par son chagrin et et son étonnement, il sest accommodé à la tâche. La souffrance dans laquelle il entrait était pour nos péchés, ils devaient tous venir sur lui et il le savait.» - Matthew Henry, Commentary on the Whole Bible, p. 320

23 1 Pierre 3:18 «C ar aussi Christ a souffert une fois pour les péchés, le juste pour les injustes, afin qu'il nous amenât à Dieu, ayant été mis à mort en chair, mais vivifié par l'Esprit. »

24 Romains 5:8-10 «Mais Dieu constate son amour à lui envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous. Beaucoup plutôt donc, ayant été maintenant justifiés par son sang, serons-nous sauvés de la colère par lui. Car si, étant ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, beaucoup plutôt, ayant été réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie.»

25 Colossiens 1:20 «E t, par lui, à réconcilier toutes choses avec elle-même, ayant fait la paix par le sang de sa croix, par lui, soit les choses qui sont sur la terre, soit les choses qui sont dans les cieux. »


Télécharger ppt "Questions théologiques? Dieu désirait-il que le péché entre dans le monde? Dieu a-t-il décrété quAdam devait pécher dans le jardin dÉden? Qui est responsable."

Présentations similaires


Annonces Google