La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La réforme des retraites « Les retraites cest le réceptacle de toutes les inégalités de la vie(carrières longues, métiers pénibles). Il faut prendre en.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La réforme des retraites « Les retraites cest le réceptacle de toutes les inégalités de la vie(carrières longues, métiers pénibles). Il faut prendre en."— Transcription de la présentation:

1 La réforme des retraites « Les retraites cest le réceptacle de toutes les inégalités de la vie(carrières longues, métiers pénibles). Il faut prendre en compte lensemble des inégalités sur les retraites pour que la réforme soit efficace et assure la justice sociale en prenant en compte les parcours professionnels Si on fait une petite réforme, on tape on punit uniquement les gens sur les durées de cotisation ou lâge de départ.»François CHEREQUE Juin /11/20131 UD CFDT RHONE

2 Une régression sociale dont la brutalité est surtout destinée à rassurer les marchés Combiner dans un calendrier très court le recul de lâge de la retraite de 60 à 62 ans avec cerise sur le gâteau le recul de lâge sans décote de 65 à 67 ans, de 2016 à 2023 avec en plus une augmentation de la durée de cotisation est particulièrement brutal pour les salariés qui se voit asséner 4 mois daugmentation par année civile entre 2011 et Cela contribue à faire du système français un des plus restrictifs dEurope en terme de durée daccès : 03/11/20132 UD CFDT RHONE

3 pour les actifs dans leur ensemble, qui doivent prendre en charge les conséquences de la crise tandis que le recours à la fiscalité reste symbolique à légard des salariés qui ont commencé à travailler jeunes et doivent cotiser plus que les autres sans amélioration de leur montant de pension, alors même quils ont bien souvent les emplois les plus pénibles et les salaires les plus modestes. 50% des salariés qui liquident leur pension auprès de la CNAV aujourdhui ont cotisé au-delà de la durée dune carrière complète (hors surcote pour les salariés aux carrières incomplètes, notamment les carrières féminines, qui voient lâge du départ sans abattement reculer de 65 à 67 ans entre 2016 et 2023, à légard des salariés qui sont hors de lemploi au moment et qui vont continuer à rester au chômage, en maladie ou en invalidité plus longtemps avec des allocations plus faibles que leur retraites La réforme du gouvernement une régression sociale, mue par la ferme volonté de rassurer « les marchés » La réforme du gouvernement une régression sociale, des mesures injustes 03/11/20133 UD CFDT RHONE

4 Une réforme inefficace à terme, Car les transferts de charges entre comptes sociaux ne sont pas pris en compte dans les calculs du gouvernement, notamment entre les caisses de retraite et lassurance chômage qui réduit les possibilités de choix des salariés qui réduit les possibilités de choix des salariés 03/11/20134 UD CFDT RHONE Pour nous le partage équilibré des gains despérance de vie entre durée de cotisation supplémentaire et temps de retraite supplémentaire est conditionné par: Le droit de partir en retraite à 60 ans. Ce droit nest pas négociable, pour des raisons de justice sociale et de liberté de choix du moment du départ en retraite. Le maintien du dispositif de départ anticipé pour carrière longue. La reconnaissance de la pénibilité et la possibilité davancer le départ en retraite Une meilleure prise en compte des carrières morcelées et de la précarité. Il sagit notamment des périodes de chômage, de maladie, de stage ou encore de RSA. La révision des droits familiaux de retraite. Ils doivent devenir plus redistributifs afin de bénéficier davantage aux foyers modestes et aux femmes. Le renforcement des possibilités de choix: La possibilité de partir en retraite à taux plein après une carrière complète, sans condition dâge, doit devenir une réalité

5 qui ont une espérance de vie réduite en moyenne de 3 à 4 ans par rapport à lensemble des salariés hommes( plus de par tranche dâge exposés à trois types de pénibilité durant leur carrière pendant au moins 15 ans). Ces salariés développeront statistiquement, du fait de leur travail, plus de pathologies cardiovasculaires ou cancéreuses, responsables dune mortalité prématurée. La réforme ne sadresse de façon extrêmement restrictive quaux salariés ayant déjà des atteintes à la santé à lâge de 60 ans ( salariés déjà reconnus accidentés du travail ou maladie professionnelle à lâge de 60 ans avec une incapacité permanente partielle de 20%. Ce sera une mesure sans effet car : la plupart de ces salariés bénéficient déjà dun dispositif de départ à 60 ans au titre de linvalidité à 50 % ou de linaptitude médicale ( titulaires en 2008),les maladies professionnelles font lobjet dune sous-déclaration. 03/11/20135 UD CFDT RHONE La réforme ne prend pas en compte aux salariés exposés à la pénibilité…..

6 ……..Ni lemploi et laménagement de fin de carrières des seniors Laide à lembauche de 14% du salaire brut (dans la limite de 2,15 SMIC) est une subvention publique qui sous-entend que lemploi des seniors se limiterait à une question de coût du travail. Pour la CFDT, lemploi des seniors est une question bien plus large, qui touche notamment au développement des compétences et à la formation tout au long du parcours professionnel, à lamélioration des conditions de travail, à ladaptation des organisations, des rythmes et des temps de travail. Aussi laménagement des fins de carrière est-il un point fondamental, qui doit amener à développer des formules de retraite progressive. 03/11/20136 UD CFDT RHONE

7 En effet, cette augmentation ampute leur pouvoir dachat chaque année de 0,27% pendant 10 ans. Le durcissement des conditions daccès au minimum garanti frappe injustement les fonctionnaires aux carrières les plus modestes et aux niveaux de pension les plus faibles. Cette réforme ne règle pas la question de lavenir des régimes. 03/11/20137 UD CFDT RHONE La CFDT rejette lalignement, sans compensation en termes de traitement indiciaire, du taux de cotisation des fonctionnaires sur celui des salariés du secteur privé

8 Pour la CFDT, il y a un contraste très fort entre lintensité de leffort demandé aux salariés et aux fonctionnaires dun côté et la faiblesse des mesures fiscales proposées de lautre Lors de son Congrès, la CFDT sest prononcée en faveur dun renforcement de la contribution des revenus du capital au financement des solidarités du système de retraite, pour consolider la prise en charge des éléments de redistribution du système, des effets du papy-boom, ainsi que des conséquences de la crise.. Le passage, pour la tranche marginale supérieure de limpôt sur le revenu, dun taux de 40% à 41% reste particulièrement limité (230 millions deuros en 2011). Le même constat peut être fait pour laugmentation restreinte à un 1% du taux de prélèvement sur les revenus du capital. Finalement, les hauts revenus et les revenus du capital sont très peu touchés par cette réforme. Ils réalisent seulement 15% des efforts fournis en 2020 (4,6 Mds ). 03/11/20138 UD CFDT RHONE

9 qui frappent : les polypensionnés. Or, cette situation concerne 38% des nouveaux retraités et pénalise fortement les salariés qui ont changé de caisse de retraite au cours de leur carrière (410 Euros par en an moyenne pour les polypensionnés privé / public) les fonctionnaires qui ont moins de 15 ans de service. Environ fonctionnaires titulaires chaque année ne peuvent pas prétendre à une retraite de la fonction publique en raison de cette « condition de stage » injuste, et ils doivent faire valoir leurs droits auprès du régime général et de la caisse complémentaire des agents non-titulaires. Une cotisation rétroactive leur est demandée. 03/11/20139 UD CFDT RHONE Le texte namène aucune avancée dans la réduction des inégalités de pension

10 Qui concernent les carrières féminines – la retraite moyenne des femmes est de 38% inférieure à celle des hommes. Le report au compte des indemnités journalières maternité nest pas à la mesure des inégalités constatées. Les droits familiaux de retraite ne sont pas concernés par la réforme. la grande majorité des carrières accidentées. Si le texte prolonge les droits en cas de chômage non-indemnisé non- consécutif à une période dindemnisation, il napporte aucune réponse pour : les périodes de RSA et de stage, qui ne sont pas validées, les situations de chômage non-indemnisé consécutives à une indemnisation, qui sont validées dans la limite de 4 trimestres, les périodes de chômage indemnisé et de maladie, validées et non cotisées. 03/11/ UD CFDT RHONE Le texte namène aucune avancée dans la réduction des inégalités de pension

11 Contrairement à ce quaffirme le texte gouvernemental, les déficits nont pas vingt ans davance, mais dix ans et cest la crise économique qui explique cette avance du fait de la réduction de la masse salariale et donc des cotisations. Pour la CFDT, cest à lEtat de prendre en charge la part des déficits liée à la crise, pas au Fonds de réserve des retraites. Le Fonds a été créé pour faire face aux effets du papy-boom. Liquider le FRR aujourdhui, cest créer de nouveaux déficits demain avec la perspective de nouvelles réformes pénalisant à nouveau un peu plus les salariés. La CFDT demande depuis plusieurs années que son abondement soit augmenté très significativement, au-delà des 1,3 points de prélèvement sur les revenus de capitaux qui lalimentent aujourdhui. Procéder à des décaissements prématurés serait par ailleurs une mauvaise opération financière, car le fonds a retrouvé un niveau de performance supérieur aux taux dintérêt appliqué à la dette de lEtat. La CFDT refuse dhypothéquer lavenir des retraites et la liquidation du Fonds de réserve. Celui-ci doit au contraire être rnforcé 03/11/ UD CFDT RHONE Pour la CFDT, lutilisation du Fonds de réserve des retraites pour éponger les déficits actuels constitue une grave remise en cause de la solidarité intergénérationnelle

12 Ce que dit la CFDT de cette réforme ! 03/11/ UD CFDT RHONE

13 Ce que veut la CFDT La CFDT prône une réforme globale qui sattaque aux injustices, renforce les possibilités de choix des salariés, équilibre le système à long terme et redonne confiance à toute les générations soit : Le droit de partir en retraite dès 60 ans ! Ce droit nest pas négociable, pour des raisons de justice sociale et de liberté de choix au moment du départ en retraite. Le maintien du dispositif de départ anticipé pour les carrières longues ! Exigé et obtenu par la CFDT en 2003, il concerne les salariés ayant commencé à travailler jeunes. 03/11/ UD CFDT RHONE

14 Ce que veut la CFDT La reconnaissance de la pénibilité ! Tout salarié exposé à des conditions de travail qui réduisent son espérance de vie doit bénéficier dune réduction de durée de carrière. Une meilleure prise en compte des carrières morcelées et de la précarité ! Il sagit notamment des périodes de chômages, de maladie, de stage ou de RSA. La révision des droits familiaux de retraites ! Ils doivent devenir plus redistributifs afin de bénéficier davantage aux foyers modestes et aux femmes. Le renforcement des possibilités de choix ! La possibilité de partir en retraite à taux plein après une carrière complète, sans condition dâge doit devenir une réalité. 03/11/ UD CFDT RHONE

15 Nous refusons cette réforme,en forme de provocation La quasi-totalité des déficits dus à la crise repose sur les salariés. 85% de léquilibre global de la réforme repose sur les actifs. La contribution des hts revenus et revenus du capital relève de la symbolique. Le poids des années de chômage dans le calcul des pensions entraine une baisse des pensions. Cette réforme organise un transfert de coûts vers lassurance chômage et vers la caisse AT- MP. 03/11/ UD CFDT RHONE

16 Nous refusons cette réforme en forme de provocation Les poly pensionnés ne sont pas pris en compte. Le dispositif « carrières longues » est préservé mais les critères dobtention sont durcis. La pénibilité est basée sur une reconnaissance exclusivement individuelle et médicale. Cette réforme ne règle pas la question de lavenir des régimes. Pire elle réduit les perspectives damélioration par un hold-up sur le fonds de réserve. Donc une prochaine réforme est déjà inévitable et les jeunes générations en feront les frais. 03/11/ UD CFDT RHONE

17 Souvenons nous du CPE, en Le contrat première embauche, destiné aux jeunes, avait été voté avant dêtre suspendu par Jacques Chirac, la protestation ayant pris plusieurs mois à se dessiner. Lhistoire nest pas écrite, nous constatons dans les sondages que les gens refusent la fin des 60 ans, nous marquons des points En tant quorganisation syndicale nous devons faire notre travail de pression sur les parlementaires, qui devront écouter ce qui se passera dans la rue. UNE REFORME QUI APPELLE UNE RIPOSTE MASSIVE DES SALARIES 03/11/ UD CFDT RHONE

18 FACE AUX MESURES ANTI SOCIALES DU GOUVERNEMENT PROPOSONS UNE AUTRE REFORME DES RETRAITES PAR REPARTITION POUR MIEUX LE REFONDER PROPOSONS UNE AUTRE REFORME DES RETRAITES PAR REPARTITION POUR MIEUX LE REFONDER 03/11/ UD CFDT RHONE


Télécharger ppt "La réforme des retraites « Les retraites cest le réceptacle de toutes les inégalités de la vie(carrières longues, métiers pénibles). Il faut prendre en."

Présentations similaires


Annonces Google