La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La décision territoriale en conflit. Ville de Québec, 1989 à 2000. Essai de modélisation spatiale. Mathieu Pelletier, boursier FQRSC étudiant au doctorat.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La décision territoriale en conflit. Ville de Québec, 1989 à 2000. Essai de modélisation spatiale. Mathieu Pelletier, boursier FQRSC étudiant au doctorat."— Transcription de la présentation:

1 La décision territoriale en conflit. Ville de Québec, 1989 à Essai de modélisation spatiale. Mathieu Pelletier, boursier FQRSC étudiant au doctorat 12e colloque étudiant pluridisciplinaire du CRAD Florent Joerin, directeur Paul Villeneuve, co-directeur École Faculté d'aménagement, d'architecture et des arts visuels (FAAAV) École supérieure d'aménagement du territoire et de développement régional (ÉSAD))

2 Le contexte de la recherche: la dimension spatiale de lanalyse de lactivité conflictuelle: un état des lieux Questions recherches et objectifs: La persperctive théorique et conceptuelle de lactivité conflictuelle: du processus décisionnel en conflit à lespace des acteurs. Une méthodologie pour une modélisation spatiale adaptée de lactivité conflictuelle: …et ses 3 dimensions: la durée, lintensité et la fréquence Conclusion: Plan de la présentation

3 Le développement urbain et régional est confronté à des enjeux complexes pouvant générer des crises et des ruptures Sil est vrai que les acteurs du territoire nont jamais disposé dautant dinformation et doutils pour concevoir et mettre en œuvre leurs projets daménagement Il est aussi vrai que ces projets se confrontent très souvent à une vigoureuse opposition de la population Dans ce contexte, le conflit est fréquent, les solutions sont malaisées à concevoir et les consensus sont plus difficiles à trouver Contexte

4 Au-delà des adaptations du processus de décision, adaptations dont la necessité (…) nest pas à remettre en question, la multiplication des controverses entraîne aujourdhui dautres types danalyses. (….) Cest ainsi que lon voit se développer un certain nombre de travaux destinés à détecter localement les acteurs ou les facteurs susceptibles de générer une controverse. Le Floch (2000) Faire lanalyse spatiale de la relation: conflits caractéristiques socio-environnementales Contexte Requière une connaissance suffisante de lobjet détude tant sur le plan fondamental (on parle de quoi?) que sur le plan spatial.

5 Comment modéliser spatialement des phénomènes socio-évenementiels essentiellement vécus? Question de recherche et objectifs Point important qui ressort de la vaste littérature sur lactivité conflictuelle: La nécessité den formaliser davantage la dimension conceptuelle. 1.Lactivité conflictuelle à travers les processus décisionnels 2.Approche pour modéliser spatialement lactivité conflictuelle

6 Le processus de décision Le cheminement, impliquant un ensemble dacteurs, qui va de lémergence dun projet jusquà la décision de sa mise en oeuvre. Le jeu des acteurs est de nature à co-évoluer avec la décision. Les protagonistes, en situation de décideurs, étaient leurs positions, les formulent, les débattent et, éventuellement, il y a un renversement dans les prises de position. Caractéristiques: une durée, un objet, un lieu, un degré de participation, …et une activité conflictuelle potentielle

7 Dans la vaste gamme des processus décisionnels possibles, cette recherche cible ceux dont lobjet est un projet territorial. Un projet pour lequel une décision doit être prise et qui a des effets significatifs sur le territoire, soit directement par son emprise, soit indirectement par ses conséquences. La décision territoriale conflictuelle

8 Les espaces de la décision territoriale À la décision territoriale sont associés trois espaces distincts : lespace de laction correspond à lemprise objective du projet lespace des conséquences fait échos aux impacts réels ou supposés lespace des acteurs met en scène lensemble des acteurs ayant un rôle dans le conflit Échelles géographiques associées aux espaces de la décision territoriale. Agglomération Arrondissement Quartier Lot

9 acteurs action conséquences Les espaces de la décision territoriale

10 Lespace des acteurs et la notion de proximité spatiale Lespace des acteurs des décisions territoriales matérialisent la représentation spatiale de lactivité conflictuelle. La notion de proximité spatiale La proximité spatiale joue un rôle dans la dynamique du conflit dans la mesure où les populations riveraines définissent leur participation en fonction de la distance entre leur habitation et le projet territorial. Proximité (projet) Légitimité

11 Relation proximité-légitimité

12 Processus décisionels territoriaux conflictuels: Base de données sur lactivité conflictuelle (Trudelle et al., 2004) Recension des conflits, : Le Soleil Les variables relevées: les protagonistes les enjeux véhiculés les actions entreprises les dates de début et de fin, la durée du conflit le nombre darticles relatant chacun deux leur couverture de presse, en cm2 leur (s) localisation(s) lintensité (Analyse factorielle) 210 conflits urbains (ancienne ville de Québec, 1989 à 2000) Pour une modélisation spatiale adaptée de lactivité conflictuelle

13 158 Considération 1: Comment cibler les conflits où la relation de proximité est déterminée ? Une typologie des décisions territoriales conflictuelles

14 Considération 2: Lespace de laction ou lespace des conséquences propre à chaque décision territoriale ? il est plus aisé de cartographier les lieux où laction est prise que les conséquences dune décision territoriale (le bruit, les odeurs, la modification des comportements,…) Vers une proposition de la modélisation de lespace des acteurs en conflit

15 La théorie des ensembles flous permet dopérationnaliser la relation: proximité spatiale légitimité. Le principe fondamental de cette théorie est que lappartenance à un ensemble, traditionnellement complète (1) ou nulle (0), peut être partielle. Le degré dappartenance peut donc être exprimé par une variable entre 0 et 1. Les ensembles flous

16 Proposition de la modélisation de lespace des acteurs

17 À lespace de laction 20 anneaux concentriques – 10 mètres Rayon de 200 mètres autour de lespace de laction. Lespace de laction + 20 anneaux concentriques = Espace des acteurs Proposition de la modélisation de lespace des acteurs

18 Proposition de la modélisation de lespace des acteurs

19 3 dimensions: la durée : varie dun conflit à lautre lintensité : varie dun conflit à lautre et la fréquence spatiale: la fréquence spatiale de tous les conflits est identique = 1 Chaque conflit à une singularité qui lui est propre (jeu dacteurs, objet, enjeux, etc.), la fréquence spatiale dun conflit ne peut donc être elle aussi que singulière. Comment représenter ces dimensions propres à chaque conflit à lespace des acteurs qui lui est associé ? Les dimensions de lactivité conflictuelle

20 Où V j = Valeur de la caractéristique de la zone j η j = Degré dappartenance à lespace de la zone j [0,1] S j = Superficie de la zone j S E = Superficie équivalente = Vi = Valeur de la caractéristique du conflit (intensité, durée, fréquence (1)) La répartition de la fréquence, de lintensité et de la durée est fonction à la fois - de la distance à lespace de laction (degré dappartenance) et - du rapport de la superficie propre à une zone sur la superficie totale des zones constituant lespace des acteurs. La représentation spatiale des dimensions de lactivité conflictuelle (équation)

21 La représentation spatiale des dimensions de lactivité conflictuelle Durée des conflits

22 La représentation spatiale des dimensions de lactivité conflictuelle Lintensité des conflits

23 La représentation spatiale des dimensions de lactivité conflictuelle Fréquence spatiale des conflits

24 Conclusion Nécessité de définir le concept de conflit dans sa dimension spatiale À travers les espaces Relation de proximité qui est à la base de la construction de lespace des acteurs. Réflexion conceptuelle permet de faire une représentation spatiale de lactivité conflictuelle. Condition à la pertinence de létude de la relation statistique entre le conflit et son lieu. Relation a un sens logique. Espace des acteurs et les caractéristiques sociales et environnementales.

25 Merci

26 Conclusion Les avantages: Une représentation spatiale multi-facettes de lactivité conflictuelle (F.I.D.) Une représentation spatiale complète du phénomène (points) Analyse despaces Les inconvénients: Dimension arbitraire dans la représentation de lespace des acteurs. Pourquoi 200 mètres (+/-) autour de lespace de laction

27 L intensité : requiert lemploi dun indicateur global Axe « de complexité » ( la multiplicité des acteurs) nbre acteurs / durée nbre interventions diff. acteurs / durée Axe « dimportance » ( la couverture médiatique) superficie couverture journalistique / durée nbre articles / durée Lintensité du conflit

28

29

30

31 Espaces de laction Espaces des acteurs

32 Lespace des acteurs et la notion de proximité spatiale Considérations : 1.Conflits aux acteurs régionaux et nationaux Proximité (projet) Légitimité 2.Proximité au projet terrrtorial Direct Emprise Espace de laction Indirect Conséquences Espace des conséquences

33 Nature de la réaction NOOS - Not On Our Street NIMBY - Not In My Back Yard PIMBY - Please In my Back Yard NIABY - Not In Anyone's Back Yard LULU- Locally Undesirable Land Use NIMTOO - Not In My Term Of Office NIMEY - Not In My Election Year CAVE - Citizens Against Virtually Everything BANANA - Build Absolutely Nothing Anywhere, Near Any place NOPE - Not On Planet Earth Lobjet Conflit dadministration Conflit de localisation Conflit patrimonial Conflit environnemental Conflit dimplantation Conflit daménagement Conflit dusage Conflit daccessibilité Lactivité conflictuelle est un objet multidisciplinaire (histoire, sociologie, économie, géographie) Point en commun: lanalyse dun type de conflit à la fois. Ces multiples classifications démontrent: quil nest pas aisé détablir des frontières afin de cloisonner les différents types de conflits témoignent de la difficulté daborder le sujet dans sa globalité. La nécessité de formaliser davantage la dimension conceptuelle de lactivité conflictuelle. Problème de recherche

34 Le processus de décision Le cheminement, impliquant un ensemble dacteurs, qui va de lémergence dun projet jusquà la décision de sa mise en oeuvre. Pt en commun: succession dopérations cognitives: Le modèle H.Simon: 4 phases. Lun des plus connu: Simple et robuste à la fois 1)Renseignements : définition du problème 2)Conception : recherche, élaboration et analyse des solutions possibles 3)Choix de la solution 4)Révision : évaluation de lefficacité des solutions

35

36


Télécharger ppt "La décision territoriale en conflit. Ville de Québec, 1989 à 2000. Essai de modélisation spatiale. Mathieu Pelletier, boursier FQRSC étudiant au doctorat."

Présentations similaires


Annonces Google