La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

D U CDI AU L EARNING C ENTER ?. Le concept de Learning center.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "D U CDI AU L EARNING C ENTER ?. Le concept de Learning center."— Transcription de la présentation:

1 D U CDI AU L EARNING C ENTER ?

2 Le concept de Learning center

3 Quest-ce quun Learning center ? Learning center = Learning Resource Center = Learning Commons = Information Commons Pas déquivalent en français Traductions possibles : – Centre dapprentissage – Centre de ressources pour lapprentissage – centre de ressources pour linformation et la recherche

4 Définition (Jouguelet) Dans une version de travail dun rapport technique de lInternational Organization for Standardization (ISO), consacré aux bâtiments des bibliothèques, le Learning center est défini ainsi : « Zone de la bibliothèque dédiée aux objectifs dapprentissage des connaissances. Elle intègre le plus souvent la bibliothèque et les services liés aux nouvelles technologies, avec dans la plupart des cas, un réseau sans fil, des équipements multimédia et des services daide aux utilisateurs par des bibliothécaires ou des spécialistes des technologies. Un Learning centre peut être, selon les cas, un équipement distinct, à lintérieur ou à lextérieur de la bibliothèque, ou une partie intégrante de la bibliothèque. ».

5 Historique (Lamouroux) Modèle né dans les années 90 aux Etats-Unis Arrivée en Europe, dans les universités britanniques, puis néerlandaises (première réalisation universitaire à Sheffield Hallam en 1996). Médiatisé en France en 2009 grâce au rapport de Suzanne Jouguelet : Les Learning centres : un modèle international de bibliothèque intégrée à lenseignement et à la recherche : rapport à madame la ministre de lenseignement supérieur et de la recherche.

6 Historique (Lamouroux) Le LC commence à se répandre en France, avec de nombreux projets en cours : les campus de Lille 1 et Lille 3 avec la région Nord-Pas-de-Calais, les campus Condorcet et Saclay en Ile-de-France, les universités de Grenoble, de Poitiers, Angers, le projet MUSIL à Strasbourg, des grandes écoles (HEC, INP à Toulouse, IEP de Paris, ESSEC à Cergy-Pontoise), mais aussi des bibliothèques publiques dont la BPI.

7 Arrivée des Learning centers en Europe : le contexte (Bulpitt) Baisse des dépenses publiques consacrées à lenseignement supérieur (-> pour les étudiants : moins de temps passé avec les enseignants) Hausse des effectifs des étudiants « Rajeunissement » du personnel des universités Compétences appréciées des employeurs : « savoir travailler en équipe, résoudre des problèmes, gérer une relation client, avoir une attitude positive »

8 Arrivée des L.C en France (Arot) Inscription dans le plan de modernisation des B.U. Autres formes dapprentissage complétant le modèle du cours magistral (travail de groupe, autodidaxie, pratique quotidienne du numérique) Renouvellement de la politique documentaire des B.U. élargissant la part du numérique Vision de la bibliothèque comme « cœur battant » de luniversité

9 Philosophie Nouveau rapport à la formation et à la pédagogie : augmentation de la part du « learning » (élève acteur de son apprentissage) par rapport à celle du « teaching » (cours magistral) Vision centrée sur les usagers plutôt que sur les collections Espace de convergence des savoirs, des informations et des personnes « Troisième lieu »

10 Autres caractéristiques (Lamouroux) Extension des horaires douverture : parfois jusquà 24h/24 Dimension sociale : Les LC intègrent des cafétérias, des espaces cosy, des espaces permettant des travaux en petits groupes Aménagement despaces différenciés, flexibles et évolutifs : silencieux, individuels, en groupes élargis, espaces de production…

11 Autres caractéristiques (suite) Offre de services intégrée : conseil et dépannage informatique, prêt de matériel, orientation professionnelle, renforcement des compétences scolaires… Personnel polyvalent, travaillant en équipe Ressources accessibles en ligne et à distance : catalogue de la bibliothèque mais aussi ressources en texte intégral, bases de données, périodiques, supports de cours…

12 Critères définissant un LC (Jouguelet) Soutien réel à lacquisition de connaissances garanti par une liaison beaucoup plus étroite avec les enseignants dès la conception du projet Espaces conviviaux, ouverts et flexibles Accessibilité maximale en termes dhoraires et de ressources Facilités dusage à distance Personnel polyvalent Regroupement des services Ressources documentaires et équipements nombreux et renouvelés.

13 Missions (Jouguelet) Orientées vers lusager et laction dapprendre Mission documentaire Mission dapprentissage des technologies Mission pédagogique : formation, cours en ligne… Mission sociale (lien social, soutien, aide…) Plus rarement mission culturelle

14 Réinventer les CDI ?

15 S YNTHÈSE DE L INTERVENTION DE J EAN -L OUIS D URPAIRE, IGEN EVS, LORS DU SÉMINAIRE DE L ESEN « D U CDI AU L EARNING CENTER » (23-25 MARS 2011)

16 Le L.C : « retour aux sources » et continuité de lévolution des CDI Evocation de la « multipolarité » des CDI déjà ancienne (2000) : Article « Le CDI entre multipolarité et virtualité » paru dans la revue de lInspection Générale, Rapport Fourgous : « Réussir lécole numérique » avec les E-CDI Interrogation internationale sur le rôle des bibliothèques scolaires : Colloque de Lisbonne « Concevoir les établissements scolaires dans une société de communication » (2000) Nouvelles demandes pédagogiques : – Décret sur le Socle Commun de Connaissances et de Compétences ( « Afin de prendre en compte les différents rythmes dacquisition, les écoles et les collèges organiseront un enseignement adapté : études surveillées, tutorat, accès aux livres, à la culture et à internet ») – Réforme du lycée – Développement du travail personnel, du travail de groupe, du travail de recherche….

17 La démarche Student-Centred Learning (SCL) Réflexion sur ce qui est à apprendre Respect des modes dapprentissage de chaque apprenant Prise en compte des besoins et des centres dintérêt Choix possibles Collaboration entre apprenants et formateurs Importance de lenvironnement de travail

18 Larticulation CDI / Vie Scolaire Cadrée historiquement (circulaire de 1982) Mais éloignement des deux pôles A repenser suite à la loi de 2005 pour la réussite de tous les élèves (recherche dune plus grande motivation des élèves, dune pluridisciplinarité, dun meilleur accompagnement des élèves et dune orientation active)

19 Le CDI aujourdhui : 2 conceptions Un CDI dans les marges : une activité qui peut être dense ou réduite, mais à côté de la vie des classes. On y fait autre chose Un CDI au cœur de létablissement : laction du professeur-documentaliste se définit alors comme étant au service de la réussite des élèves

20 5 conditions pour passer du CDI au LC Tout projet de nouvel espace documentaire doit : Avoir une approche large en termes de lieu de vie des élèves Etre construit avec une approche « usagers » Questionner léquipe enseignante Avoir un porteur de projet principal : le prof-doc Offrir à minima les services suivants : accueil individuel pour du travail personnel, accueil de groupes, accès à des collections, prêt de documents, convivialité

21 S YNTHÈSE DE L INTERVENTION DE M ARIE - F RANÇOISE B ISBROUCK, EXPERT - CONSULTANTE POUR LA CONSTRUCTION, L ' AMÉNAGEMENT ET L ' ÉQUIPEMENT DES BIBLIOTHÈQUES LORS DU SÉMINAIRE DE L ESEN « D U CDI AU L EARNING CENTER » (23-25 MARS 2011)

22 Repenser lespace du CDI comme : Lieu dapprentissage Lieu de vie dans létablissement : espace de liberté personnelle, lieu interactif déchanges, lieu privilégiant légalité des chances

23 Laménagement du CDI aujourdhui : Axé autour de la position de lélève assis devant une table (= celle que lélève a en classe) Développement de loutil informatique

24 Typologie des activités et de lattitude des corps dans lespace Je dois travailler sur des documents imprimés Je voudrais lire une BD, un manga, un magazine Jaimerais jouer à un jeu vidéo Jai envie de jouer à un jeu de société Je dois préparer un exposé avec mes camarades Assis à une table, dans un environnement de travail calme et agréable Lové dans un fauteuil qui prend la forme du corps Debout avec de lespace autour et la possibilité de faire du bruit Assis à une table interactive Assis dans une salle de travail de groupe, avec des ordinateurs, une connexion internet et laccès aux documents imprimés

25 -> Evolution de lespace CDI Aménagement de plusieurs espaces différenciés permettant de répondre aux besoins des élèves Flexibilité, modularité des espaces Importance de lisolation phonique Importance de léclairage Mobilier moderne, ergonomique, confortable

26 Qualités dun espace documentaire Localisation centrale, visible, accessible, accueillante Flexibilité des espaces et des aménagements (rayonnages sur roulettes, mobiliers peu encombrants et « unitaires », que lon peut recomposer en fonction des besoins) Espaces bien différenciés dans leurs fonctions : lecture-loisir, travail au calme, travail en groupe, apprentissages sociaux, travail à partir dInternet… Soigner la qualité des espaces, donner à chacun une personnalité propre (colorimétrie, ambiance…)

27 Mettre en place un projet de LC Recruter une équipe-projet, comprenant la direction, des enseignants, des élèves… Rôle majeur du professeur-documentaliste (chef de projet) Nécessité pour le professeur-documentaliste dacquérir des compétences nouvelles et de faire reconnaître son professionnalisme

28 Lévolution de la profession

29 J OURNÉE ACADÉMIQUE DES DOCUMENTALISTES DE L ACADÉMIE D A MIENS SUR LE THÈME « LE PROFESSEUR - DOCUMENTALISTE : ÉVOLUTIONS DU MÉTIER ET DE SES MISSIONS À L HEURE DES LC » : INTERVENTION DE JEAN - LOUIS DURPAIRE

30 Plan de lintervention de M. Durpaire Introduction : le point de vue de lexpert Quest-ce quun CDI en 2011 ? Le CDI : un espace à repenser parmi dautres espaces Retour sur les origines et la naissance des CDI Le CDI des années 2000 : entre multipolarité et virtualité Les Learning Centre ou apprendre ensemble à lère du numérique Le CDI aujourdhui : un rapprochement avec la Vie scolaire incontournable. La culture/léducation à linformation : laffaire de tous au sein de la communauté éducative Etat de la recherche. Conclusion

31 Les Learning centre ou apprendre ensemble à lère du numérique Une réflexion qui met en avant le rôle pédagogique des professeurs-documentalistes et limportance dune réflexion globale dans chaque établissement scolaire sur les espaces documentaires Le nom na pas grande importance (LC = library) Vade-mecum des LC : apprendre ensemble à lère du numérique-réinventer le CDI (à paraître)

32 Les Learning centre ou apprendre ensemble à lère du numérique Pédagogie du professeur-documentaliste : moins magistrale, plus centrée sur lélève Pédagogie en phase avec toutes les rénovations Injection dans les disciplines dapprentissages documentaires La bibliothèque est plus quune bibliothèque (3 e lieu, lieu social…), son fonctionnement dépend des nouvelles technologies, et des réseaux Existence de CDI-bibliothèques La bibliothèque scolaire doit contribuer à réduire les inégalités

33 J OURNÉE ACADÉMIQUE DES DOCUMENTALISTES DE L ACADÉMIE DE C AEN : INTERVENTION DE F RANÇOISE C HAPRON SUR LE THÈME « P ROFESSEUR - DOCUMENTALISTE : ITINÉRAIRE D UNE PROFESSION ENTRE MUTATION ET PERSPECTIVE »

34 Le documentaliste aura-t-il encore un mandat enseignant ? Projets de circulaire de mission abandonnés (1996, 2002, 2005) : à chaque fois les textes butent sur la reconnaissance de la contribution directe des professeurs- documentalistes à la formation des élèves Le protocole dinspection nexige plus de séance pédagogique Dans ce contexte, arrivée lan dernier de la « mode » du Learning center

35 Le LC en soi, pourquoi pas ? Mais tenir compte du fait que les lycéens (et à fortiori les collégiens) ne sont pas des étudiants Prendre en compte la nécessité dune médiation documentaire, la nécessité pour les élèves dacquérir une autonomie informationnelle Laisser une place aux ressources imprimées, qui doivent cohabiter avec les ressources numériques

36 Le développement dinternet, lavènement des LC transforme notre métier Sur la gestion du système dinformation, son évolution, la configuration de ses espaces, les accès, les outils… Notre travail pédagogique (le flux de ressources numériques extérieures pose de nouveaux problèmes dapprentissage) Lavenir de la profession (Cf Véran, qui préconise de « repenser complètement lespace de la Vie Scolaire », avec, à terme, le fusionnement de la permanence et du CDI)

37 Le projet de mise en place des LC Est un projet déconomie et de reprofilage du système éducatif Renvoie les documentalistes à la Vie scolaire Donne aux professeurs de discipline la charge de développer les compétences documentaires des élèves Augmente le mandat de gestion du système dinformation et des ressources du documentaliste Présente le danger de transformer les élèves en consommateurs, non en citoyens capables de jugement critique

38 Perspectives pour la profession Masterisation, fin des concours ? Perte du statut denseignant et intégration des documentalistes à la fonction publique territoriale ? Naurait-on pas intérêt à réfléchir avec les bibliothécaires à lorganisation dune éducation partagée autour de laccès aux ressources documentaires, à une collaboration pour un maillage éducatif et culturel cohérent sur le territoire ?

39 Sources

40 Rapports, articles : Eduscol. « Learning centres » : modèle international de bibliothèque intégrée à lenseignement et à la recherche [en ligne]. Ministère de léducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, 25/02/2010. [consulté le 13/02/2012]. Disponible sur : education-numerique/fevrier-2010/rapport-learning-centres-modele-international-bibliotheque- integree-enseignement-et-recherchehttp://eduscol.education.fr/numerique/veille- education-numerique/fevrier-2010/rapport-learning-centres-modele-international-bibliotheque- integree-enseignement-et-recherche Jouguelet, Suzanne. Les Learning centres : un modèle international de bibliothèque intégrée à lenseignement et à la recherche : rapport à madame la ministre de lenseignement supérieur et de la recherche [en ligne]. Ministère de lenseignement supérieur et de la recherche, [consulté le 12/02/2012]. Disponible sur : recherche.gouv.fr/file/2009/33/6/Rapport_Learning_Centers_7-12_RV_ pdfhttp://media.enseignementsup- recherche.gouv.fr/file/2009/33/6/Rapport_Learning_Centers_7-12_RV_ pdf Lamouroux, Mireille. Le modèle du Learning Centre (LC) : diaporama [en ligne]. CDDP de lAcadémie de Versailles, 24/01/2011. [consulté le 12/02/2012]. Disponible sur : versailles.fr/spip2/texteanim/Le_modele_du_Learning_Centre_IANTE.pdfhttp://www.cddp92.ac- versailles.fr/spip2/texteanim/Le_modele_du_Learning_Centre_IANTE.pdf Lamouroux, Mireille. Le modèle du Learning Centre (LC) [en ligne]. Ministère de léducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, 02/03/2011. [consulté le 13/02/2012]. Disponible sur : telechargement/2011/txtlc telechargement/2011/txtlc Conférences filmées : Chapron, Françoise. Professeur documentaliste : itinéraire d'une profession entre mutation et perspective [en ligne]. CRDP de lacadémie de Caen, 02/2012. [consulté le 13/02/2012]. Disponible sur : Durpaire, Jean-Louis. Du CDI aux Learning centres ! [en ligne]. CRDP de lacadémie dAmiens, 10/2011. [consulté le 13/02/2012]. Disponible sur : ESEN. Séminaire national « Du CDI au Learning center » [en ligne]. ESEN, 03/2011. [consulté le 13/02/2012]. Disponible sur : continue/ressources/10nden0032/http://www.esen.education.fr/fr/les-formations/formation- continue/ressources/10nden0032/ -Arot, Dominique. Durpaire, Jean-Louis. Les Learning centres : quelles réalités ? -Bisbrouck, Marie-Françoise. La conception des espaces documentaires : L'indispensable participation du documentaliste praticien -- Bulpitt, Graham. Apprendre dans la société numérique : rôles de l'école et de la bibliothèque Les Learning centres en Grande-Bretagne


Télécharger ppt "D U CDI AU L EARNING C ENTER ?. Le concept de Learning center."

Présentations similaires


Annonces Google