La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2 ème Année ESSCA CYCLE 2012/2013 Équipe denseignants : J.-F. DESCHAMPS, J. DORIDOT, D. EL AMOURI, H. FEERTCHAK- GERY, HOFAIDHLLAOUI Mahrane F. LINDENMANN,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2 ème Année ESSCA CYCLE 2012/2013 Équipe denseignants : J.-F. DESCHAMPS, J. DORIDOT, D. EL AMOURI, H. FEERTCHAK- GERY, HOFAIDHLLAOUI Mahrane F. LINDENMANN,"— Transcription de la présentation:

1 2 ème Année ESSCA CYCLE 2012/2013 Équipe denseignants : J.-F. DESCHAMPS, J. DORIDOT, D. EL AMOURI, H. FEERTCHAK- GERY, HOFAIDHLLAOUI Mahrane F. LINDENMANN, P.MARTIN, B. RAVELEAU Coordinateur : Pascal MARTIN Introduction à la Psychologie Sociale 1

2 Séance 8 : Motivation : les fondamentaux Donner un sens au travail 2

3 Schéma du comportement humain STIMULI PERCEPTION APPRENTISSAGE ADAPTATION MOTIVATION PERSONNALITÉ COMPORTEMENT BUT VALEUR CONSÉQUENCES (+) (-) (=) 3

4 Motivation : les fondamentaux 1.Définition de la motivation Motivation = Cest un processus par lequel un individu consacre une intensité, une direction et une persistance à une tâche en vue datteindre un objectif ; ensemble des énergies qui sous-tendent ce processus. 4

5 Trois composantes dun comportement motivé La direction : toute conduite est orientée vers un but (un objectif) La force : auquel la personne associe une valeur (vitalité du besoin et valeur sociale de lobjectif) La persistance : est maintenue jusquà ce que lobjectif soit atteint 5

6 Motivation : orientation des comportements Valence positive: Valeur appétitive Conduite dapproche Lorientation des comportements manifeste la valeur signifiante ou la valence de certains éléments du milieu. Valence négative : Valeur aversive Conduite dévitement 6

7 9 Quest-ce que la satisfaction ? Une baisse de tension expérientiellement vécue comme du plaisir, liée à laccomplissement dun besoin (ou dun désir) MOTIVATION PAR SATISFACTION DES BESOINS = Elle cherche à déterminer les besoins qui influent sur le comportement des individus dans un milieu de travail

8 8 La notion dhoméostasie La tendance générale de lorganisme au rétablissement de léquilibre et ce, chaque fois que ce dernier est rompu. Les comportements motivés ont une fonction dautorégulation, car ils servent, en conjonction avec les mécanismes physiologiques, à rétablir léquilibre interne (au sens large). On peut en déduire que léquilibration des schèmes daction est effectuée par la motivation.

9 9 Dimensions du comportement Aspect énergétique ou affectif i.e.: besoins / tendances / désir / recherche de plaisir Aspect énergétique ou affectif i.e.: besoins / tendances / désir / recherche de plaisir Aspect structural ou cognitif i.e.: sens / intention / projet / rapport entre action et finalité Aspect structural ou cognitif i.e.: sens / intention / projet / rapport entre action et finalité Attribue une valeur aux résultats attendus Détermine les moyens pour atteindre des résultats

10 CATEGORIES ET THÉORIES Cinq grandes catégories de théories : 1.Motivation par la Satisfaction des besoins (Maslow 1943, Alderfer 1969, F.Herzberg 1959, McClelland 1940) 2. Motivation comme processus rationnel (vroom 1964 ) 3. Motivation par détermination dobjectifs (Locke 1968) 4. Motivation par la justice dans la compagnie (Adams 1963) 5. Motivation par le renforcement et les récompenses (Skinner 1938) Cinq grandes catégories de théories : 1.Motivation par la Satisfaction des besoins (Maslow 1943, Alderfer 1969, F.Herzberg 1959, McClelland 1940) 2. Motivation comme processus rationnel (vroom 1964 ) 3. Motivation par détermination dobjectifs (Locke 1968) 4. Motivation par la justice dans la compagnie (Adams 1963) 5. Motivation par le renforcement et les récompenses (Skinner 1938) 10

11 CATEGORIES ET THÉORIES BESOINS PROCESSUS RENFORCEMENT PROCESSUSRENFORCEMENT Le modèle hiérarchique (Maslow) La théorie ERD (Alderfer) La théorie bifactorielle (Herzberg) La théorie des besoins acquis (McClelland) La théorie des attentes (Vroom) La théorie de léquité (Adams) La théorie du stimulus (Skinner) Renforcement positif Renforcement négatif 11

12 THÉORIES DE BESOINS Le modèle hiérarchique (Maslow) La théorie ERD (Alderfer) La théorie bifactorielle (Herzberg) Besoins acquis (McClelland) -Physiologiques -Sécurité -Appartenance -Estime - Réalisation -Subsistance -Relation - Croissance - Facteurs Moteurs - Facteurs dhygiènes - Accomplissement - Affiliation - Pouvoir 12

13 13 Les théories de la motivation Théories de contenu –Comprendre ce qui déclenche la motivation au travail Quest-ce qui motive ? l Théories de processus –Expliquer les mécanismes sous- jacents Comment la motivation permet lajustement des comportements des employés? –Vroom –Locke et Latham Deux approches complémentaires Maslow Herzberg Théorie émergente Théorie de lautodétermination de Deci et Ryan

14 MOTIVATION PAR SATISFACTION DES BESOINS Le modèle hiérarchique (Maslow) : Les besoins humains progressent selon la hiérarchie suivante : physiologiques, sécurité, sociaux, lestime et réalisation La théorie ERD (Alderfer) : Elle ramène les besoins humainsen trois catégories: existentiels, relationnels et de développement La théorie des besoins acquis (McClelland) : Elle met laccent sur les besoins daccomplissement, daffiliation et de pouvoir 14

15 16 La théorie de la motivation de Maslow Holarchie* des besoins Un ensemble de besoins qui est : – indivisible, – entier – global *Hiérarchie des holons, terme créé par Arthur KOESTLER pour désigner l'élément qui est à la fois un tout autonome et une partie subordonnée à un ensemble plus vaste

16 16 Les 6 catégories de besoins selon Maslow Recherche de croissance Recherche de sécurité Métabesoins Transcendance Actualisation Besoins Estime Supérieurs (statut, pouvoir, accomplissement) Besoins de Amour BaseS écurité P hysiologiques

17 17 Holarchie des Besoins (Maslow) MÉTA-BESOINS (Transcendance) BESOINS SUPÉRIEURS (Actualisation) (Estime – Statut, Pouvoir, Accomplissement) BESOINS DE BASE (Amour, Sécurité, Besoins physiologiques) Recherche de croissance Recherche de sécurité

18 18 Herzberg : la théorie des 2 facteurs Satisfaction Insatisfaction Facteurs d hygiène le supérieur les politiques et procédures de l organisation les conditions de travail les relations avec les collègues, les subordonnés, les supérieurs le prestige la sécurité d emploi la salaire les avantages sociaux Facteurs de motivation laccomplissement ou la réalisation la reconnaissance des réalisations le travail comme tel la responsabilité la promotion ou l avancement les possibilités de croissance personnelle Je suis insatisfait Je ne suis pas insatisfait mais je ne suis pas satisfait Je suis satisfait N. Lemieux (2000)

19 MOTIVATION PAR SATISFACTION DES BESOINS La théorie bifactorielle (Herzberg) : Elle postule lexistence de deux catégories de facteurs : extrinsèque et intrinsèque. Seuls ceux qui sont de nature intrinsèque peuvent mobiliser les individus. Ce sont des facteurs moteurs. Exemple : la reconnaissance, autonomie, lavancement etc. La deuxième catégorie sont des facteurs dhygiènes qui ont pour but de prévenir linsatisfaction. Exemple : les conditions de travail, sécurité demploi etc. 19

20 MOTIVATION PAR UN PROCESSUS RATIONNEL Ces théories cherchent quoi offrir aux gens pour les motiver, elles portent sur les processus cognitifs qui amènent les gens à poser tel ou tel choix dans leur milieu de travail. 20

21 THÉORIES DE PROCESSUS La théorie des attentes (Vroom) La théorie de léquité (Adams) -Expectation -Instrumentalité - Valence - Justice organisationnelle 21

22 THÉORIES DE PROCESSUS (suite) La justice organisationnelle, 3 types : -Distributive : distribution équitable des ressources -Procédurale : limpartialité pour décider de la distribution des ressources -Interactionnelle : limpartialité dans les rapports avec les personnes dans le processus de distribution 22

23 THÉORIES DE PROCESSUS (suite) La théorie des attentes (Vroom) : Elle résulte dun calcul rationnel fondé sur la relation perçue entre les efforts déployés, le niveau de rendement atteint et la valeur quil attribue à la récompense. 23

24 24 2 tendances Dialectique sécurité/croissance Recherche de la sécurité (deficit need) Logique : réduction de tension Effet : prévenir la maladie Satisfaction : repos, soulagement, relaxation Recherche de la croissance (growth need) Logique : maintien voire accroissement de tension Effet : favoriser la santé Satisfaction : extase, profonde sérénité

25 25 La théorie des attentes de Vroom EffortPerformanceRésultats Attentes InstrumentalitéValence Représentations cognitives

26 THÉORIES DE PROCESSUS (suite) La théorie de léquité (Adams) : Se fonde sur un phénomène de comparaison, lorsque lindividu compare ce quil reçoit pour son travail à ce que dautres en retirent, toute iniquité perçue devient une source de motivation ou de démotivation. 26

27 MOTIVATION PAR RENFORCEMENT Selon laquelle un comportement suivi dune conséquence agréable a de fortes chances de se reproduire, tandis quun comportement suivi dune conséquence désagréable ne se reproduira probablement pas. 27

28 THÉORIES DE RENFORCEMENT La théorie du stimulus (Skinner) Renforcement positif : faire suivre un comportement souhaité de conséquences agréables. Renforcement négatif : faire suivre le comportement souhaité du retrait de conséquences négatives. 28

29 29 La théorie de la fixation dobjectifs Locke et Latham La volonté dagir dans un sens donné résulte dabord de lexistence dun objectif à poursuivre.

30 30 La théorie de la fixation dobjectifs Locke et Latham Fixation dobjectifs clairs, précis et difficiles Effort, direction, persévérance, stratégies Performance

31 31 La théorie de lautodétermination Deci et Ryan Amotivation Motivation extrinsèque Motivation intrinsèque Régulation externe Régulation introjectée Régulation identifiée Régulation intégrée Externe Interne Stimulations Connaissance Accomplissement Stimulations Connaissance Accomplissement

32 32 Synthèse des connaissances sur la motivation au travail Contexte et caractéristiques du travail (Facteurs dhygiène et de motivation Contexte et caractéristiques du travail (Facteurs dhygiène et de motivation Besoins Personnalité Cognitions sociales Évaluation cognitive (attentes, instrumentalité, valence) Évaluation cognitive (attentes, instrumentalité, valence) Fixation dobjectifs Comportements motivés force direction persistence Comportements motivés force direction persistence Performance Récompenses Intrinsèques Extrinsèques Récompenses Intrinsèques Extrinsèques Aptitudes cognitives, compétences, habiletés, etc.

33 PRATIQUES DE MOTIVATION La satisfaction au travail nest pas synonyme de motivation, mais la motivation est suscitée par la recherche dune satisfaction de certains besoins. Tous comportement motivé qui naboutit pas à une satisfaction est dénaturé ! 33

34 Conclusion sur les théories présentées - Contribution complémentaire ; - Aucune delle na été exemptée de critique ; - La validation empirique fait défaut...normal! -Souvent de rigueur scientifique, mais démarches méthodologique insuffisantes; - Lapplication par les organisation est épisodique; - Contenu toujours changeant. 34

35 CONCLUSION Que ce soit des moteurs motivationnels intrinsèques ou situationnels (extrinsèques), la motivation est un comportement de nature humaine. Cest donc la nature humaine qui est le vrai sujet dobservation et détude quand on parle de motivation. Serait-il possible de combiner toutes les théories de motivation en un seul modèle dont lapplication tiendrait compte des intérêts de lorganisation et les besoins de ceux qui y travaillent ? 35


Télécharger ppt "2 ème Année ESSCA CYCLE 2012/2013 Équipe denseignants : J.-F. DESCHAMPS, J. DORIDOT, D. EL AMOURI, H. FEERTCHAK- GERY, HOFAIDHLLAOUI Mahrane F. LINDENMANN,"

Présentations similaires


Annonces Google