La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Séminaires de recherche du LGI2P Pierre-Michel Riccio Nîmes, le 24 janvier 2013 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Séminaires de recherche du LGI2P Pierre-Michel Riccio Nîmes, le 24 janvier 2013 1."— Transcription de la présentation:

1 Séminaires de recherche du LGI2P Pierre-Michel Riccio Nîmes, le 24 janvier

2 Qui suis-je ? Maître de recherche / responsable opérationnel du LGI2P Diplômé en STIC et SHS Ingénieur du conservatoire national des arts & métiers Diplômé en management et Docteur en SIC de lUniversité de Montpellier HDR en sciences et technologies industrielles de lUniversité Aix-Marseille Expérience 10 années dexpérience en entreprises : aménagement du territoire et bâtiment +20 années dexpérience en laboratoires : LERI, LPI, LGI2P Contribution à la recherche finalisée +60 publications dont 5 ouvrages scientifiques nombreux projets régionaux nationaux et européens (interrégionaux) 2

3 Le contexte Recherche finalisée / plusieurs domaines dapplication Problématique générale : comment létude de situations peut-elle faciliter laménagement de dispositifs technologiques ? Un thème => Technologie et organisations Deux vecteurs : ingénierie des besoins catégorisation / classification 3

4 1 – ingénierie des besoins problématique enquête observation participante interview non directives centrée interview de groupe veille numérique analyse sémio-contextuelle systémique acteur-réseau sémiotique le modèle des besoins 4

5 1.1 – problématique titre référents théoriques / professionnels considérants / attendus / contraintes question(s) / hypothèses méthodologie / moyens 5

6 I.2 – enquête objectif collecter des informations préparer le terrain pour la suite organisation identifier les informateurs clés communiquer en amont programmer la collecte dinformation collecter pour analyser restituer 6

7 1.2.1 – observation participante issue de lethnographie approche en immersion observer les phénomènes recouper les observations repérer les récurrences couverture / représentativité 7

8 1.2.2 – interview non directive centrée entretien ouvert et centré collecter un maximum dinformations créer un climat de confiance poser le contexte enquête anonyme une question et des sous-questions pratiquer synthèses et reformulations saturation qualitative 8

9 1.2.3 – interview non directive de groupe idem interviews non directive centrée composition des groupes (6 à 10 p) favoriser climat détendu enquête anonyme bien préparer la séance faire parler tout le monde reformuler régulièrement soigner la restitution 9

10 1.2.4 – veille numérique étude des dispositifs existants dans lentreprise / organisation et en dehors étude des sites internet lentreprise les acteurs les concurrents documentation scientifique généraliste / vulgarisation 10

11 1.3 – analyse objectifs comprendre conserver les traces construire un cas la mise au net est déjà une analyse privilégier la mise au net en temps réel encore mieux : analyse temps réel 11

12 1.3.1 – sémio-contextuelle contexte identitaire contexte normatif contexte temporel contexte spatial contexte des positions contexte physique et sensoriel contexte relationnel 12

13 1.3.2 – systémique système / limites concepts généraux contexte boucles dinteraction logique interne du système émergences paradoxes 13

14 1.3.3 – acteur-réseau traduction acteurs isomorphes boites-noires cadrage négociation asymétries 14

15 1.3.4 – sémiotique argument symbole légisigne sinsigne qualisigne 15

16 1.4 – le modèle des besoins faire surgir le sens trianguler construire des schémas de synthèse restituer 16

17 1.4.1 – un exemple Gestion production Prélève Contrôle Qualité Commentaires. Sortie de production. Réception produit acheté. Réception transfert Exigences. E10 : vérification code barre. E11 : diminution quantité prélevée. E12 : enregistrement date et nom opérateur Contrôle Qualité Gestion Production Demande CQ Prélever Container E10 Saisir info Diminuer quantité E11 Enregistrer date et nom E12 17

18 2 – catégorisation complexité des situations temps limité impossibilité de figer la situation … nécessité dune approche adaptative exemple : construction dun ontologie 18

19 2.1 – le chercheur en situation 19

20 2.2. – la tentation des classes 20

21 2.3 – peut-on créer des classes ? 21

22 2.4 – de Whorf à Rosch via Lenneberg pour Whorf - au début des années la langue organise notre vision du monde puis dans la foulée Lenneberg problématise la question : « est-ce que la structure de la langue affecte les pensées, la mémoire, la perception, les capacités dapprentissage ? » travaux sur la perception des couleurs (Harvard) au début des années 1970 suite à un séjour chez les Danis, Eleanore Rosch (psychologie cognitive) formalise la notion de prototype : « une catégorie naturelle est une classe dont le prototype est une bonne forme ou une couleur focale » 22

23 2.5 – introduction des prototypes 23

24 2.6 – les familles ou catégories les hypothèses posées par Rosch et Mervis : les membres dune catégorie ont une ressemblance de famille, cest-à-dire ont en commun certains attributs mais pas tous ; les membres qui partagent le plus dattributs avec dautres sont les plus typiques ; les membres les plus typiques sont ceux qui ont le moins dattributs en commun avec des membres dautres catégories. conclusion : les membres dune catégorie en viennent à être considérés comme prototypiques de la catégorie dans son entier dans la mesure où ils ont une ressemblance de famille (ont des attributs qui se chevauchent) avec dautres membres de la catégorie. les items considérés comme les plus prototypiques dune catégorie seront ceux qui ont le moins de ressemblance de famille avec dautres catégories et le plus faible degré dappartenance à ces autres catégories 24

25 2.7 – les torchons et les serviettes et si la question était avant tout une affaire de perception et dusage en situation ? retour à lingénierie des besoins … Umberto Eco (1997), « Kant et lornithorynque », Grasset. Jean-Michel Fortis (2010), « De lhypothèse de Sapir-Whorf au prototype : sources et genèse de la théorie dEleanor Rosch. », CORELA - Volume 8 (2010) | Numéro 2. 25


Télécharger ppt "Séminaires de recherche du LGI2P Pierre-Michel Riccio Nîmes, le 24 janvier 2013 1."

Présentations similaires


Annonces Google