La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chaîne de valeur du bœuf de lOuest : situation présente Exploitations de naissage Exigences dabattage par an: 3,8 millions de bovins gras; 700 000 vaches.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chaîne de valeur du bœuf de lOuest : situation présente Exploitations de naissage Exigences dabattage par an: 3,8 millions de bovins gras; 700 000 vaches."— Transcription de la présentation:

1 Chaîne de valeur du bœuf de lOuest : situation présente Exploitations de naissage Exigences dabattage par an: 3,8 millions de bovins gras; vaches de + de 100 têtes de - de 100 têtes Investissement de 2000$ à 3000$ par tête Exploitations de bovins semis-finis 50, habituellement - de têtes Investissement de 500$ à 700$/tête Exploitations de finition 25, habituellement + de têtes Investissement de 600$ à 800$/tête Transformateurs de lOuest canadien Cargill, IBP, XL Capacité annuelle : 2,7 millions Investissement de 200$ à 300$/tête Grossistes et détaillants canadiens Grossistes et détaillants américains Autres pays Transformateurs américains Caractéristiques Basée sur production de masse Axée sur faiblesse des coûts Pouvoir dachat des détaillants/transformateurs Risque de mélange relatif au pays dorigine Pas de prix supérieurs; seulement des escomptes Seuls les producteurs sexposent au risque de perturbation du marché des animaux sur pied; possibilité de prix abusifs Pas de façon pratique ou fiable de retracer les produits du point de vue des consommateurs Propriété, contrôle et valeur ajoutée reviennent aux transformateurs et aux détaillants Transactions aux enchères pour bovins de - de 30 mois Transactions aux enchères pour bovins de + de 30 mois 1 2 1a a 8b 1.30 % des animaux passent par une exploitation de bovins semi-finis (2,90 % + passent habituellement par une exploitation canadienne de finition) 1a.60 % vont directement dans une exploitation de finition 3.Habituellement de 50 à 60 % danimaux gras (coût du transport aux USA, pas la catégorie supérieure USA) 4.Habituellement de 30 à 40 % danimaux gras (coût du transport aux USA) 5.Obtiennent habituellement 40 % des coupes, pourcentage élevé de coupes à prix supérieur 6.Obtiennent habituellement 60 % des coupes, pourcentage élevé de coupes à prix descompte 7.Obtiennent habituellement moins de 10 % des coupes 8a Habituellement moins de 50 % de loffre 8b Habituellement plus de 50 % de loffre

2 Chaîne de valeur du bœuf de lOuest : prochaine génération Propriétaires de Ranchers Sont aujourdhui + de 60 À terme, leur nombre dépend du nombre qui choisissent dêtre propriétaires Avec le temps, correspondra au nombre nécessaire pour couvrir la presque totalité de la capacité de lexploitation Parc dengraissement de Ranchers Titres de propriété pour + de 50 % de la capacité du parc dengraissement Le reste de la capacité du parc dengraissement accordée par contrat Transformation de Ranchers Capacité de (peut facilement doubler et croître en fonction du marché) Souple (vaches/taureaux et bovins gras) Investissement de 200$ à 300$/tête Marque de Ranchers Marque générique Caractéristiques La production et la transformation de Ranchers sont distinctes des produits dorigine diverse du marché de masse Différenciée / basée sur le marché à créneaux Contrôle de la qualité « vertical » Réduit les escomptes à lacheteur Crée loccasion dobtenir des prix supérieurs Les producteurs ont loccasion déliminer le risque de perturbation du marché des animaux sur pied; acceptent le risque du marché de gros pour la viande Les producteurs nont plus à craindre les prix abusifs offerts par les transformateurs Propriété, contrôle et valeur ajoutée reviennent à Ranchers et aux détaillants Représente le prix net du marché 3 1.Marques de Ranchers; indemne de lESB suivant des tests approfondis; sans hormones… autres; mise en marché au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie 2.Ranchers soccupera du développement sur mesure et de la transformation pour toute autre marque compatible 3.Les propriétaires peuvent choisir un « prix du marché ajusté en fonction de la qualité » ou payer un droit de transformation sur mesure puis commercialiser la viande eux-mêmes 4.Les propriétaires peuvent choisir de demeurer propriétaires des animaux jusquà ce quils passent par le parc dengraissement et choisir lune des options proposées au numéro 3 ou vendre à Ranchers à un « prix du marché ajusté en fonction de la qualité » Les propriétaires sont protégés du marché des animaux sur pied à prix descompte grâce aux profits réalisés sur le marché de la viande (Ranchers ou de gros) moins les coûts de transformation et dengraissement sur mesure Toutes les parties intéressées (y compris les gouvernements) profitent de la transparence des marchés Les titres de propriété de Ranchers seront publiés et émis sur le cours des échanges. Création de marchés financiers dans le secteur privé comme source de capitaux de croissance. Création dune tension concurrentielle avec les transformateurs traditionnels

3 Situation actuelle La production danimaux sur pied provenant de lOuest canadien dépasse de 30 % la capacité de transformation totale du Canada. Investir dans la production de bétail coûte de 20 à 30 fois plus quinvestir dans la transformation. Les frontières internationales sont fermées au mouvement danimaux sur pied; bovins et moutons. Plus de 80 % de la capacité de transformation du Canada revient à deux usines américaines situées dans le sud de lAlberta. Les frontières internationales sont ouvertes à la viande mais selon certaines conditions. Le Canada est le seul pays au monde dont lindustrie de la production du bétail dépend autant du commerce international danimaux sur pied. Les organes de réglementation, les agences de promotion du commerce ainsi que les responsables de la santé participent de plus en plus au fur et à mesure que la science progresse et trouve de nouvelles méthodes de dépistage. Ce nest pas juste lESB.

4 Dépendre du commerce international des animaux sur pied est illogique Les questions de santé relatives aux animaux sur pied sont infiniment plus complexes que celles qui se rapportent à la viande. Les animaux sur pied ont une durée de vie limitée et entraînent des frais tous les jours. Les animaux sur pied présentent un risque potentiel pour la santé des autres animaux sur pied. Les coûts de transformation sont minimes comparés aux coûts de production des animaux. Les coûts de transport de la viande sont beaucoup plus faibles que les coûts de transport des animaux sur pied. Pourquoi exporter les perspectives demploi quoffre la transformation?

5 Pourquoi lindustrie a-t-elle évolué de cette façon? LOuest canadien est lun des meilleurs endroits pour élever et engraisser des bovins. Environnement sain, génétique supérieure, terres moins propices à dautres utilisations, abondance de céréales fourragères. (La viande est de qualité supérieure.) Les activités de transformation sont motivées par des économies déchelle; faible coût – pas de valeur ajoutée. La principale économie déchelle résulte de la valeur des parties non carnées de la carcasse. Les petites usines de transformation ne pouvaient pas compenser les pertes relatives aux parties non carnées. Maintenant, les grands transformateurs ont aussi un bon pouvoir dachat. Même si les producteurs ont investi beaucoup plus que les transformateurs, il y a de nombreux particuliers. Le secteur de la transformation était suffisamment efficace pour survivre même si les marchés de transformation auxquels il avait accès étaient beaucoup moins concurrentiels. Leur spécialité était leur capacité à exporter des animaux sur pied à des usines basées aux États-Unis.

6 Caractéristiques dune solution à long terme Accroître la capacité de transformation de façon que le Canada puisse répondre à la production nationale. Créer la chaîne de valeur ajoutée de la « prochaine génération ». Stimuler la concurrence canadienne dans le secteur de la transformation afin dassurer la viabilité des marchés. Créer des marques de spécialité à valeur ajoutée visant des marchés bien précis, que ce soit aux États-Unis, en Asie ou en Europe. Éviter le risque du tout pour le tout relatif à la « marque canadienne ». Créer un environnement dans lequel les producteurs ont le choix dinvestir dans la production à valeur ajoutée et la mise en marché plutôt que dêtre forcés daccepter le rendement dun marché non concurrentiel basé sur les coûts. Si les producteurs avaient la possibilité de fonctionner autrement, le gouvernement naurait plus à craindre que le commerce des animaux sur pied ne soit perturbé par dautres pays. Une partie des fonds dindemnisation accordés par le gouvernement au titre de lESB devrait viser spécifiquement les activités contrôlées par des Canadiens et servir à résoudre le problème du marché.

7 Ranchers Beef Ltd Qui en fait partie? Sunterra Farms en est le fondateur. Entreprise familiale prospère qui a des activités de transformation à valeur ajoutée et des marchés de spécialité pour le porc, le veau et lagneau (marchés au Canada, au Japon, aux États-Unis et au Mexique). Plus de 50 autres producteurs se sont engagés à acheter des parts (Alberta, C.-B., Saskatchewan). Plus de 25 millions $ dactifs et plus de 15 millions $ en capitaux engagés. Toute personne voulant investir peut acheter des titres de propriété (le nombre de souscripteurs continue de grossir). Quel est lobjectif de Ranchers? Transformation davant-garde combinée à des activités dengraissement et liens de propriété aux exploitations de naissage et de bovins semis-finis. Mettre au point et commercialiser des produits de spécialité du bœuf en organisant la chaîne dapprovisionnement de façon à offrir une valeur supérieur différentiée à ses clients. Les activités sont administrées de façon que les producteurs puissent se réclamer des profits engendrés par la chaîne de valeur sur le marché des viandes de marque. Approche axée sur la clientèle et les profits. Il sagit du premier véritable exemple de la « chaîne de valeur de la prochaine génération » conçue pour lavenir.

8 Que doit faire le gouvernement? Jusquà maintenant, les mesures appuyées par le gouvernement favorisent le statu quo. À moins quon ne trouve de solution au déséquilibre production/capacité de transformation et à labsence de concurrence et de diversité dans le secteur de la transformation, seules les grandes usines de transformation déjà établies profiteront des programmes gouvernementaux (comme ça été le cas jusquà présent). Le gouvernement doit accorder des fonds pour faciliter la transition vers un nouveau marché intérieur qui donnerait aux producteurs le choix dinvestir dans la production à valeur ajoutée et qui créerait la concurrence dont le secteur de la transformation a besoin. Ranchers est un exemple de ce type dexploitation : Le fédéral devrait verser des fonds de contrepartie proportionnels aux sommes investies par les provinces pour ce type dexploitation. Dans le cas de Ranchers, si le secteur privé souscrit pour 25 millions $ de capitaux propres, nous proposons que le gouvernement de lAlberta et le fédéral accordent des fonds de 10 millions$. Les gouvernements peuvent appuyer plusieurs exploitations de ce type (avec trois exploitations de la taille de Ranchers, la capacité de transformation nationale correspondrait à la production nationale).


Télécharger ppt "Chaîne de valeur du bœuf de lOuest : situation présente Exploitations de naissage Exigences dabattage par an: 3,8 millions de bovins gras; 700 000 vaches."

Présentations similaires


Annonces Google