La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

COURS N°3 LA SOCIETE DE NEO- CONSOMMATION.. Remarque préliminaire: La société de consommation nest pas une entité identique pour toutes les catégories.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "COURS N°3 LA SOCIETE DE NEO- CONSOMMATION.. Remarque préliminaire: La société de consommation nest pas une entité identique pour toutes les catégories."— Transcription de la présentation:

1 COURS N°3 LA SOCIETE DE NEO- CONSOMMATION.

2 Remarque préliminaire: La société de consommation nest pas une entité identique pour toutes les catégories sociales, cultures, nations, modes de consommation, types de développements. Elle nest pas un modèle monolithique.

3

4 Remarque préliminaire. On ne peut, par respect des diversités, des modes de vie, des cultures différentes, considérer la société de consommation comme strictement multiple. Elle répond à un modèle clair, à des principes et des valeurs assez universels.

5 Marques, accessibilité, choix, prix bas… naturellement … mais pas seulement. Une philosophie de lexistence et de la libération de lindividu par la consommation, par les loisirs, par la capacité à satisfaire des besoins considérés comme importants.

6 « After all they call them goods, not bads » ( J.B. Twitchell -« Lead us to temptation »).

7 La société de la néo-consommation. La crise économique fonctionne comme un accélérateur dune tendance plus profonde. Le désir de maîtriser une relation par essence conflictuelle (« le tonneau des danaïdes ») mais qui, désormais, devient possible par les outils nées des T.I.C. Lextension de lachat réfléchi, citoyen: « vote with your dollars » ou une nouvelle perspective plus pesante pour la relation entre loffre et la demande.

8 La société de la néo-consommation. Une prise de conscience croissante des effets de la consommation sur lenvironnement, amplifiée par les médias, par les crises, par les questionnements publics. Une satisfaction limitée du « toujours plus » pour ceux qui le vivent mais un vécu plus « heureux dans lavoir » pour ceux qui veulent consommer mais ne le peuvent pas. Internet, soldes, négociations, insatisfactions, forums, regroupement des clients…: une relation plus conflictuelle, un pouvoir plus contesté.

9 « Le consommateur doit aujourdhui à la fois pouvoir consommer et désirer consommer ». (Bettina Laville – LEtat et lavenir de la consommation durable).

10 Attention… Les critiques de la société de consommation ne signifient pas un désir révolutionnaire mais on vivra plus de contestations, de conflits. Le consommateur veut plus de pouvoir, découte, de reconnaissance et la méfiance est la normalité!

11 Tensions idéologiques continues et maintenues autour de la production et de la consommation. Dès lécole la critique est devenue la norme, le « politiquement correct ».

12 Tensions, critiques, prise de conscience de nouveaux risques.

13 Une société de la consommation qui ne peut plus afficher sa définition traditionnelle, qui doit trouver les réponses à de grands défis sociétaux, psychologiques, environnementaux.

14 5 grandes questions (entre autres…) se poseront à la société de consommation, au système capitaliste et aux marques qui le représentent donc au marketing à la communication.

15 1. Comment un modèle critiqué en permanence peut-il survivre, dévalorisé, accusé de tous les maux, incapable de se justifier, victime dun « discours médiatiquement correct » intensif ?

16 De gauche ou de droite, jeunes ou vieux, cathos ou laïcs, croyants ou athés, tout le monde peut taper sur la consommation, les marques… Et pourtant elle tourne.

17 With GoodGuide, you can: Find better products that are healthy, green and socially responsible Search or browse over 120,000 food, toys, personal care, & household products to easily learn about the best and worst products in a category Rely on our scientific expertise and sophisticated rating system to simplify complex and confusing product information Get mobile advice while shopping in a store by downloading our iPhone appdownloading our iPhone app Create and share personalized favorites lists of products that are right for you and your family Find safe, healthy, green & ethical products based on scientific ratings. Une révolution en marche, les sites de notation des marques…!

18 2. Comment, en Europe, les marques géreront leurs relations avec des clients, consommateurs, citoyens, dans un contexte de grande tension, de méfiance, de distanciation dans certains cas?

19 Comment les entreprises et surtout leurs marques pourront entretenir un solide « contrat de confiance » face à des transformations négatives de la relation avec les consommateurs (exception de certaines). DEFIANCE, DISTANCIATION, DOUTE, DEPIT…

20 3. Avec les transformations profondes des valeurs privilégiées par nos sociétés, serons-nous contraints de vivre des contrecoups de la crise ou découvrirons- nous un nouveau modèle de croissance plus responsable et plus encadré?

21 Les impératifs écologiques et les pressions environnementalistes vont conduire à de nouvelles réglementations bien plus sévères pour les marques, la publicité, les emballages, le design… De quel niveau?

22 Quelles seront les conséquences humaines, sociales et économiques immenses dautres luttes (dont la consommation, la manière dont elle se vit et sapprécie).

23 Quels seront les effets du mouvement denrichissement des pays de la nouvelle croissance (Inde, Chine, Brésil…) et la paupérisation dune Europe moins innovante, moins prospère, vieillissante? La France deviendra-t-elle le lieu de repos, de plaisir, de gastronomie, dachats haut de gamme, des entrepreneurs des nouveaux mondes…mais pas vraiment plus?

24 Exagération acceptable? A moyen-long terme une nouvelle « division du travail internationale » avec linnovation pour les USA, la production pour les Bric, la consommation pour les pays émergents et la France en « terre de repos » pour le monde entier?

25 4. Assistera-t-on à une « dé-consommation », une dévalorisation culturelle, des comportements plus morcelés (quelques marques privilégiées et dautres rejetés, banalisés, minorés?

26 Hypothèse révolutionnaire: la dé-consommation et le recul net du modèle dominant… mais il faut en considérer tous les paramètres…tous!

27

28 Hypothèse plus « réformiste »: La pression des institutions, de la concurrence et des risques (accidents naturels, maladies, épidémies…) conduit à des changements importants dans loffre. Les lois sont plus répressives (interdiction de la publicité vers les enfants, grande rigueur en automobile, amplification de la publiphobie…/…).

29 Hypothèse plus « évolutive »: Les entreprises et les marques comprennent le « sens du vent » et accélèrent les adaptations. Une course sinstalle entre les développements des marques et les contraintes sociales, économiques, écologiques.

30 Ce nest pas la communication qui « dira la modernité » réformatrice de la société de consommation mais les marques leurs offres et services, leurs comportements., leurs contraintes.

31 5. En 2020, et dans une réalité mondialisée comment harmoniser des stades de développement différents, des attentes en matière de consommation opposées, des impératifs qui se posent à tous?

32 Peut-on considérer la société de consommation de manière identique, selon quon vit en Europe ou en Amérique Latine, quon vient daccéder aux biens ou quon en est à la troisième génération, quon attend ce modèle ou quon souhaite sen libérer?

33 Et bien dautres grandes questions… La relation des consommateurs aux marques: moindre fidélité, plus forte déloyauté mais bien plus fortes exigences. Limportance de la gratuité, la culture du « free » née du net (musique, lecture, information, films…). Quels contre-modèles?

34 Musique, cinéma, séries, logiciels, quelle sera la valeur marchande de biens considérés par une génération comme des données libres ou « presque »…?

35 Et dautres grandes questions… La place de plus en plus grande prise par les technologies. Quels fossés entre groupes sociaux, catégories dâge…? Comment unir besoin de renouvellement (demandé par des clients et indispensable aux marques) et nouveaux enjeux sociétaux (consommation responsable…)?

36 Lun des grands défis des marques : le besoin de renouvellement de loffre face aux risques écologiques dune production accrue.

37 Discussion… : Quelles transformations dans notre vie si on passe du Iphone 5 au Iphone 4? La puissance dinfluence de certaines marques est- elle socialement juste? Les coûts inhérents au renouvellement fréquent sont-ils acceptables sur le plan environnemental? Le seront-ils davantage dans le futur?

38 Lectures recommandées. The Power of the Post-Recession Consumer : An analysis of attitudes and spending reveals a return to traditional values, driven by consumers. by John Gerzema and Michael D'Antonio.by John Gerzema and Michael D'Antonio Linsoutenable légèreté de lêtre: Le Nouvel Economiste du 30 avril C. Anderson – « Free! Why $0.00 is the future of business:www.wired.com /techbiz/it/magazine/16-03/ff_free?currentPage\\ x3dallwww.wired.com /techbiz/it/magazine/16-03/ff_free?currentPage\\ x3dall 11 Tendances cruciales pour la consommation de 2011: « Défiance, dérision, détachement, discrédit, les poisons dune marque » - Denis Gancel - lenchainement-des-4d-devastateur-9208/ -http://www.lenouveleconomiste.fr


Télécharger ppt "COURS N°3 LA SOCIETE DE NEO- CONSOMMATION.. Remarque préliminaire: La société de consommation nest pas une entité identique pour toutes les catégories."

Présentations similaires


Annonces Google