La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DULBEA-CERT SERP Evaluation à mi-parcours de la mise en œuvre du PHASING OUT Objectif n° 1 en Hainaut Comité de suivi du 15 décembre 2003 Namur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DULBEA-CERT SERP Evaluation à mi-parcours de la mise en œuvre du PHASING OUT Objectif n° 1 en Hainaut Comité de suivi du 15 décembre 2003 Namur."— Transcription de la présentation:

1 DULBEA-CERT SERP Evaluation à mi-parcours de la mise en œuvre du PHASING OUT Objectif n° 1 en Hainaut Comité de suivi du 15 décembre 2003 Namur

2 DULBEA-CERT SERP 1. Introduction Objectif de lévaluation: examiner les premiers résultats des interventions, leur pertinence et le degré de réalisation des objectifs; apprécier lutilisation des crédits, le déroulement du suivi et de la mise en œuvre du programme. Contenu de la synthèse: indicateurs clés et modèle économétrique; état davancement global; pertinence et qualité de la stratégie; constats au niveau des mesures; synergies et transversalité; systémique de la stratégie.

3 DULBEA-CERT SERP 2. Indicateurs clés: PIB et emploi DEI - Hainaut Evolution Relative Hainaut/Wallonie 10099,3100,2100,3101,9102,3100,699,998,398,599,2 Indice européen du taux de chômage 133,3138,4147,7145,4143,9168,3176,6162,7168,4 - -

4 DULBEA-CERT SERP 3. Synthèse des perspectives économiques hennuyères - Modèle HELM 2 - Horizon 2008

5 DULBEA-CERT SERP 4. Etat davancement global

6 DULBEA-CERT SERP 5. Pertinence et qualité de la stratégie La stratégie de développement adoptée reste pertinente en dépit de lévolution du contexte économique et social. Lon perçoit un frémissement, mais celui-ci reste fragile et réversible: les interventions nont pas encore infléchi significativement la trajectoire de croissance hennuyère ni provoqué le saut qualitatif attendu. Le DOCUP frappe lesprit par sa trop forte verticalisation: les interactions prévues entre les différents fonds ne se sont pas concrétisées sur le terrain. Lopérationnalisation par les acteurs hennuyers dune approche globale dans le cadre dune démarche territoriale intégrée de nature partenariale et entrepreneuriale fait encore défaut. …mais on observe une évolution significative du processus dapprentissage dans le chef de certaines administrations et de certains opérateurs vers une conception stratégique du développement territorial, phénomène se marquant plus au niveau du sommet de la pyramide, la base éprouvant encore des difficultés à se fondre dans une démarche collective encore trop perçue comme la négation de leur propre identité. le Phasing out doit continuer à être mis à profit pour susciter ce changement de mentalité au bénéfice dune véritable vision systémique du développement territorial.

7 DULBEA-CERT SERP 6. Constats au niveau des mesures En ce qui concerne la gestion stratégique : mise en place dune procédure démergence des projets efficiente et concentration des efforts sur des projets transversaux, innovants et porteurs à terme deffets structurants; adéquation aux objectifs fixés: critères de sélection stricts des projets qui a permis dallier efficacement les logiques de consommation budgétaire (N+2) et de développement territorial; évolution favorable de la qualité des projets en termes dassise territoriale et de potentialité économique et sociale suite au renforcement des liens entre la stratégie et les aspects opérationnels; additionnalité et valeur ajoutée confirmée par lenclenchement dun processus dapprentissage individuel et collectif aux niveaux des opérateurs et des administrations; probabilité de pérennisation : subsiste chez certaines opérateurs une absence de vision à long terme espérant que leur financement actuel se poursuivra sous une forme ou une autre après le Phasing out. Renforcement de la dynamique dapprentissage en matière dacquisition de compétences managériales… mais des efforts importants restent à réaliser en matière de synergies, de complémentarité, de transversalité, dapproches innovantes, de stratégies.

8 DULBEA-CERT SERP 6. Constats au niveau des mesures (suite) Sur le plan de la gestion opérationnelle : Elaboration de critères dévaluation stricts des projets: cela a permis aux autorités politiques de sélectionner des projets pertinents par rapport aux objectifs du DOCUP et aux effets potentiellement structurants par rapport à la stratégie. Pertinence des indicateurs prévus par mesure: ils sont globalement fiables et représentatifs des actions menées; Concentration des moyens sur les projets susceptibles dexercer les effets les plus significatifs: si le gouvernement a voulu permettre à de nouveaux projets innovants de saffirmer, ceci sest fait dans un contexte de sensibilisation accrue aux critères de pérennité; Etats davancement différenciés: écarts importants observés souvent liés à des problèmes de phasage des opérations ou des retards, parfois justifiés, dans la sélection de projets ou encore résultent de difficultés rencontrées au moment de la mise en œuvre; Processus décisionnel efficient: en dépit des retards de mise en œuvre, la démarche pro- active adoptée afin dassurer un déroulement des actions conforme au planning se traduit par des taux de décision et dengagement élevés. Le DOCUP a atteint sa phase de croisière; Mise en œuvre à géométrie variable: Subsiste entre administrations des différences sensibles en matière dinformation disponible, de degré dadhésion à la stratégie, de positionnement sur la courbe dapprentissage et de management de projets.

9 DULBEA-CERT SERP 7. Synergies et transversalité Si les enseignements du DOCUP précédent ont été tirés, on constate cependant que : La culture du partenariat ne sinstalle que progressivement: trop dopérateurs ne connaissent pas dautres mesures ou dautres projets que le leur et ne relient pas la réalisation de leur projet à des objectifs plus généraux de développement régional. Lécart reste trop important entre synergies potentielles et réelles: Toutefois, par rapport à la période de programmation précédente, on observe une évolution favorable qui résulte dun processus dapprentissage de la part de certains opérateurs. Les synergies interfonds sont peu développées: ceci tient au fait que la plupart de opérateurs ne recherchent pas la synergie avec dautres opérateurs dans leur domaine daction et dans dautres domaines liés à des fonds différents. Afin de maximiser les effets de levier, il convient de renforcer : la complémentarité et les synergies entre projets au travers dune démarche proactive dencadrement et de sensibilisation des opérateurs, ce qui implique une structuration et une plus grande interactivité des opérateurs et des administrations. lapproche managériale et stratégique et la cohérence temporelle entre projets qui continue de faire défaut chez certaines catégories dopérateurs et dadministrations trop centrés sur la gestion de leurs projets.

10 DULBEA-CERT SERP 8. La systémique de la stratégie Hier Aujourdhui Demain

11 DULBEA-CERT SERP Conclusion Rester vigilant au rôle important joué par les structures dintermédiation qui, de par leurs moyens et réseaux, sont susceptibles de jouer un rôle déterminant dans le processus de développement territorial, et ce, en étroite collaboration avec les autres opérateurs structurants. Dans ces conditions, le redéploiement hennuyer se fera dans le cadre dune double démarche : la capacité de management de projets initiée a été acquise sur base dune « pression » externe de type top-down qui doit se poursuivre: lenjeu en est la génération dune demande bottom-up; lémergence dune nouvelle gouvernance commune afin que se structure le « Réseau des réseaux » dans une démarche stratégique territoriale dont le moteur devrait être larticulation entre les pôles technologique, formation et économique ; Dans le cadre de cette programmation, il convient dorienter ou réorienter les projets actuels et futurs vers cette logique de réseaux et de clusters en agissant sur les mesures les plus susceptibles dengendrer à bref délai ce « maillagement » territorial.


Télécharger ppt "DULBEA-CERT SERP Evaluation à mi-parcours de la mise en œuvre du PHASING OUT Objectif n° 1 en Hainaut Comité de suivi du 15 décembre 2003 Namur."

Présentations similaires


Annonces Google