La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Inventaire du patrimoine de la commune de Thézan-lès-Béziers Conception et réalisation du diaporama : Jean-Michel SAUGET et Sophie CLARINVAL Octobre 2003.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Inventaire du patrimoine de la commune de Thézan-lès-Béziers Conception et réalisation du diaporama : Jean-Michel SAUGET et Sophie CLARINVAL Octobre 2003."— Transcription de la présentation:

1 Inventaire du patrimoine de la commune de Thézan-lès-Béziers Conception et réalisation du diaporama : Jean-Michel SAUGET et Sophie CLARINVAL Octobre 2003

2 Dans le département de lHérault, de nombreux territoires mettent en place des projets de développement local fondés sur la mise en valeur du patrimoine. Présentation du projet

3 Les « porteurs » de ces projets sont le plus souvent des structures intercommunales : chartes, communautés de communes, communautés dagglomérations… La charte Orb- Vernazobres a souhaité intégrer linventaire du patrimoine à son projet « éco- patrimoine » de mise en réseau de sites patrimoniaux.

4 Six communes de la charte se sont portées volontaires pour cette expérience : Capestang, Cessenon, Laurens, Murviel-lès-Béziers, Saint-Chinian et Thézan-lès-Béziers.

5 Cet inventaire a été réalisé par le service régional de linventaire de la DRAC Languedoc-Roussillon et le service patrimoine du Conseil général de lHérault qui collaborent dans le cadre dune convention signée en 2001 entre lEtat et le Département.

6 Les objectifs de linventaire coordonné : renforcer la connaissance du territoire en mettant en valeur le patrimoine de chaque commune disposer de données scientifiques permettant délaborer des outils de médiation pertinents protéger le patrimoine

7 Méthode de lInventaire général des monuments et richesses artistiques de la France Linventaire du patrimoine bâti, conduit par le service régional de lInventaire de la DRAC, suivant une méthode rigoureusement scientifique, est basé sur des normes nationales.

8 Toutes les données recueillies sont intégrées dans une base de données (File Maker Pro) développée par le service informatique de la DRAC. Les fiches concernant les édifices remarquables sont ensuite intégrées dans la base nationale Mérimée. Linventaire sintéresse à tous les aspects du patrimoine : - étude de l architecture, - petit patrimoine (croix, travaux de génie civil, etc.), - patrimoine industriel… Des fiches descriptives reprennent les principales caractéristiques des œuvres. Des recherches en archives complètent la documentation.

9

10 Bâtiments ayant conservé un intérêt patrimonial dans le castrum Mise en valeur du noyau primitif du village Préservation des façades des rues ceinturant les remparts

11 THÉZAN À TRAVERS LES ÂGES

12 La mise en valeur du territoire est surtout lœuvre des Romains Une voie antique reliant Béziers à la montagne traverse la commune. Des villae sont construites dont : - Asties - Aspiran, etc.

13 Une mosaïque romaine fut mise au jour non loin du domaine dAstiès en Dautres découvertes attestent dune longue occupation : tombes romaines (Astiès, Aspiran), tombes de lantiquité tardive et du haut moyen âge à proximité de la chapelle Saint-Romain.

14 Un " Castrum de Teciano " est mentionné dés le IXe siècle. Le terme de Castrum désigne un lieu fortifié, centre du pouvoir seigneurial. Il nabrite certainement pas de maisons à cette époque. Le nom de Thézan apparaît dans les textes à lépoque carolingienne.

15 Au XIe ou au XIIe siècle, un village sest regroupé autour du château. La forme elliptique du rempart se lit encore dans le parcellaire du cadastre de Aucun vestige du village primitif nest conservé en élévation

16 Les fondations de la tour seigneuriale primitive sont conservées dans la base du massif occidental de léglise Un château, simple tour fortifiée de plan presque carré, occupait lemplacement de léglise.

17 Le rempart du XIVe siècle.

18 Lhabitat se concentre à lintérieur du castrum jusquau milieu du XVIIIe siècle Les maisons du XVIIe et surtout du XVIIIe siècle sont assez nombreuses.

19 Place du Monument aux Morts Rue Gustave Flourens Vers le milieu du XVIIIe siècle, des maisons et des fermes sinstallent à lextérieur du second rempart Rue de l Egalité

20 Pailhès Cest au XIXe siècle que le village sort des remparts ; lextension des faubourgs connaît son maximum durant la seconde moitié de ce siècle

21 Cette grande campagne de construction concerne des maisons, des fermes ainsi que des caves isolées. La série de caves de la rue Emile Bonnet témoigne de ce phénomène.

22 De cette période datent les grandes maisons bourgeoises aux façades richement décorées.

23 LE PATRIMOINE BÂTI DE THÉZAN LES ÉDIFICES PUBLICS

24 Léglise priorale Saint-André-de-Parets a été détruite vers 1840.

25 Le château est construit en même temps que le deuxième rempart Tourelle descalier échauguette Porte charretière

26 Vestiges de l échauguette Mur du château Il subsiste peu de traces du château primitif

27 Par comparaison, léchauguette du château peut être datée de la fin du XIVe siècle

28 Le château est presque entièrement reconstruit au XVIIe siècle.

29 Des vestiges d'une tour d'escalier sont visibles au-dessus de la tour actuelle, construite au XVIIIe siècle. Tour descalier

30 Léglise paroissiale est le résultat de nombreux remaniements. Une partie du chœur pourrait avoir été construite à la limite des XIIe et XIIIe siècles.

31 Il devait exister des bas-côtés au XIVe siècle ou au XVe siècle. Traces d'arcades hautes en arc brisé.

32 La chapelle sud-est date de la fin du XVe siècle. chapellesacristie

33 Lédifice est partiellement reconstruit entre 1651 et 1756, puis au XIXe siècle.

34 Les institutions municipales : la maison consulaire.

35 Lécole des garçons est construite en L'école des filles est installée en 1914 dans l'ancien presbytère.

36 En 1894 le projet de construction d'une mairie avec halle et d'une fontaine monumentale est approuvé par le conseil municipal. L. CARLIER, architecte réalise le projet.

37 La construction de la mairie se termine en L'horloge date de 1905 et a été réalisée par les Ouvriers Horlogers Réunis de Béziers.

38 La fontaine surmontée d'une Marianne. La sculpture a été réalisée par Jean Antoine INJALBERT.

39 Thézan est sans doute lune des premières communes de France à décider d'élever un monument aux Morts. Inauguré en novembre 1923, le monument a été réalisé par l'architecte Adrien Avon et le sculpteur Jean Magrou.

40 Une distillerie est construite dans les années C'était une coopérative à saison créée par des viticulteurs.

41 La coopérative « les Clos de Thézan », réalisée par larchitecte Peyre est ouverte en 1949.

42 LARCHITECTURE PRIVÉE

43 Les dates portées et les dates denduit, témoins de lhistoire du bâti.

44 Les édifices du XVIIe siècle sont peu nombreux.

45 Sur lensemble du bâti, les édifices datés du XVIIIe siècle représentent 31%.

46 46% des édifices sont construits au XIXe siècle. Les arcs surbaissés disparaissent et les linteaux de fenêtres sont dépourvus de clés saillantes.

47 LES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION

48 La palette des matériaux utilisés est limitée : moellons de calcaire, de grès et surtout galets prélevés sur les terrasses alluviales de lOrb. Lusage de la terre crue et de ladobe est attesté dans plusieurs constructions du castrum.

49 Les murs des édifices sont le plus souvent enduits. Les enduits anciens décorés : une source dinspiration pour les rénovations de façades.

50 De nombreux édifices élevés à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle sont caractérisés par des encadrements mêlant la brique et la pierre.

51 LES DÉCORS DE FAÇADES

52 Bandeaux et encadrements de baies moulurés, corniches et sculptures...

53 Les motifs ornementaux sculptés.

54 Une maison au décor hors du commun : un bien à préserver

55 Seule, une maison porte un décor de façade style années 1930.

56 Le décor de porte est omniprésent.

57 DIFFÉRENTS TYPES DE BÂTIMENTS...

58 La plus petite maison recensée ne comporte quune travée. Elle est construite aux XVIIe et XVIIIe siècles.

59 Les maisons à deux travées sont minoritaires ; elles apparaissent au XVIIe siècle. Les bâtiments les plus anciens se retrouvent dans le castrum.

60 Le modèle de la maison à 3 travées ou plus se diffuse au XIXe siècle.

61 Les grandes maisons de maître, restent des constructions exceptionnelles.

62 La ferme de type maison-bloc : les différentes parties constituantes de la ferme sont rassemblées sous le même toit.

63 La ferme à bâtiments en ligne ou à bâtiments alignés : le logis et la cave sont dans des bâtiments indépendants accolés.

64 Les domaines : Astiès, Aspiran, la Condamine, Lamarre

65 La comparaison du cadastre de 1838 avec le cadastre actuel permet de fixer une chronologie des bâtiments. Le domaine dAspiran de Ravanès

66 Le domaine de Lamarre

67 Le domaine de Lamarre conserve les témoignages dune exploitation du début du siècle dernier.

68 La distillerie et le pavillon de chasse.

69 Tous nos remerciements : à la municipalité de Thézan, et plus particulièrement M. VARELLA au personnel de la médiathèque, à M. OURMET aux Thézanais dont la gentillesse et laccueil ne se sont jamais démentis à M. ZUSSINI à Mme DUSSOL à M. BENIN à M. CANAC

70 Composition de léquipe de travail A la DRAC : Adeline BEA Sophie CLARINVAL, Jean-Michel SAUGET Au Département : Catherine FERRAS, Nadine VAKHNOVSKY, Pierre LAURENCE Jean-Pierre MARINHO ainsi que : Xavier FEHRNBACH (SRI), Marie BONNABEL (CG 34), Corinne ROGER (Charte intercommunale) et lAssociation pour la Connaissance du Patrimoine en Languedoc-Roussillon


Télécharger ppt "Inventaire du patrimoine de la commune de Thézan-lès-Béziers Conception et réalisation du diaporama : Jean-Michel SAUGET et Sophie CLARINVAL Octobre 2003."

Présentations similaires


Annonces Google