La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Projet EPS /Santé en classe de seconde 15/17 ans.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Projet EPS /Santé en classe de seconde 15/17 ans."— Transcription de la présentation:

1 Projet EPS /Santé en classe de seconde 15/17 ans

2 Des constats qu'il nous fallait vérifier
Nos élèves auraient une condition physique faible et une pratique sportive insuffisante qui ne favorise pas l'accès à une bonne santé. Leurs performances physiques sont semble-til en déclain au fil des années. Les habitudes alimentaires et le temps de pratique physique des adolescents seraient peu adaptés pour un développement et bonne santé à l'âge adulte.

3 Constats et questionnements
La condition physique est un facteur important Un indicateur d’une certaine quantité de pratique Un indicateur de “ressources” utiles et positives pour s’engager facilement dans la pratique sportive Comment mesurer cette “condition physique”? Quelles sont les habitudes en dehors de l'école plutôt favorables à une bonne condition physique? L'EPS au lycée peut-elle aider à développer cette condition physique, à quelles conditions, et pour tous? Que peut faire le lycée aujourd'hui avec 2h d'EPS / semaine pas toujours optimisées? (¼ du temps d'EPS utile? Cazorla 2003)‏ L'introduction d'une 3è heure d'EPS peut-elle être bénéfique, à quelles conditions?

4 Tests physiques réalisés en début d'année et en fin d'année scolaire
La VMA: un bon indice d'aptitude à l'effort Tests de récupération cardiaque Calcul de l'IMC, le surpoids comme frein à la pratique physique Athlétests Questionnaire sur les habitudes de vie

5 3h d’EPS, pour… Augmenter le temps de pratique hebdomadaire
Réaliser au moins 1 fois par semaine une activité à forte sollicitation cardio-pulmonaire Proposer des séances utilisant des efforts intermittents Ne pas proposer que des activités athlétiques Continuer de proposer des APS de découverte pour les élèves Prendre le temps d’instituer des rituels liés à l’entretien se sa vie physique

6 NOS RESUTLATS

7 Aucune amélioration significative pour les 3 premières ressources
Endurance-force: 5 bonds Coordination: 5 foulées bondissantes Coordination-endurance: X Vitesse: 30m plat (vitesse)‏ IMC VMA Aucune amélioration significative pour les 3 premières ressources Seule amélioration: +15% sur la performance coordination-endurance Test de la X

8 Alors que les études montrent que sans entraînement spécifique
La Vo2max stagne chez les garçons et même régresse chez les filles après la période pubertaire (Falgairette, 1989)‏

9 Résultats comparés Population témoin
La comparaison a porté sur 5 autres classes de seconde 108 élèves ont pu être testés 2 fois après 3 cycles (acrosport/ Durée / Volley-ball)‏ Garçons: amélioration de 0,8km/h, soit +6% Filles: Pas d'amélioration, mais surtout très peu de motivation pour refaire le test.

10 Eric Fischer/Sophie Antoine-Jonville
Mai 2010

11 APS et augmentation des capacités aérobies
Duchateau (1997), l'entraînement sportif permet une augmentation de ces capacités de 10% à 20% chez les enfants et adolescents Plusieurs études (GERBEAUX, BERTHOIN, GACON, ASSADI) constatent une progression des collégiens sur un cycle de 7 à 12 séances à raison d’une séance par semaine avec un travail intermittent à une vitesse proche de la V.M.A. Mais les raisons de ces gains sont multifactorielles: - économie de course -augmentation naturelle des capacités organiques, jusqu'au pic de croissance pubertaire - adaptation à la course, gestion de l'effort

12

13

14

15 Notre classification des activités sportives
s'inspire de classification de Bethesda d'après Mitchell (1994)‏ cat 1 foot, basket, hand, courses, natation, cyclisme, rugby... cat 2 Judo, tennis, Volley, escrime, surf, break, cat 3 danse, gym, équitation, tennis de table, sports motorisés, voile

16

17 Indicateurs de sédentarité
Répartition des sources quotidiennes de dépense énergétique en Europe (d’après Eddy Engelsman, Ambassadeur Activité Physique, Nutrition et Santé au Ministère de la santé, Pays-Bas (in)Rapport Toussaint, 2009)

18

19 Nos interventions en EPS
1/ Augmenter l'horaire , 3h d' EPS 2/S'organiser pour passer à 2 séances par semaine 7/7

20 3/ introduire des activités sollicitant davantage les fonctions cardio- pulmonaires CAT 1

21 4/ Modifier les APS pour assurer pendant 60' à CHAQUE séance une sollicitation cardiaque intense . moyenne souhaitée = 130 à 160pls/mn

22 Moyenne sur 80' d'effort à 128 pls/mn
Même type de réponse filles et garçons Pics à 180 pour les filles Récupération: pas de retombée du niveau d'exitation (autour de 100 pls/mn)‏

23 Pas d’heures quinzaine
Activités proposées Chaque Samedi 3 X 9 séances 1/ Basket-ball / Step /Acrosport W isométrie, prestation X2, 3' à 4' d'effort)‏ 2/ Athlétisme courses puissance aérobie et capacité anarérobie lactique, % élevé VMA,W intermittant)‏ 3/ Rugby ou Badminton priorité au jeu, continuité, séries de 5‘ jeudi de suite 2 séries dans l’année Pas d’heures quinzaine 1/PPG , Jeux de relais Jeux-présportifs 2/Course d'Orientation priorité course, road-book 3000m, cible, efforts longs à 70% VMA‏

24 Pas de différenciation filles/garçons
Pas de différenciation filles/garçons Niveau d'excitation cardiaque plus importante (> 140 puls/mn) en moyenne et pendant 70' Distance parcourue: de 2400m à 2800m selon les élèves et leur VMA respective. La récupération semble suffisante et empêche une trop grande retombée du niveau d'excitation cardiaque.

25

26 Des choix pas nécessairement compatibles avec
Les 3 objectifs de l'EPS Développer les capacités physiques Connaître et maîtriser les activités sportives et artistiques Organiser et entretenir sa vie physique Ni les conditions de pratiques ¼ de la séance utile problème des installations éloignées nombre d'installations Au détriment d'autres Compétences importantes apprendre à nager par Exemple (20% de l’effectif!) S’entraîner seul, entretenir ses ressources, alors que...... Et le plaisir de bouger? Et le bien être? Facteurs de santé???????

27 Le lycée, une période critique pour la santé de nos jeunes, à ne pas “rater”
3/ L'activité physique décroit avec l'âge pour rejoindre celle des adultes (1)‏ (“décrochage” de l’adolescence surtout chez les jeunes filles) 4/ les effets biologiques de l'activité physique intense à l'adolescence sont prouvés, (2)‏ - Capital osseux, - Système cardio-vasculaire‏ - Système enzymatique 1/ Les capacités physiques décroissent d'environ 0,5% par an depuis 20 ans (-8,6%)(1) 2/ Se mettent en place les habitudes quant à la pratique sportive et ce qui est en place changera peu ! (2)‏ (1) Progamme national nutriction santé / APS et Santé 2004 (2) Santé et pratique du sport pendant l'adolscence/ revue médecine et traumatologie du sport 1999

28 Nos constats allaient dans le sens…
Connaissances sur les publics « cible », constats du Dc Savin-Juarez Evaluations « MEN » Rapport J-F Toussaint, janvier 2009 Plan national de prévention par l’activité physique ou sportive 16 recommandations principales 8 propositions pour la promotion des APS chez l’enfant et l’adolescent

29 81% 82% Une image de l'EPS très favorable
« Si les séances d’EPS n’étaient pas obligatoires, y viendriez-vous ? » Evolution Une image de l'EPS très favorable 81% 82% Enquête DEPP

30 La "fille des Lycées G,T, Pro" est la plus touchée
Proportion de filles et de garçons qui ne viendraient jamais (ou rarement) si les cours d’EPS n’étaient pas obligatoires Notre EPS satisfait moins les filles que les garçons La "fille des Lycées G,T, Pro" est la plus touchée Enquête DEPP

31 Dispense aux examens : COMPARATIF DES FILLES / GARCONS
Notre EPS satisfait moins les filles que les garçons Commission nationale d’évaluation de l’EPS aux examens Jean-Pierre Barrué, IGEN Toulouse 2010 31

32 Conclusion Une EPS avec 1 seule séquence par semaine
Nos élèves,adolescents ne pratiquent pas assez d'APS et ont des habitudes peu propices à une bonne condition physique pour prévenir leur santé future Fort décrochage des filles à 15 ans Club: filles 33% garçons 63% Une EPS avec 1 seule séquence par semaine ne peut pas suffire surtout avec 28 sem /52

33 Porter nos efforts sur des axes importants
Développer les facteurs de la condition physique pour diminuer les risques liés à la sédentarité, au surpoids, et développer les grandes fonctions Encourager les élèves à s'engager dans une activité sportive régulière pendant la semaine Développer le plaisir et le goût de l’effort physique pour encourager cette pratique autonome Orienter nos propositions vers des publics cibles, Différencier les propositions: Les jeunes filles, Les élèves pratiquant peu, ayant un faible bagage culturel sportif Les élèves ne sachant pas nager Les élèves déjà très sportifs Distinguer les différents mobiles d’agir, de s’engager en EPS, D’où l’intérêt d’activités “traitées” en CP5 (lycées)

34 Proposition de travail en ateliers
Contenus d’enseignement et Savoir S’entraîner Comment faire acquérir à l’élève un « Savoir S’entraîner » lui permettant de pratiquer régulièrement une activité physique. Atelier 3 Pratique physique régulière et adolescentes  Comment dans le cadre de l’EPS pourrions-nous inciter (stimuler) les jeunes filles âgées de 13 à 23 ans à pratiquer une activité physique ou sportive régulière? ARY ROBBIN ici Atelier 5 Pratiques scolaires et pratiques non scolaires. Comment peut-on lier les pratiques scolaires et les pratiques libres ou fédérales pour augmenter la quantité de pratique physique positive des jeunes ? Atelier 2 Quelle réflexion peut-on avoir pour une politique d’établissement plus favorable à la pratique physique? Du projet d’établissement à la séance… Comment optimiser les dispositifs actuels (ou nouveaux) pour développer la pratique et les ressources de tous les élèves, utiles pour son « capital santé »? COLAS ici Atelier 4 Optimiser la pratique de chacun pendant la séance d’EPS. Comment peut-on traiter les APSA pour davantage développer et entretenir les ressources, utiles à son «capital santé» (estime de soi / condition physique / bien être psycho-social). ERIC salle de réunion Atelier 6 L’EPS et l’éducation à la santé dans les établissements . Quelles projets éducatifs «santé», projets pluridisciplinaires, appui du service de santé scolaire, pourraient inciter les élèves à développer une pratique physique utile et positive?

35 Les ateliers tenteront de faire des propositions concrêtes, pour organiser l’EPS dans les établissements, afin de tenter de répondre à 3 des préconisations du rapport Toussaint Préconisation 1 : Pratiquer des AP ou Sportives régulièrement 1h/jour et 2 séquences intenses par semaine, Lutter contre la sédentarité. Préconisation 2 : Créer les conditions de pratique qui permettent de développer la condition physique des jeunes. Notion de pratique utile et positive, situations d’évaluations, de repères de condition physique Préconisation 3 : Préconisation 3 : Donner le goût de pratiquer, de bouger, associer pratique physique et plaisir.

36 Merci de votre attention et bon courage dans votre atelier
Projet d’expérimentation, Loi d’orientation 2005, article 34 LGT « Les Droits de l’Homme », 97170 Petit Bourg Professeur d’EPS: Gislène Capelle, Ary Arenate, Eric Fischer Septembre 2006/juin 2009

37


Télécharger ppt "Projet EPS /Santé en classe de seconde 15/17 ans."

Présentations similaires


Annonces Google