La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentations similaires


Présentation au sujet: ""— Transcription de la présentation:

270 Cas des encaissements incomplets
Les encaissements Cas des encaissements incomplets 270

271 Opérations d’encaissement client
Avec montant encaissement incomplet par rapport au montant de la facture / titre de recette Encaissement partiel  sans émargement F-28 Cas du paiement partiel – rapprochement d’une facture de € et d’un paiement partiel de 500 € Sélectionner l’onglet Paiement partiel Sélectionner la ou les poste(s) et préciser le montant d’encaissement correspondant L’encaissement partiel est géré via l’onglet « Pmt partiel » : l’utilisateur sélectionne la ou les créance(s) relative(s) à l’encaissement et précise le montant à affecter ou attribue automatiquement le montant encaissé en double-cliquant 271

272 Opérations d’encaissement client
Avec montant encaissement incomplet par rapport au montant de la facture / titre de recette Encaissement partiel  sans émargement F-28 Cas du paiement partiel – rapprochement d’une facture de € et d’un paiement partiel de 500 € L’encaissement partiel génère automatiquement un poste créditeur Client avec référence du poste de facture sur lequel porte le règlement partiel 272

273 Opérations d’encaissement client
Avec montant encaissement incomplet par rapport au montant de la facture / titre de recette Encaissement partiel  sans émargement F-28 Cas du paiement partiel – rapprochement d’une facture de € et d’un paiement partiel de 500 € En double-cliquant on affiche la créance d’origine En analyse du compte client, Les 2 postes créance d’origine et paiement partiel apparaissent (aucun émargement) 273

274 Opérations d’encaissement client
Avec montant encaissement incomplet par rapport au montant de la facture / titre de recette Encaissement résiduel  avec émargement F-28 Cas du poste résiduel – rapprochement d’une facture de € et d’un paiement partiel de 500 € Sélectionner l’onglet Paiement partiel Sélectionner la ou les poste(s) et préciser le montant d’encaissement correspondant L’encaissement avec gestion de reliquat est géré via l’onglet « Pos. Résid. » : l’utilisateur sélectionne la ou les créance(s) relative(s) à l’encaissement et précise le montant à affecter ou attribue automatiquement le montant restant dû en double-cliquant 274

275 Opérations d’encaissement client
Avec montant encaissement incomplet par rapport au montant de la facture / titre de recette Encaissement résiduel  avec émargement F-28 Cas du poste résiduel – rapprochement d’une facture de € et d’un paiement partiel de 500 € L’encaissement avec gestion de reliquat génère automatiquement un poste débiteur Client avec référence du poste de facture sur lequel porte le règlement partiel pour le montant restant dû et émarge la créance d’origine 275

276 Opérations d’encaissement client
Avec montant encaissement incomplet par rapport au montant de la facture / titre de recette Encaissement résiduel  avec émargement F-28 Cas du poste résiduel – rapprochement d’une facture de € et d’un paiement partiel de 500 € 276

277 Opérations d’encaissement client
Avec montant encaissement incomplet par rapport au montant de la facture / titre de recette Encaissement résiduel  avec émargement F-28 Cas du poste résiduel – rapprochement d’une facture de € et d’un paiement partiel de 500 € En double-cliquant on affiche la créance d’origine En analyse du compte client, Seul le poste résiduel apparaît. 277

278 Opérations d’encaissement client – Paiement partiel
Cas du paiement partiel – rapprochement d’une facture de 555,7 € et d’un paiement partiel de 300 € Visualisation de l’encaissement en affichage des postes non soldés du tiers (FBL5N) : La créance d’origine n’est pas émargée et apparaît donc dans les postes non soldés du tiers avec l’encaissement saisi; les deux postes ont une référence de paiement commune 278

279 Opérations d’encaissement client – poste résiduel
Cas du poste résiduel – rapprochement d’une facture de 119,6 € et d’un paiement partiel de 50 € Affichage des postes individuels du client – tous postes (FBL5N) Seul le montant restant dû de la créance apparaît dans les postes non soldés avec dans la zone Référence Paiement, la référence de la créance d’origine 279

280 Cf Cahier d’exercice Chap 22.2.2
Exercices Exercice : Encaissement poste résiduel Cf Cahier d’exercice Chap 280 280

281 Opérations d’encaissement client
Les tolérances définies pour les encaissements Client sont les suivantes : Trop perçu inférieur à 10 € et 5% Insuffisance de règlement inférieure à 10 € et 5% Les montants de tolérance peuvent être modifiés lors du déploiement par Etablissement Les écarts constatés dans la limite de ces seuils sont proposés comme imputés automatiquement sur un compte dédié, le compte et ceci quelque soit le sens de l’écart en vue de comptabilisation de la pièce Les écarts d’encaissement (hors tolérance) peuvent : être automatiquement imputés sur des comptes dédiés via la gestion de codes motif 'TP' Trop perçu à reverser avec imputation sur le compte ' ' auxiliarisé ‘FV' Frais de virement avec imputation sur le compte ' ' ‘FT’ Frais sur titre avec imputation sur le compte ‘ ’ ‘FC’ Frais carte bancaire avec imputation sur le compte ‘ ’ ‘RC' Recettes à classer avec imputation sur le compte ' ' Être gérés comme des règlements partiels (écriture au crédit du compte client en référence à la créance d’origine) ou des postes résiduels (émargement de la créance d’origine et écriture au débit du compte client pour le reliquat) Ces opérations d’encaissement s’appliquent à tous type d’opération d’encaissement (tout type de convention) 281

282 Opérations d’encaissement client
Exemple Avec montant encaissement <> montant facture / titre de recette dans la tolérance des écarts Cas d’une facture non soldée de 62,19 € et encaissement de 64 € soit un trop perçu de 1,81 € Saisie de l’encaissement: F-28 Chemin d’accès:   Gestion Comptable   Comptabilité financière   Clients   Ecriture F-28 - Encaissement 2 1 Sélectionner la pièce en double-cliquant sur le montant qui passe au bleu Préciser le motif d’écart : TP (trop perçu) 282

283 Opérations d’encaissement client
Exemple Avec montant encaissement <> montant facture / titre de recette dans la tolérance des écarts Cas d’une facture non soldée de 62,19 € et encaissement de 64 € soit un trop perçu de 1,81 € Saisie de l’encaissement: F-28 Chemin d’accès:   Gestion Comptable   Comptabilité financière   Clients   Ecriture F-28 - Encaissement 3. Simuler la pièce via le menu Pièce > Simuler 4. Comptabiliser en cliquant sur 283

284 Opérations d’encaissement client
Encaissement sans Facture (sans Titre de recette) 284 284

285 Encaissement sans rapprochement
Cas d’un tiers identifié Dans le cas où l’établissement procède à l’encaissement alors que le titre de recette ou la facture n’a pas encore été émis (comptabilisé), l’agent comptable procède à un encaissement sans rapprochement. Transaction: F-28 (cas présent) ou F-02 2 1 Saisir la première ligne de l’encaissement sur le compte de banque ; Aller dans le menu Saut > Synthèse des pièces. 285 285

286 Encaissement sans rapprochement
3 Saisir la ligne d’encaissement en précisant : La clé de compte 15 (encaissement client) et le compte client Changer le compte en (au gré de l’établissement) Le symbole ‘*’ qui permet de reprendre le montant saisi précédemment ; Le domaine d’activité Le texte de ce poste (facultatif, mais facilite l’analyse de la balance client) Aller dans le menu Pièce > Simuler, avant de comptabiliser la pièce en cliquant sur 286 286

287 Cf Cahier d’exercice Chap 22.3.1
Exercices Exercice : Encaissement d’un tiers identifié Cf Cahier d’exercice Chap 287 287

288 Opérations d’encaissement client
Encaissement non identifié 288 288

289 Encaissement : Tiers non identifié
Cas d’un tiers non identifié Dans le cas où l’établissement procède à l’encaissement d’un tiers non identifié, l’agent comptable procède à un encaissement sur le compte 4718. Transaction: F-02 289 289

290 Encaissement : Tiers non identifié
Cas d’un tiers non identifié Transaction: F-02 290 290

291 Encaissement : Tiers non identifié
Cas d’un tiers non identifié Transaction: F-02 291 291

292 Cf Cahier d’exercice Chap 22.4.1
Exercices Exercice : Encaissement d’un tiers non identifié Cf Cahier d’exercice Chap 292 292

293 Opérations d’encaissement client
Emargement A utiliser dans le cas d’un solde d’un encaissement partiel ou dans le cas d’une facture / titre de recette reçue après encaissement 293

294 Emargement post encaissement
Une fois que la facture a été prise en charge, il est possible de la rapprocher de son encaissement via la transaction de rapprochement client F-30 : Chemin d’accès:   Gestion Comptable   Comptabilité financière   Clients   Ecriture   Autres F-30- Transfert avec rapprochement 4 1 2 Indiquez le type de pièce DZ (Encaissement) Indiquez les informations relatives à l’émargement Sélectionnez l’opération Encaissements (exigibilité de la TVA sur encaissements) Cliquez sur « Traiter PNS » pour visualiser les postes non soldés 3 Compte  code tiers (client) Les régularisations éventuelles sur l’équilibre par domaine d’activité s’effectuent automatiquement via le rapprochement par utilisation d’un compte technique (à personnaliser lors du déploiement 471 dans la souche) Ce compte technique devra être exclu des éditions (grand livre, balance générale) de la composante Etablissement. 294

295 Emargement post encaissement
Une fois que la facture a été prise en charge, il est possible de la rapprocher de son encaissement via la transaction de rapprochement client F-30 : 2 1 Précisez le numéro de client et la société Cliquez sur « Traiter PNS » pour visualiser les postes non soldés Compte  code tiers (client) Les régularisations éventuelles sur l’équilibre par domaine d’activité s’effectuent automatiquement via le rapprochement par utilisation d’un compte technique (à personnaliser lors du déploiement 471 dans la souche) Ce compte technique devra être exclu des éditions (grand livre, balance générale) de la composante Etablissement. 295

296 Emargement post encaissement
Une fois que la facture a été prise en charge, il est possible de la rapprocher de son encaissement via la transaction de rapprochement client F-30 : 3. Sélectionnez la pièce d’encaissement et la facture client concernées en double-cliquant sur les montants de ces pièces 4. Aucun montant n’est saisi. Les montants affectés reviennent à zéro (1794 – 1794) 3 4 296

297 Emargement post encaissement
Consultation des postes soldés de la balance client (transaction FBL5N) : On peux faire une sélection par catégorie des pièces Les 2 postes sont émargés 297

298 Emargement post encaissement
Une fois que la facture a été prise en charge, il est possible de la rapprocher de son encaissement via la transaction de rapprochement client F-30 : 6 5. Simulez la pièce via le menu Pièce puis simuler 6. Comptabilisez la pièce en cliquant sur 298

299 Emargement post encaissement
Consultation des postes rapprochés des postes individuels clients (transaction FBL5N) : Les 2 postes sont émargés et rapprochés par la pièce 299

300 Emargement de la recette à reclasser avec le tiers concerné
Après analyse vous devez émarger le compte 4718 avec le tiers concerné Transaction F-04 Indiquez les données d’en tête, et cochez « Transfert avec rapprochement Sélectionnez le compte 4718 300 300

301 Emargement de la recette à reclasser avec le tiers concerné
Suite F-04 Faites référence à la pièce comptable de l’encaissement sur le compte 4718 L’écriture d’encaissement apparaît à l’écran. Cliquez sur l’icône simulation pour continuer 301 301

302 Emargement de la recette à reclasser avec le tiers concerné
Suite F-04 Il faut maintenant sélection le compte du client, Cliquez sur « Sélectionner PNS » Sélectionnez le compte client 302 302

303 Emargement de la recette à reclasser avec le tiers concerné
Suite F-04 303 303

304 Annulation d’un rapprochement et contrepassation
Transaction FBRA Vérification de la pièce à annuler et contrepasser : Cliquez sur 304 304

305 Annulation d’un rapprochement et contrepassation
Transaction FBRA Annul. Uniquement : permet d’annuler seulement l’émargement Annul. Et contre-pas : Permet d’annuler l’émargement et contre passe la pièce qui à permis de rapprocher. Motif d’annulation : 05 Date comptable : date du jour 305 305

306 Cf Cahier d’exercice Chap 23
Exercices Exercice : Annulation d’un rapprochement et contrepassation d’une écriture Cf Cahier d’exercice Chap 23 306 306

307 Cf. SIFAC_MUT_CPT_REMISE_DE_CHEQUES
Remise de chèques Une transaction standard dédiée SAP - FF68 – couvre les fonctionnalités de remise de chèques 5 modes principaux de remise de chèques sont disponibles dans SIFAC et permettent de déterminer les comptes d’imputation ainsi que le mode de traitement (avec ou sans rapprochement/émargement) : avec rapprochement : la remise comptabilisée émarge le ou les postes Client lié(s) sans rapprochement : le montant de la remise est comptabilisé au crédit du compte client pour un émargement a posteriori avec comptabilisation sur un compte d’attente non auxiliarisé pour rapprochement postérieur avec les postes client avec comptabilisation sur un compte d’attente auxiliarisé client pour rapprochement postérieur avec les postes client avec comptabilisation sur un compte auxiliarisé client propre à la taxe d’apprentissage Et donnent lieu à la définition par paramétrage (socle SIFAC non personnalisable) d’opérations bancaires distinctes avec démultiplication en fonction du compte de contrepartie (511*) Les erreurs de comptabilisation peuvent être retraitées via la transaction FEBA Les clients occasionnels (groupe de comptes Z006) ne peuvent être utilisés dans ce processus Cf. SIFAC_MUT_CPT_REMISE_DE_CHEQUES 307

308 Remise de chèques Dans SIFAC, chaque type d’opération de remise de chèques est associé à une règle comptable qui détermine le compte général sur lequel l’écriture comptable de remise de chèques va être enregistrée ainsi que le mode de traitement (avec ou sans rapprochement/émargement) Règles comptables Type d'opération Description RC01 RCAR Remise de chèques avec rapprochement sur compte client et contrepartie au 5112 RC02 RCSR Remise de chèques sans rapprochement sur compte client et contrepartie au 5112 RC03 RCCT Remise de chèques sans rapprochement sur compte transitoire 4718 non auxiliarisé et contrepartie au 5112 RC04 RCGS Remise de chèques sans rapprochement sur compte client CGS M – et contrepartie au 5112 RC05 RCTA Remise de chèques Taxe d'Apprentissage sur compte client sans rapprochement CGS V – 4674 et contrepartie au 5112 RC06 Remise Chèques vacances avec rapprochement sur compte client et contrepartie 5113 RC07 Remise Chèques vacances sans rapprochement sur compte client et contrepartie 5113 RC08 Remise Chèques postaux avec rapprochement sur compte client et contrepartie 5114 RC09 Remise Chèques postaux sans rapprochement sur compte client et contrepartie 5114 RC10 Remise Cartes bancaires avec rapprochement sur compte client et contrepartie 5115 RC11 Remise Cartes bancaires sans rapprochement sur compte client et contrepartie 5115 RC12 Remise Autres valeurs à l’encaissement avec rapprochement sur compte client et contrepartie 5118 RC13 Remise Autres valeurs à l’encaissement sans rapprochement sur compte client et RC14 Remise de chèques sans rapprochement sur compte client CGS L – 4684 et contrepartie au 5112 308

309 Remise de chèques Transaction FF68   Comptabilité financière
  Gestion Comptable   Comptabilité financière   Banques   Entrées   Remise de chèque FF68 – Saisir manuellement a La transaction de remise de chèques est composée : a. de données d’en-tête identifiant notamment la banque sur laquelle les chèques sont remis, la date de remise, l’identifiant de la remise b. de données de « postes » pour chaque chèque la composant La notion d’opération identifie le type de remise effectuée (il ne faut pas utiliser les opérations 0001 et 0002 non gérées dans SIFAC) b 309

310 Remise de chèques Donnée d’en-tête de la remise de chèques 1 a b c d
1. Renseignez les zones suivantes : a. données bancaires : Banque société et Id de compte (option recherche banque interne) ou clé bancaire et compte bancaire de la banque de remise b. devise de gestion du compte bancaire : EUR principalement c. identifiant propre à la remise de chèques sur 6 caractères (alphanumérique – codification libre) d. date de saisie de la remise (par défaut, date du jour) 310

311 Remise de chèques Données de pilotage de la remise de chèques – Opération RCAR a 2 b c d 2. Indiquez : a. le type de l’opération - dans le cas présent Remise de chèques avec rapprochement – RCAR b. la date comptable (date du jour) c. la date de valeur (date du jour par défaut) d. la devise des chèques Nota : une remise par devise est obligatoire (pas de remise multi devises) e. Validez par entrée votre sélection ou cliquez sur a’ 311

312 Remise de chèques Données de postes de la remise de chèques
– Opération RCAR 3 3. Renseignez les informations relatives aux chèques constituant la remise ligne par ligne : a. le montant du chèque b. le numéro du chèque c. le domaine d’activité (0001 par défaut) d. le code Client (liste déroulante pour recherche associée) e. le numéro de la pièce de référence (N° de facture à émarger – Référence de la facture Client) f. le N° de compte bancaire g. l’émetteur h. la clé bancaire i. texte du poste qui apparaîtra dans le grand livre général du compte de remise La somme du montant des chèques remis à l’encaissement s’affiche en bas d’écran pour information a b c d e f g h i 312

313 Remise de chèques Cas particulier d’un chèque pour règlement de plusieurs factures – Opération RCAR 4 a. Double -cliquez dans le champ N°pièce réf. b. Une fenêtre « autres valeurs » s’ouvre, dans laquelle peuvent être renseignés les numéros des différentes pièces correspondant au règlement d. Cliquez sur valider a b c 313

314 Remise de chèques Validation et comptabilisation de la remise de chèques – Opération RCAR - 2 6 b 6. a. Le message confirme que la pièce a été comptabilisée et indique le N° de pièce comptable correspondant 2. La remise de chèque est validée si la colonne « erreur » est à 0 (condition sine qua non à la comptabilisation) En cas d’erreur (colonne à 1), la remise doit être corrigée a 314

315 Remise de chèques Affichage de la pièce de remise – Opération RCAR ( Transaction FB03) 7 b ’ a a’ b b’’ 7. a. la zone Référence de la pièce comptable de remise reprend l’identifiant saisi dans le champ groupe de la remise a’. la zone Affectation celle du numéro de chèque b/b’/b’’. s’agissant d’une remise avec rapprochement, le poste Tiers correspond à la facture est automatiquement émargé lors de la comptabilisation de la remise 315

316 Remise de chèques Aperçu avant impression du formulaire 316

317 Cf Cahier d’exercice Chap 23.2
Exercices Exercice : Encaissement par chèque et remise en banque Cf Cahier d’exercice Chap 23.2 317 317

318 La Comptabilité Recettes
Processus du flux Recette Gestion du fichier client Prise en charge d’une facture de vente et édition Les encaissements Encaissement complet par virement Encaissement partiel Encaissement poste résiduel Encaissement sans que la facture soit dans le système Encaissement inconnu Encaissement par chèque et remise de chèque Encaissement des fonds sur une ressource affectée Les Relances La gestion des impayés Prise en charge d’une convention RA 318 318

319 Prise en charge d’une convention RA
Ecriture sur le bailleur Débit du compte Crédit du compte Transaction F-02 En tête de la Pièce 319 319

320 Prise en charge d’une convention RA
Ecriture sur le bailleur Débit du compte Crédit du compte Transaction F-02 1er poste de l’écriture sur le bailleur CC : « 09 » pour pouvoir utiliser un code CGS Compte : Auxiliaire client Code CGS : J 320 320

321 Prise en charge d’une convention RA
Ecriture sur le bailleur Débit du compte Crédit du compte Transaction F-02 321 321

322 Prise en charge d’une convention RA
Ecriture sur le bailleur Débit du compte Crédit du compte Transaction F-02 2ème poste de l’écriture sur le bailleur 322 322

323 Prise en charge d’une convention RA
Ecriture sur le bailleur Débit du compte Crédit du compte Transaction F-02 323 323

324 Cf Cahier d’exercice Chap 24.1-24.2
Exercices Exercice : Prise en charge d’une convention RA et prise en charge de la facture d’avance Cf Cahier d’exercice Chap 324 324

325 La Comptabilité Recettes
Processus du flux Recette Gestion du fichier client Prise en charge d’une facture de vente et édition Les encaissements Encaissement complet par virement Encaissement partiel Encaissement poste résiduel Encaissement sans que la facture soit dans le système Encaissement inconnu Encaissement par chèque et remise de chèque Prise en charge d’une convention RA Les Relances La gestion des impayés Encaissement des fonds sur une ressource affectée 325 325

326 Comptabilisation de l’encaissement de l’appel de fonds
Encaissement des fonds Transaction F-29 326 326

327 Comptabilisation de l’encaissement de l’appel de fonds
Encaissement des fonds Transaction F-29 327 327

328 Comptabilisation de l’encaissement de l’appel de fonds
Encaissement des fonds Transaction F-29 328 328

329 Cf. SIFAC_MUT_CPT_COMPTA_ACOMPTE_CLIENT
Exercices Exercice : Comptabilisation de l’appel de fond Cf Cahier d’exercice Chap 24.3 Cf. SIFAC_MUT_CPT_COMPTA_ACOMPTE_CLIENT 329 329

330 La Comptabilité Recettes
Processus du flux Recette Gestion du fichier client Prise en charge d’une facture de vente et édition Les encaissements Encaissement complet par virement Encaissement partiel Encaissement poste résiduel Encaissement sans que la facture soit dans le système Encaissement inconnu Encaissement par chèque et remise de chèque Prise en charge d’une convention RA Encaissement des fonds (avec TVA) sur une ressource affectée La gestion des impayés Les Relances 330 330

331 Facture client: procédure de relance
Code Transaction: FBL5N Chemin d’accès:   Gestion Comptable   Comptabilité financière   Clients   Compte FBL5N – Afficher/modifier postes Le poste est en retard :Au jour de référence, la date d'échéance nette est déjà dépassée. Le paiement a du retard. Le poste est échu : Au jour de référence, le poste est échu dans les délais. Le poste n'est pas échu : La date d'échéance nette est postérieure au jour de référence. 331 331

332 Facture client: procédure de relance
La procédure permet de définir par niveau de relance: Le nombre de relance par client & nombre de jour les espaçant Les lettres types Les montants de relance Procédures SIFAC : Procédures de relance: 2 types Z001 Public: 3 niveaux correspondant aux retards de paiement (en jours) – 60 Z002 Non-Public: 5 niveaux correspondant aux retards de paiement (en jours) Niveaux 4 & 5, la lettre générée doit porter en en-tête les coordonnées de l’huissier et non celles du client Montants minimum pour que la relance puisse avoir lieu : Niveaux 1 à 3 : 5€; Niveaux 4 et 5 : 100 € 332 332

333 Facture client: procédure de relance
L’affectation des procédures de relance sur les fiches clients est effectuée notamment en fonction de la clé de groupe client Modification d’un client (XD02) Au niveau des données tiers (Vue Données sociétés), les différents domaines de relance et caractéristiques associées (procédure de relance) peuvent être identifiés. 333 333

334 Facture client: procédure de relance
Domaine de relance Représente une unité organisationnelle responsable de la gestion des relances. Les domaines de relance représentent une subdivision des sociétés. Codes blocage: La notion de blocage permet de ne pas relancer un client ou certains postes du client en fonction de critères particulier: Acceptation d’un échéancier (Code A), Liquidation judicaire (Code J), Réclamation (Code M). 334 334

335 Facture client: procédure de relance
Le lancement du programme de relance s’effectue par domaine de relance ou par sélection d’un autre critère (exemple : domaine d’activité via l’Onglet «sélections libres»). Code Transaction: F150 Chemin d’accès:   Gestion Comptable   Comptabilité financière   Clients   Traitements périodiques F150 - Relancer  Compléter: - Date exécution - Identification - Date relance - Société - Compte client Le bouton « Relance individuelle » permet de lancer une procédure simplifiée de relance d’un client. Cf. SIFAC_MUT_CPT_RELANCES 335 335

336 Cf Cahier d’exercice Chap 25
Exercices Exercice : Relance client Cf Cahier d’exercice Chap 25 336 336

337 La Comptabilité Recettes
Processus du flux Recette Gestion du fichier client Prise en charge d’une facture de vente et édition Les encaissements Encaissement complet par virement Encaissement partiel Encaissement poste résiduel Encaissement sans que la facture soit dans le système Encaissement inconnu Encaissement par chèque et remise de chèque Prise en charge d’une convention RA Encaissement des fonds (avec TVA) sur une ressource affectée Les relances La gestion des impayés 337 337

338 Traitement des chèques impayés
Transaction (F-02) : 338 338

339 Traitement des chèques impayés
Transaction (F-02) : 339 339

340 Traitement des chèques impayés
Transaction (F-02) : 340 340

341 Cf Cahier d’exercice Chap 25
Exercices Exercice : Relance client Cf Cahier d’exercice Chap 25 341 341

342 Facture client : la relance sur chèque impayé
La relance sur chèque impayé procède de la même manière que la relance client classique. L’unique différence est que SIFAC substitue la procédure de relance du tiers pour la procédure de relance Z003 de chèques impayés à quatre niveaux. Le numéro de chèque impayé est saisi dans la référence de la pièce d’encaissement afin qu’il soit repris automatiquement dans la lettre de relance. 342 342

343 Le transfert au contentieux
Dans le cas où la relance client ne suffit pas pour que l’établissement soit réglé par son client, dans le cas où un contentieux apparaît, la ou les créances client concernées pourront être transférées au contentieux. Si le client ne recouvre pas sa dette il faut solder le compte par le compte avant de transférer la créance sur le compte via la transaction F-04 Le transfert d’une créance client au contentieux se fait via la transaction F-04 de comptabilisation avec rapprochement qui permet de remplacer le compte collectif de la facture client (ex: « Client ») par le compte collectif divergent « Créances contentieuses ». En fin d’année une écriture de provision doit être enregistre si la créance n’est pas recouvrer. Cette écriture sera annuler sur N+1 En fin de processus si la créances est irrécouvrable le comptable enregistrera une écriture suite à la décision du CA Ecritures cf cahier de correction chap. 26 343 343

344 La Comptabilité Générale
Les éléments d’une écriture comptable Ecritures Inter-Société Ecritures de SICAV La gestion des relevés Rapprochement du 408 La TVA Les variantes d’affichage Les Editions Création d’une banque Création d’un chèquier 344 344

345 La Comptabilité Générale
Ecritures Inter-Société Ecritures de SICAV La gestion des relevés Rapprochement du 408 Les immobilisations La TVA Les variantes d’affichage Les Editions Création d’une banque Création d’un chèquier Les éléments d’une écriture comptable 345 345

346 Les éléments d’une écriture comptable
Le plan de comptes L’auxiliarisation des comptes Tiers (Fournisseurs, Clients) Imputation d’un compte différent du centralisateur Les codes CGS Les Types de pièces comptables Les clés de comptabilisation (CC) 346 346

347 Les éléments d’une écriture comptable : Le plan de comptes
Sont définis (par paramétrage) et livrés dans SIFAC lors de l’initialisation, deux plans de comptes règlementaires : Z100 – plan de comptes M9.3 – cf. SIFAC-DCD-CPT-Z100-LSMW-Plan-comptable Z202 – plan de comptes M9.1 – cf. SIFAC-DCD-CPT-Z202-LSMW-Plan-comptable ainsi qu’un plan de comptes propre aux régies et à la société REGIE (limité aux seuls comptes règlementaires utilisés par les régisseurs) Chaque société modélisant un établissement est rattachée (par paramétrage) à l’un de ces plans de comptes et toutes les sociétés d’un établissement sont rattachées au même plan de comptes Ces plans de comptes sont constitués de l’ensemble des comptes généraux règlementaires ainsi que de subdivisions de type technique (comptes 2xxxxxx1 notamment) Dans SIFAC, un compte général est un compte utilisé lors de la comptabilité; la notion de compte chapitre n’est donc pas modélisée par la création d’un compte Chaque établissement a la possibilité d’adapter ces plans de comptes : en y gérant notamment des subdivisions et donc en créant les comptes correspondants - en prenant pour base de création un compte existant - en limitant ces duplications à certains types de comptes (comptes de régie, subdivisions de comptes bancaires, comptes de liaison inter-structures ) en supprimant les vues société des comptes que l’établissement juge ne pas être utiles ou en les bloquant en comptabilisation 347 347 347

348 Les éléments d’une écriture comptable : Le plan de comptes
La définition de comptes supplémentaires susceptibles d’être utilisés dans le flux de recettes ou de type collectif implique : l’intervention du centre de compétences pour utilisation dans le cadre des flux de recettes ou dans le processus de remise de chèques (validation nécessaire) l’adaptation en personnalisation des schémas de comptes collectifs divergents et l’extension des schémas associés aux codes généraux spéciaux (CGS) La démultiplication des comptes doit être limitée : le compte général n’a qu’une dimension comptable au sens règlementaire et ne doit se substituer ni aux comptabilités auxiliaires ni aux axes analytiques et/ou budgétaires Aucune modification du mode de gestion des comptes généraux ne doit être effectuée, hors consigne particulière liée à la livraison d’une nouvelle version des plans de comptes 348 348 348

349 Les éléments d’une écriture comptable : Le plan de comptes
Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Données de base   Comptes généraux   Traitement individuel FS00 – Central Le numéro du compte (sur 8 caractères dans SIFAC), 349 349 349

350 Les éléments d’une écriture comptable : Le plan de comptes
Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Données de base   Comptes généraux   Traitement individuel FS00 – Central 350 350 350

351 Les éléments d’une écriture comptable : Le plan de comptes
Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Données de base   Comptes généraux   Traitement individuel FS00 – Central 351 351 351

352 cf Cahier d’ exercices Chap 5.1
Exercice : Visualisation d’un compte comptable cf Cahier d’ exercices Chap 5.1 352 352 352

353 Les éléments d’une écriture comptable : L’auxiliarisation
Comptabilité générale et auxiliaire Comptabilité générale Comptabilité auxiliaire client Comptabilité auxiliaire immobilisations Clôture comptable Comptabilité auxiliaire fournisseur Dans Sifac, il existe 3 comptabilités auxiliaires Comptabilité auxiliaire client  typé D (Debitor) Comptabilité auxiliaire fournisseur  Typé K (Kreditor) Comptabilité auxiliaire immobilisation  Typé A (Asset) Et une comptabilité Générale centralisatrice 353 353 353

354 1. L’auxiliarisation COMPTA. GENERALE COMPTA. AUXILIAIRE 354 354
FACTURE FOURNISSEUR A COMPTA. AUXILIAIRE Compte COLLECTIF 401***** Compte Fournisseur A 95xxx T. HT T. TVA T. TTC Compte CHARGE Compte Fournisseur B 3xxxxxx Compte FACTURE FOURNISSEUR B Compte TVA T. HT T. TVA T. TTC 819.40 196.00 354 354 354

355 L’auxiliarisation : Visualisation comptable
Pour savoir si un compte est un compte auxiliarisé, allez dans la FS00 Quand un compte est auxiliarisé cela implique qu’aucune écriture directe sur ce compte n’est possible, il faut passer par un tiers (Fournisseur ou Client) ou un fiche immobilisation en fonction du type d’auxiliarisation défini 355 355 355

356 L’auxiliarisation : Visualisation d’un tiers
Dans la fiche du tiers (XK02 pour un fournisseur), le compte collectif à imputer, soit le compte centralisateur, est indiqué dans la tenue de compte Ce compte sera utilisé automatiquement par Sifac pour centraliser les imputations sur le tiers dans la balance générale, sauf cas particulier 356 356 356

357 cf Cahier d’ exercices Chap 5.2
Exercice : Visualisation d’un compte tiers cf Cahier d’ exercices Chap 5.2 357 357 357

358 Comment imputer un compte différent du compte centralisateur
Il existe 2 méthodes pour indiquer à Sifac que l’on souhaite imputer un compte différent du compte collectif indiqué dans la fiche du tiers 1.1 Le compte général spécial ou le CGS 1.2 Le compte collectif divergent 358 358 358

359 Les Codes CGS Ce sont des codes qui sont utilisés en comptabilité auxiliaire, sur un seul caractére Ils permettent d’imputer un compte général différent du compte collectif auquel est relié le compte auxiliaire de façon automatique (défini par paramétrage de la souche) Il existe trois conditions à remplir pour pouvoir utiliser le CGS : Vérifier si le Compte Tiers d’origine est bien compatible avec le Compte Tiers divergent Utiliser des Clés de Comptabilisation spéciales CGS Choisir un CGS selon le type d’opération souhaité cf SIFAC-DCD-FPA-CPT-Codes-CGS-V1.5.xls Chaque code CGS permet d’envoyer l’imputation sur le bon compte général ce qui permet de visualiser l’ensemble des opérations réalisées à partir du compte auxiliaire Exemple : Code CGS O, pour les DPAO (transfert automatique du compte Fournisseurs au compte Dépenses Payées Avant Ordonnancement ) 359 359 359

360 Les codes CGS Fournisseurs Les codes CGS Clients
Les éléments d’une écriture comptable : Les code CGS (compte généraux spéciaux) Les codes CGS Fournisseurs Les codes CGS Clients A : Acomptes fournisseurs - F : Demande d’acompte B : Acompte sur Immo. Financière - A : Acompte Client C : Opposition - E : Produits constatés d’avance F : Demande d’acompte - J : signature de la convention G : Caution - P : Pénalité de retard J : Retenue de garantie sur immo K : Fournisseur sur immobilisations L : Opposition sur salaire N : Charges constatées d’avance O : DPAO Q : Reversement concention T : Opposition sur immo V : ORV Astre X : Fournisseur Agent Voir OBXR / OBYR et OBXT/OBXY 360 360 360

361 Les Codes CGS Comment consulter la liste des CGS Par la transaction FBKP Par la transaction SE16 nom de la table T074 Sur l’espace Sifac cf SIFAC-DCD-FPA-CPT-Codes-CGS-V1.5.xls Attention la modification, la création, de CGS est INTERDITE car cela entrainerait une modification du fonctionnement de la souche 361 361 361

362 Les comptes collectifs divergents
S’il n’existe pas de CGS répondant au schéma d’écriture souhaité sur un compte collectif, il faut passer par un compte collectif divergent Des comptes collectifs divergents existent déjà dans la souche cf SIFAC-DCD-FPA-CPT-Codes-CGS-V1.5.xls Vous pouvez en créer d’autres, car il s’agit d’un point de paramétrage ouvert en personnalisation cf SIFAC-MOP-CPT-GEST-SCH-CPTBLES-CGS-CPTES-COLL-DIV-V1.0.ppt Le compte devient accessible et le changement du compte se fait manuellement (et pas automatiquement comme avec les CGS) 362 362 362

363 Les comptes collectifs divergents - 2
363 363 363

364 Les comptes collectifs divergents -
Cliquer sur le match code afin de choisir le bon compte collectif divergent 364 364 364

365 Les clés de comptabilisation
Les clés de comptabilisation sont des données de paramétrage standard SAP qui : Ne peuvent donner lieu à extension (création de nouvelle clé interdite) Ne sont censées donner lieu à aucune modification (hors adaptation du groupe de statuts de zones associé Sont déterminées automatiquement par le système hors transactions classiques de comptabilité La clé de comptabilisation permet de déterminer : Le sens comptable du poste (Débit ou Crédit) Le type de compte concerné (Compte général, Fournisseur, Client, Immobilisation, Article ) Les zones qui doivent être renseignées lors de la saisie (par principe le groupe de statuts de zones lié au compte est prépondérant, le statut des zones lié à la clé de comptabilisation étant majoritairement de type facultatif) La clé de comptabilisation de contrepassation liée L’obligation ou non d’indiquer un Code Général Spécial Le typage de la clé comme opération de paiement Incidence sur chiffre d’affaires pour prise en compte dans les états d’analyse liés L’utilisation de clés de comptabilisation de type opération de paiement est importante dans le cadre des TVA de type encaissement /décaissement : seuls les émargements effectués via ce type de clé sont prise en compte pour base de la déclaration de TVA afférente 365 365 365

366 Les clés de comptabilisation
Compta Auxiliaire Clients Débit 01 Facture 05 Décaissement 09 CGS client débit Crédit 11 Avoir 15 Encaissement 19 CGS client Crédit Seules les clés de comptabilisation indiquées ci-dessus sont celles qui doivent être utilisées lors des écritures manuelles (notamment via transaction F-02) D’autres clés de comptabilisation sont définies en standard et sont automatiquement déterminées en fonction de la transaction utilisées 366 366 366

367 Les clés de comptabilisation
Compta Auxiliaire Fournisseurs Débit 21 Avoir 25 Décaissement 29 CGS fournisseur débit Crédit 31 Facture 35 Encaissement 39 CGS fournisseur crédit Seules les clés de comptabilisation indiquées ci-dessus sont celles qui doivent être utilisées lors des écritures manuelles (notamment via transaction F-02) D’autres clés de comptabilisation sont définies en standard et sont automatiquement déterminées en fonction de la transaction utilisées 367 367 367

368 Les clés de comptabilisation
Comptes Généraux Grand Livre Débit 40 Crédit 50 Comptes Immos Débit 70 Entrée Achat avec code mouvement 100 Crédit 75 Avoir sur année N avec code mouvement 105 Seules les clés de comptabilisation indiquées ci-dessus sont celles qui doivent être utilisées lors des écritures manuelles (notamment via transaction F-02) D’autres clés de comptabilisation sont définies en standard et sont automatiquement déterminées en fonction de la transaction utilisées 368 368 368

369 Les types de pièce Les types de pièces sont l’équivalent des journaux comptables, chaque écriture sera affecté d’un type de pièce en fonction de son origine : Les types de pièces clients Les types de pièces fournisseurs Etc 369 369 369

370 Les types de pièce clients et fournisseurs
Voici quelques exemple de type de pièce client Clients : - DR : Titre de recette (facture client) - DG : Réduction de titre de recette (avoir client) - DZ : Règlement Client - SB : Ré imputation de recette - Etc Fournisseur : - RE : Prise en charge via le module dépense - KR : Prise en charge (facture fournisseurs) liquidation directe - KG : Réduction de la prise en charge (Avoirs Fournisseurs) - KZ : Règlement fournisseurs - SA : Ré imputation de dépenses 370 370 370

371 La Comptabilité Générale
Les éléments d’une écriture comptable Ecritures Inter-Société Ecritures de SICAV La gestion des relevés Rapprochement du 408 Les immobilisations La TVA Les variantes d’affichage Les Editions Création d’une banque Création d’un chèquier Les Ecritures Inter-Sociétés 371 371

372 Opérations inter-sociétés - Paramétrage
Chemin d’accès Via SPRO puis Touche F5   Comptabilité financière (nouveau)   Comptabilité générale (nouvelle)   Transactions commerciales Préparer les opérations inter-sociétés b a Dans SIFAC, les comptes (de type 185xxx) gérant les opérations entre les composantes (société FI) de l’établissement font l’objet d’un point de paramétrage (personnalisé) qui : identifie le lien entre l’établissement et ses différentes composantes (dans notre exemple : Z100 pour établissement principal hors SACD/SAIC et Z200 pour SACD) définit les schémas comptables associés (par convention, le compte est défini pour l’établissement principal) et limite l’utilisation de ces comptes aux seules opérations inter-sociétés (non imputables directement)

373 Opérations inter-sociétés - 1
Les encaissements et décaissements (manuels ou automatiques) sont imputés sur l’établissement principal Les postes à émarger (à décaisser ou encaisser) sont indifféremment comptabilisés sur les différentes composantes de l’établissement et donc proposés pour sélection

374 Opérations inter-sociétés - 1
Le poste imputé sur la société Z200 est sélectionné pour décaissement L’écriture de décaissement proposée est double : 1. Comptabilisation du décaissement sur la société principale avec contrepartie au 2. Emargement du poste de tiers sur la composante avec contrepartie au 1 2

375 Opérations inter-sociétés - 2
Un numéro de pièce inter-sociétés est généré lors de la comptabilisation qui lie les deux pièces comptables

376 Opérations inter-sociétés - 3
Nota : Les opérations inter-sociétés sont automatiquement générées lors des processus classiques d’encaissement ou de décaissement Dans le cas du décaissement automatique (transaction F110), les paramètres de lancement identifient l’origine des postes concernés

377 Opérations inter-sociétés - 4
Des écritures inter-sociétés peuvent être également comptabilisées hors encaissements et décaissements avec émargement, quelle que soit la transaction utilisée (dans l’exemple, F-02) Indiquez sur le poste concerné la société correspondant à la composante à imputer

378 Opérations inter-sociétés - 5
Si, lors de la comptabilisation, les écritures inter-sociétés sont générées par l’utilisation des transactions classiques, des transactions dédiées doivent être utilisées pour les opérations d’affichage, de modification ou d’extourne Chemin d’accès   Comptabilité financière   Comptabilité générale / Fournisseurs / Clients   Pièce   Opérations inter-sociétés FBU2 - Modifier Chemin d’accès   Comptabilité financière   Comptabilité générale / Fournisseurs / Clients   Pièce   Opérations inter-sociétés FBU3 - Afficher Chemin d’accès   Comptabilité financière   Comptabilité générale / Fournisseurs / Clients   Pièce   Opérations inter-sociétés FBU8 – Contre-passer

379 Cf Cahier d’exercice Chap 28
Exercices Exercice : Encaissement Inter-Sociétés Cf Cahier d’exercice Chap 28 379 379

380 Cf Cahier d’exercice Chap 28.2
Exercices Exercice : Décaissement Inter-Sociétés Cf Cahier d’exercice Chap 28.2 380 380

381 La Comptabilité Générale
Le plan de comptes Les écritures Inter-Société La gestion des relevés Rapprochement du 408 Les immobilisations La TVA Les variantes d’affichage Les Editions Création d’une banque Création d’un chèquier Les Ecritures de SICAV 381 381

382 La gestion des SICAV L’enregistrement de la gestion d’un portefeuille SICAV s’effectue en Opérations Diverses et en plusieurs étapes. Enregistrement de l’achat Ecriture de valeurs mobilières Revente des SICAV Ecriture de créances sur cessions Plus value ou moins value 382 382

383 Achat de SICAV Transaction F-02 pour l’enregistrement de l’achat des SICAV Saisir les données d’en tête. Type de pièce : ZR journal de banque Saisir le 1er poste sur le compte d’acquisition valeur mobilière de placement Saisir les informations du 1er poste sur le compte d’acquisition valeur mobilière de placement 383 383

384 Achat de SICAV Suite transaction F-02 de l’achat des SICAV
Insertion du poste de trésorerie Saisir les informations du 2ème poste sur le compte de trésorerie 384 384

385 Achat de SICAV Suite transaction F-02 de l’achat des SICAV 385 385

386 Valeurs mobilières Enregistrement de l’écriture de valeurs mobilières de placement avec émargement du compte : F-04 NB : un compte est auxiliarisé dans le plan de compte si vous ne souhaitez pas auxiliarisé cette écriture comme décrit ci-dessous il faudra créer une compte sans auxiliarisation dans votre plan de compte. 386 386

387 Valeurs mobilières Suite de l’enregistrement de l’écriture de valeurs mobilières de placement avec émargement du compte : F-04 387 387

388 Valeurs mobilières Suite de l’enregistrement de l’écriture de valeurs mobilières de placement avec émargement du compte : F-04 388 388

389 Valeurs mobilières Suite de l’enregistrement de l’écriture de valeurs mobilières de placement avec émargement du compte : F-04 389 389

390 Valeurs mobilières Suite de l’enregistrement de l’écriture de valeurs mobilières de placement avec émargement du compte : F-04 390 390

391 Revente de SICAV Ecriture de revente des SICAV : F-02
Saisir les données d’en tête. Type de pièce : ZR journal de banque Saisir le 1er poste sur de trésorerie 391 391

392 Revente de SICAV Suite écriture de revente des SICAV : F-02
Saisir les informations du 1er poste sur le compte de trésorerie 392 392

393 Revente de SICAV Suite écriture de revente des SICAV : F-02
NB : un compte est auxiliarisé dans le plan de compte si vous ne souhaitez pas auxiliarisé cette écriture comme décrit ci-dessous il faudra créer une compte sans auxiliarisation dans votre plan de compte. Saisir les informations du 2ème poste sur le compte créances cessions val.mob de placement 393 393

394 Revente de SICAV Suite écriture de revente des SICAV : F-02 394 394

395 Créances sur cessions sur valeurs mobilières de placement
Ecriture sur les créances sur cessions sur valeur mobilière de placement F-04 pour passer l’écriture sur le et émarger le compte le compte 508. 395 395

396 Créances sur cessions sur valeurs mobilières de placement
Suite écriture sur créances sur cessions valeur mobilière : F-04 Saisir le 1er poste sur Saisir les informations du 2ème poste sur le compte créances cessions val.mob de placement 396 396

397 Créances sur cessions sur valeurs mobilières de placement
Suite écriture sur créances sur cessions valeur mobilière : F-04 397 397

398 Créances sur cessions sur valeurs mobilières de placement
Suite écriture sur créances sur cessions valeur mobilière : F-04 Insertion du numéro de pièce générée lors de l’écriture sur « valeurs mobilière de placement » 398 398

399 Créances sur cessions sur valeurs mobilières de placement
Suite écriture sur créances sur cessions valeur mobilière : F-04 399 399

400 Plus value/Moins value
Enregistrement de la plus value : F-04 pour enregistrer sur le compte 764 (revenu sur valeurs de placement et émarger le compte 400 400

401 Plus value/Moins value
Suite de l’enregistrement de la plus value F-04. 401 401

402 Plus value/Moins value
Suite de l’enregistrement de la plus value F-04. Renseigner le domaine fonctionnel sur le compte 764 402 402

403 Plus value/Moins value
Suite de l’enregistrement de la plus value F-04. 403 403

404 Plus value/Moins value
Suite de l’enregistrement de la plus value F-04. Il faut rappeler les 2 pièces générés sur le compte Ecriture de revente Ecriture de créance sur cession 404 404

405 Plus value/Moins value
Suite de l’enregistrement de la plus value F-04. 405 405

406 Cf Cahier d’exercice Chap 29
Exercices Exercice : La gestion des SICAV Cf Cahier d’exercice Chap 29 406 406

407 La Comptabilité Générale
Le plan de compte Les écritures Inter-Société Ecritures de SICAV Rapprochement du 408 Les immobilisations La TVA Les variantes d’affichage Les Editions Création d’une banque Création d’un chèquier La gestion du relevé 407 407

408 La gestion du relevé bancaire
La gestion du relevé bancaire peut se faire de différentes manières : Une pièce comptable (SIFAC) par ligne du relevé Une pièce comptable (SIFAC) par page de relevé Une pièce comptable (SIFAC) par relevé La gestion du relevé bancaire doit être analysé avant toutes saisies dans SIFAC quelque soit la méthode choisie. Pour pouvoir saisir aussi bien des écritures de recettes que de dépenses sur une même écriture comptable (SIFAC) il faut utiliser la transaction F-04 408 408

409 La gestion du relevé bancaire
Exemple d’écriture de relevé bancaire 409 409

410 La gestion du relevé bancaire
Exemple d’analyse : 1ère ligne de notre relevé : concernant la remise de chèque 2ème ligne de notre relevé : concernant la remise de chèque Pour chaque ligne d’un relevé cette analyse doit être effectué pour pouvoir saisir son relevé dans SIFAC SE REFERER AU CHAPITRE 30 DU CAHIER DE CORRECTION POUR LA SAISIE 410 410

411 Cf Cahier d’exercice Chap 30
Exercices Démonstration : La gestion des relevés Cf Cahier d’exercice Chap 30 411 411

412 La gestion du relevé bancaire : Saisie de frais bancaires
La saisie de frais sur chèque impayé. Transaction F-02 ou FB50 Nous utilisons dans cet exemple la transaction F-02 412 412

413 La gestion du relevé bancaire : Saisie de frais bancaires
La saisie de frais sur chèque impayé. Transaction F-02 413 413

414 La gestion du relevé bancaire : Saisie de frais bancaires
Transaction F-02 414 414

415 Cf Cahier d’exercice Chap 30.3
Exercices Démonstration : Frais bancaires sur Impayé Cf Cahier d’exercice Chap 30.3 415 415

416 Gestion du relevé bancaire : Perte de change
L’écart de change est constaté au vu du relevé bancaire via une transaction dédiée pour gérer les montants en devise de transaction et devise interne « librement » sans référence à un taux de conversion et isoler cette opération pour laquelle, contrairement au principe général, les montants en devise interne sont saisis Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Comptes généraux   Ecriture F-05 – Eval. Devise étrang. a a. Indiquez les données d’en-tête de la pièce et notamment la devise concernée

417 Gestion du relevé bancaire : Perte de change
b. Comptabilisez un débit sur le compte de trésorerie imputé lors du décaissement en indiquant la contrevaleur (Montant en devise interne) d’origine b c c. Imputez le compte de banque en indiquant en contrevaleur la valeur réelle correspondant au relevé bancaire

418 Gestion du relevé bancaire : Perte de change
e. Vue synthèse de pièce en devise interne f Reste ensuite à émarger le compte de trésorerie (515*) via la transaction, notamment, F-03

419 Cf. SIFAC_MUT_CPT_DEVISES
Exercices Démonstration : Frais bancaire et perte de change Cf Cahier d’exercice Chap 30.4 Cf. SIFAC_MUT_CPT_DEVISES 419 419

420 La Comptabilité Générale
Le plan de compte Les écritures Inter-Société Ecritures de SICAV La gestion du relevé Les immobilisations La TVA Les variantes d’affichage Les Editions Création d’une banque Création d’un chèquier Rapprochement du 408 420 420

421 Transactions de rapprochement unitaire
Des transactions de rapprochement sont disponibles pour chaque type de compte et présentent des fonctionnalités identiques Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Fournisseurs   Compte F- 44 – Rapprocher Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Clients  Ecritures  Autres F- 30 – Transfert avec rapprochement à ne pas utiliser pour émarger encaissements et créances avec TVA sur encaissements Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Comptes généraux   Compte F- 03 – Rapprocher Seuls les comptes généraux définis comme soumis à rapprochement peuvent faire l’objet d’émargement (Vue Société / Zone Gestion des postes non soldés cochée) Cf. SIFAC_MUT_CPT_EMARGEMENT 421 421

422 Emargement en masse 1 Le programme de rapprochement en
Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Comptes généraux / Fournisseurs / Clients   Traitements périodiques   Rapprochement automatique F.13 – Sans valeur prédéfinie de la devise de rapprochement 1 Le programme de rapprochement en masse peut être utilisé pour la comptabilité auxiliaire ou générale Indiquez la ou les société(s) ainsi que l’exercice comptable des postes à émarger 2. Indiquez le ou les type(s) de compte concernés et par type de compte, des valeurs ou plages de valeurs si restriction souhaitée 2 422 422

423 Le rapprochement du 408 Transaction F.13
Remplissez l’écran de sélection Affichage en mode test Après vérification décochez le mode Test pour lancer le rapprochement 423 423

424 SIFAC_MUT_CPT_CONTREPASSATION
Les transactions de contrepassation disponibles dans SIFAC sont les suivantes : MR8M : extourne du document facture (facture sur commande d’achat) – disponible uniquement pour les modélisations hors mandats/titres FB08 : extourne de la pièce comptable (liquidation directe par exemple hors modélisation mandats/titres) qui peut être utilisé pour tout type de pièce comptable F.80 : contrepassation en masse (équivalent de la FB08 avec sélection multiple de pièces) Pour qu’une pièce puisse être extournée ou contrepassée, aucun de ces postes ne doit être émargé. La transaction FBRA - annulation de rapprochement avec possibilité d’extourne (lien automatique avec la transaction FB08) – permet de supprimer les émargements avant extourne L’extourne entraîne automatique l’annulation du flux de documents lié à la pièce d’origine et donc la mise à niveau de l’ensemble des composantes en une seule et même opération Cf Manuel Utilisateur SIFAC_MUT_CPT_CONTREPASSATION 424 424

425 La Comptabilité Générale
Le plan de compte Les écritures Inter-Société Ecritures de SICAV La gestion du relevé Rapprochement du 408 La TVA Les variantes d’affichage Les Editions Création d’une banque Création d’un chèquier Les immobilisations 425 425

426 LES IMMOBILISATIONS Introduction
Création et valorisation de la fiche Immobilisation Rattachement d’une subvention à une immobilisation Transfert d’immobilisation Sortie d’immobilisation Contrepassation d’écriture immobilisation Valeur de l’immobilisation Reporting des immobilisations Création et exécution d’une réserve de travail 426 426

427 Les immobilisations Les biens immobiliers sont matérialisés dans SIFAC sous la forme de fiches d’immobilisations ou fiches d’actif. Les fiches immobilisations sont structurées via des : Catégories d’immobilisations : La fonction la plus importante de la catégorie d'immobilisations consiste à établir le lien entre les fiches d'immobilisation et les comptes correspondants de la comptabilité générale. Dans SIFAC, à chaque compte 20xxx et 23xxx correspond une catégorie d’immobilisation ayant exactement le même code. La catégorie d’immobilisation permet de différencier les immobilisations en cours des immobilisations définitives. 427 427

428 Les immobilisations Les fiches immobilisations sont structurées via des (suite) : Tableaux d’évaluation Ils permettent de prendre en compte différents modes de valorisation des immobilisations (amortissements comptables, amortissements fiscaux, amortissements dérogatoires…); Les tableaux d’évaluation SIFAC : 01 – Amortissement comptable (linéaire) pour les immobilisations dont l’établissement est propriétaire ; 02 et 03 – Amortissement fiscal (dégressif) ; 90 – Neutralisation des amortissements linéaires. Ceci permet la gestion de la neutralisation des amortissements pour les biens dont le renouvellement n'incombe pas à l'établissement (remis en dotation ou affectation notamment) ; Plusieurs tableaux d’évaluation destinés au suivi des subventions d’équipement et à leur reprise au bilan au prorata des amortissements comptables. 428 428

429 Les processus associés aux achats d’immobilisations
Particularité du lien entre catégorie d’immobilisation, compte général et compte budgétaire : Il a été précisé plus haut qu’à chaque catégorie d’immobilisation (ex: «   » - Matériel), correspond un compte général d’immo (Ex: – « Matériel et outillage ») ; Pour être plus précis, à chaque catégorie d’immobilisation correspondra aussi : un compte général technique d’immobilisation ( – « Immos génériques ») ; Pour ces deux comptes généraux un seul compte budgétaire d’immobilisation (2154 – « Matériel »). Suivant les établissements, il existe 3 processus d’acquisition d’immobilisations : Cas 1: Le gestionnaire est en mesure de créer la fiche de bien dès la commande Flux de la dépense réalisé sur les éléments d’imputations budgétaires, analytiques, et comptables portés par la fiche d’immobilisation dans sa totalité 429 429

430 Les processus associés aux achats d’immobilisations
Suivant les établissements, il existe 3 processus d’acquisition d’immobilisations (suite) : Cas 2 : Le gestionnaire n’est pas en mesure de créer la fiche de bien à la commande, mais cette fiche de bien peut être créée avant la liquidation, Utilisation d’un compte général technique (qui dérive le bon compte budgétaire) dans la commande d’achat, remplacé par le compte général correct de classe 2 porté par la fiche immobilisation à la liquidation, Cas 3 : La fiche de bien ne peut être créée que post prise en charge Flux de la dépense réalisé dans sa totalité sur le compte général technique (qui dérive le bon compte budgétaire), et action de régularisation de l’agent comptable post prise en charge en comptabilité générale 430 430

431 Création de la fiche immobilisation Cas 1
Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Immobilisations   Immobilisation AS01 – Immobilisation 1 a b c d Saisissez les informations suivantes : a. la catégorie d’immobilisation : une catégorie est définie pour chaque compte de classe 2 (coûts d’acquisition) du plan de comptes, les valeurs disponibles peuvent être affichées (sélectionnées) via la liste déroulante b. la société c. éventuellement le nombre de fiches immobilisation à créer en simultané (par défaut 1) d. Vous pouvez utiliser une fiche existante pour base de création 431 431

432 Création de la fiche immobilisation Cas 1
Onglet Généralités 2. Précisez la désignation de l’immobilisation le numéro d’inventaire (facultatif) Sélectionnez l’option de suivi via la liste d’inventaire a b 2 c NB : la clé de détermination de compte est directement déterminée par la catégorie d’immobilisation sélectionnée, le N ° sera défini dès enregistrement 432 432

433 Création de la fiche immobilisation Cas 1
Axes d’imputation 3. Saisissez les informations suivantes : domaine d’activité (secteur fiscal) si non dérivé du centre de coûts le centre de coûts: éventuellement l’ordre interne relatif au marché le fonds l’Eotp (facultatif) le domaine fonctionnel si non dérivé du centre de coûts ou de l’Eotp Le centre financier est dérivé du centre de coûts 3 La zone localisation (facultative) permet d’identifier l’emplacement de l’immobilisation : zone contrôlée en fonction d’une liste définie par l’établissement La zone Local peut également être utilisée (facultative) pour identifier un emplacement : zone non contrôlée Les axes d’imputation analytiques et budgétaires de la fiche sont utilisés pour comptabiliser les amortissements/reprises de subvention 433 433

434 Création de la fiche immobilisation
Les différents tableaux d’évaluation: 01: amortissement comptable 90: pivot pour la neutralisation de l’amortissement. Ce tableau est activé pour toutes les catégories d’immobilisation mais n’est utilisé que dans le cas d’une immobilisation en dotation ou affectation afin de neutraliser l’impact de l’amortissement 51 à 58: encouragement à l’investissement. Ces tableaux sont fonction du ou des type(s) de subvention (clé d’encouragement à l’investissement) affecté(s) à l’immobilisation Tableaux d’évaluation 8. Les tableaux d’évaluation : Les tableaux d’évaluation déterminent la méthode d’amortissement de l’immobilisation. A la création d’une immobilisation, le type et la durée d’amortissement sont déduits automatiquement à partir de la catégorie d’immobilisation 9. Sauvegardez l’immobilisation. 8 9 434 434

435 Création de la fiche immobilisation Cas 2
Une fiche immobilisation peut être créée directement lors de la création de la commande d’achat (engagement juridique) – Transaction ME21N Le type d’imputation à référencer est O (a) Le poste de la commande peut référencer une quantité (type de poste «  «) ou en valeur (type de poste P – prestation) Le poste peut être imputé sur une commande existante (préalablement créée via AS01 par exemple) – (b) ou donner lieu à créer sur la même transaction a b c 435 435

436 Création de la fiche immobilisation Cas 3
Le type d’imputation à référencer dans la commande d’achat est V via ME21N (tache Ordonnateur) Un compte d’immo technique est dérivé du groupe de marchandise (2xxx1) Une opération de transfert via transaction ABZON post facturation permet de solder le compte technique et de valoriser une fiche immobilisation cible 436 436

437 Valorisation de l’immobilisation Cas 3
Dans le 3ème cas de flux d’immobilisation, la fiche immobilisation est créée et valorisée post prise en charge. Pour la valorisation de l’immobilisation, il faut récupérer les données d’imputation de la facture prise en charge afin de les reporter sur la fiche immobilisation qui sera générée et valorisée. Ceci se fait via la transaction de consultation d’un compte général (transaction FAGLL03) 2 1 3 437 437

438 Valorisation de l’immobilisation Cas 3
Dans le 3ème cas de flux d’immobilisation, la fiche immobilisation est créée et valorisée post prise en charge. Ceci se fait via la transaction suivante : ABZON 1. Cocher « nouvelle immob. », 2. Préciser le libellé et la catégorie d’immobilisation 3. Reprendre le centre de coût de la facture 4. Dans « Mnt comptabilisé », préciser le montant associé au compte d’immobilisation technique dans la facture prise en charge Permet de simuler l’écriture 1 2 3 La date de référence est la date valeur pour la comptabilité des immobilisations. Cette date peut être différente de la date comptable et de la date de la pièce, et être située dans une période déjà clôturée pour la comptabilité (mais dans la même année). 4 438 438

439 Valorisation de l’immobilisation Cas 3
5 6 5. Lien vers les écrans de fiche immobilisation ; 6. En cliquant sur « Autres données », l’utilisateur obtient tous les autres onglets de la fiche immobilisation. 439 439

440 Valorisation de l’immobilisation Cas 3
9 7. Saisir les données d’imputation de la facture sur la fiche immobilisation ; 8. L’origine de l’immobilisation ; 9. Cliquer sur le bouton retour pour revenir sur la transaction de valorisation (transaction ABZON). 7 8 440 440

441 Valorisation de l’immobilisation Cas 3
13 15 10 14 11 12 10. Préciser le type de pièce et le compte de contrepartie – i.e. le compte de classe 2 technique associé à la catégorie d’immobilisation et qui a été précisé dans la facture fournisseur ; 11. Préciser le code mouvement pour cet achat d’immobilisation ; 12. Dans le champ affectation, préciser la valeur présente dans la facture à l’origine du flux - i.e. le numéro de commande et le poste de commande ; 13. Simuler ; 14. Vérifier les postes de la pièce ; 15. Sauvegarder. 441 441

442 Valorisation de l’immobilisation Cas 3
Rapprocher la facture de la pièce de création d’immobilisation (transaction F-03): 2 1 3 1. Préciser le compte technique d’immobilisation et la société 3. Sélectionner les deux montants pour lesquels la colonne « Affectation » correspond. 4. Simuler la pièce via le menu Pièce > Simuler 5. Comptabiliser 442 442

443 Rattachement d’une subvention à une immobilisation
Le rattachement d’une immobilisation à une subvention se fait via la transaction d’encouragement à l’investissement ABIF. Cette transaction doit être réalisée sur une immobilisation existante et préalablement valorisée (transaction ABZON) Chemin d’accès:   Gestion Comptable   Comptabilité financière   Immobilisations   Ecriture ABIF – Encouragement à l’investissement 1 2 Préciser la Société Indiquer le N° de l’immobilisation concernée 443 443

444 Rattachement d’une subvention à une immobilisation
Cf Manuel Utilisateur SIFAC_MUT_CPT_RATT_SUBV_A_IMMO 444 444

445 Transfert d’immobilisation
Le transfert d’immobilisation peut se faire au sein d’une société ou entre sociétés. Le transfert peut se faire d’une immobilisation vers une autre immobilisation existante ou bien vers une nouvelle immobilisation que SIFAC crée en même temps. Le transfert d’immobilisation au sein d’une société (transaction ABUMN) : 1. Préciser l’immobilisation qui va être transférée (émettrice) ; 2. Préciser l’immobilisation réceptrice : une immobilisation existante ou bien une nouvelle immobilisation. 1 2 Chemin d’accès:   Gestion Comptable   Comptabilité financière   Immobilisations   Transfert ABUMN – Transfert intra-société ABT1N – Transfert inter-société 445 445

446 Transfert d’immobilisation
3. Dans l’onglet « Inform. Suppl. », préciser la période et le type de pièce. 3 4. Il est possible de ne transférer une immobilisation que partiellement en précisant au choix : Le montant à transférer Le pourcentage de l’immobilisation à transférer S’il s’agit des entrées des exercices précédents ou bien de l’exercice courant 4 446 446

447 Transfert d’immobilisation
Le transfert d’immobilisation entre société (transaction ABT1N) Seul le premier écran de la transaction diverge du transfert intra-société (transaction ABUMN) Dans la section Données sur le produit, il est possible de préciser : 1. Sans produit : Aucun produit ne résulte de ce transfert 2. Produit manuel : Cette zone contient le produit réalisé à l'issue de la cession d'une immobilisation ou d'une partie d'immobilisation. SIFAC calcule la plus-value ou la moins-value sur la base de la différence entre le produit de cession et la valeur résiduelle de l'immobilisation sortante. 3. Prod. Val. Rés. : Tableau d'évaluation dont la valeur résiduelle doit être déterminée comme produit d'un transfert inter-sociétés ou d'une sortie d'immobilisation. Aucune plus-value ou moins-value n'est réalisée. 447 447

448 Sortie d’immobilisation
La sortie d’immobilisation sans produit se fait via la transaction ABAVN. Les onglets Inform. suppl. et Immob sortie part. correspondent à ceux des transactions transfert d’immobilisation vues précédemment : Inform suppl. et Indic. transf. partiel. Chemin d’accès:   Gestion Comptable   Comptabilité financière   Immobilisations   Ecritures   Sortie ABAVN – Sortie immob. par mise au rebut 448 448

449 Sortie d’immobilisation
La sortie d’immobilisation avec produit ou cession d’immobilisation se fait via la transaction ABAON. La section données sur le produit fonctionne comme celle des transferts entre sociétés (transaction ABT1N) Les onglets Inform. suppl. et Immob sortie part. correspondent à ceux des transactions transfert d’immobilisation vues précédemment : Inform suppl. et Indic. transf. partiel. Chemin d’accès:   Gestion Comptable   Comptabilité financière   Immobilisations   Ecritures   Sortie   Sortie avec produit ABAON – Sortie immob. par vente sans compte client Numéro d’immobilisation Subdivision de l’immo (voir commentaire) . 449 449

450 Contrepassation écriture immobilisation
L’extourne de pièce Immobilisation s’effectue via la transaction AB08. Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Immobilisations  Ecriture   Annuler pièce   Achat AB08 – Autres pièces d’immobilisations 1 2 3 1 – Saisissez la société concernée 2 – Indiquez le numéro de la fiche Immobilisation 3 – Précisez l’exercice comptable

451 Contrepassation écriture immobilisation
4 – Sélectionnez la pièce à contrepasser 5 – Cliquez sur « Contre-passer » 6 – Précisez le motif de contrepassation

452 « L’asset explorer » L’outil « asset explorer » permet de visualiser la valeur actuelle d’une immobilisation et sa valeur prévisionnelle Chemin d’accès:   Gestion Comptable   Comptabilité financière   Immobilisations   Immobilisation AW01N – Asset Explorer Valeur d’acquisition, des amortissements Valeur nette comptable (VNC) 452 452

453 « L’asset explorer » L’outil « asset explorer » permet de visualiser la valeur actuelle d’une immobilisation et sa valeur prévisionnelle Données relatives à la fiche immobilisation Amortissements prévisionnels 453 453

454 Reporting des immobilisations
Les diapositives suivantes fournissent une explication sur l’utilisation de certains états standards SIFAC Celle ci n ’est pas exhaustive, et chaque état peut être utilisé pour répondre à différents besoins Ils peuvent être lancés selon de multiples sélections, et triés de différentes façons. Chemin d’accès :   Gestion Comptable   Comptabilité financière   Immobilisations   Système d’information   Etats relatifs à la comptabilité des immobilisations

455 Reporting des immobilisations
États permettant de lister de différentes manières, les immobilisations valorisées et non sorties Variantes de sélections prédéfinies (Rem : il s ’agit du même programme SAP) États permettant d ’éditer les listes d ’inventaire, suivant différentes sélections Grille d’immobilisations (mouvements et amortissements) pour justification du bilan

456 Reporting des immobilisations
Ces états travaillent sur les valeurs d’amortissements prévisionnels. Permet de comparer les valeurs d ’amortissements prévisionnels de différents tableaux d ’évaluation Liste des amortissements réellement comptabilisés Permet d ’effectuer des simulations d ’amortissements sur les immobilisations en service, sur plusieurs exercices

457 Reporting des immobilisations
État permettant de contrôler les modifications effectuées sur les données de base des fiches immobilisation Permet d ’éditer les soldes des comptes généraux Liste des mouvements sur les immobilisations Liste des immobilisations pour lesquelles aucun mouvement n ’a été enregistré (sélection des périodes) Etat des cessions d ’immobilisation

458 SIFAC_MUT_CPT_EXISTANT_IMMO_RESERVE_TRAVAIL
Création et exécution d’une réserve de travail Le reporting « Existant d’immobilisations » (transaction AR01) permet de sélectionner un ensemble d’immobilisations en fonction de critères de sélection multiples (toutes les données de la fiche immobilisation pouvant servir de sélection) pour constituer une réserve de travail qui peut faire ensuite l’objet d’un traitement en masse : pour modification (avec définition de règles de substitution ) notamment des données d’imputation analytiques et budgétaires avec gestion de date de début de validité pour transfert intra-société pour sortie Cf Manuel Utilisateur SIFAC_MUT_CPT_EXISTANT_IMMO_RESERVE_TRAVAIL

459 Cf Cahier d’exercice Chap 32
Exercices Exercice : Les immobilisations Cf Cahier d’exercice Chap 32 459 459

460 La Comptabilité Générale
Le plan de compte Les écritures Inter-Société Ecritures de SICAV La gestion du relevé Rapprochement du 408 Les immobilisations Les variantes d’affichage Les Editions Création d’une banque Création d’un chèquier La TVA 460 460

461 Codes TVA et secteurs de TVA
L’affectation des codes TVA aux secteurs de TVA s’effectue via la transaction ZTVA Six secteurs de TVA sont définis dans SIFAC : Z000 : hors champ Z001 : exonéré Z002 : taxé Z003, Z004 et Z005 : mixtes L’affectation des codes TVA aux secteurs de TVA permet de limiter et de contrôler les codes TVA utilisés dans les flux de dépenses et recettes quelle que soit la modélisation choisie Chaque division de l’Etablissement est liée (par paramétrage) à un secteur de TVA 1 1. Passez en mode modification pour compléter/corriger les entrées existantes dans la table de contrôle

462 Codes TVA et secteurs de TVA
b 2. Vous pouvez : a. compléter la table par de nouveaux codes TVA que vous rendez ainsi disponibles sur les différentes transactions, b. interdire l’accès de certains codes jusqu’ici de certains codes jusqu’ici disponibles en les supprimant de la table 3. Créez les affectations nécessaires 4. Enregistrez les modifications effectuées 2 3 4

463 Codes TVA et secteurs de TVA
Principes généraux et cas particuliers : Les codes de type TVA collectée et déductible doivent être affectés aux différents secteurs Pour les modélisations hors mandats/titres, hors option pour les débits, les codes TVA collectée sont de type TVA sur encaissements soit CA, CB .... et non C1,C2 ... Pour le secteur Hors champ, les codes pertinents sont : HC et HD Pour les modélisations avec service fait valorisé en dépenses, le code X0 doit être géré pour tous les secteurs – code utilisé lors de la correction de l’imputation comptable en saisie de facture Les codes TVA définis dans SIFAC sont livrés en annexe – Cf. SIFAC-DCD-SDP-CPT-Codes TVA-Annexe.xls Cf Manuel Utilisateur SIFAC_MUT_CPT_DECLARATION_TVA

464 La Comptabilité Générale
Le plan de compte Les écritures Inter-Société Ecritures de SICAV La gestion du relevé Rapprochement du 408 Les immobilisations La TVA Les Editions Création d’une banque Création d’un chèquier Virer Salaires et TVA Les variantes d’affichage 464 464

465 Les Variantes Création d’une variante d’affichage
SIFAC propose un large éventail d’informations. Différentes vues des données d’état sont disponibles. Vous pouvez créer vos propres vues d’état de consultation, en définissant des variantes d’affichage. 465 465

466 Les Variantes – Les Editions
Création d’une variante pour consulter les comptes fournisseurs. Lancer la transaction FBL1N 466 466

467 Les Variantes – Les Editions
Suite création d’une variante d’affichage fournisseur 467 467

468 Les Variantes – Les Editions
Suite création d’une variante d’affichage fournisseur 468 468

469 Les Variantes – Les Editions
Suite création d’une variante d’affichage fournisseur 469 469

470 Les Variantes – Les Editions
Suite création d’une variante d’affichage fournisseur 470 470

471 Les Variantes – Les Editions
Suite création d’une variante d’affichage fournisseur 471 471

472 Les Variantes – Les Editions
Suite création d’une variante d’affichage fournisseur 472 472

473 Les Variantes – Les Editions
Suite création d’une variante d’affichage fournisseur 473 473

474 Les Variantes – Les Editions
Suite création d’une variante d’affichage fournisseur 474 474

475 Les Variantes – Les Editions
Suite création d’une variante d’affichage fournisseur 475 475

476 Cf Cahier d’exercice Chap 35
Exercices Exercice : Création d’une variante Cf Cahier d’exercice Chap 35 476 476

477 La Comptabilité Générale
Le plan de compte Les écritures Inter-Société Ecritures de SICAV La gestion du relevé Rapprochement du 408 Les immobilisations La TVA Les variantes d’affichage Création d’une banque Création d’un chèquier Les éditions 477 477

478 Les Variantes – Les Editions
Les éditions : SIFAC nous propose un grand choix d’édition en voici quelques une : Edition balance comptable Edition balance fournisseur Edition balance client 478 478

479 Les Variantes – Les Editions
Edition balance comptable Transaction : ZSIFACFITR_BALCG 479 479

480 Les Variantes – Les Editions
Edition balance fournisseur Transaction : S_ALR_ 480 480

481 Les Variantes – Les Editions
Edition balance Client Transaction : S_ALR_ 481 481

482 Les Variantes – Les Editions
Suite création d’une variante d’affichage fournisseur 482 482

483 Cf Cahier d’exercice Chap 36
Exercices Exercice : Les éditions Cf Cahier d’exercice Chap 36 483 483

484 La Comptabilité Générale
Le plan de compte Les écritures Inter-Société Ecritures de SICAV La gestion du relevé Rapprochement du 408 Les immobilisations La TVA Les variantes d’affichage Les éditions Création d’un chèquier Création d’une banque 484 484

485 Coordonnées bancaires - Préambule
Un fichier des données bancaires est livré dans SIFAC lors de l’initialisation du système et donne lieu à la définition de fiches de banque qui servent de base au contrôle des coordonnées bancaires dites partenaires indiquées dans les données Tiers ou lors de la saisie de remise de chèques notamment Ce fichier, fourni par la Banque de France, n’est pas exhaustif La création de données complémentaires est disponible dans SIFAC via une transaction dédiée : FI01. Cette transaction est directement accessible via les écrans de définition des données bancaires des tiers (client et fournisseur) 485 485

486 Création d’une fiche banque
Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Banques   Données de banque   Fiche banque FI01 – Créer d c a b Pour créer une nouvelle banque , Indiquez le pays de la banque (détermine les contrôles de validité applicables), La clé bancaire (code Banque + Code guichet) Validez par Entrée c. Indiquez les données Adresse, le code SWIFT d. Sauvegardez la fiche banque définie Un message de type apparaît en bas d’écran 486 486

487 Création d’une fiche banque
Au niveau des données de paiement du tiers (client ou fournisseur) - a d. Après la saisie des coordonnées bancaires c. Sélectionnez l’option Données bancaires 487 487

488 Création d’une fiche banque
c. Complétez les données d’adresse, le code SWIFT d. Validez pour revenir à l’écran précédent 488 488

489 Création d’une fiche banque
e. Sélectionnez l’option IBAN f. Validez le message g. Le code IBAN est automatiquement déterminé h. Validez la proposition g h 489 489

490 Création d’une fiche banque
i. Enregistrez les données saisies 490 490

491 Fiche banque – transactions associées
Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Banques   Données de banque   Fiche banque FI02 – Modifier Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Banques   Données de banque   Fiche banque S_P99_ – Afficher répertoire des banque Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Banques   Données de banque   Fiche banque FI03 – Afficher 491 491

492 Cf Cahier d’exercice Chap 37
Exercices Exercice : Création d’une banque Cf Cahier d’exercice Chap 37 492 492

493 La Comptabilité Générale
Le plan de compte Les écritures Inter-Société Ecritures de SICAV La gestion du relevé Rapprochement du 408 Les immobilisations La TVA Les variantes d’affichage Les éditions Création d’une banque Création d’un chéquier 493 493

494 La gestion des chèques création chéquier (intervalle N° de chèque) FCHI paiement par chèque FCH5 information chèque FCH1 registre des chèques FCHN 494 494

495 La gestion des chèques Création d’information chèque.
Code Transaction: FCH5 Chemin d’accès:   Gestion Comptable   Comptabilité financière   Fournisseurs   Environnement   Information chèque   Créer FCH5 – Chèques manuels L’information chèque est créée ! 2 1  Renseigner: - N° de pièce - Code banque - N° compte - N° de chèque 495 495

496 La gestion des chèques Affichage de l’information chèque :
FCH1 Chemin d’accès:   Gestion Comptable   Comptabilité financière   Fournisseurs   Environnement   Information chèque   Afficher FCH1 - Pour chèques. 1 2 3 496 496

497 La gestion des chèques Affichage de l’information chèque :
FCH1 Chemin d’accès:   Gestion Comptable   Comptabilité financière   Fournisseurs   Environnement   Information chèque   Afficher FCH1 - Pour chèques. 4 5 497 497

498 Informations supplémentaires
Insertion d’autres informations comptables. Transactions Gestion des périodes 498 498

499 Informations supplémentaires
Insertion d’autres informations comptables. Gestion des périodes Transactions de saisie comptable 499 499

500 Transactions de saisie comptable - Préambule
Les transactions de saisie ou écriture comptable disponibles dans SIFAC peuvent être classées selon les typologies suivantes : Transactions génériques avec ou sans émargement F-02 écriture générale (sans émargement) ou F-04 écriture avec rapprochement Ces transactions permettent à l’utilisateur la saisie de tous les types d’écriture et sont disponibles dans tous les sous-menus de la comptabilité financière Elles impliquent l’utilisation directe des clés de comptabilisation et donc leur connaissance (liste déroulante disponible) Transactions dites « ENJOY» FB60-FB65 Facture/Avoir fournisseur ou FB70-FB75 Facture/Avoir Client Ces transactions présentent une ergonomie plus assistée (clés de comptabilisation non visibles, organisation par onglets, variantes de saisie) Chaque transaction est dédiée à un type d’opération (l’option du menu Environnement/Pièce complexe permet cependant d’en élargir le cadre) Ces transactions sont sans émargement Transactions dédiées avec détermination des types de compte, CGS applicables F-28 Encaissements,

501 Transactions de saisie comptable - Synoptique
Opération Transaction dédiée Transaction générale Modalités d’utilisation OD FB50 F-02 CC 40/50 Cpte général Emargement F-03,F-30, F-04 Sélection tous types de compte en opération transfert avec rapprochement Encaissement F-38 ou F-36 F-04 de type encaissement CC 40 Cpte général et sélection de compte(s) type D Décaissement F-28,F-53 F-04 de type décaissement CC 50 Cpte général et sélection de compte(s) type K Facture Fournisseur FB60 CC 31 Tiers/40 Cpte général Avoir Fournisseur FB65 ou FB60 en opération avoir CC 21 Tiers/50 Cpte général Facture Client FB70 CC 01 Tiers/50 Cpte général Avoir Client FB75 ou FB70 en opération Avoir CC 11 Tiers/40 Cpte général

502 Fondamentaux Au-delà de la distinction entre processus avec ou sans émargement et de l’ergonomie, la transaction utilisée importe peu Toutes les transactions font appel aux transactions de base F-02 ou F-04 Les contrôles définis sont communs à toutes les transactions L’intégration entre les 3 comptabilités est garantie La saisie comptable est contrôlée via : Le type de pièce qui détermine dans SIFAC les types de compte utilisables, la gestion d’écritures négatives (neutralisation des masses dans le cas des ré-imputations), le domaine d’application du contrôle de la journée comptable et le type de flux lié (modélisation Mandats/Titres) qui permet de reconstituer la notion de journal La clé de comptabilisation qui détermine le sens de l’écriture comptable (Débit/Crédit) qui est applicable par type de comptes (D Client, K Fournisseur, S Compte général, A immobilisation) qui détermine si l’émargement est de type paiement (encaissement/décaissement – impact sur la période de déclaration de TVA ou non) Le groupe de statuts de zone qui est défini au niveau de la vue société du compte (consultable via la transaction FS00) qui détermine le caractère obligatoire/facultatif/masqué des zones lors la comptabilisation

503 Ecriture simple – sans émargement - 1
Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Comptes généraux/Fournisseurs/Clients   Ecriture F-02 – Ecriture générale 1 La transaction F-02 permet de comptabiliser toutes les écritures sans émargement Saisissez les données d’en-tête de la pièce La date de pièce correspond à l’origine de l’opération Le type de pièce La société de comptabilisation La date comptable (date du jour par défaut – contrôle de la journée comptable) qui détermine automatiquement la période comptable hors période de clôture) La devise de la pièce La zone Référence (N° de facture fournisseur ou texte identifiant l’opération) La zone Texte d’en-tête à titre d’information complémentaire si nécessaire

504 Ecriture simple – sans émargement - 2
Indiquez la clé de comptabilisation et le compte à imputer (éventuellement N° de tiers) Utilisez la touche Entrée ou l’icône pour compléter les informations du poste Saisissez les données complémentaires Accédez à l’écran suivant via notamment l’option Autres données 3 4

505 Ecriture simple – sans émargement - 3
Les autres postes peuvent être imputés successivement L’icône permet d’accéder à un écran simplifié (variante associée) pour une saisie multi-postes directe 5 L’icône permet à tout moment de visualiser l’ensemble des postes et l’équilibre général de la pièce en cours Enregistrez la pièce comptable 7 6

506 Ecriture simple – avec émargement - 4
L’icône permet d’utiliser des modèles pour base de saisie de la pièce comptable Ces modèles peuvent être soit des pièces comptables réelles soit des pièces dites de référence qui correspondent à des enregistrements de masque de saisie Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Comptes généraux/Fournisseurs/Clients   Ecriture   Pièce type F-01 – Pièce type

507 Ecriture simple – avec émargement - 1
Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Comptes généraux/Fournisseurs/Clients   Ecriture F-04 – Comptab. avec rappr. 1 Saisissez les données d’en-tête de la pièce La date de pièce correspond à l’origine de l’opération Le type de pièce La société de comptabilisation La date comptable (date du jour par défaut – contrôle de la journée comptable) qui détermine automatiquement la période comptable hors période de clôture) La devise de la pièce La zone Référence (N° de facture fournisseur ou texte identifiant l’opération) La zone Texte d’en-tête à titre d’information complémentaire si nécessaire 2. Indiquez le type d ’émargement souhaité 3. Le compte de contrepartie peut être saisi dés le 1er écran ou post sélection des postes à émarger 2 3 La transaction F-04 permet de comptabiliser toutes les écritures avec émargement

508 Ecriture simple – avec émargement - 2
4 4. Sélectionnez l’icône de recherche des postes non soldés à émarger 5. L’écran de recherche classique s’affiche avec la possibilité de sélectionner le type de compte à émarger 5 La transaction F-04 permet de comptabiliser toutes les écritures avec émargement; les fonctionnalités sont semblables aux transactions d’encaissement ou décaissement manuel

509 Transactions dites ENJOY - 1
Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Comptes généraux   Ecriture FB50 – Saisir pièce de compte général Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Fournisseurs   Ecriture FB60 – Facture Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Fournisseurs   Ecriture FB65 – Avoir Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Clients   Ecriture FB70 – Facture Chemin d’accès :   Gestion comptable   Comptabilité financière   Clients   Ecriture FB75 – Avoir

510 Transactions dites ENJOY - 2
Les transactions ENJOY définissent des structures d’écran propres au processus concerné; la notion d’opération identifie pour les transactions de saisie de facture le sens (Débit/Crédit) du poste Tiers La transaction FB65 correspond par exemple à la transaction FB60 avec type d’opération Avoir Cf. Modes opératoires relatifs aux liquidations directes (pour modélisations hors mandat/titre)

511 Informations supplémentaires
Insertion d’autres informations comptables. Transactions Gestion des périodes 511 511

512 Gestion des périodes - Introduction
4 types de gestion de périodes sont disponibles dans SIFAC Gestion des périodes comptables Gestion des périodes budgétaires Gestion des périodes analytiques Gestion des périodes logistiques Courant de l’exercice en l’absence de processus de clôture infra-annuelle, il n’y a pas d’utilité à gérer ces périodes : le contrôle de la journée comptable mis en œuvre pilote automatiquement la date comptable (hors processus particuliers tels que déclaration de TVA ou intégration de la paie – types de pièce dédiés exclues du contrôle) La bascule des périodes logistiques (seule gestion obligatoire) est programmée pour s’effectuer automatiquement chaque 1 er jour de mois (période) C’est lors de ces opérations de clôture et dans le cadre de la gestion en parallèle de 2 exercices que les fonctionnalités relatives à la gestion des périodes permettent de piloter/contrôler les opérations menées et sont donc pertinentes

513 Gestion des périodes comptables - 1
OB52 Par principe, la période comptable est automatiquement déterminée par le système en fonction de la date comptable du document et ne peut être pilotée Exemple : date comptable 15/01/N -> période 01 Seules les pièces comptabilisées durant la dernière période (01/12 au 31/12) peuvent être affectées à des périodes dites spéciales autres que la période 12 Pendant la période de clôture, les flux d’exploitation relatifs à N sont comptabilisées en date du 31/12/N (rattrapage des opérations courantes) et sur la période 12 Les écritures comptables relatives à la clôture peuvent être comptabilisées sur les périodes dites spéciales (4 au maximum – périodes 13,14,15 et 16) qui doivent donc être ouvertes via la transaction OB52 - SIFAC_MUT_CPT_GEST_PERIODE_CPTBLES – Gestion obligatoire L’utilisation des périodes spéciales (uniquement possible lors de la dernière période de l’exercice - date comptable du 01/12 au 31/12) permet d’isoler les écritures de clôture des écritures courantes de la période Chaque établissement est libre d’utiliser ou non ces périodes spéciales selon ses besoins de découpage des opérations de clôture et de répartition des opérations La période 16 doit être réservée à l’écriture de résultat, pour permettre notamment d’éditer les éléments du compte financier sur les périodes 1 à 15

514 Gestion des périodes comptables - 2
OB52 c Une gestion différenciée par utilisateurs peut également être mise en œuvre Dans l’exemple ci-dessus : - tous les utilisateurs peuvent enregistrer des opérations sur le mois de Janvier b - seuls les utilisateurs affectés au groupe d’autorisation Test (c) peuvent comptabiliser sur le mois de Décembre 2008 c a b

515 Gestion des périodes comptables - 3
FMIR La gestion des périodes budgétaires via FMIR permet d’autoriser ou non l’exécution budgétaire Aucun budget ne pourra être consommé si l’exercice n’est pas ouvert – Gestion obligatoire La période budgétaire est directement liée à la période comptable a. La gestion des périodes budgétaires s’effectue par périmètre financier (un par établissement) b. Il est possible d’affiner cette gestion pour un exercice donné en utilisant les icônes classiques d’ajout/suppression Et en combinant en particulier les axes : - types de valeur - types d’imputation - périodes a b

516 Gestion des périodes comptables - 4
FMIR Exemple : pilotage des périodes budgétaires pour limiter les consommations budgétaires aux commandes d’achat relatives à un centre financier donné sur les périodes 1 à 12 en 2008 c. Sélectionnez la ligne 2008 ( elle doit devenir jaune) en cliquant sur la première cellule puis utilisez l’icône pour la supprimer c d d. Cliquez sur e. Renseignez les nouvelles valeurs e

517 Gestion des périodes comptables - 5
FMIR f. Renseignez les restrictions g. Validez par Entrée Un message d’avertissement apparaît h. Cliquez sur i. Sauvegardez f g

518 Gestion des périodes analytiques
OKP1 La gestion des périodes analytiques s’entend en termes de blocage de période et/ou d’opérations SIFAC_MUT_CPA_TRANSFERT_BLOCAGE_PERIODE_OKP1 Par principe, toutes les périodes et opérations sont ouvertes Les opérations comptables imputées sur les périodes 12 à 16 sont affectées à la période analytique 12 Pour isoler l’écriture de résultat (solde des comptes 6et 7), il faut exclure les éléments d’Eotps (dédiés) imputés b a. La gestion des périodes analytiques s’effectue par périmètre analytique (un par établissement) b. Les icônes de blocage/déblocage permettent par sélection de ligne(s)/opérations ou colonnes/périodes de gérer les combinaisons souhaitées a

519 Gestion des périodes logistiques
MMRV Lors de la bascule des périodes logistiques, l’option permettant de poursuivre les flux sur la période précédente est activée par défaut. Ainsi pendant le mois de janvier N+1, services faits (entrées de marchandises ou fiches info-services) ainsi que factures sur commandes d’achat peuvent être comptabilisées en date 31/12/N. Post 31/01/N+1 (suite à la bascule sur la période 02/N+1), plus aucune écriture de type logistique n’est possible sur N.


Télécharger ppt ""

Présentations similaires


Annonces Google