La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

science sans conscience nest que ruine de lâme Rabelais, Gargantua et Pantagruel, 1532, 1534 – Mais, parce que selon le saige Salomon sapience nentre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "science sans conscience nest que ruine de lâme Rabelais, Gargantua et Pantagruel, 1532, 1534 – Mais, parce que selon le saige Salomon sapience nentre."— Transcription de la présentation:

1

2 science sans conscience nest que ruine de lâme Rabelais, Gargantua et Pantagruel, 1532, 1534 – Mais, parce que selon le saige Salomon sapience nentre poinct en âme malivole et science sans conscience nest que ruine de lâme, il te convient servir, aymer et craindre Dieu, et en luy mettre toutes tes pensées et tout ton espoir, et par foy, formée de charité, estre à luy adjoinct en sorte que jamais nen soys desanparé par péché

3 About some major and recent issues in ethics of science Nuclear weapons Embryonic stem cells Genetically modified organisms nanotechnology

4 Pugwash manifesto against the nuclear weapons 1955

5 Ethical problem for embryonic stem cells

6 Genetically modified organisms

7 NBIC: Nanotechnologies, Biotechnologies, Infotechnologies, technologies Cognitives Interface cerveau machine Lhomme augmenté ?

8 Léthique au CNRS Création du Comité déthique COMETS en 1994 Aspects éthique de la recherche Déontologie dans la pratique du métier de chercheur Éthique des relations science et société

9 Deux grandes problématiques Éthique sociale de la science Exemples: Accès libre et gratuit aux résultats des recherches (open access aux publications scientifiques) Du bon usage des résultats : lhomme augmenté en nanotechnologie Coopération internationale et aide aux pays en développement Éthique individuelle du scientifique Exemples Intégrité Bonne conduite: pas de plagiat pas de falsification Conflit dintérêt

10 Présidence du COMETS Présidents précédents Hélène Ahrweiler ( ), helléniste Pierre Joliot ( ), biologiste Pierre Léna ( ), astrophysicien Jean-Pierre Bourguignon ( ), mathématicien Nouvelle présidente Michèle Leduc (2011-…), physicienne

11 Les membres du COMETS Irène Théry Sociologue Directrice études EHESS, Marseille Pierre-Henri Tavoillot Philosophe Maître de conf. Univ. Paris- Sorbonne Evelyne Serverin Juriste et sociologue DR CNRS, Univ. Paris-Nanterre Danièle Boursier Juriste DR CNRS, Univ. Paris2 Amy Dahan Historienne des sciences DR émérite CNRS, Centre A.Koyré, Paris Norbert Schappacher Mathématicien Prof. Université Strasbourg Jean-Gabriel Ganascia Expert intelligence artificielle Prof. UPMC Paris Roger MAYNARD Physicien Prof. émérite Univ.JF Grenoble Michel CAMPILLO Géophysicien Prof.Univ.JF Grenoble Didier Gourier Chimiste Prof.Ecole Chimie- ParisTech Michèle LEDUC Physicienne DR CNRS, ENS, Paris Bénédicte Dargent Biologiste DR CNRS, Univ. Aix- Marseille2 Isabelle Desguerre Neuropédiatre PUPH, Hôpital Necker, Paris

12 Quelques problème déthique abordés au COMETS 1 - organisation et pratiques de la recherche fraudes, plagiat etc.. 2 – intégrité scientifique: la déclaration de Singapour – Open Access 4 – la politique dexcellence 5 – la charte de lexpertise

13

14

15

16 Laffaire Hendrick Schön : un cas décole Hendrik Schön, 32 ans, physicien au Bell Labs Publie 70 articles dans le domaine de la supraconductivité, de lélectronique moléculaire et des nanotechnologies entre 1998 et 2001 En 2000, il publie 8 articles dans Science et Nature En 2001, il fait paraître en moyenne 1 article tous les 8 jours ! Accusé en 2002 davoir falsifié et inventé des résultats publiés dans 25 articles Entre 2002 et 2003, 8 publications rétractées par Science et 7 par Nature

17 Schön scandal transistor on the molecular scale. transistor Schön claimed to have used a thin layer of organic dye molecules to assemble an electric circuit that, when acted on by an electric current, behaved as a transistor. The implications of his work were significant. It would have been the beginning of a move away from silicon- based electronics and towards organic electronics. Professor Lydia Sohn, then of Princeton University, noticed that two experiments carried out at very different temperatures had identical noise. [2] When the editors of Nature pointed this out to Schön, he claimed to have accidentally submitted the same graph twice. organic electric circuit electric currentsilicon Princeton University temperaturesnoise [2] In June 2004 the University of Konstanz issued a press release stating that Schön's doctoral degree had been revoked due to "dishonourable conduct".University of Konstanz

18 Retractation of the Shöns papers Withdrawn journal papers On October 31, 2002, Science withdrew eight papers written by SchönScience J. H. Schön, S. Berg, Ch. Kloc, B. Batlogg (2000). "Ambipolar Pentacene Field-Effect Transistors and Inverters". Science 287 (5455): 1022–3.. (Retracted) J. H. Schön, Ch. Kloc, R. C. Haddon, B. Batlogg (2000). "A Superconducting Field-Effect Switch". Science 288 (5466): 656–8.. (Retracted) J. H. Schön, Ch. Kloc, B. Batlogg (2000). "Fractional Quantum Hall Effect in Organic Molecular Semiconductors". Science 288 (5475): 2338–40.. (Retracted) J. H. Schön, H. Meng, Z. Bao (2000). "An Organic Solid State Injection Laser". Science 289 (5479): 599–601.. (Retracted) J. H. Schön, Ch. Kloc, B. Batlogg (2000). "A Light-Emitting Field-Effect Transistor". Science 290 (5493): 963–6.. (Retracted) J. H. Schön, Ch. Kloc, H. Y. Hwang, B. Batlogg (2001). "Josephson Junctions with Tunable Weak Links". Science 292 (5515): 252–4.. (Retracted) J. H. Schön, A. Dodabalapur, Ch. Kloc, B. Batlogg (2001). "High-Temperature Superconductivity in Lattice-Expanded C60". Science 293 (5539): 2432–4. (Retracted) J. H. Schön, Ch. Kloc, A. Dodabalapur, B. Batlogg (2001). "Field-Effect Modulation of the Conductance of Single Molecules". Science 294 (5549): 2138–40. (Retracted) On March 5, 2003, Nature withdrew seven papers written by SchönNature J. H. Schön, M. Dorget, F. C. Beuran, X. Z. Zu, E. Arushanov, C. Deville Cavellin, M. Laguës (2001). "Superconductivity in CaCuO 2 as a result of field-effect doping". Nature 414 (6862): 434–6. (Retracted) J. H. Schön, Ch. Kloc, T. Siegrist, M. Steigerwald, C. Svensson, B. Batlogg (2001). "Superconductivity in single crystals of the fullerene C70.". Nature 413 (6858): 831–3. (Retracted) J. H. Schön, H. Meng, Z. Bao (2001). "Self-assembled monolayer organic field-effect transistors.". Nature 413 (6857): 713–6. (Retracted) J. H. Schön, A. Dodabalapur, Z. Bao, Ch. Kloc, O. Schenker, B. Batlogg (2001). "Gate-induced superconductivity in a solution-processed organic polymer film.". Nature 410 (6825): 189–92.. (Retracted) J. H. Schön, Ch. Kloc, B. Batlogg (2000). "Superconductivity at 52 K in hole- doped C60.". Nature 408 (6812): 549–52.. (Retracted) J. H. Schön, Ch. Kloc, B. Batlogg (2000). "Superconductivity in molecular crystals induced by charge injection.". Nature 406 (6797): 702–4. (Retracted) J. H. Schön, Ch. Kloc, E. Bucher, B. Batlogg (2000). "Efficient organic photovoltaic diodes based on doped pentacene.". Nature 403 (6768): 408– 10. (Retracted) In June 2004 the University of Konstanz issued a press release stating that Schön's doctoral degree had been revoked due to "dishonourable conduct". Department of Physics spokesman Wolfgang Dieterich called the affair the "biggest fraud in physics in the last 50 years" and said that the "credibility of science had been brought into disrepute". [University of Konstanz [

19 Laffaire Hendrick Schön: un révélateur des failles de l évaluation par les pairs Facteurs subjectifs: prestige du laboratoire, auteurs déjà reconnus par leur travaux et ayant publié dans des revues prestigieuses… Pression des éditeurs: La quête du « scoop » Abondance de la production scientifique: ne permet pas une évaluation des articles par les comités de lecture et experts avec un recul suffisant

20

21

22

23

24

25

26

27 Les Indicateurs bibliométriques Nombre de publications Facteur dimpact (IF) des journaux fréquence annuelle moyenne de citation des articles dun journal donné, estimée sur les 2 années précédentes (base de données ISI) Indice de citation réel Facteur H

28 Index de Hirsch (H index) (J. E. Hirsch, PNAS, 2005)… Un chercheur aura un h-index égal à N sil a publié au moins N articles cités au moins N fois faible indice aux chercheurs qui publient énormément darticles mais jamais cités ainsi quaux chercheurs qui ont publié de manière exceptionnelle un article extrêmement cité Le facteur h nest daucune portée pour les jeunes chercheurs puisquil est fonction du nombre darticles publiés Number of citations Paper number H H

29 Index de Hirsch (H index)

30 « Lévaluation individuelle des chercheurs reste très subjective et soumise à de nombreux biais potentiels. LAcadémie a souhaité se pencher sur les pratiques bibliométriques quantitatives censées être plus objectives, et émettre un certain nombre de recommandations sur lusage de la bibliométrie qui pourrait, moyennant le respect de règles rigoureuses, aider à lévaluation qualitative …» Lorsque lAcadémie des Sciences publie des recommandations… 17 Janvier 2011

31

32 Libre accès aux résultats scientifiques et évaluation des chercheurs par les publications (open access) Ginsparg 1990 En 2002, la déclaration de Budapest affirmait déjà que « …Le bienfait public que les nouvelles technologies internet rendent possible est la diffusion électronique à léchelle mondiale de la littérature des revues à comité de lecture avec accès complètement gratuit et sans restriction à tous les scientifiques, savants, enseignants, étudiants et autres esprits curieux… » La Commission européenne prépare une directive qui obligera les titulaires de contrat de recherche européens à publier leurs résultats dans les revues Open Access. Aux USA, il est envisagé dobliger de publier toutes les recherches subventionnées au niveau fédéral dans revues Open Access (cest le cas du NIH)

33 Libre accès aux résultats scientifiques (open access) : modes de publication. 1 - système traditionnel de publications (soumission gratuite (ou presque), abonnements payants) 2- les revues en libre accès (Open Access : OA) avec comité de lecture dont les articles sont téléchargeables gratuitement. Cest lauteur ou plutôt son institution de rattachement qui prend en charge les frais de publication. 3- les archives ouvertes Dans ce modèle les chercheurs déposent leur article sur un serveur ouvertement accessible, sans prix à payer mais aussi sans le filtre du comité de lecture. nombreux problèmes - frais de publication - choix dans les publications - favoriser les « majors » ?

34

35 Open Access : état des lieux

36

37

38


Télécharger ppt "science sans conscience nest que ruine de lâme Rabelais, Gargantua et Pantagruel, 1532, 1534 – Mais, parce que selon le saige Salomon sapience nentre."

Présentations similaires


Annonces Google