La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Corinne NONIN. LE CADRE INSTITUTIONNEL Existence dune délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Corinne NONIN. LE CADRE INSTITUTIONNEL Existence dune délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu."— Transcription de la présentation:

1 Corinne NONIN

2 LE CADRE INSTITUTIONNEL Existence dune délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire. Existence dun référent harcèlement dans lacadémie Loi dorientation et de programmation pour la refondation de lÉcole de la République du 9 juillet Volonté ministérielle de travailler avec les associations partenaires de lécole

3 LE HARCELEMENT Définition (BELLON et GARDETTE : prévenir le harcèlement à lécole – éditions FABERT) piège Ensemble déléments qui, lorsquils sont réunis permettent au harcèlement de se mettre en place et constituent un véritable piège pour les victimes. Définition: ( Peter Smith, 1973, professeur de psychologie à luniversité de Londres) Conduite agressive intentionnelle Qui se répète régulièrement Engendrant une relation dominant-dominé LA DYNAMIQUE DU HARCELEMENT

4 LE HARCELEMENT 4 grandes catégories : (Nicole Catheline, pédopsychiatre au centre hospitalier Henri Laborit, Poitiers) Les brutalités physiques Les invectives et violences verbales Les exclusions par rumeur Le « cyberbullying » ( harcèlement par supports numériques)

5 LES ELEMENTS DE LA DYNAMIQUE : Le silence des victimes Linvisible visibilité La réaction des harceleurs Les réactions de la victime La réaction des pairs

6 LA DYNAMIQUE DU HARCELEMENT : Le silence des victimes Silence et repli sur soi : Ne parlent à personne des souffrances quelles endurent ce qui a pour effet daccroître la douleur dans laquelle elles senferment La honte : Culpabilisent « si je suis harcelé(e), cest sans doute de un peu de ma faute… Je ne devrais pas être comme ça… » ; Les réactions paradoxales : Au lieu daller chercher de laide auprès de ceux qui pourraient les aider (enseignants, surveillants, parents, amis, famille…), elles ont tendance à ne pas parler de leurs souffrances, à sisoler, voir parfois à « défendre » leurs harceleurs, à minimiser les faits ; o Peur des représailles ; o crainte de ne pas être crues ou soutenues ; o volonté de se débrouiller seules, de ne pas passer pour « un(e) gamin(e) » ou « une balance »

7 Linvisible visibilité Des actions qui prises isolément semblent sans conséquences et qui passent ainsi inaperçues aux yeux des acteurs éducatifs qui gravitent autour de la victime Des actions visibles pour les pairs et qui font rire : Le rire : Une arme redoutable ; Une preuve de son habileté à profiter dune situation ; Un moyen de forcer le public à devenir complice. LA DYNAMIQUE DU HARCELEMENT :

8 LA DYNAMIQUE DU HARCELEMENT La réaction des harceleurs Le harceleur est dans la surenchère et si personne nintervient violences graves. Moquerie Moqueries- surnom Coup Coups répétés humiliation Humiliations Etc. Inspiré de : « Différents mais pas indifférents » édition : Institut du Pacifique Centre Mariebourg / résolution de conflits / médiation sociale 2901, Boulevard Gouin Est Montréal (Québec) H2B 1Y3. Tél : (514) / Fax : (514) Inspiré de : « Différents mais pas indifférents » édition : Institut du Pacifique Centre Mariebourg

9 LA DYNAMIQUE DU HARCELEMENT Pas de réaction… Montre une émotion : Peur ; tristesse ; colère exprimée de manière inappropriée. Regard fuyant. Résignation Repli sur soi

10 LES ELEMENTS DE LA DYNAMIQUE : HARCELEUR (Initie le harcèlement – acteur des scènes dintimidation répétées) HARCELEUR (Initie le harcèlement – acteur des scènes dintimidation répétées) HARCELEUR « SUIVEUR » (Ne commence pas mais participe activement à lintimidation) HARCELEUR « SUIVEUR » (Ne commence pas mais participe activement à lintimidation) HARCELEUR « SUPPORTEUR » (Encourage la scène de harcèlement de façon indirecte) HARCELEUR « SUPPORTEUR » (Encourage la scène de harcèlement de façon indirecte) HARCELEUR POTENTIEL (Est daccord avec le harcèlement, mais il ny participe pas activement) HARCELEUR POTENTIEL (Est daccord avec le harcèlement, mais il ny participe pas activement) DEFENSEUR (Intervient pour faire cesser la scène de harcèlement) DEFENSEUR (Intervient pour faire cesser la scène de harcèlement) Inspiré de : « Différents mais pas indifférents » édition : Institut du Pacifique Centre Mariebourg / résolution de conflits / médiation sociale. * Christina SALMIVALLI - Chercheuse finlandaise – Attitudes des pairs face au harcèlement SPECTATEUR (Regarde ce qui se passe sans se positionner)

11 METTRE EN PLACE DES PROJETS EDUCATIFS DE PREVENTION DU HARCELEMENT Objectifs du point de vue des acteurs éducatifs : Travailler sur les représentations du harcèlement entre pairs ; Aider les adultes à repérer et à traiter les situations de harcèlement ; Prévenir la violence physique et psychologique à travers le harcèlement et le cyber-harcèlement ; Faire prendre conscience aux harceleurs de leurs agissements et des conséquences sur le bien-être psychologique de leur pairs ; Diminuer les risques pour les élèves de devenir des victimes grâce à une meilleure connaissance des stratégies utilisées par le harceleur ; Eviter lexclusion, le décrochage scolaire, lisolement, les troubles anxio- dépressifs ; Objectifs du point de vue des élèves :

12 METTRE EN PLACE DES PROJETS EDUCATIFS DE PREVENTION DU HARCELEMENT Les préalables : Avoir fait un diagnostic du climat scolaire et des besoins Sappuyer sur une équipe de direction volontariste Sassurer de ladhésion de lensemble des acteurs éducatifs Constituer un groupe de pilotage pluricatégoriel

13 METTRE EN PLACE DES PROJETS EDUCATIFS DE PREVENTION DU HARCELEMENT Information et sensibilisation (plutôt pour les adultes –café des parents …) Formation déquipes pluricatégorielles dadultes (ex : interventions dans le cadre dun BEF ) Formation des élèves (ex : médiation par les pairs, construction dactions de sensibilisation) Les types dactions :

14 METTRE EN PLACE DES PROJETS EDUCATIFS DE PREVENTION DU HARCELEMENT Les résultats obtenus : Lamélioration de la qualité de la vie scolaire ( Action dune majorité dacteurs de manière concertée et cohérente dans les discours et les pratiques.) Diminution des situations de harcèlement, un climat scolaire plus apaisé (actions denvergure ) Acquisition de compétences du socle commun (maîtrise de la langue, compétences sociales et civiques)

15 METTRE EN PLACE DES PROJETS EDUCATIFS DE PREVENTION DU HARCELEMENT Des ressources disponibles :


Télécharger ppt "Corinne NONIN. LE CADRE INSTITUTIONNEL Existence dune délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu."

Présentations similaires


Annonces Google