La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Situation EFI Insertion des jeunes Connaissance du milieu socio- économique local et régional mercredi 22 février 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Situation EFI Insertion des jeunes Connaissance du milieu socio- économique local et régional mercredi 22 février 2012."— Transcription de la présentation:

1 Situation EFI Insertion des jeunes Connaissance du milieu socio- économique local et régional mercredi 22 février 2012

2 Situation EFI Insertion des jeunes EFIGIP en 2 mots Outil de diagnostic, de prospective et d'aide à la décision sur les champs emploi, formation et insertion Financé par lÉtat et le Conseil régional dans le cadre du contrat de projets État / Région 2007 – 2013 Au service des décideurs, des professionnels de l'emploi, de la formation et de l'insertion et des acteurs socio-économiques francs-comtois Fonction de Carif et d'Oref, rattachement au réseau interrégional Inter Carif Oref

3 Situation EFI Insertion des jeunes Ressources mobilisables Efigip réalise différents travaux sur les champs Emploi, Formation et Insertion, tels que : - études, - diagnostics, - états des lieux socioéconomiques / secteurs et territoires, - tableaux de bord, - bases de données, - notes et dossiers thématiques. À consulter sur

4 Situation EFI Insertion des jeunes Démographie

5 Situation EFI Insertion des jeunes Franche-Comté : 2 % de la population française. Haute-Saône : 20 % de la population régionale soit près de habitants en Une progression de la population plus faible quen région et quen France : +0,4 % par an entre 99 et 08 contre +0,5 % et +0,7 %. Un solde naturel plus faible quen région mais un solde migratoire légèrement plus fort. Une population qui progresse moins quen région

6 Situation EFI Insertion des jeunes Des contrastes au sein du territoire

7 Situation EFI Insertion des jeunes Une population plus âgée quen région. et qui vieillit : la part de jeunes diminue d1 point par rapport à 1999 celle de 50 ans et plus progresse de 3 points. Une population vieillissante

8 Situation EFI Insertion des jeunes Les conséquences du vieillissement

9 Situation EFI Insertion des jeunes Emploi

10 Situation EFI Insertion des jeunes 20 % des emplois de la région soit près de emplois. 88 % demplois salariés Répartition par secteur conforme à celle relevée au plan régional : 62 % dans le tertiaire, 30 % dans lindustrie et 8 % dans la construction. Surreprésentation de lindustrie par rapport au niveau national (+13 points) et sous représentation du secteur tertiaire (-14 points). Comme en région, une forte représentation de lindustrie

11 Situation EFI Insertion des jeunes

12 Situation EFI Insertion des jeunes Sur le long terme : recul de lemploi industriel compensé par la hausse dans lintérim, le tertiaire et la construction (+8 % entre 1999 et 2010). Depuis 2008 et la crise, seul lemploi intérimaire progresse. Niveau davant crise (2007) pas encore atteint (1 800 emplois de moins fin 2010 par rapport à fin 2007, soit -4 %). Le recul structurel de lemploi industriel

13 Situation EFI Insertion des jeunes Industrie, baisse structurelle de lemploi Baisse au plan national et davantage en Franche- Comté, territoire industriel Les causes ? - Externalisation de fonctions autrefois exercées dans industrie : recentrage sur cœur dactivité = transfert demplois. - Concurrence internationale vive sur industrie de main dœuvre. Recherche permanente de gains de productivité = produire plus avec moins de personnel. - Fermetures et délocalisations dentreprises pour produire moins cher et capter dautres marchés Réactions différentes selon stratégies des entreprises mais génère destructions demplois

14 Situation EFI Insertion des jeunes Une industrie forte néanmoins Baisse emploi dans industrie ne signifie pas plus de besoin et pas demplois Problème dimage et dattractivité de lindustrie Industrie demeure poumon économique de la région De nombreux atouts : filières emblématiques, établissements à dimension internationale, 4 pôles de compétitivité Forte capacité dinnovation et savoir faire reconnus

15 Situation EFI Insertion des jeunes Des salaires plus élevés dans lindustrie

16 Situation EFI Insertion des jeunes Des contrastes au sein du territoire

17 Situation EFI Insertion des jeunes Spécificités régionales Forte présence industrie = fort recours à lintérim Fin oct 2011 : intérimaires en poste (17 % en Haute-Saône) - Industrie = 68 % des intérimaires, la construction 10 % - 71 % dhommes, 80 % des ouvriers et 55 % < 30 ans. Marché du travail frontalier : actifs + Éco suisse bénéficie aux actifs frontaliers (niveau salaire) et à des entreprises dont les donneurs dordre sont suisses + Développement éco résidentielle : développement commercial et de services (pouvoir achat des frontaliers et des Suisses) - Difficultés des entreprises pour attirer ou fidéliser main dœuvre - Dépendance de territoires et dactifs à la santé éco de la Suisse - Disparité niveau de vie entre frontaliers et sédentaires.

18 Situation EFI Insertion des jeunes La mobilité des salariés

19 Situation EFI Insertion des jeunes Besoins de léconomie : fortes incertitudes Incertitudes économiques masquent toute visibilité à court terme comme à moyen à terme. Les entreprises ont du mal à se projeter au-delà de quelques semaines le plus souvent. Déclinaison de tendances nationales sur créations et destructions demplois à lhorizon 2015 : résultats caduques compte tenu de lévolution rapide du contexte économique. Seules les perspectives départs à la retraite sont mesurables.perspectives départs à la retraite Mise en place dun outil qualitatif de veille prospective sur métiers, qualifications et compétences à partir dentretiens réguliers avec les Branches. Adapter loffre de formation aux besoins de léconomie, accompagner les actifs

20 Situation EFI Insertion des jeunes Les salariés

21 Situation EFI Insertion des jeunes Un plus faible niveau de qualification 41 % douvriers contre 36 % en région. En contrepartie, moins de chefs dentreprise-cadres et de professions intermédiaires.

22 Situation EFI Insertion des jeunes Les métiers les plus exercés Spécialisation industrielle de la région apparaît Métiers principalement exercés par des hommes (OQ et ONQ). Des métiers « féminins » : agents de la fonction publique, services aux particuliers, employés dentreprise et de commerce.

23 Situation EFI Insertion des jeunes Les métiers exercés par les actifs de faible niveau de formation (infra V)

24 Situation EFI Insertion des jeunes Des métiers transversaux Un même métier peut être exercé dans différents secteurs dactivité Lien sur tableau métiers-secteurs.pdf

25 Situation EFI Insertion des jeunes Les établissements

26 Situation EFI Insertion des jeunes Plus de salariés dans de petits établissements Comme au niveau régional, 85 % des établissements comptent entre 1 et 9 salariés. Ces petits établissements regroupent 25 % des salariés soit 3 points de plus quen région. À linverse, les grands établissements concentrent moins de salariés.

27 Situation EFI Insertion des jeunes Le marché du travail

28 Situation EFI Insertion des jeunes Un taux de chômage plus élevé quen région 8,8 % au 3 e T 2011 contre 8,5 %. Légère diminution en un an (-0,1 point) mais repart à la hausse : +0,3 point par rapport au 2T 2011.

29 Situation EFI Insertion des jeunes Forte progression du nombre de demandeurs demploi demandeurs demploi fin 2011 (ABC) 52 % de femmes 22 % de jeunes, 22 % de seniors 39 % de chômeurs de longue durée. +6 % en un an soit la hausse la plus élevée de la région (contre +2 % en région). Les seniors sont les plus touchés par cette hausse (+15 %).

30 Situation EFI Insertion des jeunes Causes et chances de retour à lemploi Les causes du chômage sont quantitatives et qualitatives : - volume doffres inférieur à celui des demandes - faible niveau de formation dune partie des DE - concurrence forte entre actifs : marché du travail pas seulement local. Offres profitent pas seulement aux locaux. Le retour à lemploi est un enjeu individuel fortement dépendant de la structure économique territoriale. - structure productive (TPE, PME, spécialisation, emploi public…) - caractéristiques socio démo (part de jeunes, diplômés, CLD…) - caractéristiques des territoires voisins (dynamisme ou non) - situation marché du travail local (tension, recours CDD et intérim). Profil chômeurs intervient en second temps et explique surtout les phénomènes de concurrence entre actifs.

31 Situation EFI Insertion des jeunes Situations de précarité

32 Situation EFI Insertion des jeunes Progression de la part de ménages précaires Des revenus plus faibles quen région : Revenus fiscal médian des ménages : euros par an contre En 2010, ménages précaires en Haute- Saône soit 37 % des ménages allocataires CAF (également 37 % en moyenne régionale, 38 % en France). Comme en région, cette part augmente de 2 points en un an.

33 Situation EFI Insertion des jeunes De fortes parts en milieu urbain… cantons de Vesoul, Luxeuil, Lure, Gray. …mais des territoires ruraux également touchés notamment dans le nord du département (cantons de Jussey, Vitrey-sur- Mance, St-Loup sur Semouse…).

34 Situation EFI Insertion des jeunes Progression du nombre de bénéficiaires du RSA En 2010, bénéficiaires du RSA, soit 14 % des ménages allocataires CAF (14,5 % en région et 16,6 % en France). +3 % en un an. 28 % bénéficient du RSA activité (+2 % en un an)

35 Situation EFI Insertion des jeunes Des jeunes potentiellement en situation de précarité 23 % de jeunes non insérés (âgés de 18 à 24 ans ni en études ni en emploi) contre 19 % à léchelle nationale.

36 Situation EFI Insertion des jeunes Formation, insertion des jeunes

37 Situation EFI Insertion des jeunes Quelques repères sur la formation 65,2 % de bacheliers dans une génération en (+2 points en 2 ans) Le niveau de formation de la population FC est relativement faible : 39 % ne possède aucun diplôme (+ 3 points / national)

38 Situation EFI Insertion des jeunes Insertion des élèves et apprentis Taux demploi fortement dépendant de la conjoncture Plus le niveau de formation des jeunes est élevé :niveau de formation des jeunes est élevé - plus le taux demploi sélève - plus la stabilité de lemploi est forte Obtenir diplôme de fin détudes joue >0 sur le tx demploi À niveau équivalent, à lissue dune formation « production », taux demploi identique à celui obtenu après une formation tertiaire mais effet conjoncturel forteffet conjoncturel fort Intérêt à poursuivre ses études, valider son diplôme Filières Industrie et Construction sont porteuses

39 Situation EFI Insertion des jeunes Insertion et cheminement – Génération francs-comtois sortis de formation en 2007 : - 2/3 ont le Bac - 41 % un diplôme du supérieur - 19 % ont quitté sans diplôme Premier emploi : - 93 % des jeunes ont travaillé durant 3 années de vie active - 50 % ont accédé à 1 er emploi en – de 2 mois - jeunes + souvent embauchés en CDI à leur 1 er emploi quand leur niveau est élevé

40 Situation EFI Insertion des jeunes 3 premières années vie active : - 52 % ont connu au moins une fois le chômage - 45 % des non diplômés ont connu + 1 an de chômage contre 10 % pour titulaires diplôme Bac +4 ou Master 3 ans après la sortie :3 ans après la sortie - 73 % des jeunes travaillent (77 % en 2004 pour la générat° 2001) - 16 % recherchent un emploi (15 % en 2004 – générat° 2001) Insertion et cheminement – Génération 2007

41 Situation EFI Insertion des jeunes Le taux de chômage augmente au fur et à mesure que le niveau de formation baissetaux de chômage augmente au fur et à mesure que le niveau de formation baisse En FC comme plan national, part de jeunes occupant un EDI augmente avec le niveau de diplôme : 50 % des titulaires de CAP contre 75 % des diplômés de 3 ème cycle. Insertion et cheminement – Génération 2007

42 Situation EFI Insertion des jeunes Jeunes accueillis dans les Milo - Espaces jeunes En 2010, jeunes sont en relation avec une Mission locale et le sont pour la première fois. Le niveau de formation de ces jeunes progresse mais les certifications possédées sont souvent insuffisantes, notamment face à la crise. 68 % des jeunes nouvellement accueillis possèdent une certification. Près de 20 % de celles-ci relèvent dun niveau brevet des collèges, sans valeur sur le marché du travail.

43 Situation EFI Insertion des jeunes Retour Apprentis Elèves Insertion des élèves et apprentis

44 Situation EFI Insertion des jeunes Insertion des élèves Retour

45 Situation EFI Insertion des jeunes Métiers exercés par les seniors Retour Suite

46 Situation EFI Insertion des jeunes Retour Métiers exercés par les seniors

47 Situation EFI Insertion des jeunes Retour Insertion – génération 2007 Différents types de trajectoires

48 Situation EFI Insertion des jeunes Retour Insertion – génération 2007 Suite

49 Situation EFI Insertion des jeunes Retour Insertion – génération 2007 Suite

50 Situation EFI Insertion des jeunes Retour Insertion – génération 2007

51 Situation EFI Insertion des jeunes Retour Insertion – génération 2007 Suite

52 Situation EFI Insertion des jeunes Retour Insertion – génération 2007


Télécharger ppt "Situation EFI Insertion des jeunes Connaissance du milieu socio- économique local et régional mercredi 22 février 2012."

Présentations similaires


Annonces Google