La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Atelier Découverte 42, Rue des Antilles - 35400 Saint Malo Tel: 02.99.82.33.12 - Fax: 02.99.82.24.21 Plan Local dUrbanisme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Atelier Découverte 42, Rue des Antilles - 35400 Saint Malo Tel: 02.99.82.33.12 - Fax: 02.99.82.24.21 Plan Local dUrbanisme."— Transcription de la présentation:

1 Atelier Découverte 42, Rue des Antilles Saint Malo Tel: Fax: Plan Local dUrbanisme SCP Gesland et Hamelot 15, rue du Général Leclerc Argentré du Plessis Tel: Fax: Réunion publique 04 mars 2011

2 Les objectifs de révision du PLU Stopper la baisse des résidents à lannée, voire inverser la tendance dévolution en se dotant de mécanismes de maîtrise foncière permettant d'offrir des logements accessibles aux ménages avec enfants travaillant dans le bassin demploi. Actualiser les zones à urbaniser. Intégrer la mixité sociale dans lurbanisation existante Mener une urbanisation cohérente et maîtrisée en conformité avec la LOI LITTORAL Renforcer le développement économique, en particulier touristique, en concertation avec la communauté de communes. Analyser lévolution et le devenir des espaces agricoles 2 Actualiser les protections de l'environnement (dont les trames vertes et bleues, Intégrer linventaire des zones humides réalisé en parallèle…). Réfléchir à leurs modalités de valorisation. Réfléchir à étendre la préservation du patrimoine et du paysage urbain de Saint Briac (orientations, éventuelles mise en place daire(s) de mise en valeur de larchitecture et du patrimoine (AMVAP) qui remplace la ZPPAUP) Définir à partir de plusieurs scénarii le projet de territoire de Saint-Briac.

3 L'Equipe - LATELIER DECOUVERTE : Bureau détudes spécialisé dans lurbanisme et le paysage Mandataire du projet - SCP GESLAND – HAMELOT : Cabinet darchitecture en charge du volet architecture et patrimoine du PLU. - DM'Eau : Bureau détudes spécialisé en environnement en charge du volet évaluation environnementale ainsi que des annexes sanitaires. - CABINET BOIS : Cabinet davocats spécialisé dans le droit de lurbanisme et la loi Littoral qui veillera à la conformité juridique du PLU. Bureaux détudes : Bureaux détudes : Le groupe de travail Le groupe de travail composé du maire, des adjoints, de quelques conseillers municipaux, de représentants d'association et personnalités qualifiées, de l'ABF et de l'Architecte conseil. Représentants des Services de lÉtat et Personnes Publiques associées Représentants des Services de lÉtat et Personnes Publiques associées : DDTM, DREAL, ABF, CG35, Conseil régional, Chambres consulaires, Syndicat mixte du Pays de Saint Malo, Communauté de communes de la Côte d'Emeraude… La population La population dans le cadre de la concertation 3

4 Quest ce quun PLU ? Un document de planification : Un document de planification : Il permet davoir une vision globale cohérente de lensemble du territoire communal en termes de logement, circulation et stationnement, environnement, commerce et artisanat, tourisme, etc. Il a pour but de satisfaire les besoins présents et à venir de la population locale tout en préservant lenvironnement de la commune. L'intérêt général n'est pas la somme des intérêts particuliers. Il règlemente, in fine, les occupations et les utilisations des sols pour chaque secteur défini. qui a vocation à imaginer la commune de demain, dici 10 à 15 ans, à travers les ambitions et perspectives daménagement souhaitées par la municipalité. Un projet collectif dintérêt général : Un projet collectif dintérêt général : Un document durbanisme règlementaire : Un document durbanisme règlementaire : 4

5 Diagnostic : Composition dun PLU ? Il a notamment pour objectif détablir létat des lieux socio-démographique et urbain ainsi que létat initial de lenvironnement. Des enjeux seront alors dégagés. Il exprime le projet politique de la commune en matière de développement économique et social, denvironnement et durbanisme à lhorizon de 10 à 15 ans. Il définit les objectifs et les grandes orientations à suivre. Il doit intégrer les notion déquilibre, de gestion économe et de mixité. Le projet daménagement et de développement durable (PADD) : 5

6 Le territoire communal sera découpé en différentes zones qui porteront des règles durbanisme spécifiques qui définiront lusage des sols et le droit à construire (limplantation, la hauteur et la densité des constructions…) Elle permet dévaluer les incidences du PLU sur lenvironnement et plus particulièrement sur le site Natura 2000 Les Règlements graphique et littéral : Les annexes et servitudes dutilité publique : Lévaluation environnementale : grands principes daménagement Elles donnent les grands principes daménagement des secteurs urbains et durbanisation future (desserte routière, piétonne et réseaux, implantation des bâtiments, orientation des faitages, espaces verts, programme…) Les Orientations daménagement : Alignement des voies, emplacements réservés, annexes sanitaires, etc… Composition dun PLU ? 6

7 Les délais 1er Semestre 2011 Diagnostic et Enjeux 2nd Semestre 2011 Débat sur le PADD Fin 2011Arrêt du projet Courant 2012 Enquête Publique 2nd semestre 2012Approbation du PLU 7

8 Plan Global de Déplacement Programme Local de lHabitat Echelle Nationale Echelle intercommunale Echelle intercommunautaire Plan Local dUrbanisme Autorisations dUrbanisme Charte Parc Naturel Régional de la Côte dEmeraude Schéma de Cohérence Territorial du Pays de Saint Malo Echelle communale en cours délaboration Non lancé Schémas de Gestion et dAménagement des Eaux « Rance – Frémur – Baie de Beaussais » Contexte juridique Lois : « Littoral », « SRU », grenelle de lenvironnement… Approuvé Applicable Approuvé le 7 décembre 2007 Périmètre adopté le18 décembre 2008 Modification approuvée le 28 janvier 2010 Approuvé le 5 avril 2004 – en révision jusqu'en 2012 Diagnostic finalisé en

9 conciliation entre la protection et la mise en valeur du littoral Loi du 3 janvier 1986, visant la conciliation entre la protection et la mise en valeur du littoral. Le mitage est interdit Lextension de lurbanisation doit être justifiée et doit se réaliser en continuité des agglomérations et villages existants, ou sous forme de « hameaux nouveaux intégrés à lenvironnement ». Le mitage est interdit. Le principe déquilibre et la capacité daccueil doivent être respectés : activités et usages pouvant être supportés par le territoire sans porter atteinte à son identité physique, économique, socioculturelle et aux équilibres écologiques. Les Espaces Proches du Rivage ne peuvent recevoir quune extension limitée de lurbanisation Bande des 100 mètres inconstructibles hors agglomération Protection des espaces remarquables du littoral Délimiter des coupures durbanisation inconstructibles Interdire les routes de transit à une distance inférieure à 2000 mètres du rivage. Reporter la servitude de passage du littoral réservé aux piétons. Classer les espaces boisés les plus significatifs Règles et Principes applicables au PLU : Règles et Principes applicables au PLU : Loi Littoral 9

10 Synthèse sur Saint Briac : Synthèse sur Saint Briac : Loi Littoral Une agglomération étendue Absence de "village" La présence de 6 entités de hameaux sur l'espace rural Présence d'urbanisation diffuse Des espaces proches du rivages qui varient en fonction des perceptions Des espaces remarquables non négligeables Zone agglomérée Urbanisation diffuse Hameau rural Espaces proches du rivage Espaces remarquable Bande des 100m 10

11 4 principes fondamentaux de la Loi SRU : 4 principes fondamentaux de la Loi SRU : déquilibre entre laménagement et la protection des territoires Le principe déquilibre entre laménagement et la protection des territoires dutilisation économe de lespace préservation des ressources naturelles Le principe dutilisation économe de lespace et de préservation des ressources naturelles de mixité sociale, générationnelle et urbaine Le principe de mixité sociale, générationnelle et urbaine de concertation Le principe de concertation durant l'élaboration du document d'urbanisme Lutter contre la régression des surfaces agricoles et naturelles Lutter contre la régression des surfaces agricoles et naturelles, Lutter contre létalement urbaindéperdition dénergie Lutter contre létalement urbain et la déperdition dénergie, Préserver la biodiversité continuités écologiques Préserver la biodiversité notamment à travers la conservation, la restauration et la création de continuités écologiques, gestion économe des ressources et de lespace Assurer une gestion économe des ressources et de lespace, performance énergétique Permettre la mise en œuvre de travaux damélioration de la performance énergétique des bâtiments, Les grands objectifs du Grenelle : Les grands objectifs du Grenelle : Autres Lois 11

12 Modalités de Concertation livre ouvert La possibilité de consigner des observations sur un livre ouvert en mairie ; boîte à idée La création d'une boîte à idée ; calendrier davancement sur le site Internet La mise en place d'un calendrier davancement sur le site Internet de la mairie ; consultation des documents à la fin de chaque phase La consultation des documents à la fin de chaque phase (diagnostic, PADD…) L'audition dassociations et de particuliers L'audition dassociations et de particuliers, à leur demande, par le bureau détudes et ou par le groupe de travail si demande expresse ; tenue de 3 Réunions Publiques La tenue de 3 Réunions Publiques : - Présentation du diagnostic et des enjeux, - Présentation du PADD et des orientations daménagement, - Présentation du projet de PLU avant son arrêt par le conseil municipal. panneaux d'exposition La mise en place de panneaux d'exposition en mairie au fur et à mesure de lavancement du PLU ; enquête publique La réalisation d'une enquête publique avant l'approbation du PLU. 12

13 Synthèse du Diagnostic 13

14 Environnement superposition de protections environnementales lhypersensibilité - Une superposition de protections environnementales témoignant de la qualité et de lhypersensibilité du territoire. zones humides - La présence de zones humides et ruisseaux (recensement en cours). points hauts - La présence de talwegs et points hauts rythmant la topographie communale patrimoine végétal - La présence d'un patrimoine végétal de qualité (bocage, chemins creux, arbres isolés…) risque de submersion marine - Un risque de submersion marine limité mais existant. marges de manœuvre réduites en termes durbanisation - Des marges de manœuvre réduites en termes durbanisation. Carte des protections de l'environnement 14

15 Environnement Carte des boisementsSynthèse trame verte et bleue 15

16 Socio démographie baisse de la population stagnation -Une baisse de la population entre 1999 et 2004, puis une stagnation. (1952 habitants en 2008) ménages en augmentation -Un nombre de ménages en augmentation révélateur d'une commune attractive (960 ménages en 2007). population âgée et vieillissante -Une population âgée et vieillissante (2/3 ont plus de 45ans) taille des ménages faible -Une taille des ménages faible sexpliquant par une explosion des ménages composés dune seule personne. retraités -Une forte représentation de retraités migrations « domicile – travail » - Des migrations « domicile – travail » non négligeables qui se font essentiellement en voiture individuelle. revenus moyens - Des revenus moyens par unité de consommation supérieur à la moyenne et en augmentation. Evolution de la population de Saint Briac sur Mer entre 1968 et

17 Parc de Logements rythme de construction soutenu et en augmentation -Un rythme de construction soutenu et en augmentation résidences secondaires surreprésentées -Des résidences secondaires surreprésentées, dont la part est en augmentation depuis une dizaine dannées taux de vacance très faible maisons individuelles -Un taux de vacance très faible représentatif d'un marché immobilier tendu. -Un parc de logement largement composé de maisons individuelles (84%), Evolution du parc de logements entre 1915 et 2007 grandes tailles -Des logements de grandes tailles. très large majorité de propriétaires -Une part de locataires en augmentation mais une très large majorité de propriétaires (76.4% en 2007) ménages relativement fidèles -Des ménages relativement fidèles à la commune et un taux de rotation des logements faible. faible pourcentage de logements sociaux -Un faible pourcentage de logements sociaux mais des opérations en cours et programmées (48 fin 2010, 82 fin 2011, 94 mi 2012). prix du foncier et de limmobilier très élevé -Un prix du foncier et de limmobilier très élevé foncier de plus en plus rareforte pression -Un foncier de plus en plus rare entrainant une forte pression foncière Les catégories de logements en Résidences secondaires Résidences principales 17

18 Economie Zone dactivités 1 ère tranche Extension en cours de construction Equipement Bassin dorange Entreprises hors zone dactivités largement tournée vers le tourisme Une commune largement tournée vers le tourisme : Un nombre total d'emplois directs et indirects dû au tourisme de 127, soit 52% des emplois totaux (donnée 2009). hébergements touristiques nombreux et de qualité Des hébergements touristiques nombreux et de qualité : Un nombre estimé de lits marchands de 1350 et de 8013 non marchands, équipements et structures touristiques pouvant être renforcées Des équipements et structures touristiques pouvant être renforcées (location de salles, structures sportives,…) bon niveau de commerces Un bon niveau de commerces et de services regroupés autour de 2 pôles, restaurationl'immobilier brocante/décoration Des commerces principalement orientés vers la restauration, l'immobilier (reflets du tourisme) et la brocante/décoration soulignant le côté artistique et culturel de Saint Briac, bon niveau de services santé / bien être Un bon niveau de services en matières de santé / bien être, zone dactivités saturée Une zone dactivités saturée sans "possibilité dextension" avec la loi Littoral, étude sur lagriculture Une étude sur lagriculture est en cours de réalisation par la Chambre dAgriculture. 18

19 Analyse urbaine - Lensemble bâti dense - Lensemble bâti de Saint-Briac est important et assez dense. Lartificialisation des sols sur lensemble de la partie nord de la commune noffre plus beaucoup despaces disponibles. Laxe routier de la départementale D603 - Laxe routier de la départementale D603 nest pas intégré au tissu urbain actuel. Il ne doit pas être considéré comme une coupure ni comme un frein au développement de la commune vers le Sud. 5 unités urbaines principales - Lurbanisation de Saint-Briac se compose de 5 unités urbaines principales : Le centre bourg et les hameaux anciens, les espaces urbains traditionnels, les espaces urbains à dominante balnéaire, lextension récente de lurbanisation, lhabitat diffus. Les hameaux densitécaractèrequalité architecturale. - Les hameaux sont isolés au Sud, mais saffirment par leur densité, leur caractère et leur qualité architecturale. au coup par coup, sans organisation. - Une urbanisation qui sest réalisée par endroit au coup par coup, sans organisation. 19

20 Analyse urbaine Individuel Pur 39 habitations ; 3.17ha 12 log/ha Lotissement du Tertre Amard Les Tertres 25 habitations ; 5.41ha 4.6 log/ha Quartier de la ZAC 54 habitations ; 3.51ha 15 log/ha La Négrais 18 habitations ; 0.73ha 25 log/ha Centre bourg 25 habitations ; 0.58ha 43 log/ha 18 logements sociaux ; 0.54ha 34 log/ha Log sociaux - Cassoué Individuel groupé 20

21 Le temps des marins et des capitaines La vocation maritime de Saint-Briac, auparavant terre dagriculteurs, nait au XVI° siècle, dans le sillage de Saint- Malo. Lactivité est intense au Béchet et au Petit Port : bateaux et chantiers. Les criques sableuses bien abritées permettent lessor dune marine au cabotage, menée par des « maîtres de barques » faisant transport de marchandises le long des côtes, dAngleterre en Espagne. Le village devient aussi un réservoir de marins pour la marine royale, les armateurs de Saint-Malo, ou les corsaires. Il en émerge une élite, les nombreux capitaines au long cours, réputés dans le monde entier (Cap Horn, Cap de Bonne Espérance,...), et qui ont commencé pour la plupart comme simples mousses. Ces marins et capitaines construisent, du XVII° au XIX° siècle, lincomparable patrimoine bâti ancien du village, pierres, granite, ardoises, alignements de maisons, ruelles,...en remplacement des vieilles habitations en bois, torchis, et chaume issues du Moyen Age. Le bourg de pêcheurs, les alignements et sa densité Les maisons de capitaine Les moulins Anciens hameaux de pêcheurs Architecture et patrimoine 21

22 Les anciens hameaux de pêcheurs De nombreuses maisons en rangées sont localisées dans les hameaux. Les caractéristiques des maisons de capitaines se retrouvent sur le bâti des longères. Les autres habitations, liées à lactivité agricole, se distinguent par la présence danciens corps de fermes ou de hangars. Il y a donc une mixité du bâti dans les hameaux ruraux de Saint-Briac, et certaines caractéristiques sont préservées. La densité : Les hameaux en milieu rural conservent une densité assez importante. Lhabitat en rangée et les ruelles sinueuses montrent que les maisons sont proches les unes des autres. Ces groupes dhabitations rassemblent quelques dizaines de foyers en moyenne. Larchitecture : Les maisons en rangées reprennent certaines particularités des maisons de capitaines et de pêcheurs. Les détails architecturaux tels les portes, les murs denclos et les grands portails, les escaliers, les lucarnes… en milieu rural, font des habitations des hameaux un bâti tout à fait remarquable. R+1+C R+C Architecture et patrimoine 22

23 Le temps présent Les différentes époques ont laissé divers types de bâti et un patrimoine riche à la commune de Saint-Briac. A travers lhistoire, lensemble bâti est devenu tout à fait remarquable et possède des détails ainsi que des typologies architecturales qui font, aujourdhui, partie intégrante du patrimoine briacin. Le bâti moderne est présent sur la commune. Celui-ci montre également des particularités remarquables et doit être préserver. Ces nouvelles formes darchitecture doivent être maitrisées pour éviter de dénaturer lexistant. Dans lensemble, les nouvelles constructions et extensions des bâtiments existants sont de qualité sur la commune. Architecture et patrimoine 23

24 Constructions et extensions récentes Même si la commune de Saint-Briac possède un patrimoine architectural ancien de grande qualité, il existe une architecture récente qui sintègre dans le paysage Briacin. La coloration, lutilisation du verre, du zinc et du bois participent à la qualité de ce bâti. Architecture et patrimoine 24

25 Saint-Briac possède un patrimoine riche et diversifié. De nombreuses époques ont laissé leurs traces sur la commune et notamment au niveau du bâti. Le temps des origines à instaurer le premier hameau de La Chapelle. Le patrimoine religieux est fortement présent sur la commune. Le temps des capitaines à laisser des ensemble bâtis en rangée et des habitations tout à fait remarquables. Cest à cette époque que Saint-Briac sest tourné vers la mer et ses richesses. Par la suite, la mer est devenu un lieu de tourisme et de plaisance. Cest le temps du balnéaire qui fait de Saint-Briac la station balnéaire et touristique quelle est aujourdhui. Un grand nombre de villas et de constructions modernes sont venues compléter le bâti briacin. Lensemble est cohérent et très diversifié. Il faut préserver cette richesse du patrimoine et de larchitecture. Préserver et mettre en valeur le patrimoine culturel, architectural et historique de la commune. Privilégier la qualité de vie en confortant et développant les ambiances des différents quartiers historiques et notamment les hameaux. Préserver les sites remarquables du patrimoine communal. Conserver une qualité du bâti sans pour autant empêcher le développement et la diversification de larchitecture moderne sur la commune. Préserver et mettre en valeur le patrimoine culturel, architectural et historique de la commune. Privilégier la qualité de vie en confortant et développant les ambiances des différents quartiers historiques et notamment les hameaux. Préserver les sites remarquables du patrimoine communal. Conserver une qualité du bâti sans pour autant empêcher le développement et la diversification de larchitecture moderne sur la commune. Architecture et patrimoine 25

26 Paysage Carte de synthèse du paysage Espaces de loisirs structurants Boisement à préserver Vallée potentiellement humide Espace sensible à protéger Paysage à restructurer Liaison verte à affirmer Vue à préserver Espace vert, square Ambiance rurale à préserver Paysage urbain à mettre en valeur et à affirmer Secteur urbain à restructurer Secteur urbain Secteur Rural Entrée belles perceptions sur la mer et le Frémur -Saint Briac offre de belles perceptions sur la mer et le Frémur. -La côte de Saint-Briac reste globalement bien protégée de l'urbanisation massive. -La côte de Saint-Briac reste globalement bien protégée de l'urbanisation massive. Les espaces naturels protégés sont prédominants. La végétation bloque les vues extérieures au niveau de l'agglomération. paysage y est riche et varié Différentes ambiances -Le paysage y est riche et varié (criques, pointes, ilots rocheux, vasières, coteaux, bocage…). Différentes ambiances s'y dégagent (balnéaire, littorale, urbaine, rurale, résidentielle…). -L'espace urbain offre également une qualité paysagère intéressante -L'espace urbain offre également une qualité paysagère intéressante (squares, jardins, arbres remarquables…). 26

27 Paysage Les arbres remarquables Intégration du bâti par la végétation Perceptions extérieures 27

28 Equipements Equipements : Equipements : un bon niveau déquipement. -Saint-Briac possède globalement un bon niveau déquipement. équipements du bourg tissu urbain assez dense accessibilitéfonction -Les équipements du bourg sont variés et se situent au sein dun tissu urbain assez dense. Ces établissements nécessitent une attention particulière sur leur accessibilité et leur fonction. -Lespace public convivial -Lespace public généré par ces équipements se doit dêtre convivial et impose parfois une réadaptation. Les liaisons douces - Les liaisons douces sont parfois manquantes ou peu adaptées aux alentours de pôles déquipements. 28

29 Circulation difficultés de circulation automobile en périodes de forte fréquentation -Des difficultés de circulation automobile en périodes de forte fréquentation, mais qui disparaissent en dehors de celles-ci. organisation viaire qui ne facilite pas toujours la circulation automobile -Une organisation viaire qui ne facilite pas toujours la circulation automobile (rue étroite et sinueuse, problème de visibilité…). possibilités dactions limitées -Des possibilités dactions limitées par la structuration urbaine existante (centre historique). RD603 nest pas suffisamment aménagée -La RD603 nest pas suffisamment aménagée comme un boulevard urbain ni comme une entrée d'agglomération. liaisons Nord/Sud insuffisantes et peu sécurisées -Des liaisons Nord/Sud insuffisantes et peu sécurisées, notamment pour les piétons et cyclistes. entrées de ville -Certaines entrées de ville sont peu affirmées. nombreux chemins de randonnées -La commune compte de nombreux chemins de randonnées. A lintérieur de lagglomération, les déplacements piétons pourraient par endroit être davantage formalisés et sécurisés. déplacements cyclables -Les déplacements cyclables sont en cours de réflexion à léchelle intercommunale. Circulation : Circulation : 29

30 Stationnement - En période estivale, le nombre de stationnement parait insuffisant - En période estivale, le nombre de stationnement parait insuffisant et le stationnement illicite le long des voies se multiplie. - Hors saison, la commune connaît peu de problème de stationnement - Hors saison, la commune connaît peu de problème de stationnement ou ponctuellement (sortie de lécole, marché, etc.). Stationnement : Stationnement : Les chemins de randonnées inscrits au PDIPR Sentier des douaniers Sentiers pédestres Sentiers équestres Circuits communaux 30


Télécharger ppt "Atelier Découverte 42, Rue des Antilles - 35400 Saint Malo Tel: 02.99.82.33.12 - Fax: 02.99.82.24.21 Plan Local dUrbanisme."

Présentations similaires


Annonces Google